Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 02. Roots -- 4 Holy War in Islam

This page in: -- Arabic? -- Chinese -- English -- FRENCH -- German? -- Indonesian

Previous booklet -- Next booklet

02. RACINES CORANIQUES DE LA CHARIA

4 - La GUERRE SAINTE en Islam, Rêve ou Réalité?



4.01 -- La GUERRE SAINTE en Islam, Rêve ou Réalité?

Celui qui lit le Coran y trouvera 95 versets coraniques ayant force de loi que les principaux juristes des quatre écoles islamiques de jurisprudence ont choisis comme base pour leur législation sur la guerre sainte. Celui qui y ajoute la biographie de Muhammad racontée par Ibn Hishâm réalisera que les conflits entre Muhammad, les commerçants de La Mecque et les tribus juives de Médine embrasèrent toute la Péninsule arabe.

4.02 -- Arrière-plan historique des guerres de Muhammad

Les polythéistes de La Mecque s’opposèrent farouchement à la déclaration de Muhammad selon laquelle Allah seul est Dieu et qu’il n’y a aucune divinité autre que lui. Des débats passionnés aboutirent à un boycott toujours plus grand des Musulmans. Ce boycott fut suivi par la diffamation et la persécution des défavorisés et par le martyr des esclaves musulmans de La Mecque. Muhammad conseilla à 80 de ses adeptes de fuir en Ethiopie pour y demander l’asile aux Chrétiens. Après la mort de son épouse Khadîja et celle de son oncle paternel Abou Tâlib, la protection dont Muhammad bénéficiait de la part de son clan à La Mecque s’effrita de sorte qu’il dut émigrer à Yathrib (Médine) en 622 apr. J.-C.

Avant de prendre la fuite, Muhammad conclut trois alliances consécutives avec les Musulmans de Médine pour garantir sa sécurité. A son arrivée à Médine, il commença par créer une administration multiculturelle pour la ville, mais ne la laissa fonctionner que le temps pour lui d’acquérir assez de pouvoir pour imposer la structure politique d’un Etat religieux intolérant aux habitants. La pauvreté croissante de la centaine de familles ayant émigré avec lui de La Mecque à Médine, provoqua une augmentation des tensions au sein de sa communauté religieuse. Afin de répondre aux besoins des réfugiés, Muhammad les poussa à attaquer les caravanes en provenance de La Mecque, ce qu’ils refusèrent catégoriquement (Sourate al-Nisâ’ 4:76-80). Mais il leur fit un lavage de cerveau à l’aide de sourates «inspirées d’Allah» justifiant ses intentions (Sourate al-Baqara 2:216-218). Suite de quoi, 83 réfugiés musulmans et 231 Musulmans de Médine partirent avec lui pour dévaliser les caravanes mecquoises qui revenaient de Damas au printemps. La bataille de Badr (624 après J.C.) s’acheva sur la victoire des Musulmans et constitua un point décisif dans le développement de la guerre sainte. De nombreux commerçants furent saisis et pris en otage. Ils furent ensuite libérés contre une rançon élevée.

La fortune ayant souri à Muhammad grâce aux guerres, il poursuivit dans cette direction et expulsa les tribus juives de Médine. Après leur expulsion, les réfugiés de La Mecque héritèrent de leurs terres, leurs maisons et prirent leurs femmes et leurs filles dont ils firent des esclaves (Sourates al-Mâ’ida 5:82; al-Ahzâb 33:36-37; al-Hashr 59:1-7; etc.). Pendant la guerre des Fossés, Muhammad réussit à semer la division entre ses ennemis qui le surpassaient en nombre en usant de tromperie et de pots-de-vin. Lors du traité de Hudaibiyyat, il fit un compromis avec ses ennemis en intégrant le pèlerinage occulte (Hadj) dans l’Islam pour que les commerçants mecquois puissent avoir une source de revenus.

Puisque Muhammad ne pouvait plus attaquer les caravanes en provenance de La Mecque suite à ce traité, il ordonna à ses adeptes d’attaquer les tribus bédouines (Sourate al-Hujurât 49: 14), les campements juifs près de La Mecque et de Médine et les communautés chrétiennes du Nord Yémen afin de soutenir financièrement son Etat religieux. Lors de l’attaque de l’oasis de Khaibar, une hôtesse juive essaya de l’empoisonner, ce qui conduisit finalement à sa mort en 632 apr. J.-C.

Tentatives islamiques pour justifier les guerres de Muhammad
Les conflits d’intérêt économique et religieux de La Mecque provoquèrent la rébellion des commerçants et conduisirent plus tard au boycott des Musulmans qui dura plusieurs années, comme le soulèvement des orfèvres d’Ephèse contre la prédication de Paul (Actes 19:23-40). Les Musulmans qualifièrent alors leur émigration de La Mecque d’expulsion, ce qui leur donnait le droit de se venger, selon l’ancienne coutume arabe (Sourates al-Mâ’ida 5:45; al-Shoura 42:41-42; etc.). Les Musulmans modérés considérèrent les raids contre les caravanes mecquoises comme une guerre défensive.

Les besoins sociaux des demandeurs d’asile venant de La Mecque amenèrent Muhammad à organiser de plus en plus de raids pour récolter du butin. Le couvert religieux donné à ces raids les transformèrent en des guerres offensives programmées. De cette façon, l’Islam se répandit à un rythme très rapide au cours du siècle qui suivit la mort de Muhammad. Le résultat fut une puissance mondiale s’étendant du fleuve de l’Inde jusqu'à l’Océan Atlantique. S’appuyant sur cette base historique, les Musulmans fondamentalistes considèrent que la guerre sainte est une obéissance à un commandement d’Allah, appelant les Musulmans à attaquer les incroyants dont l’existence représente une tentation pouvant éloigner les Musulmans de l’Islam (Sourates al-Baqara 2:193; al-Anfâl 8:39; etc.). Leur slogan est: «Allah est avec les victorieux!» (Sourates Âl ‘Imrân 3:160; al-Mâ’ida 5:56; etc.).

Il est inutile de demander à qui revient le tort dans de telles guerres, puisque le droit semble toujours être du côté du plus fort. Les partisans des guerres défensives et les fondamentalistes qui appellent aux guerres offensives soutiennent leurs points de vue par des versets du Coran et par la vie de Muhammad.

Méthodes et buts occultes des guerres de Muhammad
La stratégie de Muhammad à La Mecque et à Médine (610-632) révèle des extrêmes contradictoires. Les habitants de La Mecque tentèrent d’affamer les Musulmans et les harcelèrent ce qui provoqua l’émigration de ces derniers à Médine. Les versets sataniques du Coran (Sourate al-Najm 53:19-22) constituent l’effort de Muhammad pour sauver sa vie et celle de ses partisans grâce à un compromis boiteux. Plus tard, il retira ces versets d’inspiration satanique (Sourate al-Hajj 22:52-53). Au désert (Sourates al-Ahqâf 46:29-32; al-Djinn 72:1-5), il prit contact avec les esprits (djinn) qui préparèrent son émigration et celle de ses adeptes. A compter de ce jour, «les esprits musulmans» combattirent au côté des hommes dans les guerres saintes. La dimension occulte des guerres islamiques ne doit pas être perdue de vue (Sourate Âl ‘Imrân 3:61).

A Médine, Muhammad encouragea ses partisans à attirer les incroyants dans un piège afin de les tuer (Sourates al-Baqara 2:191; al-Tawba 9:4). On dit que des anges ont aidé les Musulmans à remporter la victoire lors de la bataille de Badr. Muhammad transforma la défaite des Musulmans à la bataille d’Uhud en une grande victoire pour l’Islam en introduisant la polygamie avec sa promesse d’explosion démographique (Sourate al-Nisâ’ 4:3). Muhammad participa à 29 batailles au cours desquelles le vol, le pillage et la prise d’esclaves devinrent de plus en plus la force stimulante de sa guerre impie. Muhammad trouvait parfois des compromis avec ses ennemis. Il lui arrivait d’accepter un cessez-le-feu, mais dans le seul but de se préparer à remporter une victoire définitive. Après ses victoires, il récompensait occasionnellement ses ennemis en leur accordant des dons généreux pour les gagner à l’Islam. Chaque fois qu’il engageait un dialogue avec les Chrétiens ou avec les chefs bédouins, c’était dans le but de les amener à accepter volontairement l’Islam, qu’ils soient ses invités ou ses adversaires (Sourate Âl ‘Imrân 3:33-65; etc). Il envoyait des députés comme espions dans les royaumes voisins et pressait leurs dirigeants d’accepter immédiatement l’Islam. Les Califes qui lui succédèrent brisèrent la puissance des Empires byzantin et sassanide et décimèrent totalement les troupes ennemies encerclées au cours de batailles offensives.

Muhammad souligna de façon récurrente que la guerre n’est rien qu’une tromperie. Il était passé maître dans l’art de tromper et de s’adapter rapidement à chaque nouvelle situation. Quand il attaqua les tribus bédouines près de Médine, celles-ci crièrent: «Nous croyons! Nous croyons en Allah!» Mais Muhammad leur répondit: «Vous ne croyez pas encore tant que vous ne méditez pas: nous nous soumettons (ce qui veut dire: nous devenons Musulmans)!» (Sourate al-Hujurât 49: 14). Islam signifie consécration ou soumission, de gré ou de force! A travers le dialogue ou la guerre, l’objectif reste le règne sans partage de l’Islam. La tribu juive de Quraiza ne voulut pas accepter ce principe lors de la bataille des Fossés. Certains d’entre eux conspirèrent avec l’ennemi qui les assiégeait. Lorsque les troupes assiégeantes se retirèrent, plus de 600 Juifs de Médine durent creuser la tombe dans laquelle ils furent jetés après avoir été égorgés. L’ange Jibril (Gabriel) aurait ordonné leur élimination.

Un terme mal compris: «la guerre sainte»
L’expression «guerre sainte» n’apparaît pas dans le Coran! Cette traduction représente une conception idéalisée du mot arabe djihad. La langue arabe utilise différents mots pour désigner la lutte, la bataille ou la guerre et ils ont différentes connotations. Par exemple:

Kifâh désigne une bataille intellectuelle. Au Moyen-Orient, le livre «Mein Kampf» d’Hitler est vendu encore aujourd’hui sous le titre «Kifahi». Mais ce mot n’apparaît nulle part dans le Coran. Muhammad n'a jamais accepté de discussions purement religieuses ou théologiques. Il a plutôt fait des offres ou proféré des menaces dans le but d’amener ses interlocuteurs à se soumettre à l’Islam.

Djihâd signifie littéralement «se donner du mal en luttant pour Allah au prix d’efforts et de sacrifices». Ce mot est devenu le terme technique islamique pour désigner la lutte des Musulmans contre les incroyants. Il inclut la lutte armée. Le mot apparaît dans le Coran plus de 41 fois sous différentes formes: Sourates al-Baqara 2:218; Âl ‘Imrân 3:132; al-Nisâ’ 4:95; al-Mâ’ida 5:35, 54; al-Anfâl 8:72, 74,-75; al-Tawba 9:16, 19, 20, 24, 41, 44, 73, 81, 86, 88; al-Nahl 16:110; al-Hajj 22:78; al-Furqân 25:52; al-’Ankabout 29:6, 69; Muhammad 47:31; al-Hujurât 49: 15; al-Mumtahana 60:1; al-Saff 61:11; al-Tahrîm 66:9, etc.

Qitâl désigne le combat entrepris avec une arme à la main, avec l’objectif de vaincre l’ennemi par la force et si nécessaire de le tuer dans un combat au corps à corps au risque de se faire tuer soi-même. Ce mot apparaît 67 fois dans le Coran sous différentes formes: Sourates al-Baqara 2:190-191, 193, 216, 217, 236, 244, 246; Âl ‘Imrân 3:13, 167, 195, 246; al-Nisâ’ 4:74-76, 84, 90; al-Anfâl 8:16, 29, 65; al-Tawba 9:12-14, 29, 36, 83, 111, 123; al-Ahzâb 33:20, 25; Muhammad 47:20; al-Fath 48:16; al-Hadîd 57:10; al-Saff 61:4; etc.

Hirâba (ou harb) désigne une attaque contre Allah et Muhammad ou une déclaration de guerre de Muhammad contre ceux qui enfreignent sa loi. Ce mot n’apparaît que 6 fois dans le Coran et inclut la menace d’un grave danger pour tout ennemi d’Allah et de Muhammad dans la Sourate al-Mâ’ida 5:33 (Sourates al-Baqara 2:275; al-Mâ’ida 5:33, 64; al-Anfâl 8:57; al-Tawba 9:107; Muhammad 47:4).

Fî Sabîl Allâh signifie «dans la voie d’Allah» ou «pour la cause d’Allah». Tous les termes précédents sont résumés dans cette expression. En tout, l’expression apparaît plus de 45 fois dans le Coran: Sourates al-Baqara 2:154, 190, 195, 218, 244, 246, 261-263; Âl ‘Imrân 3:13, 146, 157, 167, 169; al-Nisâ’ 4:74-76, 84, 89, 94-95, 100; al-Mâ’ida 5:54; al-Anfâl 8:60, 72; al-Tawba 9:19, 24, 30, 38, 41, 60, 81, 91, 111, 120; al-Nahl 16:125; al-Hajj 22:58; al-Nour 24:22; Sâd 38:26; Muhammad 47:4, 38; al-Hujurât 49: 15, al-Hadîd 57:10; al-Saff 61:11; al-Muzzammil 73:20; etc.

Associé au mot Qitâl (combattre les armes à la main), l’expression «Fî Sabîl» apparaît 19 fois dans le Coran. Avec le mot Djihâd (lutter pour Allah en sacrifice), elle apparaît 9 fois. De plus, elle est utilisée en parlant des contributions (nafaqa) pour la cause d’Allah 9 fois et 5 fois en parlant de l’émigration des Musulmans de La Mecque pour la cause d’Allah. Ces découvertes nous montrent que la Djihâd ne désigne pas forcément une «guerre sainte ou spirituelle» mais plutôt «un combat sanglant». De nombreux Musulmans libéraux, demandeurs d’asile et humanistes occidentaux ne veulent pas admettre ce fait. Cependant les 95 versets coraniques, utilisés pour légitimer la loi martiale islamique, ne peuvent être compris que dans ce sens.

4.03 -- Légalisation des guerres de Muhammad par Allah

Le Coran déclare plusieurs fois que les combats sanglants (Qitâl) des Musulmans ont été prédestinés, car ils auraient été écrits dans le livre original au ciel (Sourates al-Baqara 2:216, 246; al-Nisâ’ 4:77; al-Anfâl 8:55). Ainsi les guerres de Muhammad et ses Califes n’ont pas été décidées par eux-mêmes, mais ont été planifiées, inspirées et réalisées par Allah.

Dans la Sourate al-Baqara 2:216, nous lisons:

Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous y est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose, alors qu’elle est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose qui est mauvaise. C’est Allah qui sait alors que vous ne savez pas!

٠٠ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ وَهُوَ كُرْهٌ لَكُمْ وَعَسَى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَهُوَ خَيْرٌ لَكُمْ وَعَسَى أَنْ تُحِبُّوا شَيْئاً وَهُوَ شَرٌّ لَكُمْ وَاللَّهُ يَعْلَمُ وَأَنْتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢١٦)٠

Allah ordonne aux Musulmans de combattre l’arme à la main et avec une totale consécration en temps, en énergie, en argent et d’être prêts à donner leur vie pour la cause d’Allah. L’ordre explicite de s’engager dans un combat sanglant se retrouve 12 fois dans le Coran: Sourates al-Baqara 2:190, 193, 244; al-Nisâ’ 4:76, 64; al-Anfâl 8:39; al-Tawba 9:12, 29, 36, 123; al-Hujurât 49: 9. L’appel à s’engager totalement (Djihâd) apparaît 6 fois: Sourates al-Mâ’ida 5:35; al-Tawba 9:41, 73, 86; al-Hajj 22:78; al-Furqân 25:52.

Dans l’Islam, la guerre est obligatoire pour tout Musulman en bonne santé. Ceux qui refusent d’obéir à ce commandement peuvent s’attendre à être punis dans ce monde et dans l’éternité. Selon le Coran, les fondamentalistes musulmans ne sont pas des extrémistes téméraires. Ce sont plutôt les Musulmans libéraux et humanistes qui sont traités de couards désobéissants et d’agitateurs. Il est dit que la colère d’Allah demeure sur eux.

N’as-tu pas ceux auxquels on avait dit [à La Mecque]: abstenez-vous de combattre, accomplissez le Salat et acquittez la Zakat! Puis lorsque le combat [sanglant] leur fut prescrit, voilà qu’une partie d’entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah ou même d’une crainte plus forte encore et à dire: O notre Seigneur! Pourquoi nous as-tu prescrit le combat? Pourquoi n’as-tu reporté cela à un peu plus tard? … (Sourate al-Nisâ’ 4:77)

٠ أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ قِيلَ لَهُمْ كُفُّوا أَيْدِيَكُمْ وَأَقِيمُوا الصَّلاَةَ وَآتُوا الزَّكَاةَ فَلَمَّا كُتِبَ عَلَيْهِمُ الْقِتَالُ إِذَا فَرِيقٌ مِنْهُمْ يَخْشَوْنَ النَّاسَ كَخَشْيَةِ اللَّهِ أَوْ أَشَدَّ خَشْيَةً وَقَالُوا رَبَّنَا لِمَ كَتَبْتَ عَلَيْنَا الْقِتَالَ لَوْلاَ أَخَّرْتَنَا إِلَى أَجَلٍ قَرِيبٍ ... (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٧٧)٠

Mais le commandement d’Allah reste inchangé. Depuis lors, tous les Musulmans qui lisent le Coran reçoivent l’ordre de sortir de leur vie de jouissances libérales.

Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut [Diable]. Et bien, combattez les alliés du diable, la ruse du diable est, certes, faible (Sourate al-Nisâ’ 4:76).

٠ الَّذِينَ آمَنُوا يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَالَّذِينَ كَفَرُوا يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ الطَّاغُوتِ فَقَاتِلُوا أَوْلِيَاءَ الشَّيْطَانِ إِنَّ كَيْدَ الشَّيْطَانِ كَانَ ضَعِيفاً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٧٦)٠

Muhammad révéla à ses disciples:

Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah: ils tuent, et se font tuer (Sourate al-Tawba 9:111).

٠ إِنَّ اللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنْفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ بِأَنَّ لَهُمُ الْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ ... (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ١١١)٠

Cela signifie que les Musulmans ne sont plus des hommes libres. Allah les a achetés comme des esclaves et les a envoyés à la guerre. Ils combattent pour lui dans une soumission collective. Dans la Sourate al-Hajj 22:78, nous lisons cette affirmation mystique:

Luttez pour Allah avec tout l’effort qu’il mérite. C’est lui qui vous a élus. …

٠ وَجَاهِدُوا فِي اللَّهِ حَقَّ جِهَادِهِ هُوَ اجْتَبَاكُمْ ... (سُورَةُ الْحَجِّ ٢٢ : ٧٨)٠

Ce seul commandement montre qu’Allah ne veut pas seulement être avec ses Musulmans, mais il veut aussi qu’ils soient liés à lui dans une union psychologique et occulte afin de remporter sa guerre. Cette instruction est l’une des légitimations les plus claires des combats des Musulmans puisque Allah déclare que leur combat est le sien. C’est un privilège pour tout Musulman d’être obéissant et de combattre en Allah.

Dans l’Islam, Allah est considéré comme le Tout-puissant. Il est plus fort que tous les ennemis des Musulmans (Sourate al-Nisâ’ 4:84). Le monde entier lui appartient (Sourates Âl ’Imrân 3:109, 189; al-Nisâ’ 4:126, etc.). Par conséquent, tout ce qu’il a créé appartient aux Musulmans (Sourate al-Baqara 2:29). Il contrôle l’univers (Sourates al-Baqara 2:142, 156; al-Nisâ’ 4:131-132, etc.).

Il accompagne ses guerriers aussi longtemps qu’ils le craignent (Sourates al-Baqara 2:194; al-Tawba 9:40, 123, etc.). Muhammad déclara:

… Craignez Allah, et apprenez qu'Allah est avec ceux qui le craignent. (Sourate al-Baqara 2:194)

٠ ... وَاتَّقُوا اللَّهَ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩٤)٠

Allah a donné le pouvoir à Muhammad sur tout ennemi qu’Allah voulait bien lui livrer (Sourate al-Hashr 59:6).

Allah aime ceux qui combattent en ordre dans son sentier, et qui sont fermes comme un édifice solide. (Sourate al-Saff 61:4)

٠ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِهِ صَفّاً كَأَنَّهُمْ بُنْيَانٌ مَرْصُوصٌ (سُورَةُ الصَّفِّ ٦١ : ٤)٠

Il aime surtout ceux qui donnent de l’argent pour financer les guerres islamiques (Sourates al-Baqara 2:195; al-Nisâ’ 4:95; al-Tawba 9:20, etc.) Il multipliera leurs offrandes jusqu’à 700 fois (Sourate al-Baqara 2:261).

Si des combattants tombent ou fuient, Allah en fournira d’autres. Il les aime et ils l’aiment (Sourate al-Mâ’ida 5:54). La victoire est à lui seul (Sourate al-Anfâl 8:11).

Ces versets servent aux juristes islamiques comme légitimation divine pour les guerres islamiques. Allah les a décidées et Allah les dirigera.

4.04 -- Qui sont les ennemis de l'Islam?

Le Coran cite différentes catégories d’adversaires ou d’ennemis de l’Islam. Les plus importants d’entre eux sont ceux qui attaquent les Musulmans.

Combattez dans la voie d'Allah contre ceux qui vous feront la guerre. Mais ne commettez point d'injustice en les attaquant les premiers, car Allah n'aime point les injustes. (Sourate al-Baqara 2:190)

٠ وَقَاتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَكُمْ وَلاَ تَعْتَدُوا إِنَّ اللَّهَ لاَ يُحِبُّ الْمُعْتَدِينَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩٠)٠

… Si quelqu'un vous opprime, opprimez-le comme il vous a opprimé. Craignez Allah! … (Sourate al-Baqara 2:194)

٠ ... فَمَنِ اعْتَدَى عَلَيْكُمْ فَاعْتَدُوا عَلَيْهِ بِمِثْلِ مَا اعْتَدَى عَلَيْكُمْ وَاتَّقُوا اللَّهَ ... (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩٤)٠

La guerre défensive est basée sur la loi du talion et la vengeance, comme l’affirme le Coran:

Âme pour âme, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures seront punies par la loi du talion. Celui qui, recevant le prix de la peine, le changera en aumône, fera bien; cela lui servira d'expiation de ses péchés. … (Sourate al-Mâ’ida 5:45) ٠ وَكَتَبْنَا عَلَيْهِمْ فِيهَا أَنَّ النَّفْسَ بِالنَّفْسِ وَالْعَيْنَ بِالْعَيْنِ وَالأَنْفَ بِالأَنْفِ وَالأُذُنَ بِالأُذُنِ وَالسِّنَّ بِالسِّنِّ وَالْجُرُوحَ قِصَاصٌ فَمَنْ تَصَدَّقَ بِهِ فَهُوَ كَفَّارَةٌ لَهُ ... (سُورَةُ الْمَائِدَةِ ٥ : ٤٥)٠

Les incroyants
Dans le Coran, nous trouvons environ 200 termes arabes désignant les animistes, les non-Musulmans et les athées en parlant des incroyants. Aux yeux des Musulmans, ces «êtres inhumains» sont le rebut de la terre (Sourate al-Anfâl 8:55-56). Ils sont des transgresseurs impurs de la loi (Sourate al-Tawba 9:28) puisqu’ils n’obéissent pas à la Charia coranique, mangent du porc et ne prononcent pas le nom d’Allah en égorgeant les animaux. Ils sont considérés comme des ignorants, des hommes sans loi et les médiums des sorciers (Sourate al-Baqara 2:102) qui violent leurs engagements avec les Musulmans en usant de tromperie (Sourate al-Tawba 9:12). Mais leur plus grand péché, c’est qu’ils ne reconnaissent pas Muhammad comme prophète et n’adorent pas Allah à la façon musulmane. Toute personne qui n’est pas musulmane est désignée du nom sarcastique d’incroyante (kâfir) dans le langage familier. Ces non-Musulmans sont maudits par Allah, les anges et les hommes (Sourates al-Baqara 2:89-90, 161; al-A'râf 7:38; al-Ahzâb 33:64, 68).

55 Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement), 56 ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait le pacte et qui, chaque fois le rompent, sans aucune crainte [d’Allah]. (Sourate al-Anfâl 8:55-56)

٠ ٥٥ إِنَّ شَرَّ الدَّوَابِّ عِنْدَ اللَّهِ الَّذِينَ كَفَرُوا فَهُمْ لاَ يُؤْمِنُونَ ٥٦ الَّذِينَ عَاهَدْتَ مِنْهُمْ ثُمَّ يَنْقُضُونَ عَهْدَهُمْ فِي كُلِّ مَرَّةٍ وَهُمْ لاَ يَتَّقُونَ (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ٥٥ - ٥٦)٠

Les infidèles sont vos ennemis déclarés. … (Sourate al-Nisâ’ 4:101)

٠ ... إِنَّ الْكَافِرِينَ كَانُوا لَكُمْ عَدُوّاً مُبِيناً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ١٠١)٠

Ils ont voulu vous rendre infidèles comme eux, afin que vous soyez tous égaux. Ne formez point de liaisons avec eux. … (Sourate al-Nisâ’ 4:89)

٠ وَدُّوا لَوْ تَكْفُرُونَ كَمَا كَفَرُوا فَتَكُونُونَ سَوَاءً فَلاَ تَتَّخِذُوا مِنْهُمْ أَوْلِيَاءَ ... (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٨٩)٠

Ô prophète! fais la guerre aux infidèles et aux hypocrites, sois sévère à leur égard. La géhenne sera leur demeure. Quel détestable séjour! (Sourate al-Tahrîm 66:9)

٠ يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ (سُورَةُ التَّحْرِيمِ ٦٦ : ٩)٠

Muhammad guerroya sur plusieurs fronts. La plupart de ses ennemis étaient des animistes, des infidèles et des idolâtres. Il leur déclara une guerre sans merci. Ils n’avaient qu’un seul choix: accepter l’Islam ou mourir! (Sourate al-Tawba 9:1-5). Plus tard, la sentence de mort fut changée en asservissement pour de nombreux animistes faits prisonniers à la guerre, de sorte qu’ils ne mouraient pas une seule fois mais devaient souffrir chaque jour l’enfer de l’esclavage. De nombreux Chrétiens en Amérique du Nord et du Sud achetèrent des esclaves des trafiquants employés par les monarques européens et participèrent ainsi à la torture des esclaves. Où est la repentance des Chrétiens pour leur participation au trafic des esclaves? Etes-vous conscient que la richesse des pays occidentaux vient en partie du dur labeur des esclaves vendus par les seigneurs de la guerre?

Polythéistes et idolâtres
La confession de foi islamique fait de tous ceux qui croient en plus d’un dieu des blasphémateurs puisque l’Islam n’accepte qu’Allah comme seul Dieu (Sourate al-An’âm 6:106). Quiconque parle d’une «mère de Dieu» ou dit que Dieu est père, que Christ est son fils, profère un blasphème impardonnable. Tous les idolâtres et les polythéistes sont maudits! (Sourates al-’Ankabout 29:25; al-Fath 48:6; etc.).

Tout idolâtre doit être éliminé s’il n’accepte pas l’Islam. Puisque l’existence des polythéistes constitue une tentation d’apostasie pour les Musulmans, Muhammad résilia les contrats qu’il avait conclus avec eux à La Mecque, leur accorda quatre mois de réflexion et leur donna ainsi la possibilité d’émigrer. Il menaça de les exterminer s’ils n’acceptaient pas l’Islam (Sourate al-Tawba 9:1-12).

Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres (polythéistes) partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les à toute embuscade; mais s'ils se convertissent, s'ils observent la prière, s'ils font l'aumône, alors laissez-les tranquilles, car Allah est indulgent et miséricordieux. (Sourate al-Tawba 9:5)

٠ فَإِذَا انْسَلَخَ الأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِنْ تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَخَلُّوا سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٥)٠

Ce verset et son parallèle dans la Sourate al-Baqara 2:191-192 abrogent plus de 100 versets du Coran ayant un ton différent et parlant de tolérance, d’égalité et de liberté en religion. Tous les versets parlant de coopération avec les non-Musulmans ne s’appliquent que lorsque les Musulmans sont minoritaires, comme c’était le cas pour Muhammad alors qu’il se trouvait encore à La Mecque. Mais dès que l’Islam obtient à nouveau la majorité, on ne parle plus de tolérance. L’Islam n’a pas d’autre objectif que la création d’un Etat religieux intolérant. Faire appel aux droits de l’homme n’est d’aucune utilité dans un Etat musulman, car la loi islamique est considérée comme étant révélée directement par Dieu. Nul ne peut la changer.

La Sourate al-Tawba 9:113 montre la profondeur du fossé entre les polythéistes et les Musulmans:

Il ne sied point au prophète ni aux croyants d'implorer le pardon (d'Allah) pour les idolâtres, fussent-ils leurs parents, lorsqu'il est devenu évident qu'ils seront livrés au feu.

٠ مَا كَانَ لِلنَّبِيِّ وَالَّذِينَ آمَنُوا أَنْ يَسْتَغْفِرُوا لِلْمُشْرِكِينَ وَلَوْ كَانُوا أُولِي قُرْبَى مِنْ بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُمْ أَنَّهُمْ أَصْحَابُ الْجَحِيمِ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ١١٣)٠

Le peuple du Livre (Juifs, Chrétiens et Sabéens)
Au début de sa carrière de prophète, Muhammad idéalisa les Juifs et les Chrétiens et les appela «le peuple du livre». Il voulait, lui aussi, avoir un livre révélé comme le leur, servant de base à sa culture. Il tira environ 60% de son Coran des textes de la Mishna et du Talmud et environ 8% des récits chrétiens apocryphes. Mais lorsque les Juifs et les Chrétiens refusèrent de reconnaître Muhammad comme prophète, il changea d’attitude à leur égard. Il traita les Juifs de dangereux ennemis tout en restant amical pour un temps envers les Chrétiens.

Tu reconnaîtras que ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les fidèles sont les juifs et les idolâtres, et que ceux qui sont le plus disposés à aimer les fidèles sont les hommes qui se disent chrétiens; c'est parce qu'ils ont des prêtres et des moines, et parce qu'ils sont sans orgueil. (Sourate al-Mâ’ida 5:82)

٠ لَتَجِدَنَّ أَشَدَّ النَّاسِ عَدَاوَةً لِلَّذِينَ آمَنُوا الْيَهُودَ وَالَّذِينَ أَشْرَكُوا وَلَتَجِدَنَّ أَقْرَبَهُمْ مَوَدَّةً لِلَّذِينَ آمَنُوا الَّذِينَ قَالُوا إِنَّا نَصَارَى ذَلِكَ بِأَنَّ مِنْهُمْ قِسِّيسِينَ وَرُهْبَاناً وَأَنَّهُمْ لاَ يَسْتَكْبِرُونَ (سُورَةُ الْمَائِدَةِ ٥ : ٨٢)٠

La haine de Muhammad envers les Juifs augmenta et il les maudit 10 fois dans le Coran (Sourates al-Baqara 2:88, 159; al-Nisâ’ 4:46, 47, 52; al-Mâ’ida 5:13, 60, 64, 78; al-Ra’d 13:52; etc.) et déclara même qu’Allah a puni certains d’entre eux en les transformant en singes et en cochons (Sourates al-Baqara 2:65-66; al-Mâ’ida 5:60; al-A'râf 7:163-166).

A Médine, les Juifs représentaient une puissance intellectuelle, culturelle et financière. Certains se moquèrent ouvertement de Muhammad. C’est la raison pour laquelle il chassa ou extermina une tribu après l’autre sur l’ordre de Jibril (Gabriel).

Plus tard, les Chrétiens suscitèrent également le mécontentement de Muhammad: une honorable délégation de 60 Chrétiens vint du Nord Yémen (Wâdî Najrân) pour discuter de leur foi avec Muhammad. En ce temps-là, Muhammad présentait sa religion comme étant similaire à l’Evangile. Au cours de ces trois journées de discussion, l’Evêque Abu Harith b. ‘Alqama devina les dangers du syncrétisme de Muhammad et quitta Médine sans accepter l’Islam. Muhammad l’avertit ainsi que tous les Chrétiens avec lui, qu’Allah frapperait les incroyants.

Je punirai les infidèles d'un châtiment cruel dans ce monde et dans l'autre. Ils ne trouveront nulle part de secours. (Sourate Âl ‘Imrân 3:56)

٠ فَأَمَّا الَّذِينَ كَفَرُوا فَأُعَذِّبُهُمْ عَذَاباً شَدِيداً فِي الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ وَمَا لَهُمْ مِنْ نَاصِرِينَ (سُورَةُ آلِ عِمْرَانَ ٣ : ٥٦)٠

Peu de temps après, Muhammad envoya ses caravanes au Nord Yémen pour y assujettir le petit royaume chrétien. Il donna une révélation d’Allah pour justifier son attaque:

29 Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Allah ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce qu'Allah et son apôtre ont défendu, et à ceux d'entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la croyance de la vérité. Faites-leur la guerre jusqu'à ce qu'ils payent le tribut, tous sans exception, et qu'ils soient humiliés. 30 Les juifs disent: Ozaïr est fils d'Allah. Les chrétiens disent: Le Messie est fils d'Allah. Telles sont les paroles de leurs bouches, ils ressemblent en les disant aux infidèles d'autrefois. Qu'Allah leur fasse la guerre. Qu'ils sont menteurs! (Sourate al-Tawba 9:29-30)

٠ ٢٩ قَاتِلُوا الَّذِينَ لاَ يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلاَ بِالْيَوْمِ الآخِرِ وَلاَ يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلاَ يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّى يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَنْ يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ ٣٠ وَقَالَتِ الْيَهُودُ عُزَيْرٌ ابْنُ اللَّهِ وَقَالَتِ النَّصَارَى الْمَسِيحُ ابْنُ اللَّهِ ذَلِكَ قَوْلُهُمْ بِأَفْوَاهِهِمْ يُضَاهِئُونَ قَوْلَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ قَبْلُ قَاتَلَهُمُ اللَّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٢٩ - ٣٠)٠

Avec ces deux versets, Muhammad rejeta catégoriquement tous les rêveurs parmi les Juifs et les Chrétiens qui espéraient un rapprochement entre ces religions de la Péninsule arabe. Ils les accusa de croire en un Dieu autre que celui des Musulmans. Les Juifs mettaient leur confiance en Yahweh, le Dieu fidèle de l’alliance et les Chrétiens croyaient au Père de Jésus-Christ. Mais Allah est totalement différent! Il n’est ni le Dieu des Juifs, ni celui des Chrétiens. Muhammad avait déclaré que son dieu et le Dieu de la Bible étaient les mêmes; il revint sur sa déclaration et l’abrogea.

Le but de l’espérance des Musulmans est d’aller au paradis pour profiter des plaisirs du monde. Les hommes auront en plus un meilleur potentiel sexuel. Ils ne connaissent pas le renouveau spirituel, ni la sanctification, ni la renaissance, puisqu’il n’y a pas de Saint-Esprit dans l’Islam. Ils attendent une nouvelle création tout à fait pareille à l’ancienne.

La culture et l’éthique juives sont basées sur la loi de Moïse, la culture et l’éthique chrétiennes sur la loi de Christ et sa puissance, tandis que la culture islamique repose sur la loi de Muhammad. Ces trois lois sont fondamentalement différentes! Les idéalistes naïfs, qui croient encore aux trois religions monothéistes, devraient finalement se réveiller et réfléchir. Il n’y a aucun dénominateur commun entre Musulmans, Juifs et Chrétiens, que ce soit dans le domaine de la théologie ou de l’éthique. Seuls les rêveurs ignorants et hypocrites affirment que ces trois religions croient au même Dieu.

Muhammad alla droit au but en peu de mots: les Juifs et les Chrétiens ne pratiquent pas la juste religion. Nous sommes des mondes différents! C’est pourquoi Muhammad ne rechercha pas un dialogue basé sur l’acceptation mutuelle, mais il ordonna plutôt à ses adeptes d’assujettir les Chrétiens au cours d’un combat sanglant, de les briser et de faire d’eux les citoyens de seconde classe d’un Etat islamique s’acquittant de la taxe de la minorité. Tout autre déclaration au sujet de la relation entre les trois religions n’est que méprise ou mensonge (Sourates al-Baqara 2:142; al-Hajj 22:17)!

Muhammad prétendit que les Juifs adoraient Ozaïr comme Dieu, sans avoir de preuve. Ozaïr fonda un Etat juif 400 ans avant Christ, ce qui fut comme un drapeau rouge pour Muhammad!

Les Chrétiens furent accusés de croire que Jésus est le Fils de Dieu! Ils essayèrent d’évangéliser Muhammad! Le fondateur de l’Islam les maudit et en appela à Allah pour combattre et détruire tout Chrétien qui confesse que Jésus-Christ est le Fils de Dieu (Sourate Maryam 19:30)! Les prières imprécatoires de Muhammad contre les Chrétiens sont, en fait, de la magie noire (Sourate Âl ‘Imrân 3:61). Ce faisant, l’esprit de Muhammad s’est révélé comme étant un esprit anti-chrétien venant du père des mensonges selon 1 Jean 2:22-25; 4:1-5. L’objectif de ses guerres est évident: détruire le règne du Christ vivant!

Musulmans entêtés et hypocrites
Ce ne sont pas seulement les attaquants, les incroyants, les polythéistes, les Juifs et les Chrétiens, qui sont les ennemis déclarés de l’Islam, mais aussi les Musulmans qui font du mal à leur propre peuple. Ils doivent être combattus jusqu'à ce que tous les Musulmans soient de nouveau unis! C’est là une vue utopique des choses comme l’histoire l’a montré des centaines de fois, mais ce commandement fait partie de la loi martiale coranique et peut être évoqué à tout moment pour justifier une action offensive et des attaques contre ceux qui sortent des rangs.

Au nombre des hors-la loi, nous trouvons des hypocrites qui agissent comme s’ils étaient des Musulmans, s’habillent et parlent comme des Musulmans, alors qu’ils pensent et croient autrement. Muhammad dit qu’ils sont des insensés et les maudit de la même malédiction prononcée contre les Chrétiens. «Qu’Allah les anéantisse!» (Sourates al-Baqara 2:159; al-Tawba 9:30, 68; al-Ahzâb 33:61; al-Fath 48:6; al-Munâfiqoun 63:4). Muhammad les haïssaient parce qu’ils ne soutenaient pas ses guerres financièrement et empêchaient les autres de combattre (Sourates al-Nisâ’ 4:91; al-Tawba 9:73, 120-121; al-Munâfiqoun 63:1-8; al-Tahrîm 66:9; etc.).

Tous les peureux (Sourate al-Fath 48:16-17) et les traîtres (Sourate al-Anfâl 8:71) font partie des ennemis de l’Islam. Ils doivent prouver qu’ils sont de bons Musulmans en prenant part à des batailles dangereuses où ils risqueront leur vie. Les engagements pris à leur égard ne lient pas ceux qui les ont pris (Sourate al-Anfâl 8:58).

Ceux qui causent du tort à l’Islam sont surtout les juristes trop pointilleux qui se querellent souvent sur les détails de la Charia et mettent en danger l’unité des troupes. Tous les Musulmans doivent les combattre s’ils continuent à se quereller après les efforts entrepris pour négocier avec eux (Sourates al-Baqara 2:161, 217; al-Nisâ’ 4:137; al-Tawba 9:66; al-Nahl 16:106; al-Kahf 18:105; al-Zumar 39:65). Ces fauteurs de troubles constituent un danger pour l’unité des Musulmans comme nous pouvons le lire au sujet du père des Arabes, Ismaël et ses descendants (Genèse 16). L’une des faiblesses des Musulmans divisés est que chaque partie veut toujours avoir raison.

Muhammad était très fâché contre les Musulmans qui abandonnaient l’Islam pour une autre religion. Ils sont maudits trois fois: par Allah, ses anges et tous les hommes (Sourates al-Baqara 2:161; Âl ‘Imrân 3:86-87). Toutes leurs bonnes œuvres seront nulles (Sourates al-Baqara 2:217; al-Kahf 18:105; al-Zumar 39:65). Ils doivent être considérés comme des criminels (Sourate al-Tawba 9:66). La colère d’Allah repose sur chaque apostat. Le fait qu’il ait abandonné l’Islam est à jamais impardonnable (Sourate al-Nahl 16:106). Le Coran ne dit pas que les apostats doivent être tués mais la Charia en a fait une loi en se basant sur une tradition douteuse de Muhammad.

Les missionnaires sont-ils les ennemis d'Allah?
Muhammad a affirmé à plusieurs reprises que pousser quelqu’un à abandonner l’Islam est un crime plus grave que le meurtre (Sourate al-Baqara 2:191, 217 etc.)! Les non-Musulmans voudraient tout faire pour changer la foi et la culture des Musulmans. C’est pourquoi aucun Musulman ne doit se lier d’amitié avec un non-Musulman (Sourate al-Nisâ’ 4:89). Muhammad ordonna à tous les Musulmans de combattre les armes à la main contre la vision du monde des missionnaires.

Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation (de vous éloigner de l’Islam), et que tout culte soit uniquement celui d'Allah. … (Sourate al-Baqara 2:193; voir al-Anfâl 8:39)

٠ وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلَّهِ ... (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩٣)٠

Les programmes de télévision, le colonialisme économique de l’Occident ainsi que la propagande des pays communistes font partie de ces tentations. Mais cet avertissement et cette menace s’appliquent surtout aux missionnaires chrétiens, puisque le travail missionnaire est interdit dans la plupart des pays islamiques. L’Islam ne se considère pas seulement comme une religion mais comme un Etat religieux. Ainsi l’évangélisation apparaît comme une attaque contre le fondement de l’Etat et un effort pour miner son existence. L’Islam s’oppose radicalement au droit qu’à tout homme de choisir librement sa religion.

Les ennemis deviennent frères
Dès qu’un ennemi de l’Islam se repent en acceptant l’Islam avec ses six articles de foi, il est considéré par les Musulmans comme un frère (Sourate al-Tawba 9:5, 11; etc.). Il doit ensuite rejeter la foi au Père, au Fils et au Saint-Esprit, quitter sa communauté, entrer dans la maison de l’Islam, dire régulièrement les prières obligatoires et payer la taxe religieuse comme signe de sa foi. Cette conversion ne requiert ni changement de caractère, ni nouvelle naissance, mais simplement une soumission à la loi religieuse de l’Islam.

4.05 -- Préparatifs pour la guerre

Muhammad était passé maître dans l’art de préparer ses attaques ainsi que dans celle de stimuler ses disciples à la guerre sainte. Il se fit dire par Allah de stimuler tous les Musulmans à la bataille (Sourates al-Nisâ’ 4:84; al-Anfâl 8:65 etc.).

Il essaya d’abord d’unir les tribus ennemies (Sourate al-Anfâl 8:72), il interdit la bataille entre frères et ordonna à ceux qui se querellaient d’arrêter (Sourates Âl ‘Imrân 3:200; al-Nisâ’ 4:1, 46). Il demanda qu’une délégation de responsables de chaque clan vienne à lui pour discuter de la situation afin qu’il puisse leur donner des informations et des instructions au sujet de la bataille qui se préparait (Sourate al-Tawba 9:122).

Muhammad se fit dire par Allah qu’il devait se trouver des alliés dans son propre camp parmi ses frères de sang et parmi ses partenaires commerciaux neutres (Sourate al-Anfâl 8:75). Il commença en même temps un programme d’armement massif et le rassemblement d’une cavalerie (Sourate al-Anfâl 8:60).

Il avait surtout un penchant pour la collecte de contributions pour la guerre (Sourates al-Baqara 2:195, 261; al-Nisâ’ 4:48; al-Tawba 9:20; Muhammad 47:10) et exigeait une consécration totale d’argent et de vie (Sourates al-Nisâ’ 4:95; al-Anfâl 8:72; al-Tawba 9:41; al-Hujurât 49: 15; al-Saff 61:10-11). Il interdit les dépenses inconsidérées (Sourate al-Baqara 2:195) et ordonna aux gens de ne pas jurer émotionnellement en disant: je n’offrirai jamais plus rien à Allah (Sourate al-Baqara 2:224-225). Il les rassura par-dessus tout en leur disant: Allah aime ceux qui donnent pour la cause de l’Islam (jihâd) (Sourates al-Baqara 2:195; al-’Ankabout 29:65 etc.).

Muhammad comptait sur la foi et l’obéissance des Musulmans envers Allah et lui-même (Sourates al-Anfâl 8:1, 46; al-Fath 48:17; etc.). Il leur recommanda également de se séparer de leurs parents, fils, frères, épouses, esclaves, maisons et terres, si ceux-ci les empêchaient de combattre pour Allah. La marque distinctive du parti d’Allah (Hisbollah), c‘est que ses membres s’engagent volontairement à se séparer de leurs propres familles au cas où elles demeureraient incroyantes, et à les combattre si nécessaire (Sourates al-Tawba 9:24; al-Fath 48:25; al-Mujâdala 58:22 etc.).

Dans l’Islam, il n’est pas normal d’aimer ses ennemis et de leur témoigner de la sympathie, parce que ces ennemis ne croient pas en la loi révélée dans le Coran. Quiconque collabore avec eux cause des troubles, des incompréhensions et du tort à l’Islam (Sourates Âl ‘Imrân 3:72-73; al-Mumtahana 60:1; etc.).

O vous qui croyez! ne prenez point mes ennemis et les vôtres pour amis. Vous leur témoignez de l'amitié après qu'ils ont témoigné qu'ils ne croyaient pas à la vérité qui vous a été révélée; ils vous repoussent vous et le prophète de leur sein, parce que vous croyez en Allah, votre Seigneur. Quand vous sortez de vos foyers pour la guerre sainte, pour combattre dans ma voie, et pour obtenir ma satisfaction, leur témoignerez-vous de l'amitié … quiconque d'entre vous le fait s'écarte de la vraie route. (Sourate al-Mumtahana 60:1)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تَتَّخِذُوا عَدُوِّي وَعَدُوَّكُمْ أَوْلِيَاءَ تُلْقُونَ إِلَيْهِمْ بِالْمَوَدَّةِ وَقَدْ كَفَرُوا بِمَا جَاءَكُمْ مِنَ الْحَقِّ يُخْرِجُونَ الرَّسُولَ وَإِيَّاكُمْ أَنْ تُؤْمِنُوا بِاللَّهِ رَبِّكُمْ إِنْ كُنْتُمْ خَرَجْتُمْ جِهَاداً فِي سَبِيلِي وَابْتِغَاءَ مَرْضَاتِي تُسِرُّونَ إِلَيْهِمْ بِالْمَوَدَّةِ ... وَمَنْ يَفْعَلْهُ مِنْكُمْ فَقَدْ ضَلَّ سَوَاءَ السَّبِيلِ (سُورَةُ الْمُمْتَحَنَةِ ٦٠ : ١)٠

Muhammad maudit ses ennemis légitimant ainsi leur extermination. La colère d’Allah demeure sur eux. Allah lui-même ainsi que les anges sont sensés avoir combattu au côté des Musulmans contre eux. Muhammad utilisait la magie noire dans sa guerre impie (Sourates al-Baqara 2:159, 161; Âl ‘Imrân 3:61, 86-87; al-Ahzâb 33:61, 64, 68; al-Fath 48:6).

Allah lui-même fortifia et purifia ses guerriers pour la bataille (Sourate al-Anfâl 8:11-12). Il leur assura qu’ils avaient été élus et qu’ils devaient donc prier, donner de l’argent et combattre (Sourate al-Hajj 22:77-78). Le conflit armé est un test pour les croyants (Sourate Muhammad 47:4). Quiconque ne se bat pas courageusement sera frappé d’une plaie horrible par Allah (Sourates al-Anfâl 8:16; al-Tawba 9:38; al-Fath 48:16)!

Allah a abrogé et remplacé les soi-disant «versets sataniques» (Sourate al-Najm 53:19-22), qui ont été inspirés à Muhammad par Satan, par de meilleurs versets pour qu’une foi erronée n’empêche personne de lutter pour la cause d’Allah (Sourate al-Isrâ’ 17:64-65).

Muhammad aiguillonna les croyants à la façon bédouine:

O vous qui croyez! Qu’avez-vous? Lorsque l’on vous a dit: Elancez-vous dans le sentier d’Allah; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l’au-delà? … (Sourate al-Tawba 9:38)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا مَا لَكُمْ إِذَا قِيلَ لَكُمُ انْفِرُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ اثَّاقَلْتُمْ إِلَى الأَرْضِ أَرَضِيتُمْ بِالْحَيَاةِ الدُّنْيَا مِنَ الآخِرَةِ ... (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٣٨)٠

Allah a révélé: «Je suis avec vous! Affermissez donc les croyants» (voir Sourate Âl ‘Imrân 3:200; al-Anfâl 8:46).

Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable! ... (Sourate al-Baqara 2:216)

٠ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ وَهُوَ كُرْهٌ لَكُمْ ... (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢١٦)٠

Hasan al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans en Egypte aurait dit: «Le bon Musulman n’est pas celui qui prie, jeûne et paie sa taxe religieuse, mais plutôt celui qui surmonte ses propres inhibitions et est prêt à tuer les ennemis d’Allah - c’est un vrai Musulman.»

Muhammad stimula ses disciples de la même façon et dit: Les croyants combattent dans le sentier d’Allah (Sourate al-Nisâ’ 4:76).

٠ الَّذِينَ آمَنُوا يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ ... (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٧٦)٠

Les prières des minorités musulmanes dans les pays non islamiques ou dans les pays islamiques libéraux visent à stimuler les croyants, afin de les libérer ou de les aider à établir un Etat islamique (Sourate al-Nisâ’ 4:75). Les combats sanglants en Algérie, au Kosovo, en Tchétchénie, au Cachemire, à Mindanao et au Timor Oriental sont liés à ces versets. Des combattants volontaires venant de différents pays islamiques aident les opprimés à se libérer du joug des incroyants.

Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez fermes et invoquez beaucoup Allah afin de réussir. (Sourate al-Anfâl 8:45)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمْ فِئَةً فَاثْبُتُوا وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيراً لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ٤٥)٠

15 … Quand vous rencontrez (l’armée) des mécréants en marche, ne leur tournez pas le dos. 16 Quiconque ce jour là leur tourne le dos, … celui-là encourt la colère d’Allah. … (Sourate al-Anfâl 8:15-16)

٠ ١٥ ... إِذَا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا زَحْفاً فَلاَ تُوَلُّوهُمُ الأَدْبَارَ ١٦ وَمَنْ يُوَلِّهِمْ يَوْمَئِذٍ دُبُرَهُ ... فَقَدْ بَاءَ بِغَضَبٍ مِنَ اللَّهِ ... (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ١٥ - ١٦)٠

… si vous assistez Allah dans sa guerre (contre les méchants), lui vous assistera aussi … (Sourate Muhammad 47:7) ٠ ... إِنْ تَنْصُرُوا اللَّهَ يَنْصُرْكُمْ ... (سُورَةُ مُحَمَّدٍ ٤٧ : ٧)٠

… Que ceux qui combattent dans le sentier d'Allah - qu'ils succombent ou qu'ils soient vainqueurs - nous leur donnerons une récompense généreuse. (Sourate al-Nisâ’ 4:74)

٠ ... وَمَنْ يُقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيُقْتَلْ أَوْ يَغْلِبْ فَسَوْفَ نُؤْتِيهِ أَجْراً عَظِيماً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٤٧)٠

Muhammad lui-même plaça ses combattants dans des positions stratégiques où ils pouvaient prouver leur courage dans la bataille (Sourate Âl ‘Imrân 3:121).

Allah a le pouvoir de punir sévèrement tous les incroyants (Sourate al-Nisâ’ 4:84). Peut-être accordera t-il la victoire aux Musulmans (Sourate al-Anfâl 8:45; 3:200). La victoire vient d’Allah seul (Sourates al-Baqara 2:214; Âl ‘Imrân 3:126; al-Anfâl 8:10; al-’Ankabout 29:10; Luqmân 30:5; al-Nasr 110:1).

4.06 -- La véritable bataille

Les Musulmans sont des hommes comme nous. La plupart d’entre eux ont peur de la guerre, de mourir et de tuer. Ils ne veulent pas s’engager dans des attaques ou des batailles dangereuses. Plusieurs d’entre eux sont pacifiques et préfèrent la prospérité et la bonne citoyenneté.

Muhammad savait que ses disciples avaient peur. Il les encourageait à se concentrer sur Allah seul! En dehors de lui, il n’y a pas de secours (Sourate al-Djinn 72:20). Il leur donna les commandements suivants:

… Invoquez beaucoup Allah … (Sourate al-Anfâl 8:45).

٠ ... وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيراً ... (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ٤٥)٠

Place ta confiance en Allah (Sourate al-Anfâl 8:61).

Craignez Allah! Lui seul doit être craint (Sourates al-Baqara 2:194; Âl ‘Imrân 3:123-129, 200; al-Mâ’ida 5:7; al-Anfâl 8:1; al-Tawba 9:118-119, etc.).

Muhammad n’a pas dit Aimez Allah, mais plutôt Craignez-le! Le poids oppressant de la peur d’Allah pèse sur l’Islam.

En temps de guerre, la liturgie des services d’adoration peut être écourtée. Pendant qu’un groupe prie, l’autre se tient prêt pour la bataille. Puis ils inversent les rôles (Sourate al-Nisâ’ 4:101-102).

Muhammad recommandait à ses disciples de se concentrer sur Allah de tout leur être afin de vaincre leur peur. La victoire et la protection viennent du Tout puissant seul. La question se pose alors: Qui est Allah dans l’Islam? Nous basant sur la Bible, nous devons dire: Allah n’est pas le Père, ni le Fils, ni le Saint-Esprit. Le Coran le confirme à plusieurs reprises (Sourate al-Ikhlâs 112:1-4, etc.). Allah n’est pas le vrai Dieu, mais plutôt un esprit meurtrier qui utilise le nom «d’Allah» même s’il n’est pas Dieu.

Dans d’autres religions, les hommes essaient d’obtenir la puissance spirituelle grâce un exercice spirituel. Muhammad imagina qu’il servait le vrai Dieu en versant le sang, mais il ne connaissait pas vraiment Dieu et devint la victime d’un esprit démoniaque (Jean 1:18; 16:1-3).

Muhammad ordonna à ses guerriers d’adorer Allah intensivement jusqu’à en avoir une marque sur le front en signe de crainte et d’adoration à force de se prosternant 34 fois par jour au cours des cinq moments de prière (Sourate al-Fath 48:29). Il promit aux combattants musulmans que des troupes invisibles (anges ou esprits) combattraient avec les pieux (Sourates Âl ‘Imrân 3:123-129; al-Tawba 9:40).

Les responsables musulmans d’Indonésie invitent les djinns (esprits) à leurs réunions importantes et les font participer à ce qu’ils vivent. Les Musulmans ne sont pas seulement des êtres humains mais aussi des esprits qui coopèrent avec les croyants dans la bataille. Ils combattent dans les guerres d’«Allah», protégés et fortifiés «en» lui. Leur mort est un acte d’adoration d’Allah du fait qu’Allah obtient la victoire à travers eux (Sourate al-Hajj 22:78; al-’Ankabout 29:69). Celui qui réalise qu’Allah n’est pas Dieu mais un esprit impur peut percevoir la signification précise de ces versets!

Mais si les circonstances les obligent à cacher leur foi ou à la renier, cela ne constitue pas un péché, tant qu’ils restent de vrais Musulmans dans leur cœur. La guerre sainte inclut toujours la tromperie et la trahison (Sourate al-Nahl 16:106).

Pour Muhammad, la bataille commençait déjà à travers l’attitude vigilante de ses Musulmans prêts au combat (Sourate al-Nisâ’ 4:71 et 102). Il leur ordonna de former des troupes et de ne pas se jeter individuellement dans la bataille (Sourates al-Nisâ’ 4:71; al-Saff 61:4). Il essaya de créer un esprit d’appartenance entre Musulmans de sorte que chacun d’eux puisse s’appuyer sur l’autre.

Son commandement particulier était d’attirer l’ennemi dans un piège:

Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les à toute embuscade. … (Sourate al-Tawba 9:5)

٠ فَإِذَا انْسَلَخَ الأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ ... (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٥)٠

Nous lisons clairement qu’Allah ordonna à cinq reprises de tuer les incroyants et les polythéistes (Sourates al-Baqara 2:191 [2 fois]; al-Nisâ’ 4:89, 91; al-Tawba 9:5).

Quel était le grand péché des ennemis de Muhammad méritant la condamnation à mort? Ils ne croyaient pas que Muhammad soit un prophète et ne croyaient pas ce qu’il avait dit au sujet de Dieu et de l’homme, de ses livres et de ses messagers, de la prédestination et de la résurrection des morts. Ils ne considéraient pas Muhammad comme un prophète, parce qu’il avait reçu ses informations surtout des Juifs et des Chrétiens et avait prétendu que c’était des révélations d’Allah.

Quant au Christ, il résuma la culpabilité humaine en disant: Le consolateur convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement … parce qu'ils ne croient pas en moi (Jean 16: 7-9). Mais Jésus n’a pas ordonné à Ses disciples de tuer les incroyants ou les fanatiques légalistes. Il voulait plutôt mourir à leur place pour que leurs péchés soient expiés. Jésus n’a pas frappé les rebelles du juste châtiment, mais Il s’en est chargé et a réconcilié tous les coupables avec le Dieu saint. Quiconque ne croit pas en Lui après Son sacrifice expiatoire se juge lui-même.

Muhammad se vengea pour avoir été rejeté et combattit les païens, Les Juifs et les Chrétiens. Il exerça lui-même le jugement d’Allah contre eux. Cela montre clairement qu’Allah n’est pas un Dieu d’amour et de réconciliation, mais qu’il s’attend à ce que les Musulmans appliquent sa loi par la force. Il n’y a pas de Saint-Esprit et pas d’amour de Dieu dans l’Islam, mais seulement la loi, la soumission et le jugement! L’ordre de tuer qu’on trouve cinq fois dans le Coran doit ouvrir les yeux de tous les idéalistes, les humanistes et les syncrétistes de l’Occident pour qu’ils comprennent qui est Muhammad et ce qu’est son Islam.

Muhammad ordonna à ses combattants de frapper les ennemis au cou (Sourates al-Anfâl 8:12; Muhammad 47:4). C’est une manière arabe de dire: décapitez-les! Ordonner à quelqu’un de couper les ongles des doigts de ses ennemis signifie la même chose: couper leurs mains ou limiter leurs activités (Sourate al-Anfâl 8:12). Le commandement

«Sois rude avec eux»

٠ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ'

est répété plusieurs fois dans le Coran (Sourate al-Tawba 9:73, 123; al-Fath 48:29; al-Tahrîm 66:9; etc.) La biographie de Muhammad écrit par Ibn Hisham, volume 2, mentionne plusieurs fois que les épées des musulmans «fauchaient» leurs ennemis.

Muhammad ne permettait pas à ses combattants de prendre des captifs pour en faire des esclaves tant que la bataille durait. Cette mauvaise habitude amena les ennemis à contre-attaquer lorsqu’ils voyaient les Musulmans occupés à ramasser le butin. C’est pourquoi les ennemis devaient être tués immédiatement et non faits prisonniers (Sourate al-Anfâl 8:67).

De nombreux musulmans avaient horreur de ce bain de sang et détestaient devoir assassiner leurs proches. Muhammad rassura ceux qui pleuraient la mort de leurs parents en disant:

Ce n'est pas vous qui les tuez, c'est Allah. Quand tu lances un trait, ce n'est pas toi qui le lances, c'est Allah. … (Sourate al-Anfâl 8:17)

٠ فَلَمْ تَقْتُلُوهُمْ وَلَكِنَّ اللَّهَ قَتَلَهُمْ وَمَا رَمَيْتَ إِذْ رَمَيْتَ وَلَكِنَّ اللَّهَ رَمَى ... (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ١٧)٠

Tuer ses ennemis semble être un service rendu à Allah et une forme d’adoration. Cette sourate justifie tous les combattants de la guerre sainte et ouvre la porte à toute forme de terrorisme dans l’Islam.

Muhammad leur ordonna de continuer à combattre jusqu’à ce que l’ennemi soit totalement conquis (Sourate Muhammad 47:4). Le ramassage du butin et la prise des femmes et des enfants comme esclaves sont autorisés après la victoire (Sourate Muhammad 47:4). Mais si un captif accepte l’Islam, il doit être libéré (Sourate al-Anfâl 8:70).

Un principe fondamental de la guerre de Muhammad apparaît constamment dans le Coran: Vengez-vous à la mesure du mal qu’ils vous ont fait. Chassez-les d’où ils vous ont chassés! Tuez-les comme ils ont tué d’autres Musulmans (Sourates al-Baqara 2:190-191; al-Nahl 16:126; etc.)

L’Ayatollah Khomeyni a dit: «Il vaut mieux commettre l’injustice que de subir l’injustice!» Mais la loi de Christ nous enseigne: «Il vaut mieux subir l’injustice que soutenir l’injustice!»

Cependant, l’objectif final de l’Islam n’est pas de tirer vengeance de l’injustice subie, mais que l’Islam règne sur le monde. Le commandement missionnaire islamique résume toutes les autres instructions sur la guerre sainte:

Combattez-les jusqu'à ce que vous n'ayez point à craindre la tentation, et que tout culte soit celui d'Allah unique … (Sourates al-Baqara 2:193; al-Anfâl 8:39).

٠ وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلَّهِ ... (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩٣)٠

A ce sujet, Muhammad rassura ses combattants en ces mots: C'est lui qui a donné à son apôtre la direction et la vraie religion, pour l'élever au-dessus de toutes les autres, dussent les idolâtres en concevoir du dépit. (Sourates al-Saff 61:9; al-Fath 48:28)

٠ هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَى وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُشْرِكُونَ (سُورَةُ الصَّفِّ ٤٨ : ٢٨)٠

Après la bataille, Allah donnera aux victorieux le gouvernement, la sagesse et tout ce dont ils ont besoin (Sourate al-Baqara 2:251).

Les ordres de Muhammad demandant de verser le sang ont provoqué la mort de millions d’animistes, de Juifs et de Chrétiens. Quand ces ordres furent remplacés par ceux demandant l’asservissement des incroyants, des millions de personnes asservies et enchaînées furent réduites à un esclavage infernal. Aujourd’hui, au Soudan seul, il y a des dizaines de milliers d’animistes et de Chrétiens réduits à l’esclavage sous la domination des maîtres musulmans.

Malheureusement, Moïse, David et Salomon conduisirent aussi des guerres sanglantes au nom de Dieu. Mais Jésus a tourné cette page. Il enseigna: «Vous avez appris qu’il a été dit: Œil pour œil, dent pour dent [Exode 21: 24]. Eh bien, Moi je vous dis: N’opposez pas de résistance à celui qui vous veut du mal; au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre.» (Matthieu 5:38-42). Jésus dit à Pierre: «Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui se serviront de l’épée mouront par l’épée.» (Matthieu 26: 52).

Jésus est et reste le Prince de la paix (Esaïe 9:5-6)! Son royaume n’est pas de ce monde (Jean 18:36). Il n’a pas formé Ses apôtres au combat corps à corps et ne leur a pas donné des armes meurtrières (Matthieu 10:8-10). Toute guerre religieuse menée sous l’incitation ou la direction des chefs de l’église est un péché. Jésus préféra mourir sur la croix pour ses ennemis plutôt que de les tuer. Ses disciples furent flagellés et lapidés sans opposer la moindre résistance. Ils bénirent plutôt leurs ennemis!

Mais Jésus révéla: «Heureux ceux qui sont humbles, car Dieu leur donnera la terre en héritage» (Mathieu 5: 5). Il ordonna à ses disciples: «Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux» (Matthieu 5: 44-45). Ses paroles effacent le commandement de haine de Muhammad!

Dans l’Islam, c’est le contraire: quiconque tue les ennemis d’Allah dans une guerre au nom d’Allah sera récompensé! Quiconque meurt dans une guerre impie des Musulmans espère gagner le paradis.

Avec Christ, c’est différent: celui qui tue en son nom sera puni et ira en enfer. La motivation de Jésus est l’amour dans la vérité et la grâce avec la justice! La religion de Christ «vient d’en haut!» La religion de Muhammad «vient d’en bas». Si Muhammad avait vécu avant Christ, son comportement serait en partie compréhensible. Mais il a vécu 600 ans après Christ et malgré cela, il développa un esprit anti-chrétien en rejetant la non violence de Christ et en menaçant Son royaume spirituel. Le royaume de Christ et celui de Muhammad sont totalement opposés.

4.07 -- La récompense des combattants de Muhammad

L’une des forces motrices des Musulmans dans les attaques était la collecte du butin. Muhammad devait pourvoir aux besoins de ses disciples et réfugiés sortis de La Mecque; aussi les poussa-t-il à attaquer contre leur volonté. Le butin finançait la consolidation de l’Islam à Médine et permettait de sortir des crises financières graves. Plus tard, les Califes et gouverneurs musulmans vécurent de l’or et des dizaines de milliers d’esclaves qu’on rapportait des conquêtes à travers le monde. Les Bédouins et les Musulmans n’aiment pas travailler dur ou se salir. C’est pour cela qu’ils ont des serviteurs et des «spécialistes rémunérés». Les Musulmans croient qu’ils sont nés pour régner!

Les spécialistes du droit islamique ont choisi 9 versets pour circonscrire la loi relative au ramassage du butin. De plus, le Coran contient 30 versets parlant du traitement des femmes esclaves. Il y a plus de versets parlant du traitement des esclaves qu’il y en a au sujet du butin. Ces esclaves constituent le cœur même des lois sur le butin.

Le point critique sur le butin est la façon de le distribuer! Muhammad ordonna aux Musulmans de ne pas se quereller en distribuant le butin. Il se donna le rôle d’arbitre. Ses décisions étaient indiscutables et infaillibles (Sourates al-Anfâl 8:10, 41; al-Tawba 9:60; al-Hujurât 49:9; al-Hashr 59:6-7; al-Mumtahana 60:11 etc.).

«Allah et Muhammad» recevaient 1/5 du butin (al-Anfâl 8:1, 41). Mais si une forteresse ou une oasis se rendait sans combattre, Muhammad ou le général en chef des troupes recevait alors le tout. Tous les parents de sang, les orphelins de guerre, les pauvres, les anciens combattants mutilés et les voyageurs devraient recevoir une part du butin (Sourates al-Anfâl 8:1; al-Hashr 59:7). La distribution du butin était le moment le plus important des guerres. La convoitise et la jalousie causaient parfois de tensions considérables parmi les Musulmans, parce que certains estimaient recevoir moins que d’autres. Muhammad devait sans cesse les exhorter à lui être obéissants, à craindre Allah et à cesser de se quereller (Sourate al-Anfâl 8:1, 69 etc.).

Le Coran explique que le butin sera plus conséquent dans les villes et villages conquis (Sourate al-Hashr 59:7). Une autre bonne source de revenu était la libération des prisonniers et des otages en échange d’une rançon élevée (Sourates Muhammad 47:4; al-Baqara 2:87). Allah permet et ordonne la prise d’otages ainsi que la demande de rançon pour leur libération! L’échange des prisonniers était une autre façon de les relâcher.

Muhammad a dit: 20 Allah vous avait promis que vous feriez un riche butin, et il s'est hâté de vous le donner; il a repoussé de vous le bras de vos ennemis, afin que cet événement fût un signe pour les croyants, et pour vous conduire dans le chemin droit. 21 Il vous avait promis d'autres dépouilles dont vous n'avez pu vous emparer encore; mais Allah les cerne déjà. Allah est puissant sur toutes choses. (Sourate al-Fath 48:20-21)

٠ ٢٠ وَعَدَكُمُ اللَّهُ مَغَانِمَ كَثِيرةً تَأْخُذُونَهَا فَعَجَّلَ لَكُمْ هَذِهِ وَكَفَّ أَيْدِيَ النَّاسِ عَنْكُمْ وَلِتَكُونَ آيَةً لِلْمُؤْمِنِينَ وَيَهْدِيَكُمْ صِرَاطاً مُسْتَقيِماً ٢١ وَأُخْرَى لَمْ تَقْدِرُوا عَلَيْهَا قَدْ أَحَاطَ اللَّهُ بِهَا وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيراً (سُورَةُ الْفَتْحِ ٤٨ : ٢٠ - ٢١)٠

Après sa mort, l’enseignement religieux de Muhammad sur le butin lança les Musulmans dans leur première vague de conquêtes (632 à 732 apr. J.-C.) qui les conduisit aux portes de Paris et de Genève à l’ouest ainsi qu’aux portes de Samarkand et du fleuve Indus à l’est. Le fait d’obliger les peuples conquis à travailler pour eux et de monnayer leurs récoltes et d’autres revenus potentiels eut un effet tranquillisant sur les Musulmans ayant pris le contrôle du territoire. Dans les Balkans, l’enlèvement des garçons aux familles chrétiennes pour les introduire dans l’armée des Janissaires était une forme légalisée d’esclavage pratiqué par les Musulmans turcs. Ils enlevaient 30’000 garçons chrétiens par année qu’ils convertissaient à l’Islam et formaient pour la garde du palais ainsi que pour la police de l’Empire ottoman.

La récompense des guerriers dans l'éternité
Les combattants et donateurs n’espéraient pas seulement recevoir les bénédictions d’Allah mais également un paiement concret comme récompense pour leurs efforts et sacrifices dans la guerre sainte, telle une retraite au paradis. L’islam est une religion de justification par les œuvres et non une religion de grâce. Les Musulmans pensent que c’est l’importance de leurs bonnes œuvres enregistrées au ciel qui décidera de leur destinée éternelle!

Ainsi les combattants espèrent pouvoir entrer dans les jardins paradisiaques pour y goûter les plaisirs terrestres. Ces jardins sont mentionnés 124 fois dans le Coran, surtout en relation avec ceux qui aident Allah dans ses actions militaires (Sourates al-Tawba 20-21, 88-89, 111; Muhammad 47:4-6; al-Fath 48:17; al-Saff 61:9-12 etc.). Bien des Musulmans espèrent hériter un certain nombre de Houris (des vierges au paradis) selon le nombre d’ennemis d’Allah qu’ils auront tués au cours des batailles.

Les guerres de Muhammad, avec leurs privations, leurs famines et leurs victimes sont également considérées comme une source de bonnes œuvres pour les Musulmans.

Chaque disciple tué dans une guerre sainte n’est pas mort en réalité, mais il est vivant avec Allah (Sourates al-Baqara 2: 154; Âl ‘Imrân 3:169; al-Nisâ’ 4:74; Muhammad 47:4; al-Fath 48:25 etc.)! Il a échappé au feu éternel par sa mort héroïque (Sourate al-Saff 61:10). C’est pour cette raison que les «criminels condamnés à mort» sont poussés à participer à des missions suicides en temps de guerre, parce qu’ils recevraient d’Allah le pardon de leurs péchés, la justification et l’entrée au paradis par leur martyr.

Cette fausse espérance selon laquelle le fait de prendre part à une guerre pour Allah, de mourir dans une bataille ou dans une opération suicide leur procurerait le pardon, même pour les grands péchés, est confirmée plusieurs fois dans le Coran (Sourates Âl ‘Imrân 3:157-158, 169-171, 193-195; al-Nisâ’ 4:100; al-Saff 61:9-12 etc.). C’est l’une des raisons pour lesquelles les Musulmans pensent qu’ils n’ont nul besoin d’un sauveur et d’un rédempteur, parce qu’à travers leur totale consécration (Djihâd), «avec l’argent et la vie», ils espèrent obtenir la grâce et la justification. Ils pensent qu’ils n’ont pas besoin de Jésus puisqu’ils croient pouvoir se racheter eux-mêmes.

Muhammad a souligné à plusieurs reprises que l’effort de guerre pour Allah procurera une grande récompense aux Musulmans (Sourates al-Nisâ’ 4:74; 95-96; al-Fath 48:29 etc.). Sa propagande visait surtout à recevoir un soutien financier et des dons pour la guerre sainte. Muhammad garantit qu’Allah rembourserait en totalité ce qu’il avait emprunté pour sa guerre (Sourates al-Anfâl 8:60; Saba’ 34:39). Les investissements que le Tout Puissant reçoit à travers Muhammad se multiplieront dans la banque céleste (Sourates al-Baqara 2:245; 261-262, 265, 274, 277; al-Tawba 9:120; al-Hadîd 57:7 etc.). Les dons faits avant la victoire rapporteront au paradis un profit supérieur aux dons faits après la victoire (Sourate al-Tawba 9:28). Allah veut faire des riches. Pour y arriver, il suffit d’investir volontairement pour les objectifs militaires d’Allah. Il donnera une grande victoire et le succès à tous ceux qui lui sacrifient leur argent et leur âme (Sourates al-Tawba 9:72, 89, 111; al-Saff 61:12). Cette philosophie religieuse peut être lue dans la sourate Le Repentir:

Allah a acheté aux croyants leurs biens et leurs personnes pour leur donner le paradis en retour; ils combattront dans le sentier d'Allah, ils tueront et seront tués. Sa promesse est vraie: il l'a faite dans le Pentateuque, dans l'Évangile, dans le Coran; et qui est plus fidèle à son alliance qu'Allah? Réjouissez-vous du pacte que vous avez contracté; c'est un bonheur immense. (Sourate al-Tawba 9:111)

٠ إِنَّ اللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنْفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ بِأَنَّ لَهُمُ الْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ وَعْداً عَلَيْهِ حَقّاً فِي التَّوْرَاةِ وَالإِنْجِيلِ وَالْقُرْآنِ وَمَنْ أَوْفَى بِعَهْدِهِ مِنَ اللَّهِ فَاسْتَبْشِرُوا بِبَيْعِكُمُ الَّذِي بَايَعْتُمْ بِهِ وَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ١١١)٠

Muhammad a entendu les Chrétiens dire que Dieu rachète les pécheurs du marché de l’esclavage du péché (1 Corinthiens 6:20; 1 Pierre 1:18-20 etc.). Mais il donna à ces paroles le sens exactement contraire! Il écrivit que les Musulmans devaient payer eux-mêmes le prix et qu’ils devaient acheter le paradis au prix de leur propre sang ou du sang de leurs ennemis. L’Evangile affirme que Dieu seul peut payer le prix de cette rédemption «par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache». De cette façon Muhammad remplaça la mort expiatoire de Christ par le bain de sang que les Musulmans font dans leur guerre impie! Quiconque comprend la profondeur de ce blasphème est bouleversé et réduit au silence devant cette erreur et ce blasphème de l’Islam.

'''4.08 -- Lois spécifiques pour la guerre et la paix

Celui qui s’oppose à Muhammad ou empêche les Musulmans de prendre part à une guerre pour Allah est sensé subir les punitions suivantes.

Une torture humiliante: Sourates al-Baqara 2:90; al-Nisâ’ 4:14, 37, 102, 151; al-Hajj 22:57; Luqmân 31:6; al-Ahzâb 33:57; al-Mujâdala 58:16 etc.

Une torture douloureuse: Sourates al-Tawba 9:3, 34, 39, 79, 90; al-Hajj 22:25; al-Fath 48:16-17, 25; al-Saff 61:10 etc.

Une torture sévère: Sourates al-Baqara 2:165; Âl ‘Imrân 3:4; al-An’âm 6:124; Younus 10:70; Ibrâhîm 14:2, 7; al-Hajj 22:2; Saba’ 34:46; Fâtir 35:7, 10 etc.

Une grande torture: Sourates al-Baqara 2:7; Âl ‘Imrân 3:105; al-Mâ’ida 5:33, 41; al-Anfâl 8:68; al-Tawba 9:101; al-Nahl 16:106 etc. La plus grande des tortures: Sourate al-Sajda 32:20-21; al-Zumar 39:26; al-Qalam 68:33; al-Ghâshiya 88:24.

Le mot arabe pour torture ou tourment est «adhâb» et désigne une intense souffrance. Il apparaît plus de 320 fois dans le Coran (!); la sévère correction est l’un des éléments de base de la religion de Muhammad. Il est impossible d’imaginer les punitions humiliantes et douloureuses qui ont été, et sont encore, infligées aux pacifistes, convertis, personnes suspectées d’espionnage, prisonniers ou femmes à la suite des guerres d’Allah. Les versets mentionnés ci-dessus suffisent pour montrer à une personne saine quel genre d’esprit demeure en Muhammad et son Allah! Certaines autres religions infligent aussi d’horribles tourments. Mais la différence, c’est qu’Allah lui-même a ordonné ces punitions qui sont légalement intégrées à la loi islamique.

La Bible mentionne aussi les souffrances éternelles de ceux qui se sont séparés du salut en Christ. Mais Jésus interdit à ses disciples de cultiver de la haine, de l’amertume ou une idée de vengeance pour leurs adversaires et les apôtres nous ordonnent de vaincre le mal par le bien (Romains 12:17-21).

L’inquisition de l’Eglise catholique romaine ne fut pas le résultat des commandements et des lois de Christ et on ne peut pas en rejeter la responsabilité sur Jésus. Mais Muhammad légalisa, justifia et exécuta lui-même la torture et les tourments au nom d’Allah. Sa vengeance va à l’encontre de l’esprit de Christ.

Muhammad déclare: Allah punira tôt ou tard tout incroyant, déserteur ou lâche. Sa colère le suivra partout où il ira (Sourates al-Anfâl 8:16; al-Tawba 9:2-5; al-Nahl 16:106 etc.). Mais celui qui s’oppose ouvertement ou en secret à Allah et à son Islam subira l’une des punitions suivantes:

Voici quelle sera la récompense de ceux qui font la guerre à Allah et à son envoyé, et qui emploient toutes leurs forces à commettre des désordres sur la terre: vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix; vous leur couperez les mains et les pieds alternés; ils seront chassés de leur pays. L'ignominie les couvrira dans ce monde, et un châtiment cruel les attend dans l'autre. (Sourate al-Mâ’ida 5:33)

٠ إِنَّمَا جَزَاءُ الَّذِينَ يُحَارِبُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَيَسْعَوْنَ فِي الأَرْضِ فَسَاداً أَنْ يُقَتَّلُوا أَوْ يُصَلَّبُوا أَوْ تُقَطَّعَ أَيْدِيهِمْ وَأَرْجُلُهُمْ مِنْ خِلاَفٍ أَوْ يُنْفَوْا مِنَ الأَرْضِ ذَلِكَ لَهُمْ خِزْيٌ فِي الدُّنْيَا وَلَهُمْ فِي الآخِرَةِ عَذَابٌ عَظِيمٌ (سُورَةُ الْمَائِدَةِ ٥ : ٣٣)٠

Ce verset fait partie de la loi criminelle islamique qui précise la punition que subira celui qui aura attaqué l’Islam ou soulevé la population contre l’Islam ou tenté des Musulmans par des activités missionnaires! Ces punitions sont encore en vigueur de nos jours dans les pays où l’Islam est fortement implanté. Dans les pays où les ambassades étrangères exercent une influence sur le gouvernement, les étrangers accusés de ces crimes sont expulsés. Il est navrant que l’Islam demande légalement la crucifixion de personnes qui causent des troubles, mais nie l’historicité de la crucifixion de Jésus-Christ (Sourate al-Nisâ’ 4:157).

Afin d’empêcher les attaques et émeutes, les polythéistes n’ont pas le droit de se rendre à La Mecque ou à la Ka’ba, puisqu’ils sont considérés impurs. Ils rôtiront éternellement en enfer (Sourates al-Baqara 2:217; al-Anfâl 8:16; al-Tawba 9:28, 73; al-Tahrîm 66:9 etc.).

De plus, le Coran exige que les Musulmans ne combattent pas contre les femmes et les enfants, uniquement contre des hommes (Sourate al-Baqara 2:190). C’est une loi relativement bonne. Mais le viol d’innombrables femmes pendant les troubles et après les conquêtes correspond plus à l’esprit de l’Islam

Les Musulmans ne devraient pas attaquer leurs alliés ou partenaires commerciaux (Sourates al-Nisâ’ 4:90; al-Tawba 9:4, 7). Les tribus ou pays neutres ne doivent pas être attaqués non plus (Sourates al-Nisâ’ 4:90; al-Tawba 9:4; al-Mumtahana 60:8). Ceux qui cherchent asile auprès de familles musulmanes devraient être accueillis et protégés pendant un temps limité afin d’avoir la chance de connaître l’Islam (Sourate al-Tawba 9:6). Les coutumes arabes d’hospitalité ont modifié la machine de guerre islamique avec cette loi.

Muhammad répéta plusieurs fois que les Musulmans ne devraient pas combattre injustement (Sourate al-Baqara 2:191, 217, etc.) et il leur apprit à respecter les lois. En fait, les attaques sont autorisées contre ceux qui attaquent les Musulmans ou les blessent. Mais causer du tort est un concept flexible et peut être interprété de nombreuses manières (Sourates al-Baqara 2:190; al-Hajj 22:39).

Mais le Coran définit clairement que tout ennemi qui se repent et accepte l’Islam, prie et paie sa taxe religieuse (zakat) et lutte pour Allah devient le frère de tous les Musulmans et ne peut plus être attaqué (Sourates al-Baqara 2:192-193; al-Tawba 9:5, 11, etc.).

Muhammad définit les personnes dispensées de participer aux guerres au sein de sa communauté religieuse: les personnes malades, faibles, aveugles, handicapées, les Musulmans qui vivent dans des pays non-musulmans (Sourates al-Nisâ’ 4:98-99, 102; al-Tawba 9:91; al-Fath 48:17).

Le Coran donne des instructions concernant les traités de paix:

Ne montrez point de lâcheté, et n'appelez point les infidèles à la paix quand vous êtes les plus forts, et qu'Allah est avec vous; il ne vous privera point du prix de vos œuvres. (Sourate Muhammad 47:35)

٠ فَلاَ تَهِنُوا وَتَدْعُوا إِلَى السَّلْمِ وَأَنْتُمُ الأَعْلَوْنَ وَاللَّهُ مَعَكُمْ وَلَنْ يَتِرَكُمْ أَعْمَالَكُمْ (سُورَةُ مُحَمَّدٍ ٤٧ : ٣٥)٠

Si les ennemis inclinent à la paix, tu t'y prêteras aussi, et tu mettras ta confiance en Allah, car il entend et sait tout. (Sourate al-Anfâl 8:61)

٠ وَإِنْ جَنَحُوا لِلسَّلْمِ فَاجْنَحْ لَهَا وَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ٦١)٠

191 … S’ils vous attaquent, tuez-les. Telle est la récompense des infidèles. 192 S'ils mettent un terme à ce qu'ils font, certes Allah est indulgent et miséricordieux. (Sourate al-Baqara 2:191-192)

٠ ١٩١ ... فَإِنْ قَاتَلُوكُمْ فَاقْتُلُوهُمْ كَذَلِكَ جَزَاءُ الْكَافِرِينَ ١٩٢ فَإِنِ انْتَهَوْا فَإِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٩١ - ١٩٢)٠

90 … S'ils cessent de porter les armes contre vous, et s'ils vous offrent la paix, Allah vous défend de les attaquer. 91 Vous en trouverez d'autres qui chercheront à gagner également votre confiance et celle de leur nation. Chaque fois qu'ils retourneront au désordre, ils seront défaits. S'ils ne se mettent pas à l'écart, s'ils ne vous offrent pas la paix et ne s'abstiennent pas de vous combattre, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Nous vous donnons sur eux un pouvoir absolu. (Sourate al-Nisâ’ 4:90c-91)

٠ ٩٠ ... فَإِنِ اعْتَزَلُوكُمْ فَلَمْ يُقَاتِلُوكُمْ وَأَلْقَوْا إِلَيْكُمُ السَّلَمَ فَمَا جَعَلَ اللَّهُ لَكُمْ عَلَيْهِمْ سَبِيلاً ٩١ سَتَجِدُونَ آخَرِينَ يُرِيدُونَ أَنْ يَأْمَنُوكُمْ وَيَأْمَنُوا قَوْمَهُمْ كُلَّمَا رُدُّوا إِلَى الْفِتْنَةِ أُرْكِسُوا فِيهَا فَإِنْ لَمْ يَعْتَزِلُوكُمْ وَيُلْقُوا إِلَيْكُمُ السَّلَمَ وَيَكُفُّوا أَيْدِيَهُمْ فَخُذُوهُمْ وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأُولَئِكُمْ جَعَلْنَا لَكُمْ عَلَيْهِمْ سُلْطَاناً مُبِيناً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٩٠ - ٩١)٠

La jurisprudence islamique a développé un système compliqué permettant de conclure des traités de paix à partir de ces versets. Dans les Sourates al-Anfâl 8:61 et Muhammad 47:35, il est question d’une «petite» paix temporaire et d’un effort de paix, mais pas d’une paix définitive. Il leur est impossible d’accepter une paix durable avec des non-Musulmans, tout au plus un cessez-le-feu. La paix n’est légalement possible qu’entre les Etats entièrement soumis à la Charia. Pour cela, les juristes islamiques ont divisé le monde en deux parties: le Champ de l’Islam aussi appelé le Champ de Paix «Dar al-Salaam» (Sourate Younus 10:25) et le Champ de Guerre. Tous les pays non-islamiques et même libéraux islamiques appartiennent à ce dernier groupe. Ils devraient être menacés jusqu’à ce qu’ils acceptent l’Islam.

Le mot arabe «Islam» est dérivé du mot salaam (paix) et signifie faire la paix dans le sens où l’Islam sera instauré par cette paix. Dans les pays islamiques, les minorités chrétiennes reçoivent des tracts avec le titre: aslimtaslim, c’est-à-dire «si vous devenez Musulmans, vous aurez la paix!» Pour la Charia, il ne peut pas y avoir de paix sans l’Islam, tout au plus un temps d’attente pour y réfléchir.

Les Chrétiens ne devraient pas saluer les Musulmans avec l’expression «salaam ‘alaikum» car cette salutation signifie qu’ils acceptent l’Islam comme base de paix; soit ils l’accepteront librement, soit il leur sera imposé par la force.

Dans le Coran, Christ est sensé s’être présenté dans la sourate Marie: La paix sera sur moi au jour où je naquis et au jour où je mourrai, et au jour où je serai ressuscité. (Sourate Maryam 19:33)

٠ وَالسَّلاَمُ عَلَيَّ يَوْمَ وُلِدْتُ وَيَوْمَ أَمُوتُ وَيَوْمَ أُبْعَثُ حَيّاً (سُورَةُ مَرْيَمَ ١٩ : ٣٣)٠

Tout Musulman sait que le Fils de Marie ne prit jamais part à une attaque, ni à une guerre, parce qu’Allah ne l’a pas créé pour être un homme de violence (Sourate Maryam 19:32). Selon le Coran, Christ guérit de nombreux malades et ressuscita même des morts (Sourates Âl ‘Imrân 3:49; al-Mâ’ida 5:110). Aucun sang ennemi ne salit ses mains. Selon le Coran, ce fut un homme de miséricorde et de paix, un ouvrier de paix, le seul vrai Musulman qui resta sans péché (Sourate Maryam 19:19).

Mais Muhammad participa à 29 attaques et guerres. Il bénit une épée qui avait transpercé l’estomac d’un chef juif qui s’était moqué de lui. Il y avait beaucoup de sang sur ses mains. Il est mort et attend le jugement dans un lieu intermédiaire (barzakh). C’est pourquoi tous les Musulmans, même Allah et ses anges, devraient prier pour lui, pour qu’il trouve la paix (Sourate al-Ahzâb 33:56).

Mais Jésus vit avec Allah (Sourates Âl ‘Imrân 3:55; al-Nisâ’ 4:158). Il est en fait le Fils de l’Homme qui fut «amené près» du Père afin de recevoir toute autorité et pouvoir dans le ciel et sur la terre (Daniel 7:13-14). L’image de Jésus-Christ comme Prince de Paix est également déformée dans le Coran. Il n’y aura pas de paix, que ce soit dans l’Islam ou dans le monde, à part la paix spirituelle en Jésus-Christ (Romains 5:1). La requête de la prière du Seigneur: Que ton règne vienne! reste la plus importante requête jusqu’à ce jour, pour que la tentation diabolique de régner par le pouvoir et la puissance puisse être vaincue par la bonté et l’humilité de l’Agneau de Dieu.

Avec Johann Christoph Blumhardt (1805-1880), nous proclamons et chantons:

La victoire de Jésus est décidée
Pour l’éternité.
Après sa mort sur la croix
Il s’est assis sur le trône.
Jésus règne pour toujours!

(EKG, hymne luthérien allemand, no. 428)

Ce message de la Bible s’avérera aussi exact pour Muhammad et son Islam: Parole de l'Eternel à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied (Psaume 110:1).

L’hymne de louange dans la lettre de l’apôtre Paul à l’Eglise de Philippes (Philippiens 2:5-11), ainsi que son témoignage dans la lettre à l’Eglise de Rome (Romains 16:20), interprètent la promesse précédente de l’intronisation de David. L’intronisation de l’Agneau de Dieu est le sceau de cette réalité immuable

4.09 -- Réactions critiques des Musulmans modernes face à la loi martiale du Coran

La majorité des Musulmans se rétractent adroitement face aux exigences du Coran selon lesquelles tous les Musulmans croyants doivent combattre dans la guerre impie avec l’arme à la main. Ils disent: ces prescriptions et ces lois s’appliquaient au temps de Muhammad! Nous vivons à une époque différente et ne sommes pas astreints aux mêmes efforts que les premières générations de Musulmans. Ces commandements coraniques s’appliquaient à eux et non pas à nous. Nous appartenons à un Islam pacifique et moderne.

D’autres Musulmans sont plus sobres et ont choisi le mot Djihâd (effort total) comme base de leur foi et de leur vie. Ils disent: aujourd’hui nous devons lutter contre la pauvreté, la surpopulation, l’analphabétisme, la corruption et la pollution. Sacrifions donc notre temps, notre force et notre argent pour améliorer les conditions de vie des pays islamiques! Ces idéalistes ferment les yeux sur la réalité du Coran qui en appelle clairement à combattre l’arme à la main, «qitâl». En tout cas, ils canalisent une grande partie de l’énergie de leur communauté religieuse vers des causes positives.

La plupart des 50 gouvernements des pays islamiques ne sont pas prêts à laisser les chefs religieux en appeler à la guerre sainte. Depuis l’époque des Umayyades, ils ont divisé la Charia en lois séculières, religieuses, officielles et personnelles. La loi martiale et la loi criminelle relèvent toujours de la compétence des gouvernements séculiers. Mais les devoirs liés à l’adoration et les règles de la vie quotidienne relèvent de la compétence de la mosquée et ses dirigeants. L’Islam est divisé quant à l’exécution de la Charia et est devenu un Etat religieux schizophrène.

C’est pourquoi les fondamentalistes luttent de toute leur force contre les gouvernements islamiques libéraux pour que leur loi idéale, la Charia, soit instituée en totalité et non en partie et que les gouvernements libéraux avec leurs lois modernes soient éjectés du pouvoir.

Quant aux gouvernements séculiers, ils se voient obligés d’emprisonner, de pendre ou de réduire au silence les fanatiques du Coran. La Réforme islamique dont l’objectif était d’introduire la charia avec sa loi martiale et criminelle a causé des guerres civiles sanglantes dans de nombreux pays islamiques au cours des 50 dernières années. Le processus est toujours en cours.

Un compromis entre les principes libéraux et les objectifs fondamentalistes se met en place dans la mission mondiale musulmane. L’infiltration des entreprises occidentales, des banques et des gouvernements avec l’argent tiré des bénéfices du pétrole vise à augmenter l’influence des Musulmans en Orient et en Occident. Les écoles de langue arabe, les travailleurs immigrés et les étudiants, les mosquées implantées sur tous les continents, ainsi que les mariages inter-religieux, ont pour objectif d’augmenter la présence des Musulmans dans le «Champ de Guerre». Les Musulmans, de plus en plus nombreuses dans les pays chrétiens, exigent des droits sociaux et politiques, l’instruction religieuse islamique dans les écoles publiques et la reconnaissance politique en matière fiscale afin d’être ancrés, non seulement socialement, mais aussi légalement. La «guerre sainte» financière, économique, sociale et éducative a déjà commencé en Europe et aux U.S.A. Mais ce sont les pays occidentaux qui, consciemment ou inconsciemment, les soutiennent à travers l’assistance apportée aux enfants, aux chômeurs et autres assistances sociales. Pendant ce temps, les dirigeants musulmans essaient de freiner l’intégration des Musulmans à travers la réforme de leur foi.

10% à 25% de la population des pays musulmans est fondamentaliste, avec des variations d’un pays à un autre. Ils sont présentés par les médias occidentaux comme des extrémistes, mais ce sont en fait les seuls qui veulent appliquer le Coran littéralement. D’autre part, les Musulmans libéraux et humanistes sont déclarés coupables par le Coran. Les fondamentalistes ne sont pas des extrémistes, c’est plutôt le Coran qui est à la base de l’Islam radical. Les syncrétistes de l’Occident ne veulent cependant pas reconnaître ce fait. Aussi longtemps que le Coran existera sous sa forme actuelle, les fondamentalistes seront les seuls Musulmans loyaux. L’Ayatollah Khomeiny est leur exemple éclatant.

Selon les services secrets allemands, environ 20’000 Musulmans fondamentalistes vivent en Allemagne. Certains d’entre eux sont persécutés par leur propre gouvernement libéral. Ils sont tous surveillés par les services secrets allemands. Les potentialités d’une armée islamique secrète existent en Europe et elle peut être appelée à tout moment par des agitateurs comme Saddam Hussein, Jamal Abd al Nasser, Ayatollah Khomeiny ou Osama Bin Laden. La même force existe dans la plupart des autres pays du monde. Mais tant que le Coran appelle à la mort des incroyants, il suffit d’une étincelle pour déclencher une guerre mondiale islamique à moins que la poudre ne soit gâtée par le matérialisme occidental.

Les Chrétiens doivent reconnaître et accepter le défi de l’heure, à savoir le champ de mission s’est déplacé dans leur propre pays. Il n’a jamais été aussi facile de présenter l’Evangile aux Musulmans sans violer la loi. Mais qui obéit au commandement de Christ ressuscité d’évangéliser tous les Musulmans? N’est-ce qu’un petit pourcentage de Chrétiens, les évangéliques convaincus, qui pratique l’obéissance religieuse pendant que la majorité ne se préoccupe que d’elle-même, dans le matérialisme, le syncrétisme et l’indifférence? La présence des Musulmans dans nos pays nous rend responsables devant Jésus-Christ qui nous dira au jour du jugement dernier: «Chaque fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites» (Matthieu 25:40).

4.10 – QUESTIONNAIRE

Cher lecteur!

Si vous avez étudié attentivement ce petit livre, vous pouvez facilement répondre aux questions suivantes. Si vous répondez correctement à 90% des questions que compte cette série de livrets, vous obtiendrez un certificat de notre centre pour

Etudes Approfondies
dans la compréhension des racines coraniques de la Charia de l’Islam

comme encouragement pour vos futurs engagements pour Christ. Essayez d’inclure les références coraniques à vos réponses.

  1. Combien de versets du Coran ayant force de loi appellent-ils les Musulmans à la guerre sainte?
  2. Quelle était la raison principale du désaccord entre Muhammad et les marchands de La Mecque?
  3. Combien de Musulmans demandèrent-ils asile aux Chrétiens d’Ethiopie lors de la persécution à La Mecque?
  4. Comment Muhammad assura-t-il légalement son émigration de La Mecque à Médine en 622 apr. J.-C.?
  5. Comment trouva-t-il la nourriture et tout le nécessaire pour subvenir aux besoins de ses réfugiés affamés à Médine?
  6. Pourquoi la bataille de Badr fut-elle le point décisif dans l’attitude des Musulmans envers la guerre sainte?
  7. Comment Muhammad se débarrassa-t-il des tribus juives de Médine?
  8. Quels sont les principaux changements apportés par le compromis trouvé lors du traité de Hudaibiyyat?
  9. Jusqu’à quel point les guerres de Muhammad étaient-elles des guerres défensives ou offensives?
  10. Que révèle le Coran sur les contacts avec les esprits et les soi-disant anges et sur leur aide dans les batailles ou dans l’expansion de l’Islam?
  11. Pourquoi l’enlèvement (la prise d’otages et d’esclaves) est-il considéré comme une grâce d’Allah – jusqu’à aujourd’hui?
  12. Quel est le but final de tous les efforts des Musulmans dans la guerre sainte? Que signifie le mot «Islam»?
  13. Quelles sont les différentes définitions des termes suivants liés à la guerre sainte: jihâd, qitâl, fî sabîl Allah? Que désigne la guerre sainte: une lutte intellectuelle, une contestation ou un combat religieux sanglant? Où apparaît le terme «guerre sainte» dans le Coran?
  14. Muhammad affirma que la guerre sainte était prédestinée et écrite dans le livre céleste des Musulmans. Quelle est l’implication de cette déclaration?
  15. Que signifie la phrase: «combattez pour la cause d'Allah» et «combattez en lui» (Sourate al-Hajj 22:78)?
  16. Pourquoi Muhammad s’appuya-t-il souvent sur le Coran pour son appel à la guerre sainte? Pourquoi ses partisans refusèrent-ils, dans un premier temps, d’attaquer les caravanes de La Mecque?
  17. Pourquoi Muhammad appela-t-il les incroyants les pires animaux et leur livra-t-il une guerre sans merci?
  18. Quel était le crime des polythéistes qui amena Muhammad à les menacer de mort et à ordonner de les tuer? Pourquoi les Chrétiens sont-ils souvent considérés comme des polythéistes?
  19. Quels sont les plus grands ennemis des Musulmans? Quelles en sont les implications sur l’actualité au Moyen-Orient?
  20. Pourquoi Muhammad maudit-il les Chrétiens avant de les attaquer et de les asservir?
  21. Quels sont les Musulmans à combattre également? Quelle en est la conséquence sur les gouvernements musulmans libéraux?
  22. Pourquoi les missionnaires ou les faiseurs de tentes sont-ils souvent considérés comme des espions ou des criminels plus dangereux que des meurtriers (Sourate al-Baqara 2:217)?
  23. Pourquoi Muhammad ordonna-t-il à tous les Musulmans de ne pas se lier d’amitié avec des Juifs et des Chrétiens (Sourate al-Mâ’ida 5:51)? Quelle en est l’implication sur les activités évangéliques?
  24. Comment Muhammad prépara-t-il ses partisans et les incita-t-il au combat? Que signifie sa déclaration «la guerre est tromperie et trahison»?
  25. Pourquoi les Musulmans devraient-ils se concentrer sur Allah lorsqu’ils se lancent dans la bataille?
  26. Combien de fois Allah et Muhammad ont-ils ordonné aux Musulmans de tuer immédiatement les incroyants, les polythéistes, les animistes (et les convertis de l’Islam au Christianisme)? Citez les références.
  27. Quel verset du Coran recommande aux Musulmans d’être durs dans la bataille et de couper la tête de leurs ennemis? Mais pourquoi devraient-ils se venger à la mesure du mal qu’ils ont subi et pas plus?
  28. Comment Muhammad se justifia-t-il et rassura-t-il ses partisans qui avaient tué des parents en même temps que des ennemis de l’Islam (Sourate al-Anfâl 8:17)?
  29. Qu’ordonne le commandement missionnaire islamique ? Citez la référence. Quelle est son implication sur tous les Chrétiens du monde?
  30. Quels sont les avantages de la guerre sainte pour les Musulmans durant leur vie sur terre? Combien de versets parlent du droit d’avoir des esclaves?
  31. Quelle partie du butin recevaient Allah et Muhammad? Comment l’argent tiré des bénéfices du pétrole dans les pays musulmans contribue-t-il à la renaissance de l’Islam partout dans le monde?
  32. Quels genres d’avantages les combattants musulmans espèrent-ils au paradis? Il est écrit que tout combattant qui meurt dans une bataille pour Allah accédera immédiatement au paradis, citez les références. Comment reçoivent-ils le pardon de tous leurs péchés en mourant dans la guerre sainte?
  33. Selon la promesse de Muhammad, comment le soutien financier pour la guerre sainte se matérialisera-t-il au paradis?
  34. Pourquoi Muhammad instaura-t-il d’horribles punitions et tortures pour ses adversaires, traîtres et ennemis? Quels sont les différents degrés de punitions? Combien de fois trouvez-vous le terme arabe «‘adhâb» dans le Coran décrivant la douleur, le tourment, l’agonie, la punition et le châtiment?
  35. Quelles sont les punitions spécifiques infligées à ceux qui créent des troubles dans le pays (Sourate al-Mâ’ida 5:33)?
  36. Quels sont les Musulmans exemptés de participer aux guerres saintes?
  37. Quelles sont les instructions concernant les accords d’armistice ou la paix définitive dans le Coran?
  38. Comment les Musulmans libéraux ou modernes expliquent-ils la Djihâd (guerre sainte)?
  39. Que pensent faire les fondamentalistes dans des Etats musulmans libéraux et comment ces gouvernement réagissent-ils face à leurs activités?
  40. Comment la défaite d’Uhud devint-elle la plus grande victoire de l’Islam, à laquelle nous sommes confrontés encore aujourd’hui?
  41. Qu’est-ce que Jésus dit à Pierre lorsque ce dernier prit son épée pour se défendre?
  42. Comment les Chrétiens devraient-ils considérer leurs ennemis et comment devraient-ils les traiter selon l’Evangile?
  43. Qu’avez-vous personnellement reçu de cette étude et qu’aimeriez-vous mieux connaître?

Chacun de vous est libre de se référer aux livres à sa disposition et de se renseigner auprès de ses connaissances pour répondre à ces questions. Nous attendons vos réponses écrites ainsi que votre adresse complète par courrier ou par e-mail. Nous prions que Jésus, le Seigneur vivant, vous éclaire, vous envoie, vous guide, vous fortifie, vous protège et qu’il soit avec vous chaque jour de votre vie!

A votre service,
Serviteurs du Seigneur

Envoyez vos réponses à:

GRACE ET VERITE (Grace and Truth),
Boîte Postale 1806,
70708 Fellbach,
Allemagne

Ou par e-mail à:
info@grace-and-truth.net

Nos sites dans l’Internet:
Internet: www.grace-and-truth.net
Internet: www.grace-and-truth.org

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 22, 2012, at 12:12 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)