Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 01. Conversation -- 7 The Cross

This page in: -- Arabic? -- Chinese -- English -- FRENCH -- German? -- Hausa -- Indonesian -- Russian

Previous booklet -- Next booklet

01. Dialogue avec Les Musulmans à Propos de Christ

7 - Le Scandale de La Croix Expliqué aux Musulmans



7.01 -- Le Scandale de La Croix Expliqué aux Musulmans

7.02 -- Le rejet de la mort expiatoire de Christ dans l’Islam

Toute personne qui parle à un musulman à propos de Jésus et le Salut qu'il a accompli peut, dans sa conversation, atteindre un point où le musulman ne répond plus, mais se met a sourire silencieusement. Interrogele à propos de son humeur, il se peut qu'il réponde:

  1. Vous les chrétiens, vous suivez un mirage! Vous êtes déjà conduits en erreur! (Sourate al-Fâtiha 1:7) Le fils de mari n'a ni été tué, il n'est pas non plus mort sur la croix (Sourate al-Nisâ’ 4:157) mais au contraire Dieu l'a enlevé (Sourate Âl ‘Imrân 3:55; al-Nisâ’ 4:158). Sa crucifixion n'a jamais eu lieu.
  2. D'autres Musulmans affirment qu'Allah est juste. Il a sauvé Christ des tortures de la croix. Plutôt, il a permis que Juda, le traître, soit crucifié (Sourate al-Nisâ’ 4:157). Aujourd'hui, Les Musulmans sont convaincus de la véracité de cette position.
  3. Quiconque approfondit sa connaissance des raisons du sujet de la crucifixion de Christ dans le Coran, trouvera que cet argument est une astuce du pire de mensonges : Aucun être humain n'est autorisé à porter les péchés d'un autre devant le jugement d'Allah (Sourates al-An’âm 6:154; al-Isrâ' 17:15; Fâtir 35:18; al-Zummar 39:3; al-Najm 53:38) car chacun doit demander lui-même le pardon auprès du Saint. Tout sacrifice de substitution serait impossible.
  4. Le quatrième argument contre l'éventualité de la crucifixion de Christ selon le Coran est: Allah n'a ni besoin de médiateur, ni de sacrifices de sang, d'agneaux et de substituts pour pardonner les péchés. Ils est souverain, il pardonne qui il veut et fait perdre qui il veut (Sourate al-An'âm 6:39; al-Ra'd 13:27; Ibrahîm 14:4; al-Nahl 16:93; Fâtir 35:8; al-Muddaththir 74:31) Si Allah induit quelqu'un en erreur, aucun autre ne peut plus l'aider (Sourate al-Nisâ' 4:88; al-A'râf 7:178,186; al-Ra'd 13:33; al-Isrâ' 17:97; al-Kahf 18:7; al-Zumar 39:23,36; Ghâfir 40:33; al-Shoura 42:44,46).
  5. Le cinquième argument, une des inventions des régions infernales, contre la nécessité de la mort expiatoire de Jésus est le plus persistant. Plusieurs musulmans se considèrent assez bons pour accomplir la justification par leur propre effort. Ils croient que leurs propres œuvres chassent leurs mauvais actes (Sourate Houd 11:114). Ils espèrent que l'accomplissement de tous les devoirs de leur loi (charia) les sauve; ils pensent qu'ils n'ont besoin ni d'un rédempteur ni d'une croix. Cette croyance islamique est indirectement héritée du pharisaïsme juif.
    Les juristes religieux parmi les musulmans proclament qu'Allah a déterminé d'avance la destinée de tout être humain, lorsque l'individu était encore dans le sein de sa mère et ainsi ce n'est pas possible de changer la détermination d'Allah. Rien n'arrive dans la vie d'un homme, si ce n'est ce qui est écrit le concernant dans le livre original du ciel. Il n'y a pas besoin de quelqu'un sur la croix et de sa mort sacrificielle pour les autres.
  6. La plupart des musulmans ne sont pas au courant de ces différents arguments. Pourtant, pour résumer ces points, il y a un consensus culturel dans la société islamique, au point que la croix de Christ est un tabou à tous les musulmans. Ils pensent que la croix est une couverture pour toutes sortes de croisades politiques et religieuses qui veulent détruire le pouvoir et la culture des Etats islamiques.

La haine à l'égard de la croix de notre rédempteur a des racines dans un lien collectif, qui ne peut être surmonté par la logique seulement. Vouloir prouver la croix de Christ et sa signification intellectuellement ne peut pas beaucoup aider. Nous devons prier pour eux, pour qu'ils découvrent la vérité et y croient. Cet esprit anti-croyant doit être vaincu et chassé au nom de Jésus et l'amour de Dieu! Si nous considérions le rejet de la crucifixion et la complexité des duperies et des mensonges y compris la haine collective contre le sauveur Jésus, nous pourrions facilement désespérer d'apporter le salut total aux musulmans. Cependant, toute personne qui reconnaît les promesses dans l'Ancien Testament comme une préparation divine pour le salut, et n'abandonne pas les réalités dans le Nouveau Testament, reconnaître aussi des sources particulières qui orientent vers la crucifixion de Christ et les versets contradictoires dans le coran, une telle personne peut témoigner avec confiance et assurance comme l'apôtre Paul.

"Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre seigneur Jésus Christ" (Romains 5:1). Ces cinq sources de vérité sont plus fortes que les sept reniements des musulmans. Proclamons avec prière la victoire de Christ sur la croix même sur l'Islam mondial.

7.03 -- Les promesses concernant la mort expiatoire du Messie dans l'Ancien Testament

Beaucoup de musulmans croient à la prédestination de toutes choses. Quiconque peut leur montrer le fait que le rédempteur promis ait du mourir sur la croix à notre place dans la Torah, les Psaumes et les livres des prophètes, précisant leur accomplissement dans la vie de Christ, peut aider les musulmans à croire à Jésus en train de mourir sur la croix. Nous devons étudier les 333 promesses dans l'Ancien Testament et leur accomplissement dans le Nouveau Testament afin de nous ajuster à la croyance des musulmans à la décision. Jésus lui-même a vaincu Satan et les doutes des disciples plusieurs fois avec ces paroles: "Il est écrit!" (Matthieu 4:4,6-7; Luc 18:31; 21:22; 24:26; Jean 5:46 et d'autres).

Moise élevant le Serpent
Jésus a expliqué la nécessité inévitable et l'objectif de sa mort sur la croix à Nicodème, un membre de la cour religieuse Juive (Sanhédrin), qui craint Dieu, en se référant à la Torah (Pentateuque): "Et comme Moise éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle." (Jean 3:14,15)

Dans cet exemple Jésus faisait allusion au serpent d'airain que Moise a dû élever sur un poteau sur l'ordre de Dieu. Chacun de ces gens qui étaient dans l'horreur et qui regardait ce symbole du mal était immédiatement guéris même s'il était mordu par un serpent.

Pourquoi Jésus s'est comparé au serpent qui est toujours considéré comme un modèle parfait du mal (Genèse 3:1-5)? Dans son amour, Jésus s'est chargé des péchés de tous les pécheurs, pour qu'il paraisse comme était le mal, cependant en demeurant saint, comme Paul 'a écrit dans sa lettre aux Corinthiens:

"Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu" (2 Corinthiens 5:21). Jésus a mis l'accent sur le fait qu'il n'y a pas de possibilité de Salut pour ceux qui ont été induits en erreur par le Malin, si ce n'est à travers sa mort à leur place. Il a voulu et a dû souffrir pour les péchés de tous les pécheurs sur la croix comme notre substitut.

Jésus: l'Agneau pascal
Notre Seigneur a fait la pâque traditionnelle avec ses disciples pour révéler qu'il était lui-même un agneau pascal donné par Dieu. Il a étendu la liturgie du repas et a expliqué à ses disciples que les promesses de la pâque s'accompliront par sa mort imminente (Matthieu 26:26).

Tout comme le sang du premier agneau pascal fut appliqué, après son immolation, sur la porte de chaque maison des israélites esclaves en Egypte, pour que la colère et le jugement de Dieu passent par-dessus, de même chaque homme qui se mettra lui et sa famille sous la protection du sang de Christ sera sauvé de la colère et du jugement de Dieu. Les musulmans ont une idée vague de ce secret, car ils croient que les sang des animaux immolés peut les protéger (Exode 12:7, 13, 22-23; Actes 16:31).

Tout comme les enfants de Jacob ont dû manger de viande rôtie de l'agneau pascal en tant que familles dans leurs maisons, pour avoir de force en vue de leur exode de l'esclavage, de même Jésus-Christ, le vrai Agneau pascal, veut demeurer en ceux qui le suivent, leur donnant la force de fuir l'esclavage du péché et Satan (Exode 12:3-6, 8-11, 43-48; Matthieu 26:26; Jean 6:35,48-49).

Comme il n'y a pas de pardon sans l'effusion de sang (Lévitique 17:11; Hébreux 9:22) l'un des objectifs de l'Agneau pascal éternel Jésus demeure l'expiation totale de tous les péchés de ceux qui s'ouvrent à la purification à travers son sang, s'ils se confient dans son sacrifice et le remercient pour la puissance de son sang (Hébreux 10:14).

Jésus a appelé le sang qu'il a versé "sang de l'alliance " (Genèse 24:4-8; Matthieu 26:27-28), dans laquelle il s'est toujours lié à son Eglise. Quiconque entre dans cette relation scellée par le sang par la foi doit être saint, comme Dieu est saint (Lévitique 11:44). Il doit aimer comme Jésus a aimé (Jean 13:34) et pardonner chacun comme Dieu lui a pardonné (Mathieu 6:12, 14-15).

Nous devons aider les musulmans à comprendre que la sainte cène est l'accomplissement du repas de la paque dans l'Ancien Testament. Quiconque Croit à l'Agneau de Dieu sera purifié de tous ses péchés et expérimentera Jésus vivant en lui.

Le Psaume de souffrance
Psaume 22 est une prophétie détaillée décrivant le Christ sur la croix. Ces versets furent inspirés à travers David vers l'an 1000 avant Christ. Ses prédications et accomplissements précis montrent qu'il y a un objectif divin et une nécessité inévitable derrière la crucifixion de Jésus.

Il y a plus de dix promesses de la souffrance de Christ sur la croix dans ce Psaume. Toute personne ayant la volonté peut trouver de guide pour comprendre et croire en comparant ces versets et leurs accomplissements dans la mort de Jésus sur la croix.

Psaume 22Mt 27MC 15LC 23Jn 19
7: L'opprobre des hommes et le méprisé du peuple33, 41-442936-37-
8a: Tous ceux qui me voient se moquent de moi33, 41-442936-37-
8b: Ils ouvrent la bouche, secouent la tête3929--
9: Recommande-toi à l'Eternel, le sauveur Il le délivrera, puisqu'il l'aime!43---
12: Personne ne vient à mon secours4230-3137-
16: Ma langue s'attache à mon palais---28
17a: Une bande de scélérats rodent autour de moi41-4331-32--
17b: Ils ont percé mes mains et mes pieds-243319:18, 20:20
18: Ils observent, ils me regardent--35-
19a: Ils se partagent mes vêtements35243423
19b: Ils tirent au sort ma tunique3524-24
2: Mon Dieu! Mon Dieu! Pourquoi Tu m'as abandonné?4631--

Quiconque considère ces prophéties de l'Ancien Testament sur la mort de notre Seigneur Jésus-Christ sur la croix comprendra:

  • Combien l'âme aimante et sensible de Jésus a souffert quand les siens même ne l'ont pas reconnu, mais ils le méprisèrent et se moquèrent de Lui! Être méprisé au Moyen-Orient est souvent considéré comme étant pire que la mort!
  • Combien son corps a été presque déchiqueté dans l'agonie de la douleur, mais il n'a pas gémis.
  • Combien son esprit a souffert lorsque Dieu son Père l'a abandonné à cause de nos péchés! Nous ne pouvons pas percer le mystère des profondeurs de son cri: "Mon Dieu! Mon Dieu! Pourquoi m'as-tu abandonné?" (Psaume 22:2)

Il semble inconcevable à certains commentateurs, que Dieu puisse abandonner Son fils bien-aimé! Mais Jésus ne ment pas. IL a dit: "Tu m'as abandonné!"

La logique humaine proteste: Si Dieu l'a laissé, ce serait un signe que Jésus a commis un péché.

La Bible riposte: Celui qui est sans péché a porté nos péchés. Le péché du monde entier pesait sur lui. A cause de nos péchés, Dieu l'a abandonné.

Certains essaient de compromettre et disent, le Père a caché sa face au fils et est apparu comme juge à cause de nos péchés.

Pourtant la Bible dit: Il L'a réellement abandonné. L'unité de la Sainte Trinité fut divisée et brisée. Ceci veut dire l'enfer! C'est le commencement de la fin et l'entrée dans l'obscurité. Matthieu et Marc rapportent seulement ceci des sept paroles de Jésus sur la croix. Ce cri demeure une pierre d'achoppement à l'église. Cependant, ce mot exprime plus que toutes les autres paroles de Jésus, que notre salut a été accompli!

Jésus confessa d'abord: "Mon Dieu! Mon Dieu!" Jacob lutta avec le Seigneur au gué de Jabbok, et le Seigneur voulait le quitter. Mais Jacob ne L'a pas laissé aller malgré qu'il soit coupable. Il s'écria : "Je ne te laisserai aller que tu ne m'aies béni!" Par sa foi Jacob surmonta le jugement de Dieu et obtint sa bénédiction (Genèse 32:23-32). A un niveau plus élevé, Jésus n'a pas laissé le Dieu qui juge s'en aller. Il s'accrocha à son Père, bien que son Père l'ait déjà abandonné. Mais par la foi Il n'a pas laissé aller son Père. Il s'écria et pria, "Mon Dieu! Tu demeures mon Dieu, même si je ne peux pas te voir. Je ne te laisserai pas aller à moins que Tu sauves mes disciples!" La foi du Fils dans l'amour et la fidélité de son Père a surmonté le jugement de Dieu. Sa foi est la victoire qui a triomphé du monde (1 Jean 5:4). Nous sommes sauvés à travers sa foi (Jean 16:33).

Après sa lutte avec le Seigneur Tout-puissant, Jacob a reçu un nom nouveau: ISRAEL! Ce nom dit: il a lutté avec Dieu et a vaincu. Jésus est le vrai Israël! Il a lutté avec Dieu pour le salut de l'humanité et Il a gagné à travers sa foi! Il s'est attaché à Son Père, même dans le désespoir quand il était loin de Lui. Il pria avant sa mort : "Père, je remets mon esprit entre tes mains" (Luc 23:46) bien qu'il ne pouvait voir le Père.

Si vous méditez sur ces promesses de l'Ancien Testament et voyez leurs accomplissements dans le Nouveau Testament, vous pouvez déjà réaliser que l'Ancien Testament contient le Nouveau Testament.

Le serviteur de Dieu souffrant
Probablement la promesse la plus importante concernant la mort substitutionnelle de Jésus dans l'Ancien Testament fut révélée à Esaie, le prophète de la rédemption. Nous suggérons à tous les lecteurs de ce livret de mémoriser l'unique texte de cette révélation. Vous pouvez gagner une grande force pour votre âme, un réconfort éternel et trouvez une réponse parfaite au rejet de la croix par l'Islam.

"Cependant, ce sont nos souffrances qu'Il a portées, c'est de nos douleurs qu'Il s'est chargé et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié. Mais il est blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie, et l'Eternel a fait retomber sur Lui l'iniquité de nous tous" (Esaie 53:4-6).

Ces trois versets constituent le noyau de tout le chapitre. On avait demandé à un étudiant musulman à Casablanca de lire ce passage à ses condisciples et fut interrogé de donner son opinion sur cette personne. Il répondit, après une réflexion: "Si cette histoire est vraie, l'homme doit avoir eu un grand amour! "Le jeune a compris le secret de l'évangile!

Pourquoi ce musulman n'a pas rejeté cette description distillée de la souffrance de Jésus et de sa mort? La raison est qu'il n'a pas trébuché sur les mots "croix" et "Fils de Dieu!" Ils ne sont pas écrits dans ce texte. Voila pourquoi il pouvait objectivement comprendre ce qui s'est passé sur la croix. Esaie 53 parle du serviteur de Yahweh qui a souffert et est mort dans le jugement de Dieu comme un substitut pour son peuple coupable. Philippiens 2:7 confirme ce témoignage, renvoyant à la confession de Jésus, qui s'est appelé Serviteur de tous (Matthieu 10:28; 2Corinthiens 8:9; Hébreux 2: 14, 17).

Que peut nous dire Esaie 53 et à tous les Musulmans?
Jésus s'est humilié et a pris sur Lui nos maladies, nos mauvaises actions, nos péchés, nos crimes, notre égoïsme et a enduré notre punition dans le jugement de Dieu. Le Seigneur Lui-Même a jeté tous nos péchés sur Lui. Il fut battu, torturé, blessé et finalement crucifié et tué à cause de nos péchés.

En retour, nous avons reçu la paix avec Dieu et la guérison de toutes nos blessures parce qu'Il les a pris sur Lui. Son sacrifice substitutionnel est accompli, garanti, sécurisant et valable éternellement.

L'Agneau de Dieu torturé aura beaucoup de descendants et accomplira le plan de Dieu pour le salut- y compris le salut des Musulmans et des Juifs. Il sauvera beaucoup d'entre eux de leurs péchés et Il peut même briser les plus forts.

Si vous mémorisez tout le chapitre 53 d'Esaie, du verset un a douze, vous aurez un puissant outil pour proclamer la victoire de Jésus sur l'Islam. Ce texte doit être distribué, soigneusement présenté et imprimé comme un poster (sans une croix et sans la phrase "Fils de Dieu"). De cette manière ça peut déborder même dans le reniement de la crucifixion de Christ.

D'autres versets concernant la crucifixion du Messie dans l'Ancien Testament
En cherchant d'autres promesses et prophéties sur la mort de Jésus dans la Torah (Pentateuque), les Psaumes et les livres prophétiques, vous pouvez trouver plusieurs versets et leur accomplissement dans le Nouveau Testament: Dieu a immolé des animaux et versé leur sang au Paradis pour couvrir la nudité d'Adam et d'Eve (Genèse 3:21).

Le fils d'Eve écrasera la tête du serpent avec ses pieds et en sera empoisonné (Genèse 3:21; Apocalypse 12:4-5, 15-17).

Quiconque est pendu au bois est sous la malédiction de Dieu (Deutéronomes 21:22,23; Actes 5:30).

On lui a donné du vinaigre à boire (Psaumes 69:22; Matthieu 27:33; Jean 19:29).

Je remets mon esprit entre Tes mains (Psaumes 31:6; Luc 23:46).

Le rideau du temple fut déchiré (Exode 26:31-33; Matthieu 27:51).

Aucun de ses os ne sera brisé (Exode 12:46; Jean 19:33-34).

Ils verront Celui qu'ils ont percé (Zacharie 12 :10; Jean 19:37; Apocalypse 1:7).

Les trente pièces d'argent dans l'Ancien Testament
Dans le dernier livre prophétique, il y a une description particulière des trente pièces d'argent que Judas a accepté lorsqu'il a trahi le Seigneur (Matthieu 26:14-16): "Je leur dis: si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire; Sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent. Et l'Eternel me dit: jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé!" (Zacharie 11:12-13).

Dans ce texte, Yahweh, le Seigneur de l'alliance a dit : "Les trente sicles d'argent auquel ils m'ont estimé!" Jésus est-Il Yahweh? Le Seigneur de l'alliance est-Il devenu homme en Jésus-Christ (Esaie 40:3-5; 60:1-2; Luc 2:11 et d'autres)? Sa trahison par Judas pour trente sicles d'argent fut révélée depuis longtemps à Zacharie!

Une vérité éternelle est cachée dans les textes de l'Ancien Testament et dans les versets correspondant du Nouveau Testament, qui témoignent de la mort de Jésus sur la croix. Quiconque veut l'apprendre pourra le comprendre. L'appel spécial dans le dernier livre est adressé aux musulmans et aux Juifs : "Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises!" (Apocalypse 2:7 et d'autres)

7.04 -- LA CRUCIFIXION DE JESUS-CHRIST DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

Malheureusement beaucoup de musulmans hésitent d'accepter les récits de la souffrance de Christ et sa mort sur la croix comme vérité historique. Ils sourient et pensent; pauvres chrétiens! Ils ont les meilleures intentions du monde, mais ils sont perdus dans leurs imaginations et leurs illusions. Ils croient en trois Dieux au lieu d'un et ils imaginent que l'un d'eux a été crucifié! La plupart des musulmans sont convaincus que Christ n'a jamais été crucifié.

Cependant, ce ne sont pas tous les musulmans qui pensent ainsi d'une manière radicale. Certains sont prêts à écouter les récits sur la crucifixion de Jésus ou de les observer. Deux musulmans ont visualisé le film de la vie de Jésus projeté lors de la croisade du campus. Après, l'un dit à l'autre: "Pourquoi nos Cheiks déclarent-ils toujours que Christ n'a jamais été crucifié? Avec mes propres yeux, je l'ai vu pendu à la croix et en train de mourir!" A chaque occasion, nous devons ouvrir l'un des quatre rapports de la crucifixion de Christ et mettre le livre sur les mains du musulman intéressé, pour qu'il le lise lui-même et rencontre Jésus dans ces paroles.

Jésus s'introduit Lui-Même
"Le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour la rançons de plusieurs (Matthieu 18:11; 20:28; 26:63-64). Environ 80 fois dans les évangiles Jésus s'est appelé "Le Fils de l'homme". Bien que par cette expression, Il apparaît comme Seigneur et Juge du monde selon Daniel 7:13-14, Il a mis l'accent sur Son humanité et Son rôle en tant que serviteur humble. En faisant ainsi, Il a renversé les standards de toutes les cultures: Le premier sera le dernier et le dernier sera le premier. Le plus élevé sera abaissé et le plus humble sera élevé par l'amour de Dieu (Matthieu 20 :26-27; 23:11-12; Marc 9:35; 10:44; Luc 22:26-27).

Quiconque suit Jésus sera un serviteur, et non un maître. C'est une nouvelle piste de réflexion, complètement opposée à la pensée islamique.

Notre Dieu est un Dieu humble, mais Allah est orgueilleux (Sourate al-Hashr 59:23). La ligne islamique s'exalte continuellement, la ligne de Christ et ses disciples est d'une manière permanente humble. La croix de Christ exige un changement d'attitude, sinon elle sera une pierre d'achoppement pour l'homme.

Dans l'Islam, un terroriste qui est toujours prêt à sacrifier sa vie afin de libérer son pays, se donne souvent le nom de "rédempteur"(fidâ'î). Christ est le vrai rédempteur (fâdî) qui a sacrifié sa vie pour libérer tous ceux qui le suivent, du jugement de Dieu, de la puissance du péché, des astuces de Satan et de la mort éternelle. Jésus a payé pour que nous soyons libérés des puissances qui nous lient. Il est le serviteur des méprisés et le rédempteur des esclaves de Satan. L'amour et l'humilité de Christ sont la clé pour la compréhension de Sa mort sur la croix.

La nécessité absolue de la souffrance de Christ
Certains passages de l'évangile qui critiquent la croix peuvent être une aide aux musulmans critiques!

Après le témoignage de Pierre (Matthieu 16:16) Jésus a honoré le porte-parole de ses disciples, mais voulait approfondir son opinion sur le Messie qui va régner à la réalité du serviteur de Dieu souffrant. Il lui a révélé qu'Il doit monter à Jérusalem, pour souffrir et y mourir et être ressuscité le troisième jour Matthieu 16:21).

Cependant, Pierre était horrifié. Il pensait que Jésus souffrait d'une dépression et il l'encouragea; "A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t'arrivera pas!" (Matthieu 16:22) Jésus le regarda sévèrement et l'appela Satan (!) en disant: "Arrière, de moi Satan! Tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes." (Matthieu 16: 23)

Comment Ça s'est passé dans la conversation de Jésus et le porte-parole de ses disciples? Pierre a essayé de contrarier la crucifixion de Jésus, l'objectif pour lequel il était devenu un homme. Jésus a tout de suite distingué la voix de Satan dans les paroles de l'apôtre, parce que Satan hait beaucoup la croix du Fils de Dieu, le lieu de sa défaite totale.

Les mêmes paroles de reproche pouvaient être adressées à Muhammad, qui laissa Allah faire tout pour sauver le fils de Marie de la crucifixion.

Deux fois Jésus a expliqué à ses disciples que la raison de sa venue était de réaliser sa souffrance et sa mort inévitable (Matthieu 17:22-23; 20:17-18): "Voici nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils Le livreront aux païens, pour qu'ils se moquent de Lui, le battent de verges, et le crucifient, et le troisième jour Il ressuscitera!" (Matthieu 20:18-19)

Plus Jésus s'approchait de Jérusalem, plus Il devenait conscient des détails de sa souffrance et de sa mort, y compris sa résurrection. Il était plus qu'un prophète. Il était la Parole de Dieu personnifiée. Il parlait toujours à son Père au ciel, qui lui révélait avec précision les évènements futurs.

Une personne qui réfléchit pourrait dire: "Si Jésus savait tout cela, pourquoi n'a-t-il pas fui à l'étranger ou émigré, comme Muhammad a fui de la Mecque pour la Médine? Pourquoi Jésus ne s'est-Il pas caché ou déguisé?" Une nécessité divine le conduisait. Il savait qu'il n'y aurait pas de salut pour l'humanité sans sa mort expiatoire. Il a obéi à la volonté de Son Père qui est au ciel jusqu'à la mort. La nécessité apparaît bizarre et répulsive aux musulmans!

Jésus à Gethsémané
Jésus hésita, se lamenta amèrement et fut profondément troublé par sa mort qui s'approchait, lorsqu'Il pria dans le jardin sous les murailles de Jérusalem. Ses disciples dormaient, et ne pouvaient L'aider avec leurs supplications. Pourtant, Il pria: "Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que Je la boive, que Ta volonté soit faite." (Matthieu 26:42) L'homme Jésus avec Son âme se sont rétrécis au jugement de Dieu à travers Sa mort. Mais le Fils de Dieu en Lui-même a vaincu la volonté de la chair et S'est soumis fidèlement à la volonté de Celui qui l'a aimé. La croix de Jésus n'était pas un pique-nique ni une occupation simple, c'était la lutte du ciel contre l'enfer. Jésus accepta la volonté illimitée du Père et pria une deuxième et une troisième fois: "Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que Je la boive, que Ta volonté soit faite." (Matthieu 26:42)

Le vrai "Islam" ou soumission totale devient visible dans la prière combattante de Jésus. Personne ne L'a forcé à se soumettre à la volonté de Son Père; Il était poussé par l'amour inébranlable se confiant dans la parfaite direction spirituelle de Son Père.

L'échec des disciples et la patience de Jésus
Les disciples étaient passés à travers le meilleur institut biblique dans le monde avec une formation pratique à la présence du meilleur professeur. Quand vient l'épreuve lorsque Jésus fut arrêté, ils ont échoué à l'examen final. Ils ont disparu dans l'obscurité de la nuit. Pierre coupa l'oreille d'un serviteur avec son épée, et nia de connaître son Maître et son Seigneur, avec serment (Matthieu 26:56, 69-75).

Comment Jésus a-t-Il réagi? Comment a-t-Il soigné l'échec de ses bien-aimés? Pendu à la croix, Il pria pour eux: "Tout est accompli!" (Jean 19:30).

A ce moment Il a aussi établi la justification de ses disciples tombés sans qu'ils le sachent. Il a sauvé le monde entier, tous les Juifs et tous les Musulmans, avec son salut. Jésus n'a pas besoin de mourir encore pour les Musulmans ou les Juifs. Il aime tout le monde, y compris ceux qui le haïssaient. Il s'attend à ceux qu'ils viennent à Lui.

Le responsable officier romain voulait s'assurer que le "Roi des Juifs" était définitivement mort et enfonça la lance dans sa côte. Ce coup de lance aurait suffi pour faire mourir Jésus. Pourtant les tortures de la croix ont dû avoir lieu d'abord. Le coup de lance a servi de preuve à la mort finale de Jésus. Comment Muhammad peut-il dire: "Ils ne l'ont pas tué, ils ne l'ont pas crucifié, Il leur est apparu ainsi seulement?" (Sourate al-Nisâ' 4:157)

Quand Jésus fut ressuscité des morts et apparut dans son corps spirituel à ses disciples craintifs qui se cachaient derrière les portes fermées, Il ne les a pas reprochés pour leur peur, mais les salua: "Que la paix soit avec vous." (Jean 20:19) Quand ils ne comprenaient pas que c'était réellement Lui, Il leur montra ses blessures dans ses mains et pieds percés, et la plaie de son côté (Jean 20:20). Alors ils reconnurent que le Jésus crucifié et enterré était réellement vivant, se tenant au milieu d'eux!

Après cela, le Sauveur ressuscité commença à leur enseigner le plan de salut dans l'Ancien Testament. Pendant ces 40 jours, Il leur montra la Torah (le Pentateuque), les Psaumes et les Prophètes que le Christ devrait souffrir pour entrer dans Sa gloire (Luc 24:26-27). Il leur ouvrit l'intelligence pour qu'ils puissent comprendre les Ecritures et les assura: "Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et il ressusciterait des morts le troisième jour." (Luc 24:46).

Jésus nous guide vers la meilleure méthode de service parmi les Musulmans. Après un temps d'intérêt réel comme ont fait les disciples, quand ils ne demeurent pas dans la foi, mais commencent à s'enfuir, notre tâche est après tout de les rassembler de nouveau et de recommencer les leçons bibliques.

La grande découverte
Après que Jésus ait préparé ses apôtres à être oints du Saint-Esprit comme conséquence de sa mort sacrificielle sur la croix, les disciples Lui demandèrent: "Seigneur, est-ce en ce temps que Tu rétabliras le royaume d'Israël?" Ils visaient toujours un royaume politico-religieux! Ils n'avaient pas compris le message de Jésus sur le royaume spirituel. Après 40 jours de formation spéciale donnée par le Seigneur ressuscité Lui-même, ils ont encore raté l'examen! Ils pensaient encore en termes mondains, politiques et humains. Alors au moment où ils ont reçu la puissance du Saint-Esprit, leur vision et leur prédication ont changé radicalement. Ils reçurent le courage pour exprimer la vérité dans l'amour. Ils ont déclaré aux auditeurs horrifiés qu'ils étaient tous des meurtriers, qu'avec le soutien des soldats envahisseurs romains, ils avaient pendu Jésus, le Messie sur la croix. (Actes 2:23)

Qu'est-ce que la foule des Juifs choqués a répondu? Rien! Pas même un mot! Personne de la foule n'a crié: "Taisez-vous! Nous ne l'avons pas tué, nous ne l'avons pas crucifié!" Plutôt ils se turent. Le silence des Juifs est une preuve du fait historique que Jésus a été crucifié. S'ils avaient la moindre chance de nier la culpabilité de cette crucifixion, ils auraient crié et protesté à haute voix. Cependant, ils demeurèrent tout silencieux. Ils ont eux-mêmes crié: "Crucifie, crucifie-Le!" (Matthieu 27:22-26; Jean 19:15)

Pierre et les apôtres répétèrent leur appel à la repentance à plusieurs occasions et témoignèrent la vérité frappante du Messie crucifié devant la foule dans le temple, après la guérison du paralytique, et devant le Sanhédrin. Aucun des souverains sacrificateurs et des docteurs de la loi ne pouvaient nier leur témoignage, car ils avaient tous participé à la crucifixion de Jésus en tant que témoins oculaires (Actes 2:36; 3:13-15; 4:10; 5:30; 7:52 et d'autres).

Quiconque connaît les conséquences du témoignage des apôtres dans les sept versets des Actes et comprend la raison pour laquelle les Juifs sont abasourdis peut trouver une forte évidence de la réalité de la crucifixion de Jésus. Les Musulmans comprennent qu'aucun homme ne peut être appelé meurtrier à moins qu'il soit clairement convaincu du meurtre. Ces sept versets prouvent le fait de la crucifixion de Jésus-Christ.

Nous devons aussi reconnaître que les apôtres ne pouvaient témoigner la crucifixion de Jésus et sa résurrection comme une grande victoire de Dieu, si ce n'est après que le Saint-Esprit fut entré dans leurs cœurs. Ils auraient demeuré silencieux, incapables de comprendre ce qui se serait passé depuis longtemps.

Quand nous témoignons aux Musulmans, notre explication et enseignement seront peu utiles à moins que le Saint-Esprit vienne illuminer leurs pensées, comme a écrit le docteur Martin Luther: "Je crois que je ne peux pas croire en Jésus-Christ, mon Seigneur, ou venir à Lui par ma propre logique ou la puissance de ma volonté, mais c'est le Saint-Esprit qui m'a appelé à travers l'évangile, m'a illuminé avec ses dons, m'a purifié, et m'a gardé dans la foi, comme il appelle et rassemble tous les croyants chrétiens sur terre et les garde dans l'unité de la foi."

La prière et la préparation pour l'ouverture des pensées des Musulmans et le renouvellement de leurs cœurs à travers le Saint-Esprit est aussi importante qu'un témoignage sage par le Sauveur ressuscité, spécialement préparé pour satisfaire le contexte des Musulmans.

7.05 -- DES SOURCES PARTICULIERES SUR LA CRUCIFIXION DE JÉSUS

Beaucoup de musulmans n'ont pas la volonté d'écouter un témoignage biblique parce qu'on leur a dit que la Bible est falsifiée. Pour de tels intellectuels ou amis à mauvais escient, nous devons faire de notre mieux pour trouver des arguments sur la crucifixion de Christ dans les sources séculières, en dehors de l'enseignement chrétien.

Deux célèbres historiens romains ont fait les récits de la mort de Jésus, le fils de Joseph de Nazareth. L'un d'eux est Tacitus dans son livre, Annales, et l'autre c'est Flavius Josephus dans son livre, La guerre Juive. Josephus raconte en détail sur Jésus et sa crucifixion sous Pilate dans le Volume VIII, chapitre 3:3. Toutes les deux œuvres historiques sont reconnues sur le plan international et peuvent bien aider les musulmans à repenser (réfléchir) la réalité de la mort de Jésus.

La même chose est vraie avec le Belge Talmud. Les Juifs ont vécu pendant un temps en Belgique parmi les chrétiens et ont dû répondre quand on les a blâmés sur la crucifixion de Jésus. Ils ont écrit que Jésus, le fils de Joseph, mourut. Cette note dans le Talmud est en contraste au rejet de Jésus par les fanatiques orthodoxes qui décidèrent que son nom sera oublié et effacé de toutes les mémoires. Il ne faut jamais que son nom soit mentionné parmi nos gens!

Une note ridicule sur Jésus fut trouvée inscrite au bas du Palladium à Rome. Une grande croix était gravée au mur et un homme à la tête d'âne y était pendu. Sous la croix un soldat Romain était agenouillé et adorait celui qui était crucifiés tandis que les autres soldats Romains se moquaient de Lui. Cette image de Jésus montre clairement que la crucifixion de Jésus était déjà connue parmi les Romains et on en discutait publiquement, puisque les soldats Romains ont commencé à croire au Sauveur qu'ils avaient exécuté. Il y a davantage des indications au fait historique de la crucifixion de Jésus qui peuvent faire réfléchir le musulman. Pendant le règne de Jamal Abd al-Nasser en Egypte, le Pape Jean XXIII essaya d'innocenter les Juifs qui vivent aujourd'hui avec la culpabilité d'avoir tué Jésus. Le Président Egyptien, réagit furieusement, et répondit au Pape par TV et d'autres médias: "Nous avons compris votre plan! Vous voulez innocenter les Juifs et Israël! Nous n'allons jamais permettre cela! Nous savons qui a tué Jésus: Ce sont les Juifs qui L'ont crucifié et personne d'autre!" Les dirigeants musulmans, les évêques chrétiens, les prêtres, les pasteurs et d'autres personnes responsables ont souri. C'était évident que pour condamner Israël, Jamal Abd al-Nasser était prêt à admettre que le Coran s'était trompé!

Selon la loi de la Charia les juristes théologiques de l'Université Al-Azhar au Caire ou les autres islamiques devraient protester et corriger la déclaration de Nasser dans un mois, sinon cela recevrait une validité générale. Cependant, les intellectuels craignaient le dictateur ou bien ils ne voulaient pas qu'Israël soit justifié. Les dignitaires islamiques demeurèrent silencieux, et par le principe de la Charia, ils reconnaissent indirectement que Christ avait été crucifié réellement. Mais ils ne pouvaient admettre cela de manière franche, parce que cela contredirait le verset du Coran. De toute façon pour condamner Israël, ils acceptèrent le moindre mal!

Aujourd'hui, les Juifs libéraux et modérés, qui se sont dissociés du fanatisme des Juifs orthodoxes, vivent dans un Etat d'Israël. Plusieurs d'entre eux essayèrent d'explorer le phénomène Jésus pour ramener à leur peuple ce frère grand et perdu. Ils ont confirmé la naissance de Jésus à Nazareth, cependant se demandèrent, si c'était un cas de viol par un soldat de la puissance romaine occupante. Ils discutèrent sur ses enseignements et ses miracles. Mais qu'est-ce qu'ils ont écrit au sujet de sa mort? Ont-ils nié sa crucifixion comme Muhammad? Quelle était leur réponse à cette question embarrassante? Ils ont décrit la crucifixion de Jésus comme: "Une erreur légale!" Ils n'ont pas questionné le fait de sa crucifixion. Tous les Juifs, D'une seule voix, voudront nier la crucifixion de Jésus pour se libérer du fardeau de 2000 ans dans leur histoire, s'il y avait une petite possibilité. Mais ils savent que les faits historiques ne peuvent jamais changer et parleront pour eux-mêmes.

7.06 -- LES VERSETS SERVIABLES DANS LE CORAN QUI RENDENT LA MORT DE JÉSUS IMAGINABLE

Si vous étudiez les différentes déclarations de Muhammad concernant la mort d'Issa dans le Coran, vous pouvez trouver des contradictions et un endurcissement progressif dans son attitude envers la croix. Ça commence avec une acceptation tolérante de sa mort, continue avec un reniement ambivalent et conséquent de la mort de Jésus. Cependant, il y a certaines faiblesses dans ces versets aussi bien des arguments possibles de la croix de Jésus, que nous pouvons présenter pour témoigner aux musulmans.

L'exécution des prophètes par les fils d'Israël est présentée et condamnée dix fois dans le Coran (Sourate al-Baqara 2:61, 87, 91; Âl ‘Imrân 3: 21, 112, 181, 183; al-Nisâ’ 4: 155, 157; al-Mâ'ida 5: 70). L'une de ces références dit: "Nous avons donné à Issa, le Fils de Marie des signes claires et l'avons fortifié avec l'Esprit de sainteté. Devez-vous alors, chaque fois qu'un messager vous arrive avec quelque chose que vous n'aimez pas, appeler orgueilleusement menteurs certains d'entre eux et tuez-vous d'autres?" (Sourate al-Baqara 2:87)

٠ وَآتَيْنَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ الْبَيِّنَاتِ وَأَيَّدْنَاهُ بِرُوحِ الْقُدُسِ أَفَكُلَّمَا جَاءَكُمْ رَسُولٌ بِمَا لاَ تَهْوَى أَنْفُسُكُمُ اسْتَكْبَرْتُمْ فَفَرِيقاً كَذَّبْتُمْ وَفَرِيقاً تَقْتُلُونَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٨٧)٠

Tous ces versets ont été écrits au temps où Muhammad était à Médine. Il n'a pas nié l'exécution répétée des prophètes dans l'Ancien Testament, mais les a présentés comme des charges contre les Juifs. Cependant, il n'a pas pu imaginer que le fils de Marie a été lapidé aussi, bien qu'il l'a relié directement aux prophètes exécutés (Sourate al-Baqara 2:87; al-Nisâ’ 4:57). La logique du Coran exige aussi la mort de Jésus.

La mort de Jésus dans le Coran
Il y a un verset particulier dans la Sourate Mariam qu'on peut presque comprendre comme étant un témoignage chrétien dans le Coran. Dans ce verset Issa s'introduit dans le Coran et résume sa vie en une phrase: "Que la paix soit sur Moi le jour de Ma naissance, le jour où Je vais mourir et le jour ou Je serai envoyé vivant." (Sourate Maryam 19:33)

٠ وَالسَّلاَمُ عَلَيَّ يَوْمَ وُلِدْتُ وَيَوْمَ أَمُوتُ وَيَوْمَ أُبْعَثُ حَيّاً (سُورَةُ مَرْيَمَ ١٩ : ٣٣)٠

Muhammad a révélé cette admission d'Issa pour justifier sa mort et montrer que son fils n'était pas un enfant illégitime. Sa naissance était sous la faveur d'Allah et sa paix. Ici l'incarnation de la Parole de Dieu et son Esprit en Christ brille à travers le Coran (Sourate Âl ‘Imrân 3:45; al-Nisâ’ 4:171; Maryam 19:20; al-Anbiyâ’ 21:91; al-Tahrîm 66:12 et d'autres). C'est aussi un écho du chant des anges dans les champs de Bethlehem (Luc 2:14).

Christ apparaît dans le Coran comme un homme de paix. Il n'a pas péché (Sourate Maryam 16:19), Il n'était pas un géant violent (Sourate Maryam 19:32). Il n'a pas participé aux guerres, aux meurtres ou aux discours hostiles. Christ était un faiseur de paix, qui est la traduction littérale du mot musulman. Il est le seul vrai musulman, le Prince de paix.

Ce verset (Sourate Maryam 19:33) révèle aussi une déclaration claire et définie sur la mort de Christ.

Ces mots ont été toujours une pierre d'achoppement aux commentateurs musulmans. Ils ont dénaturé sa signification et ont écrit que, sans doute, "Issa devra mourir, mais pas dans sa vie terrestre, mais seulement après sa seconde venue. Il reviendra pour détruire le premier Antéchrist, ensuite Il tuera tous les cochons et éliminera toutes leurs croix. Après cela, Il se mariera, aura des enfants et fera convertir tous les hommes à l'Islam. Alors Il mourra! Sa mort sera la connaissance de la dernière heure (Sourate al-Hujurât 49:61). Après son enterrement à coté de Muhammad à Médine, Allah Lui-même apparaître au jour du jugement, ressuscitera Muhammad et Christ d'entre les morts et les fera asseoir sur des trônes pour qu'ils participent au jugement du monde.

Une astuce grammaticale est le secret de cette perversion rusée. Le verset 33 ne contient pas le mot arabe "saufa" qui transférait la mort d'Issa à un futur lointain, mais plutôt il parle de sa mort proche, naturelle, dans une séquence naturelle de naissance, de mort et de résurrection. Toutes les autres interprétations sont des rêves ou des mensonges pour voiler la réalité de la mort de Jésus.

Il y a un verset similaire dans Sourate Maryam sur Jean Baptiste (Yahya), qui ramène Issa au niveau de Yahya. Ici, Djibril, le messager d'Allah dit: "Que la paix soit sur Lui le jour de sa naissance, le jour de sa mort et le jour où Il sera envoyé vivant." (Sourate Maryam 19:15)

٠ وَسَلاَمٌ عَلَيْهِ يَوْمَ وُلِدَ وَيَوْمَ يَمُوتُ وَيَوْمَ يُبْعَثُ حَيّاً (سُورَةُ مَرْيَمَ ١٩ : ١٥)٠

On sait que Jean a été décapité et enterré. Ce fait est décrit dans le même contexte d'évènements que celui d'Issa: d'abord la naissance, ensuite la mort et finalement la résurrection. Cependant, dans le cas d'Issa, les commentateurs ont perverti l'ordre dans le but d'effacer la possibilité de la mort sur la croix.

Peut-être Muhammad a présenté Issa et Yahya ensemble pour montrer qu'Issa ne serait pas de nature divine. Mais il a laissé Issa s'introduire Lui-même comme s'il donnait une révélation céleste, alors que Yahya était seulement introduit par Djibril. Dans le Coran Issa est plus élevé que Yahya. Le Fils de Marie apparaît comme un Esprit d'Allah en chair et comme sa Parole, qui s'est incarnée, tandis que Yahya était seulement un enfant né de manière normale à partir des parents qui étaient connus.

Selon le Coran, Issa a vécu sans péché (Sourate Âl ‘Imrân 3:45; al-Nisâ’ 4:171; Maryam 19:19 et d'autres). Donc, Il n'est pas mort pour sa propre culpabilité. Ceci laisse l'interprétation qu'Il s'est chargé des péchés de tous les hommes sur Lui et est mort pour eux, réconciliant le Créateur avec le monde à travers sa mort expiatoire. Dans le Coran Issa confirme que la paix d'Allah reposera sur Lui-même au jour de Sa mort.

Le plus fort trompeur (séduisant)
Un autre verset qui montre le développement de l'attitude de Muhammad envers la mort de Christ arrive dans la sourate Âl ‘Imrân: "Ils séduisirent et Allah séduisit, et Allah est le meilleur de tous les séducteurs, parce qu'il a dit: ‘O Issa, je te ferai dormir (mourir) et t'élèverai à moi.’" (Sourate Âl ‘Imrân 3:54-55)

٠ وَمَكَرُوا وَمَكَرَ اللَّهُ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ إِذْ قَالَ اللَّهُ يَا عِيسَى إِنِّي مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَيَّ (سُورَةُ آلِ عِمْرَانَ ٣ : ٥٤ - ٥٥)٠

Selon le Coran les gens les plus rusés étaient les Juifs. Ils cherchaient à tuer secrètement Issa, mais Allah savait d'avance leur plan criminel. Alors Il était plus rusé qu'eux tous, Il laissa Issa mourir en paix et L'éleva au ciel en sa présence.

Quelle était la plus grande astuce d'Allah dans le Coran? Il sauva Christ de la mort violente par lapidation ou crucifixion. Ainsi Muhammad essaya furtivement d'éviter et d'abolir la croix de Christ sans en faire mention. Trois expressions de cette "astuce philanthropique" ressortent du reste des autres mots dans ce verset.

Pour abolir la croix de Christ, Muhammad appela Allah "le plus rusé de tous". La bible utilise cette horrible phrase seulement pour le serpent au Paradis (Genèse 3:1)!

En face de la croix l'esprit de l'Islam a dû confesser qui il était réellement! Allah a dû se révéler! Nous devons comprendre les conséquences de la déclaration coranique pour nous-mêmes et pour nos amis. Dans Éphésiens 6:11-20, Paul recommande à tous les serviteurs de Christ de ne pas briser les liens collectifs par leur propre puissance et sagesse, mais de prier, croire et servir seulement dans le nom de Jésus-Christ et dans la puissance de son Esprit. Là où la croix de Christ est ouvertement niée; nous quittons la sphère de la logique et entrons dans le domaine des esprits et des démons. Le sang de Jésus reste notre unique protection (1 Jean 1:5; 2:2) et son Esprit reste notre seule puissance (Actes 1:8).

L'autre mot arabe dans ce texte est: "mutawaffîka". Allah dit: "Je te laisserai mourir en paix." Le mot a plusieurs sens. Il exprime aussi l'idée de "dormir gentiment" ou celui de "finir sa vie avec succès". Muhammad a utilisé ce mot complexe pour satisfaire les chrétiens aussi bien que les musulmans. Aux premiers, Il était mort, aux autres, Il n'était pas mort. Dans leur opinion "Issa a été enlevé au ciel sans douleur. Muhammad était malin. Il parla non seulement en deux, mais, si nécessaire, même en trois sens, utilisant seulement un mot!

Les traductions turques et Indonésiennes utilisent pour ce mot du Coran l'équivalent de "Je te laisserai mourir en paix", parce que c'est le sens le plus proche de la racine de ce mot. D'autres traductions luttent encore avec cette expression, pour plaire aussi aux commentateurs islamiques.

Muhammad disait: "La guerre, c'est la tromperie!" La guerre sainte qui inclut discuter avec les chrétiens et les Juifs est pleine de tromperie et de ruse. Nous devons changer notre approche et devenir sages! Ce n'est pas tout ce qu'ils disent en Islam qui a le sens de ce qui est dit!

Après que Muhammad ait déclaré que la croix de Christ a été évitée et éradiquée à travers la ruse la plus astucieuse d'Allah, il soupira avec soulagement et essaya de satisfaire la délégation des chrétiens de Yémen du Nord. Il a fait qu'Allah élève "Issa a Lui! C'est une déclaration sensationnelle dans le Coran. Christ est vivant! Muhammad est mort! Selon le Coran "Issa vit aujourd'hui avec Allah et Il Lui parle (Sourate Âl ‘Imrân 3:55; al-Nisâ’ 4:158; al-Mâ’ida 5:110-111, 116-118; al-Anbiyâ' 21:28 et d'autres). Quant à Muhammad, il attend dans un lieu intermédiaire (Barzakh) pour la résurrection des morts et le jour du jugement. Ainsi tous les Musulmans doivent prier pour lui, pour avoir la paix, chaque fois ils prononcent son nom. (Sourate al-Ahzâb 33:56)

L'esprit islamique peut tolérer un Christ vivant et qui revient, et l'intégrer dans son système de foi islamique, mais il ne peut jamais accepter sa croix et sa déité! Ainsi, les avertissements de Paul et Jean s'appliquent aussi à l'Islam (Galates 1:8-9; 1 Jean 2:21-27; 4:1-5). Tout dialogue missionnaire avec les musulmans doit, donc non seulement faire d'amis, mais inclure des prières pour leur libération du lien collectif. Muhammad savait la raison pour laquelle, il a averti ses disciples de toute amitié avec les gens d'autre foi, spécialement les chrétiens (Sourate Âl ‘Imrân 3:28; al-Nisâ’ 4:89; al-Anfâl 8:73; al-Mumtahana 60:1, 9). Nous ne devons pas avoir peur de contacts avec les musulmans, parce que les bénédictions de Christ sont plus fortes que les malédictions de Muhammad! (Matthieu 5:44-45; Sourate Âl ‘Imrân 3:51; al-Tawba 9: 29 et d'autres)

Le mot spécifique pour "dormir gentiment" est utilisé pour la deuxième fois dans le Coran pour la mort de Christ (Sourate al-Mâ’ida 5:117). Là le Fils de Marie s'adresse personnellement à Allah dans une conversation directe, après son ascension et confirme que le Tout puissant l'avait laissé mourir gentiment et avait pris la suite de la responsabilité pour ses disciples à sa place. La mort paisible de Christ est présentée de deux manières dans le Coran, comme encore approchable, au futur proche et comme achevée, au plus que- parfait, pour que le lecteur du Coran soit sûr que Christ n'était jamais crucifié, mais il a été paisiblement transféré vers Allah!

Le reniement final de la crucifixion de Christ
Le seul verset dans le Coran qui nie directement la crucifixion d'Issa (Sourate al-Nisâ’ 4:157) représente la fin de développement de Muhammad dans son attitude envers la mort de Christ. Ce verset abroge et multiplie toutes les "révélations" précédentes, si ceux-ci permettaient la possibilité de la crucifixion du Fils de Marie. Ce rejet d'une exécution douloureuse de Christ était exprimé d'une manière ambiguë, pour qu'une place soit laissée au doute et à des interprétations contradictoires. Dans la Sourate al-Nisâ’, nous lisons: "Les Juifs disaient: ‘Nous avons tué le Messie Issa, le Fils de Marie, l'Ambassadeur d'Allah!’ - Ils ne L'ont pas tué, ils ne l'ont pas crucifié, c'était seulement une ressemblance! En réalité ceux qui étaient en désaccord avec Lui, sont dans le doute à son sujet. Ils ne connaissent pas la réalité Le concernant, mais ils ont suivi des suppositions. Sûrement, ils ne l'ont pas crucifié, mais Allah L'a élevé à Lui. Allah est puissant et sage." (Sourate al-Nisâ’ 4:157-158)

٠ وَقَوْلِهِمْ إِنَّا قَتَلْنَا الْمَسِيحَ عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ رَسُولَ اللَّهِ وَمَا قَتَلُوهُ وَمَا صَلَبُوهُ وَلَكِنْ شُبِّهَ لَهُمْ وَإِنَّ الَّذِينَ اخْتَلَفُوا فِيهِ لَفِي شَكٍّ مِنْهُ مَا لَهُمْ بِهِ مِنْ عِلْمٍ إِلاَّ اتِّبَاعَ الظَّنِّ وَمَا قَتَلُوهُ يَقِيناً بَلْ رَفَعَهُ اللَّهُ إِلَيْهِ وَكَانَ اللَّهُ عَزِيزاً حَكِيماً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ١٥٧ – ١٥٨)٠

Ce texte contient plusieurs pièges:

● C'est improbable que les Juifs en Médine aient confessé publiquement que le Fils de Marie était le vrai Messie et le messager d'Allah! Ils ne croient ni à la naissance virginale de Jésus, ni de son incarnation. Ils L'ont complètement rejeté et L'ont appelé l'allié de Belzébul, le plus haut des démons (Matthieu 12:22; Marc 3:22-27; Luc 11:14-23). Cette déclaration dans le Coran ne peut pas venir des Juifs, parce qu'ils n'ont pas reconnu Jésus comme l'ambassadeur de Dieu, mais ils ont dissimulé et rejeté complètement Son nom.

Cependant, il est convenable que les Juifs veuillent avertir Muhammad de ne pas les tracasser et les menacer, sinon ils le tueraient comme ils avaient tué son Messie "coranique", Issa. C'est possible qu'ils aient utilisé ironiquement le titre de Messie comme une menace dérisoire.

● Muhammad était plusieurs fois menacées par les Juifs à Médine, mais aussi par les marchands de la Mecque. Mais il s'est calmé en disant, "Allah est fidèle. C'est possible qu'il ait livré le fidèle Issa dans les mains de Juifs. Sinon ce serait concevable que moi aussi, je puisse tomber dans leurs mains." Pour la fidélité d'Allah et sa propre sécurité, il rejeta leur menace et répondit furieusement: "Ils ne l'ont pas tué! Ils ne l'ont pas crucifié!"

● Il est connu dans le monde entier que les Romains ont crucifié des milliers d'esclaves rebelles et des criminels étrangers. Ainsi, ce verset du Coran attribue la possibilité de crucifixion de Jésus aux Romains. Aujourd'hui, les musulmans libéraux qui veulent construire un pont avec le christianisme, confessent franchement cette possibilité.

● Muhammad utilisait rarement la forme passive pour expliquer que Christ "ressemblait" à celui qui a été crucifié aux yeux des Juifs (shubbiha lahum). Il nia la crucifixion de Christ en tant que fait historique, mais proclama qu'il parut comme "Le crucifié" en forme d'un fantôme.

Muhammad aurait entendu d'une secte chrétienne dans la vallée du Nil qui faisait comprendre qu'il est impensable que le grand Dieu devienne un humain pour satisfaire tous les besoins des humains. Ils croyaient que Dieu peut seulement apparaître comme un homme, mais Il n'était jamais incarné. Ils enseignaient aussi que christ, en tant que vrai Dieu, ne serait pas mort ou crucifié, mais avait fait semblant d'être crucifié! Lorsque Muhammad entendit cette hérésie, il y vit immédiatement une chance et dit: "Pauvres chrétiens! Ils pensent et croient que Jésus est mort pour eux sur la croix, mais il a fait semblant. Il n'a jamais été crucifié!" Souvent, Muhammad a été influencé ou induit en erreur par les sectes chrétiennes.

Les commentateurs musulmans ont mis beaucoup de fantaisie en interprétant cette forme passive : "Il fut semblable à eux". Les récits imaginaires suivants circulent encore dans certains pays aujourd'hui:

  • Certains disent: Simon de Cyrène fut forcé par les soldats Romains à porter la croix de Jésus affaibli par les fouets. Arrivés au lieu de crucifixion, ils ont par erreur crucifié Simon au lieu de Jésus. Le Fils de Marie s'en est allé librement.
  • D'autres disent : Allah est juste! Il fit que Judas ressemble à Jésus, pour que Judas soit crucifié. Issa, qui fut rendu semblable à Judas, s'en alla sans subir un mal. Lorsqu' un chrétien orthodoxe entendit cette histoire, il s'éleva contre les musulmans, disant: "Pensez-vous que Marie, la mère de Jésus, se tenant sous la croix de Jésus, ne pouvait pas faire la distinction entre son fils et Judas au-dessus d'elle? Ou pensez-vous qu'Allah puisse ridiculiser la meilleure des femmes dans ce monde et dans l'autre (Sourate Âl ‘Imrân 3:42) et la tromper à tel point qu'elle se lamente pendant des heures sur un traître mourant, tandis que son propre fils avait déjà échappé? Toutes ces deux théories sont impensables."
  • D'autres affirment: Christ était réellement crucifié. Ensuite, une éclipse amena l'obscurité sur toute la terre, et la plupart des gens se sont cachés par crainte des démons. Alors un puissant tremblement de terre suivit et les secoua tous, même les soldats Romains cherchèrent un abri. Quand tout le monde a quitté, Christ cloué seul sur la croix à Golgotha, descendit finalement de sa croix et - comme disent les musulmans Ahmadiyya - Il s'en alla à Kashmir, et la mourut une mort naturelle. Cependant à la mausolée pour Issa à Srinagar", nous lisons que le grand-père d'une famille noble, un Cheik musulman nommé Issa, fut enterré là, non le Fils de Marie.

7.07 -- LA GRACE SPECIALE DE RECONNAITRE LE PECHE

Essayer de convaincre les musulmans sur la crucifixion de Jésus comme un fait historique est moins utile aussi longtemps qu'ils ne demandent pas eux-mêmes une explication. Le plus grand problème du ministère parmi les musulmans est leur conviction qu'ils n'ont pas besoin d'un rédempteur, médiateur ou un sacrifice expiatoire. Ils ne sont pas conscients de leur profond état pécheur. Ils pensent qu'on va peser ou équilibrer leurs mauvais actes et les bons (Sourates Houd 11:114; al-‘Ankabout 29:7; al-Fakir 25:29-30). C'est inutile de leur expliquer la crucifixion de Christ, aussi longtemps qu'ils pensent qu'ils n'ont pas besoin d'un substitut ou d'un sauveur. Ils sont convaincus qu'ils sont assez bons en eux-mêmes.

Leur faire prendre conscience de leur perdition et condamnation, comme toute l'humanité, est même plus important que leur compréhension de la justification disponible dans la mort de Christ sur la croix. D'abord, ils doivent savoir que sans l'intervention de Dieu, ils iront tous en enfer!

Les psaumes de repentance offrent plus d'aide en soulignant cette réalité (Psaumes 6:2-10; 32:1-11; 38:2-32; 51:3-19 et d'autres). Nous recommandons de les laisser mémoriser Psaumes 51, pour que tout leur subconscient soit rempli de l'esprit de repentance. La foi d'un, musulman ne pénètre pas souvent de la tête au cœur, mais sur le plan contraire, du cœur à la tête. C'est une réalité cachée.

Quand on avait demandé à un ancien Cheik islamique de réciter Psaumes 51, pour un programme de radio, similaire à la récitation du Coran, soudain, les larmes coulèrent sur ses joues. Il n'avait pas seulement lu soigneusement le texte, mais il priait et se reconnaissait pécheur. Psaumes 51 est une école de repentance pour nous tous et il nous montre qui nous sommes. Ces versets contiennent un guide profond à tous ceux qui sont satisfait d'eux-mêmes:

Psaumes 51:3 - Le pécheur dans Psaumes 51 demande la miséricorde et la grâce. Le Cheik comprit qu'il n'avait pas le droit de s'attendre au pardon. Il demande au Seigneur d'effacer tous ses péchés, pas seulement certaines de ses erreurs, et ceci selon la miséricorde illimitée de Dieu.

Psaumes 51:4 - Il se sentait impur dans son corps, âme et esprit, et demanda une purification totale de ses péchés dégoûtants.

Psaumes 51:5 - Il se rendit compte avec douleur de son grand péché. Il le dérangeait. Le Saint-Esprit ne lui donnait aucun repos. Il ne pouvait ni réfléchir normalement, ni dormir paisiblement!

Psaumes 51:6 - Il comprit que: le péché signifie rébellion contre Dieu, le Créateur et le Juge. Il reconnut qu'un péché n'est pas seulement une erreur ou une mauvaise action, mais c'est une offense à la dignité et à la sainteté de Dieu. Il confessa, tu as raison, quel que soit ton jugement sur moi. Je suis coupable et j'ai perdu mes droits.

Psaumes 51:7 - Je suis complètement pollué. Dès que ma mère m'a conçu, j'ai hérité la nature et l'esprit coupables de mes ancêtres. Depuis ma jeunesse, j'ai été gâté. Ma chair, mon esprit, mon cœur, ma volonté, tout est mauvais.

Psaumes 51:8 - Seigneur, Tu veux entendre la vérité. Je confesse tous mes péchés cachés. Tu m'as réellement montré qui je suis.

Psaumes 51:9 - Si l'hysope, une plante qu'on utilise dans le passé pour la désinfection, pouvait aider, lave-moi intérieurement et extérieurement. Lave-moi complètement de mes péchés, et je deviendrai plus blanc que la neige.

Psaumes 51:10 - Restaure-moi la joie, car le désespoir n'est pas une solution finale pour toi. Tu as anéanti mon orgueil, mais tu peux, aussi bien, me réconforter au profond de mon être.

Psaumes 51:11 - Ne te cache pas loin de moi, dis-moi seulement une parole. Pardonne, supprime et efface tous mes mauvais actes.

Psaumes 51:12 - Je suis dans le désespoir! Seulement un renouvellement peut me sauver.

12 - O Dieu! Crée en moi un cœur pur Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
13 - Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
14 - Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne!

Nous devons demander la grâce de Dieu pour aider les musulmans à prendre conscience de l'état pécheur de telle ou telle manière, comme si nous-mêmes voulions nous en repentir. Ces Psaumes peuvent conduire toute personne qui prie à la repentance, jusqu'à ce qu'il ou elle réalise que c'est seulement un esprit brisé et un cœur contrit qui peut plaire à Dieu.

D'autres serviteurs de Christ utilisent les Dix commandements ou la chute d’Adam (Genèse 3:1-4, 16) et spécialement la vision d’Esaie 6:1-8 pour briser l’orgueil des musulmans satisfaits d'eux-mêmes. Quand Esaie se rendit compte de la sainteté de Dieu, le noble sacrificateur et prophète horrifié, s'exclama: "Malheur a moi! Je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j'habite au milieu d'un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l'Eternel des armées." (Esaie 6:5)

Nous devons demander à Jésus de se révéler aux musulmans qui se confient en eux-mêmes, pour qu'ils soient brisés et connaissent le grand amour et la sainteté de Dieu afin de demander la miséricorde. Sans la reconnaissance de péché, il y aura à peine la repentance et le pardon. C'est pourquoi il faut expliquer la signification de l'état pécheur à un musulman, avant de lui parler de la croix. Cependant, cette prise de conscience demande un don de grâce de notre Sauveur (Romains 2:4). Il faut prier pour cela.

Tous les musulmans iront-ils en enfer?
Il y a un verset cruel dans le Coran qui affirme que tous les musulmans doivent aller en enfer. Le feu est leur destination inévitable. Dans la Sourate Mariam, Muhammad choque tous les musulmans.

"Il n'y a personne d'entre vous qui y échappera (l'enfer). Cet un décret prédestiné sur votre Seigneur. Après cela nous y échapperons, certains de ceux qui craignent Dieu et les injustes y seront gardés sur leurs genoux." (Sourate Maryam 19:71-72)

٠ وَإِنْ مِنْكُمْ إِلاَّ وَارِدُهَا كَانَ عَلَى رَبِّكَ حَتْماً مَقْضِيّاً ثُمَّ نُنَجِّي الَّذِينَ اتَّقَوْا وَنَذَرُ الظَّالِمِينَ فِيهَا جِثِيّاً (سُورَةُ مَرْيَمَ ١٩ : ٧١ – ٧٢)٠

Certains serviteurs du Seigneur ont découvert que ces versets ont amené plusieurs musulmans à leur sens comme une sorte de thérapie choquante. Cependant, l'espérance islamique dans la rédemption du feu inévitable est basée sur l'accomplissement de la Charia, la loi islamique. Mais Jésus est allé à travers l'enfer de la colère de Dieu à notre place, pour que nous ne soyons pas jugés et condamnés (Jean 3:18-23 et d'autres). Son amour révèle notre égoïsme, orgueil et péché, pour que nous acceptions gracieusement son salut et sa vie éternelle.

7.08 -- L'AGNEAU DE DIEU

Dès que Jésus accorde à un musulman la grâce de prendre conscience de ses propres péchés et condamnation, nous devons l'orienter vers l'Agneau de Dieu comme le seul remède, parce qu'Il a porté le péché du monde, y compris la culpabilité de tous les musulmans (Jean 1:29-34; 1 Jean 2:1-2 et d'autres).

Pendant la fête d'Adha, à la fin de leur pèlerinage à la Mecque, et simultanément dans tous les pays islamiques, les musulmans égorgent des agneaux, des brebis, des béliers ou des chameaux, un pour chaque famille, pour s'assurer de la bénédiction d'Allah. Pourtant ils ne connaissent pas la signification des offrandes de sang dans l'Ancien Testament, ni la possibilité de ceux-là en tant que substitut de nos péchés, et la réconciliation à travers leur sang versé. Donc c'est utile d' enseigner à certains musulmans les lois sur les offrandes de péchés et offrandes brûlées dans l' Ancien Testament, et le bouc émissaire au grand jour de réconciliation (Lévitique 4:4, 14, 24, 33; 16:6-10 et d' autres). Ainsi, ils peuvent s'approcher de la vérité et du Dieu saint, et comprendre mieux l'objectif des anciens sacrifices d'animaux dans l'Ancien Testament.

Une méditation de l'Agneau pascal comme le fit Jésus avec ses disciples dans l'introduction de la sainte cène peut conduire à la prise de conscience de la réconciliation accomplie avec Dieu à travers le sacrifice de Jésus-Christ.

Le passage le plus important pour reconnaître et croire à l'Agneau de Dieu demeure la révélation de l'Ancien Testament sur "le Serviteur de l' Eternel" (Esaie 53:4-12). Cet évangile dans l'Ancien Testament est devenu un réconfort éternel et a aidé beaucoup de chercheurs à comprendre la justification par la grâce, s'ils sont troublés par leur conscience. La foi immédiate du trésorier de la Reine Candace d'Ethiopie en est un signe clair (Actes 8: 26-38).

Il y a aussi un écho coranique de la recommandation de Dieu à Abraham de ne pas sacrifier son Isaac. Allah lui dit: "Et nous l'avons racheté avec un grand sacrifice (de sang)." (Sourate al-Sâffât 37:107)

٠ وَفَدَيْنَاهُ بِذِبْحٍ عَظِيمٍ (سُورَةُ الصَّافَّاتِ ٣٧ : ١٠٧)٠

Cette phrase décisive rend caduque toutes les déclarations de Muhammad de se passer de toute réconciliation avec Allah dans le Coran. Cette prétendue révélation admet la possibilité d'une réconciliation divine à travers une offrande immolée. Le rachat accompli d’Isaac n'était pas accompli par sa foi ou ses bonnes œuvres, mais c'était par grâce seulement! Nous devons faire que les musulmans soient conscients de ce verset important dans le Coran, comme il s'agit d'un "énorme" sacrifice, qui avait été réalisé avant l'immolation du bélier expiatoire. Jusqu'aujourd'hui les musulmans essaient de trouver qui ou qu'est-ce que ce sacrifice divin de la réconciliation pour le salut d'Isaac. Nous connaissons ce secret: Jésus-Christ est le vrai Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. Il a aussi sauvé tous les enfants d'Abraham.

Certains musulmans peuvent protester qu'Abraham a tenté de sacrifier Ismaël et non Isaac pour transférer les bénédictions de cet acte aux Arabes et aux musulmans (Sourate al-Sâffât 37:8-14). Cependant, le Coran ne mentionne pas le nom du fils d'Abraham. Jusqu'au temps de al-Tabari, les interprètes islamiques nommaient Isaac comme celui qui allait être sacrifié. Ce n'est qu'après qu’ils ont changé l’interprétation sur Ismaël.

Les musulmans obstinés protestent davantage que le Coran enregistre cinq fois cette phrase, critique (Sourates al-An’âm 6:164; al-Isrâ' 17:15; Fâtir 35:18; al-Zumar 39:7; al-Najm 53:38): "Il n' y a personne qui puisse porter les péchés d' un autre." (Sourate al-An'âm 6:164)

٠ وَلاَ تَزِرُ وَازِرةٌ وِزْرَ أُخْرَى (سُورَةُ الأَنْعَامِ ٦ : ١٦٤)٠

Ce verset affirme indirectement qu'aucun substitut lui-même accablé de péché, ne peut intervenir pour porter les péchés d'un autre homme. Mais le Coran témoigne plusieurs fois que Christ est demeuré sans péché; Ceci fut finalement confirmé à son Ascension (Sourates Âl ‘Imrân 3:44-45; al-Nisâ’ 4:158, 171; Maryam 19:19; al-Tahrîm 66:12 et d'autres). En raison de la sainteté de Christ tous les cinq versets coraniques qui parlent contre la possibilité d'un substitut peuvent être utilisé pour prouver le contraire: "Le substitut sans péché, peut porter le fardeau de la culpabilité des autres gens!"

Jésus et son sacrifice d'amour pour tous les pécheurs est la seule réponse utile à l'Islam désespéré. Le nom de Jésus demeure Son programme: "Il sauvera Son peuple de ses péchés." (Matthieu 1:21). Sa mort substitutionnelle a établi le privilège de la miséricorde pour nous tous. La promesse de Christ est définitive: "Prends courage, mon fils, ma fille! Tes péchés te sont pardonnés." (Matthieu 9: 2; Luc 7: 50 et d' autres)

Muhammad n'a pas pu émettre une telle phrase. Il n'a jamais pensé mourir à la place des musulmans. Son sang même aurait été en vain, parce que Allah lui a recommandé plusieurs fois de demander le pardon de ses propres péchés (Sourates Ghâfir 40:55; Muhammad 47:19; al-Fath 48:2; al-Marad 110: 3).

7.09 -- LE TEMOIGNAGE A PARTIR D'EXPERIENCE

Après que le Saint-Esprit fut déversé, comme résultat du sacrifice expiatoire de Christ, les apôtres comprirent et parlèrent de leur rédemption à travers la mort de Jésus avec un amour fervent. L'apôtre Pierre déclara: "Sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés, de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un Agneau sans défaut et sans tache." (1 Pierre 1:18-19)

L'apôtre Jean confirme ce message: "Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est Lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et nous purifier de toute iniquité." (1 Jean 1: 7-9)

L'apôtre Paul écrit: "Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu…nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs." (1 Corinthiens 1:18, 23-24)

Iskander Jadeed confessa : "En tant que jeune homme, j'ai souffert de la main des quatre femmes de mon père et des arguments vicieux entre nos quatre familles vivant sous un toit. Dans un temps réconfortant et frappant, soudain, je compris ce que Jean écrit: "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." (Jean 3:16)

En Inde, une mère qui ne pouvait ni écrire ni lire et avait donné naissance à une douzaine d'enfants demanda le baptême, après que son mari musulman fut devenu chrétien. Le pasteur doutait de la baptiser, pensant qu'elle le voulait seulement pour plaire à son mari. Quand il lui a demandé pourquoi, en tant que musulmane, demande-t-elle constamment le baptême, elle répondit avec des yeux ouverts: "Jésus-Christ a pardonné tous mes péchés sur la croix et a mis la vie éternelle dans mon cœur."

Quel est votre propre témoignage?
Quel verset biblique exprime plus clairement votre foi? Que pouvez-vous partager à propos de Celui qui est mort pour vous sur la croix? Nous devons prendre du temps pour réfléchir et prier sur notre témoignage aux musulmans dans nos pays. Leur nombre croît constamment. N'y a-t-il pas dans nos cœurs d'impulsion à apporter le message de salut qui a été obtenu clairement pour eux afin qu'ils le comprennent?

7.10 -- QUESTIONNAIRE

Cher Lecteur!

Si vous avez soigneusement étudié ce livret, vous pouvez facilement répondre aux questions suivantes. Quiconque répond correctement à 90% de toutes les questions dans les huit livrets de cette série, peut obtenir un certificat de notre Centre sur:

ETUDES AVANCEES
Des voies utiles pour diriger des conversations avec les musulmans à propos de Jésus-Christ

Comme un encouragement pour ses services pour Christ!

  1. Pourquoi la majorité des musulmans pensent-ils que la crucifixion de Christ n'est qu'une illusion?
  2. Pourquoi certains musulmans imaginent-ils que c'est Judas qui fut crucifié au lieu de Christ?
  3. Combien de fois le Coran répète-t-il que "personne ne peut porter le péché de quel qu'un d'autre" ?
  4. Pourquoi les musulmans affirment-ils qu'Allah peut pardonner à qui Il veut, quand il veut et qu'Il n'a pas besoin de sacrifice ou de substitut?
  5. Pourquoi les musulmans espèrent-ils (en vain) que leurs bonnes œuvres chasseront leurs mauvaises œuvres?
  6. À quel degré la croyance islamique à la prédestination s'oppose-t-elle à la foi au salut à travers Christ?
  7. Pourquoi la croix demeure-t-elle un "tabou" à tous les musulmans, même s'ils sont ignorants du Coran et de la charia?
  8. Quelle est l'implication spirituelle du fait que les musulmans sont collectivement liés par un esprit qui s'oppose à la croix?
  9. Pourquoi Jésus s'est-il référé au serpent d'airain élevé par Moise au désert pour expliquer qu'il n'y aura pas de salut à moins qu'il ne soit élevé sur la croix? Est-ce que Jésus crucifié symbolise tout mal comme le serpent?
  10. Qu'est-ce que l'Agneau Pascal signifie-t-il aux Hébreux esclaves en Egypte et pourquoi Jésus est-il notre Agneau Pascal?
  11. Combien de prophéties pouvez-vous trouver dans Psaumes 22 et qui sont accomplies par Jésus selon les Evangiles? Laquelle de ces prophéties pouvait, selon vous, convaincre les musulmans que Christ était véritablement crucifié?
  12. Pourquoi Jésus a-t-Il prié: "Mon Dieu! Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?" Son Père L'a-t-il réellement abandonné?
  13. La Sainte Trinité était-elle divisée par la crucifixion de Christ? Que signifie cette prière?
  14. Pourquoi les paroles d'Esaie 53:4-7 contiennent-elles la promesse la plus convaincante dans l'Ancien testament expliquant en détail que Jésus est notre substitut? Avez-vous appris ce texte par cœur?
  15. Qu'est-ce que les trente pièces d'argent signifient-elle au prophète Zacharie et comment cette prophétie fut-elle accomplie dans le Nouveau Testament? Jésus est-Il Yahweh, le Seigneur?
  16. Pourquoi le message dans Matthieu 20:28 est-il extrêmement important et capable de changer toutes les cultures et coutumes dans chaque société?
  17. Pourquoi Jésus ne s'est-Il pas caché ou n'a-t-Il pas échappé ou émigré au Liban ou en Syrie sachant en détail ce qui l'attendait à Jérusalem?
  18. Quelle est la différence essentielle entre la première et la seconde prière de Jésus dans le Jardin de Gethsémané?
  19. Pourquoi Jésus rassembla-t-Il de nouveau ses disciples après sa résurrection pour leur enseigner la nécessité inévitable de sa mort expiatoire à partir de l'Ancien Testament alors que ceux-ci L'avaient quitté?
  20. Après avoir reçu la puissance du Saint-Esprit, comment Pierre et les autres disciples ont-ils défié les Juifs? Que signifie le silence des Juifs aux accusations répétées des apôtres?
  21. Pourquoi est-il presque impossible aux musulmans de croire au fait historique de la croix de Jésus et le salut accompli pour eux? Que devons-nous sérieusement demander au Père céleste de faire pour eux?
  22. Pourquoi les récits historiques de Tacitus et de Flavius sur Jésus et sa mort sur la croix sont-ils importants aux musulmans?
  23. Quelles preuves viennent-elles de graffiti (dépictions graphiques) d'une personne pendue sur la croix avec la tête d'un âne au bas du Palladium à Rome?
  24. Pourquoi Jamal Abd-al-Nasser a-t-il confirmé à travers les canaux des media que les musulmans savent réellement lesquels ont crucifié Jésus?
  25. Quelle est la conséquence légale de sa confession?
  26. Comment les livres Juifs modernes racontent-ils la crucifixion de Christ?
  27. Combien de fois le Coran raconte-t-il le meurtre des prophètes par les Juifs? Pourquoi alors Muhammad, contrairement à sa propre logique, refuse-t-Il la mort de Christ?
  28. Selon le faux témoignage dans Sourate Maryam 19:33, qu'est-ce que Christ a dit de sa naissance et de sa mort? Quelle signification biblique pouvons-nous mettre dans cet important verset coranique?
  29. Quelles similarités et différences pouvez-vous trouver entre le témoignage de Christ (Sourate Maryam 19:33) et le récit musulman concernant Yahya (Sourate Maryam 19:15)?
  30. Pourquoi Allah est-il appelé "le plus grand de tous les séducteurs" dans le contexte de la mort douce de Christ? Comment la Bible commente-t-elle cette expression?
  31. Quelle était la plus grande tromperie d'Allah en rapport avec les Juifs et Christ?
  32. Comment Muhammad est-il capable de plaire simultanément aux chrétiens et aux musulmans en utilisant une seule phrase pour décrire la mort de Christ? Quelles sont les significations possibles de ce mot?
  33. Pourquoi le Coran confirme-t-il l'ascension de Christ vers Allah, mais renie en même temps son exécution brutale?
  34. Qu'est-ce que cela signifie, selon l'Islam, que Christ est vivant mais Muhammad est mort?
  35. Pourquoi la déclaration des Juifs dans la Sourate al-Nisâ’ 4:157 est-elle douteuse et réellement fausse?
  36. Pourquoi le reniement sévère de Muhammad selon lequel "ils ne l'ont pas tué (et) ils ne l'ont pas crucifié" nous donne-t-il une chance unique de prouver que le Fils de Marie était réellement crucifie?
  37. Comment les commentateurs musulmans expliquent-ils la déclaration du Coran selon laquelle Christ n'a pas été crucifié, mais seulement a fait semblant d'être crucifié?
  38. Pourquoi est-il souvent inutile de prouver l'historicité de la croix de Christ à un Musulman si lui-même ne demande pas une telle preuve?
  39. Comment pouvons-nous guider un musulman à comprendre qu'il est un pécheur perdu et condamné?
  40. Comment le Coran déclare-t-il que tous les musulmans doivent aller en enfer?
  41. Dans la description coranique d'Abraham sacrifiant son fils au Plus Haut, pourquoi l'appel d'Allah à Abraham nous donne-t-il une chance unique d'expliquer aux musulmans la nature de la mort expiatoire de Christ?
  42. Pourquoi pouvons-nous prouver aux musulmans le contraire exact de la déclaration coranique que "personne ne peut porter les péchés d'une autre personne"?
  43. Christ, l'Agneau de Dieu a-t-Il aussi expié les péchés de tous les musulmans quand Il est mort sur la croix ou Jésus doit-Il encore mourir pour les musulmans d'une manière spéciale? Si leur expiation par Dieu a été accomplie, pourquoi alors nous chrétiens n'informons pas les musulmans sur leurs droits célestes?
  44. Selon votre expérience, quel récit évangélique sur la souffrance et la mort de Christ est souvent accepté par les musulmans ?

Tout participant à ce jeu-concours a la permission d'utiliser n'importe quel livre à sa disposition et de demander à toute personne digne de confiance qui lui est connue lorsqu'il va répondre aux questions. Nous attendons vos réponses écrites y compris votre adresse totale sur le papier ou votre E-mail. Nous prions Jésus pour vous, le Seigneur vivant qu'Il vous illumine, envoie, guide, fortifie, protège et qu'Il soit avec vous tous les jours de votre vie!

Cordialement à Son service
Abd al-Masih et ses frères.

Si vous répondez correctement à 38 de ces questions, nous vous enverrons une autre brochure gratuitement. Nous attendons vos réponses.

GRACE ET VERITE (Grace and Truth),
Boîte Postale 1806,
70708 Fellbach,
Allemagne

Ou par e-mail à:
info@grace-and-truth.net

Nos sites dans l’Internet:
Internet: www.grace-and-truth.net
Internet: www.grace-and-truth.org

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on March 06, 2015, at 05:43 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)