Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 02. Roots -- 6 Contracts with Muslims

This page in: -- Arabic? -- Chinese -- English -- FRENCH -- German? -- Indonesian

Previous booklet -- Next booklet

02. RACINES CORANIQUES DE LA CHARIA

6 - Ce que Devrait Savoir une Femme sur Le MARIAGE ISLAMIQUE Avant D’Epouser un Musulman



6.01 -- Ce qu’un Directeur Devrait Savoir Avant de Conclure un CONTRAT COMMERCIAL Avec un Musulman

6.02 -- Introduction

Muhammad était un homme d’affaires. Son expérience en tant que marchand arabe lui avait donné une compréhension particulière de la vie et de ses obligations. A Médine, il instaura un nouvel ordre social avec la sagesse du Bédouin et la ruse du marchand. Il signa des contrats de partenariat avec des politiciens amis et aussi ennemis. Il organisa des guerres et des attaques pour rassembler du butin. Il croyait que la religion était un commerce avec Allah.

29 Ceux qui récitent le livre d'Allah, qui observent la prière et font l'aumône des biens que nous leur donnons, en secret et en public, doivent compter sur un fonds qui ne périra pas. 30 Allah soldera leur salaire, et y ajoutera encore de sa grâce; car il est indulgent et reconnaissant. (Sourate Fâtir 35:29-30)

٠ ٢٩ إِنَّ الَّذِينَ يَتْلُونَ كِتَابَ اللَّهِ وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَأَنْفَقُوا مِمَّا رَزَقْنَاهُمْ سِرّاً وَعَلاَنِيَةً يَرْجُونَ تِجَارَةً لَنْ تَبُورَ ٣٠ لِيُوَفِّيَهُمْ أُجُورَهُمْ وَيَزِيدَهُمْ مِنْ فَضْلِهِ إِنَّهُ غَفُورٌ شَكُورٌ (سُورَةُ فَاطِرٍ ٣٥ : ٢٩ - ٣٠)٠

Dans le Coran, Allah ressemble parfois à un marchand ou à un négociant qui calcule plus vite que n’importe quelle calculatrice (Sourates Ibrâhîm 14:34; al-Nahl 16:18; Maryam 19:94; al-Mujâdala 58:6; al-Jinn 72:28 entre autres). Il tient compte de toutes les actions et paroles de l’homme (Sourates al-Kahf 18:49; al-Naba’ 78:27-29). Au jour du jugement dernier, de grandes «balances» seront disposées sur lesquelles seront déposées et pesées les bonnes et les mauvaises actions de chacun (Sourates al-A’râf 7:8-9; al-Mu’minoun 23:102-103; al-Shoura 42:17 entre autres).

Dans le Coran, nous lisons d’étranges paroles:

Allah a acheté aux croyants leurs biens et leurs personnes pour leur donner le paradis en retour; ils combattront dans le sentier d'Allah, ils tueront et seront tués. Sa promesse est vraie: il l'a faite dans le Pentateuque, dans l'Évangile, dans le Coran; et qui est plus fidèle à son alliance (contrats de vente) qu'Allah? Réjouissez-vous du pacte que vous avez contracté (avec Allah); c'est un bonheur immense. (Sourate al-Tawba 9:111)

٠ إِنَّ اللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنْفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ بِأَنَّ لَهُمُ الْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ وَعْداً عَلَيْهِ حَقّاً فِي التَّوْرَاةِ وَالإِنْجِيلِ وَالْقُرْآنِ وَمَنْ أَوْفَى بِعَهْدِهِ مِنَ اللَّهِ فَاسْتَبْشِرُوا بِبَيْعِكُمُ الَّذِي بَايَعْتُمْ بِهِ وَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ١١١)٠

Ce verset révèle la pensée de Muhammad: il considérait la foi, les dons et le sacrifice des Musulmans dans la guerre sainte comme l’accomplissement d’un contrat de vente avec Allah. Pour mériter le paradis, les Musulmans doivent tuer leurs ennemis ou être eux-mêmes tués. Muhammad ignorait l’Evangile. Il y est écrit que Dieu racheta les pécheurs de leur esclavage du péché par le précieux sang de Jésus-Christ. Dieu paya le prix avec le sang de Jésus (1 Corinthiens 6:20; 7:23; 1 Pierre 1:18-19 entre autres). Dans l’Islam, les Musulmans doivent payer de leur sang ou avec du sang étranger leur entrée au paradis! Le Coran affirme l’opposé de l’Evangile et n’offre qu’une satisfaction basée sur les bonnes œuvres.

Pour Muhammad, la religion équivalait à un service avantageux pour Allah: celui qui paie obtiendra quelque chose. Celui qui ne paie rien n’obtiendra rien! Seul celui qui travaille pour Allah recevra son salaire. L’Islam appelle les hommes à servir et à se sacrifier pour Allah afin de mériter le paradis. Muhammad croyait que la grâce seule était une erreur. Pour lui, un simple pardon était injuste parce que toute culpabilité devait être vengée ou expiée. Il ne saisit pas la paix éternelle offerte par Christ qu’il rejeta consciemment.

De nos jours, celui qui veut conclure un contrat commercial avec des Musulmans devrait réaliser qu’il va côtoyer une étrange culture dans laquelle les principes de l’Evangile ne sont plus valables. Les cieux et la terre semblent faire partie d’un grand prêt d’Allah aux Musulmans.

6.03 -- Le devoir obligatoire de documenter toutes les transactions

Puisque la vie d’après Muhammad n’était rien d’autre qu’une transaction commerciale entre le créateur et sa création, chaque paiement dans ce monde lui apparaissait donc comme faisant partie de ce grand marché sous la supervision d’Allah.

Toute petite ou grande transaction doit être mise par écrit et signée par deux témoins (Musulmans). Les hommes d’affaires musulmans de la génération précédente ne savaient ni lire ni écrire. Ils étaient incapables de vérifier la teneur effective du contrat. L’incertitude et la méfiance régnaient lors de ces transactions. Il était donc important, et aujourd’hui encore, de choisir un écrivain digne de confiance. Muhammad qui au commencement de son service religieux savait à peine lire et écrire (Sourate al-A’râf 7:157-158) transmit des instructions détaillées pour le commerce dans le monde islamique.

Ô vous qui croyez! Lorsque vous contractez une dette payable à une époque fixée, mettez-le par écrit. Qu'un écrivain la mette fidèlement par écrit. Que l'écrivain ne refuse point d'écrire selon la science qu'Allah lui a enseignée; qu'il écrive, et que le débiteur dicte; qu'il craigne Allah, son Seigneur, et n'en ôte pas la moindre chose. Si le débiteur ne jouit pas de ses facultés, s'il est des faibles de ce monde, ou s'il n'est pas en état de dicter lui-même, que son patron (ou son ami) dicte fidèlement pour lui … Ne dédaignez point de mettre par écrit une dette, qu'elle soit petite ou grande, en indiquant le terme du payement. Ce procédé est plus juste devant Allah, mieux accommodé au témoignage, et plus propre à ôter toute espèce de doute … (Sourate al-Baqara 2:282a+c)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا تَدَايَنْتُمْ بِدَيْنٍ إِلَى أَجَلٍ مُسَمّىً فَاكْتُبُوهُ وَلْيَكْتُبْ بَيْنَكُمْ كَاتِبٌ بِالْعَدْلِ وَلاَ يَأْبَ كَاتِبٌ أَنْ يَكْتُبَ كَمَا عَلَّمَهُ اللَّهُ فَلْيَكْتُبْ وَلْيُمْلِلِ الَّذِي عَلَيْهِ الْحَقُّ وَلْيَتَّقِ اللَّهَ رَبَّهُ وَلاَ يَبْخَسْ مِنْهُ شَيْئاً فَإِنْ كَانَ الَّذِي عَلَيْهِ الْحَقُّ سَفِيهاً أَوْ ضَعِيفاً أَوْ لاَ يَسْتَطِيعُ أَنْ يُمِلَّ هُوَ فَلْيُمْلِلْ وَلِيُّهُ بِالْعَدْلِ ... وَلاَ تَسْأَمُوا أَنْ تَكْتُبُوهُ صَغِيراً أَوْ كَبِيراً إِلَى أَجَلِهِ ذَلِكُمْ أَقْسَطُ عِنْدَ اللَّهِ وَأَقْوَمُ لِلشَّهَادَةِ وَأَدْنَى أَلاَّ تَرْتَابُوا ... (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢٨٢)٠

Cette obligation de mettre par écrit les transactions est valable pour toute transaction de biens et d’argent qui dure plus d’un jour. Celles qui sont réalisées le jour même ne doivent pas être mises par écrit. Ce devoir contractuel comprend les biens, l’argent, les prêts, les testaments (Sourate al-Mâ’ida 5:106) et les démarches qui concernent les orphelins (Sourates al-Nisâ’ 4:2, 6; al-An’âm 6:152; al-Isrâ’ 17:34; Fussilat 41:10 entre autres), le partage de l’héritage (Sourate al-Nisâ’ 4:2) et le paiement du prix du sang au lieu de la vengeance (Sourate al-Nisâ’ 4:92). La rançon pour libérer des esclaves musulmans (Sourate al-Nour 24:33) et le partage du butin de guerre doivent aussi être fixés par écrit pour exclure des exigences et des conflits par la suite (Sourate al-Hashr 59:71). Même les contrats de mariage doivent être écrits et signés par deux représentants des deux clans, autrement le mariage n’est pas légal. Aussi longtemps qu’il n’y a pas de contrat écrit, aucune promesse ou accord ne lie les contractants. Les paiements en cas de divorce ou pour les veuves doivent être mis par écrit légalement (Sourate al-Talâq 65:2-3).

6.04 -- Eviter la tricherie dans le commerce de vente

Muhammad dit plusieurs fois: Quand vous mesurez, remplissez la mesure. Pesez avec une balance juste. Ceci vaut mieux, et c'est plus beau en dernier résultat. (Sourate al-Isrâ’ 17:35; voir aussi Sourates al-A’râf 7:85; al-Shu’arâ’ 26:181-183; al-Rahmân 55:8)

٠ وَأَوْفُوا الْكَيْلَ إِذَا كِلْتُمْ وَزِنُوا بِالْقِسْطَاسِ الْمُسْتَقِيمِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلاً (سُورَةُ الإِسْرَاءِ ١٧ : ٣٥)٠

La qualité des biens vendus devrait correspondre à la somme exigée. L’acheteur doit prouver la qualité des biens. Seuls les magasins modernes proposent leurs marchandises à des prix fixes. Au marché, l’acheteur doit marchander avec le vendeur. Il doit s’informer des prix courants. De plus, il est utile de comparer les prix des différents supermarchés car la différence de prix peut être élevée. Dans plusieurs pays musulmans, aucun contrôle n’est effectué sur les prix ni sur les biens à l’exception du pain qui est parfois subventionné par le gouvernement. La concurrence fait diminuer les prix! Le prix dépend du principe de l’offre et de la demande. Lors de crises graves, les prix peuvent monter en flèche!

6.05 -- Ne pas se trahir l’un l’autre!

Muhammad connaissait ses partisans. Il travailla plus de 20 ans comme principal marchand dans la vieille ville commerciale de La Mecque. Il recommanda souvent à ses Musulmans de ne pas profiter des autres.

29 Ô croyants! Ne consumez pas vos biens entre vous en choses vaines, à moins que ce ne soit un marché conclu à l'amiable; ne vous tuez pas entre vous (ou ne vous détruisez pas). Allah certes est miséricordieux envers vous. 30 Quiconque agira ainsi par iniquité et méchanceté, nous le ferons consumer par le feu. Certes, cela sera facile à Allah. (Sourate al-Nisâ’ 4:29-30; voir Sourate al-Baqara 2:188)

٠ ٢٩ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تَأْكُلُوا أَمْوَالَكُمْ بَيْنَكُمْ بِالْبَاطِلِ إِلاَّ أَنْ تَكُونَ تِجَارَةً عَنْ تَرَاضٍ مِنْكُمْ وَلاَ تَقْتُلُوا أَنْفُسَكُمْ إِنَّ اللَّهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيماً ٣٠ وَمَنْ يَفْعَلْ ذَلِكَ عُدْوَاناً وَظُلْماً فَسَوْفَ نُصْلِيهِ نَاراً وَكَانَ ذَلِكَ عَلَى اللَّهِ يَسِيراً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٢٩ - ٣٠)٠

Cependant, cet ordre d’exercer un commerce honnête n’est valable qu’entre Musulmans! Les animistes, Juifs et Chrétiens ne sont pas sous la protection d’Allah. Les étrangers sont les victimes faciles des marchands musulmans. Un jour, un Européen regardait les pyramides de Gizeh avec fascination. Son guide murmura: «Allah, je te remercie de m’avoir donné un étranger!» Ce visiteur ignorait les prix et les coutumes locales et le guide en profita. Il existe souvent deux catégories de prix dans les magasins et boutiques: le plus bas pour les indigènes et le plus élevé pour les étrangers. Le Musulman pense: ces touristes dépensent beaucoup d’argent pour leurs voyages, je peux bien en profiter un peu! Lorsqu’un étranger visite pour la première fois un pays musulman, il devrait se faire accompagner d’un indigène chrétien pour ne pas être trompé lors de ses achats.

Pour bien des Musulmans, les principes de la guerre sainte s’appliquent aussi au commerce avec des étrangers. Muhammad a dit: «La guerre est une trahison!» Puisque les Musulmans sont en guerre contre tous les non-Musulmans – selon leur Charia – ils considèrent aussi le commerce comme faisant partie de ce conflit religieux. Dans la guerre sainte, le mensonge est légal. Les Musulmans peuvent vendre des articles en mauvais état à des prix élevés en toute bonne conscience. L’acheteur ne peut s’en prendre qu’à lui-même s’il accepte de payer. La ruse peut être un service pour Allah! Et pour cause, il est écrit dans le Coran:

Ils (les Juifs) imaginèrent des artifices (contre Jésus). Allah en imagina (contre eux); et certes Allah est le meilleur dans l’imagination des artifices. (Sourates Âl ‘Imrân 3:54; voir Sourate al-Anfâl 8:30)

٠ وَمَكَرُوا وَمَكَرَ اللَّهُ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ (سُورَةُ آلِ عِمْرَانَ ٣ : ٥٤)٠

Ce verset signifie: les Juifs planifièrent de tuer Jésus, le fils de Marie. Mais Allah les en empêcha par la ruse et le délivra de leurs mains! Dans l’Islam, Allah est le plus rusé, celui qui sauva Jésus de la mort sur la croix! Voyons d’où proviennent la ruse et le mensonge dans l’Islam: Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas (Jean 8:44-45). Le Coran renchérit:

Les hypocrites cherchent à tromper Allah; c'est lui qui les trompera le premier. … (Sourate al-Nisâ’ 4:142)

٠ إِنَّ الْمُنَافِقِينَ يُخَادِعُونَ اللَّهَ وَهُوَ خَادِعُهُمْ ... (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ١٤٢)٠

Pour sûr, ceux qui se consacrent à Allah seront remplis de son esprit!

Tous les Musulmans ne vivent pas selon le Coran. Plusieurs sont honnêtes et dignes de confiance. En leur contact, tâchons de discerner leur attitude. Les directeurs musulmans font souvent plus confiance à des Chrétiens étrangers qu’à leurs compatriotes. Ils savent que ces étrangers ne les trahiront pas, qu’ils tiennent leurs promesses. Les Musulmans examinent l’étranger qui s’adresse à eux et voient rapidement si c’est un homme d’affaires digne de confiance. Dans l’Islam aussi, les rapports commerciaux nécessitent une confiance mutuelle! Mais des offres fantaisistes avec de préjugés sur d’autres entreprises liées à une concurrence injuste des compagnies spéculatrices occidentales et orientales, créent une retenue sceptique. La méfiance des marchands islamiques envers les occidentaux et orientaux est déjà grande et augmente à cause des méthodes impitoyables des compagnies étrangères. Cependant, les directeurs chrétiens ont un invisible plus que le monde ne connaît pas: L’Esprit de vérité (Jean 16:13-15). A long terme, la vérité et le travail honnête surmonteront la méfiance et les soupçons également dans les pays de déserts et de sables.

[[#Ch06

6.06 -- L’institution des deux témoins pour conclure un contrat

En tenant compte de ce qui précède, la raison pour laquelle Muhammad voulait que toute transaction d’argent et de biens soit signée par deux témoins apparaît clairement. Le choix des témoins et leur service représentent une institution et une affaire d’honneur dans la société islamique. Dans un verset déjà cité du Coran, nous lisons:

282 … Appelez deux témoins choisis parmi vous; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner, afin que, si l'une oublie, l'autre puisse rappeler le fait. Les témoins ne doivent pas refuser de faire leurs dépositions toutes les fois qu'ils en seront requis … Appelez des témoins dans vos transactions, et ne faites violence ni à l'écrivain ni au témoin; si vous le faites, vous commettez un crime. Craignez Allah! C'est Allah qui vous instruit, et Allah est instruit de toutes choses 283 … Ne refusez point de rendre témoignage; quiconque le refuse a le cœur corrompu. Mais Allah connaît vos actions. (Sourate al-Baqara 2:282-283)

٠ ٢٨٢ ... وَاسْتَشْهِدُوا شَهِيدَيْنِ مِنْ رِجَالِكُمْ فَإِنْ لَمْ يَكُونَا رَجُلَيْنِ فَرَجُلٌ وَامْرَأَتَانِ مِمَّن تَرْضَوْنَ مِنَ الشُّهَدَاءِ أَنْ تَضِلَّ إِحْدَاهُمَا فَتُذَكِّرَ إِحْدَاهُمَا الأُخْرَى وَلاَ يَأْبَ الشُّهَدَاءُ إِذَا مَا دُعُوْا ... وَأَشْهِدُوا إِذَا تَبَايَعْتُمْ وَلاَ يُضَارَّ كَاتِبٌ وَلاَ شَهِيدٌ وَإِنْ تَفْعَلُوا فَإِنَّهُ فُسُوقٌ بِكُمْ وَاتَّقُوا اللَّهَ وَيُعَلِّمُكُمُ اللَّهُ وَاللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ ٢٨٣ ... وَلاَ تَكْتُمُوا الشَّهَادَةَ وَمَنْ يَكْتُمْهَا فَإِنَّهُ آثِمٌ قَلْبُهُ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ عَلِيمٌ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢٨٢ - ٢٨٣)٠

Le témoin prend toutefois un risque:

Ceux qui portent des accusations (d’adultère) contre des femmes honnêtes, sans pouvoir produire quatre témoins (pour soutenir leurs allégations), seront punis de quatre-vingts coups de fouet; au surplus, vous n'admettrez jamais leur témoignage en quoi que ce soit, car ce sont des méchants. (Sourate al-Nour 24:4; voir les versets 13-16)

٠ وَالَّذِينَ يَرْمُونَ الْمُحْصَنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَأْتُوا بِأَرْبَعَةِ شُهَدَاءَ فَاجْلِدُوهُمْ ثَمَانِينَ جَلْدَةً وَلاَ تَقْبَلُوا لَهُمْ شَهَادَةً أَبَداً وَأُولَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ (سُورَةُ النُّورِ ٢٤ : ٤)٠

Dans l’Islam, un témoignage devrait toujours s’avérer juste et vrai. Pour l’amour d’Allah, les témoins défendent la justice. Leur témoignage ne peut pas être influencé par la haine ou l’aversion.

Ô croyants! Soyez de stricts observateurs (sur ce qui s’est vraiment passé) de la justice quand vous témoignez devant Allah, dussiez-vous témoigner contre vous-mêmes, contre vos parents, contre vos proches, vis-à-vis du riche ou du pauvre. Allah est plus près que vous du riche et du pauvre. Ne suivez point vos passions, de peur de dévier. Si vous refusez votre témoignage (déformez la justice), si vous vous abstenez, sachez qu'Allah est instruit de ce que vous faites. (Sourate al-Nisâ’ 4:135)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا قَوَّامِينَ بِالْقِسْطِ شُهَدَاءَ لِلَّهِ وَلَوْ عَلَى أَنْفُسِكُمْ أَوِ الْوَالِدَيْنِ وَالأَقْرَبِينَ إِنْ يَكُنْ غَنِيّاً أَوْ فَقِيراً فَاللَّهُ أَوْلَى بِهِمَا فَلاَ تَتَّبِعُوا الْهَوَى أَنْ تَعْدِلُوا وَإِنْ تَلْوُوا أَوْ تُعْرِضُوا فَإِنَّ اللَّهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيراً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ١٣٥)٠

Selon le Coran, les témoins pieux se tiendront au-dessus des autres croyants au jour du jugement dernier (Sourate al-Baqara 2:212). Il se peut qu’ils soient attaqués par des héritiers ou des partenaires commerciaux se sentant désavantagés qui chercheront à faire pression sur eux ou à les menacer de mort.

6.07 -- Respect et rupture du contrat

Les Musulmans croyants accordent beaucoup de valeur à un contrat de vente ou de mariage s’il est confirmé par deux Musulmans reconnus. Dans le Coran, l’alliance d’Allah avec le peuple est l’Ancien et le Nouveau Testaments, désignés par le même mot (‘ahd) comme tous les contrats de vente.

L’Islam considère pieux ceux qui croient aux 6 articles de foi (Allah, ses anges, ses livres, ses prophètes, sa prédestination et la résurrection pour le jugement), qui dépensent leur argent pour Allah et si nécessaire le donnent (aux parents, pauvres, visiteurs, soldats et mendiants ou pour libérer des esclaves musulmans). Les 5 prières quotidiennes, l’aumône et le respect des contrats et obligations appartiennent aux devoirs fondamentaux d’un croyant (Sourate al-Baqara 2:177).

Dans cette liste de devoirs, la fidélité au respect des contrats s’aligne sur les autres lois et éthiques morales. Une fois de plus, cela montre que Muhammad était un marchand et que, dans sa compréhension des cieux et de l’enfer, Allah était un marchand considérant les gens comme ses esclaves ou comme des partenaires liés par contrat. Cela ressort du passage suivant:

Soyez fidèles au pacte d'Allah (‘ahd), vous qui l'avez conclu (en son nom); ne violez point les serments que vous avez faits solennellement. Vous avez pris Allah pour caution; certes, Allah sait ce que vous faites. (Sourate al-Nahl 16:91)

٠ وَأَوْفُوا بِعَهْدِ اللَّهِ إِذَا عَاهَدْتُمْ وَلاَ تَنْقُضُوا الأَيْمَانَ بَعْدَ تَوْكِيدِهَا وَقَدْ جَعَلْتُمُ اللَّهَ عَلَيْكُمْ كَفِيلاً إِنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا تَفْعَلُونَ (سُورَةُ النَّحْلِ ١٦ : ٩١)٠

Le Coran dit aussi:

3 … Annonce le châtiment douloureux à ceux qui ne croient pas. 4 Cela toutefois ne concerne pas les idolâtres (polythéistes) avec qui vous avez fait la paix, et qui ne l'ont point violée ni prêté à personne aucun secours contre vous. Gardez fidèlement envers eux les engagements contractés pendant toute la durée de leur traité. Allah aime ceux qui le craignent. (Sourate al-Tawba 9:3-4)

٠ ٣ ... وَبَشِّرِ الَّذِينَ كَفَرُوا بِعَذَابٍ أَلِيمٍ ٤ إِلاَّ الَّذِينَ عَاهَدْتُمْ مِنَ الْمُشْرِكِينَ ثُمَّ لَمْ يَنْقُصُوكُمْ شَيْئاً وَلَمْ يُظَاهِرُوا عَلَيْكُمْ أَحَداً فَأَتِمُّوا إِلَيْهِمْ عَهْدَهُمْ إِلَى مُدَّتِهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَّقِينَ (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٣ - ٤)٠

Ce verset fait partie de la déclaration de guerre de Muhammad contre les marchands animistes de La Mecque (al-Tawba 9:1-6). Il leur déclara une guerre sans pitié, tout en épargnant les partenaires qui assumaient pleinement leurs obligations envers les Musulmans:

… Tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les à toute embuscade. … (Sourate al-Tawba 9:5b)

٠ ... فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ ... (سُورَةُ التَّوْبَةِ ٩ : ٥)٠

Muhammad tolérait les polythéistes respectant leurs contrats. La fidélité dans les affaires apparaît comme une bonne action en vue de la justification!

Mais maudits soient tous ceux qui rompent leurs contrats! Muhammad utilisa des phrases terribles en parlant des non-Musulmans qui rompaient leurs contrats:

55 Les plus mauvaises des bêtes de la terre auprès d'Allah, ce sont ceux qui sont ingrats, qui ne croient pas (en l’Islam); 56 ceux avec lesquels tu as fait un pacte (‘ahd) et qui le rompent à tout moment, et qui ne sont pas pieux. 57 Si tu parviens à les saisir pendant la guerre, disperse par le spectacle de leur supplice ceux qui les suivront, afin qu'ils y réfléchissent. 58 Si tu appréhendes quelque trahison de la part d'une peuplade, rends-lui la pareille; Allah n'aime point les traîtres. (Sourate al-Anfâl 8:55-58)

٠ ٥٥ إِنَّ شَرَّ الدَّوَابِّ عِنْدَ اللَّهِ الَّذِينَ كَفَرُوا فَهُمْ لاَ يُؤْمِنُونَ ٥٦ الَّذِينَ عَاهَدْتَ مِنْهُمْ ثُمَّ يَنْقُضُونَ عَهْدَهُمْ فِي كُلِّ مَرَّةٍ وَهُمْ لاَ يَتَّقُونَ ٥٧ فَإِمَّا تَثْقَفَنَّهُمْ فِي الْحَرْبِ فَشَرِّدْ بِهِمْ مَنْ خَلْفَهُمْ لَعَلَّهُمْ يَذَّكَّرُونَ ٥٨ وَإِمَّا تَخَافَنَّ مِنْ قَوْمٍ خِيَانَةً فَانْبِذْ إِلَيْهِمْ عَلَى سَوَاءٍ إِنَّ اللَّهَ لاَ يُحِبُّ الْخَائِنِينَ (سُورَةُ الأَنْفَالِ ٨ : ٥٥ - ٥٨)٠

Les interprètes écrivent que ceux qui rompent leurs contrats devraient être punis et même éliminés par la torture s’ils manquent régulièrement à leurs engagements. Cependant, si un Musulman pense ou sent que son partenaire a l’intention de rompre le contrat, il devrait s’en séparer et rompre lui-même  immédiatement le contrat! Cette loi ne se base que sur une supposition! La supposition lui donne le droit de rompre son contrat légalement signé.

D’après Muhammad:

Ceux qui violent le pacte d'Allah après l'avoir accepté, qui séparent ce que Allah a voulu unir, et commettent les iniquités sur la terre, ceux-là, chargés de malédictions, auront pour séjour une demeure affreuse. (Sourate al-Ra’d 13:25)

٠ وَالَّذِينَ يَنْقُضُونَ عَهْدَ اللَّهِ مِنْ بَعْدِ مِيثَاقِهِ وَيَقْطَعُونَ مَا أَمَرَ اللَّهُ بِهِ أَنْ يُوصَلَ وَيُفْسِدُونَ فِي الأَرْضِ أُولَئِكَ لَهُمُ اللَّعْنَةُ وَلَهُمْ سُوءُ الدَّارِ (سُورَةُ الرَّعْدِ ١٣ : ٢٥)٠

Leur punition est décrite en détail dans la sourate al-Mâ’ida 5:33.

6.08 -- L’inflation des serments dans l’Islam

Dans le monde islamique, les serments et les vœux sont importants pour tous les arrangements commerciaux, les contrats de mariage, les testaments, les dernières volontés et le soutien des orphelins.

Cependant, les serments indiquent souvent que personne ne se fait pleinement confiance. Ainsi, le serment sert à balayer les doutes.

Parfois, celui qui jure doute lui-même de son point de vue. Il essaie de vaincre son hésitation en jurant. Dans le monde islamique, un serment cache souvent une affaire louche. Dans le Coran, Muhammad parle cependant des serments positifs authentiques et lutte contre les serments hâtifs. A plusieurs reprises, il interdit de jurer par Allah sous le coup de l’émotion. En cas de disputes, un serment prononcé à la hâte ne devrait pas empêcher la possibilité d’une réconciliation (al-Baqara 2:224).

En accord avec tous les enseignants islamiques, il affirme: Allah ne vous punira point pour une méprise dans vos serments; il vous punira pour les œuvres de vos cœurs. Allah est clément et miséricordieux. (Sourate al-Baqara 2:225)

٠ لاَ يُؤَاخِذُكُمُ اللَّهُ بِاللَّغْوِ فِي أَيْمَانِكُمْ وَلَكِنْ يُؤَاخِذُكُمْ بِمَا كَسَبَتْ قُلُوبُكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ حَلِيمٌ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢٢٥)٠

Nous constatons un point faible chez plusieurs Musulmans. Dans l’excitation, ils jurent rapidement de ne plus le refaire, ce qu’ils regrettent ensuite, mais hésitent à le refaire, car ils sont liés par leur serment. Muhammad dit qu’Allah ne prendra pas au sérieux les serments hâtifs, mais sonde les intentions du cœur.

Mais Jésus recommanda: Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens: Tu ne te parjureras point, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de ce que tu as déclaré par serment. Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu; ni par la terre, parce que c'est son marchepied; ni par Jérusalem, parce que c'est la ville du grand roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu. Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu'on y ajoute vient du malin. (Matthieu 5:33-37)

Il est aussi écrit: Avant toutes choses, mes frères, ne jurez ni par le ciel, ni par la terre, ni par aucun autre serment. Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement. (Jacques 5:12)

Plus loin, Jésus dit: Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée. Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné. (Matthieu 12:36-37)

De tels commandements sont totalement inconnus dans le monde islamique. Il n’y a aucun esprit de vérité. Les Musulmans essaient de le substituer par leurs nombreux serments.

Muhammad dicta qu’à l’ouverture d’un testament, non seulement les proches parents devaient être récompensés, mais aussi ceux qui avaient reçu une promesse basée sur un serment! Allah est témoin de toutes les actions (Sourate al-Nisâ’ 4:33).

Le Coran distingue entre les serments conclus à la hâte sous le coup de l’émotion concernant l’avenir et les serments conclus consciemment sur des faits du passé ou concernant des contrats conclus au nom d’Allah.

Soyez fidèles au pacte d'Allah, vous qui l'avez conclu; ne violez point les serments que vous avez faits solennellement. Vous avez pris Allah pour caution; certes, Allah sait ce que vous faites. (Sourate al-Nahl 16:91)

٠ وَأَوْفُوا بِعَهْدِ اللَّهِ إِذَا عَاهَدْتُمْ وَلاَ تَنْقُضُوا الأَيْمَانَ بَعْدَ تَوْكِيدِهَا وَقَدْ جَعَلْتُمُ اللَّهَ عَلَيْكُمْ كَفِيلاً إِنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ مَا تَفْعَلُونَ (سُورَةُ النَّحْلِ ١٦ : ٩١)٠

Toutes les écoles islamiques de la Charia voient dans ce verset la pierre angulaire de la loi commerciale islamique et une base pour tous les contrats religieux, commerciaux, sociaux et politiques – s’ils sont conclus au nom d’Allah! Dans ce cas, Allah est le témoin, le garant et le juge des partenaires du contrat! Seuls les traités conclus entre Musulmans bénéficient de cette garantie religieuse parce que les non-Musulmans ne croient pas en Allah et ne peuvent pas jurer en son nom.

Cependant, si un serment fait de façon consciente est brisé, Muhammad a déjà préparé le moyen d’expier:

Allah ne vous châtiera pas pour une méprise dans vos serments, mais il vous châtiera à cause de vos engagements sérieux que vous violeriez; et l'expiation d'une telle violation sera la nourriture de dix pauvres, nourriture de qualité moyenne et telle que vous la donnez à vos familles, ou bien leur vêtement, ou bien l'affranchissement d'un esclave. Celui qui sera hors d'état de satisfaire à cette peine jeûnera trois jours. Telle sera l'expiation de vos serments violés, quand vous aurez juré. Observez donc vos serments. C'est ainsi qu'Allah vous manifeste ses signes, afin que vous soyez reconnaissants. (Sourate al-Mâ’ida 5:89)

٠ لاَ يُؤَاخِذُكُمُ اللَّهُ بِاللَّغْوِ فِي أَيْمَانِكُمْ وَلَكِنْ يُؤَاخِذُكُمْ بِمَا عَقَّدْتُمُ الأَيْمَانَ فَكَفَّارَتُهُ إِطْعَامُ عَشَرَةِ مَسَاكِينَ مِنْ أَوْسَطِ مَا تُطْعِمُونَ أَهْلِيكُمْ أَوْ كِسْوَتُهُمْ أَوْ تَحْرِيرُ رَقَبَةٍ فَمَنْ لَمْ يَجِدْ فَصِيَامُ ثَلاَثَةِ أَيَّامٍ ذَلِكَ كَفَّارَةُ أَيْمَانِكُمْ إِذَا حَلَفْتُمْ وَاحْفَظُوا أَيْمَانَكُمْ كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللَّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ (سُورَةُ الْمَائِدَةِ ٥ : ٨٩)٠

Ainsi, non seulement les serments sous le coup de l’émotion, mais aussi les serments faits de façon consciente et brisés peuvent être excusés par l’expiation. Un sentiment de culpabilité envers Allah ou envers le partenaire n’existe pas. La réparation pour le partenaire lésé n’entre pas en ligne de compte. L’expiation de celui qui viole son serment apaisera sa conscience.

Certains Musulmans affirment qu’une telle expiation n’est nécessaire que s’ils violent leur serment envers un partenaire musulman, mais pas envers un incroyant! L’incroyant est déjà maudit par Allah qui avait prévu la guerre sainte contre lui. Le fait de rompre un contrat avec un incroyant peut être considéré comme sa punition puisqu’il rejette l’Islam.

Voici un autre exemple de l’importance des serments dans le monde islamique:

106 Ô croyants! les témoignages entre vous, lorsque quelqu'un d'entre vous se trouvera à l'article de la mort et voudra faire un testament, se feront ainsi: Prenez deux personnes droites parmi vous ou parmi d'autres si vous êtes sur quelque point éloigné du pays et que la calamité de la mort vous surprenne; vous les renfermerez toutes les deux après la prière, et si vous doutez encore d'elles, vous leur ferez prêter le serment suivant devant Allah: Nous ne vendrons pas notre témoignage pour quelque prix que ce soit, pas même à nos parents, et nous ne cacherons pas notre témoignage devant Allah, car nous serions criminels. 107 S'il se trouvait que ces deux témoins se fussent rendus coupables d'une fausseté, deux autres, parents du testateur, et du nombre de ceux qui ont découvert le parjure, seront substitués aux deux premiers. Ils prêteront serment devant Allah en ces termes: Notre témoignage est plus vrai que celui des deux autres; nous n'avançons rien d'injuste, autrement nous serions du nombre des criminels. 108 Par cette disposition il sera plus facile d'obtenir que les hommes rendent un témoignage vrai; car ils craindront qu'un autre ne soit rendu après le leur. Craignez donc Allah et écoutez-le; Allah ne dirige point les pervers. (Sourate al-Mâ’ida 5:106-108)

٠ ١٠٦ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا شَهَادَةُ بَيْنِكُمْ إِذَا حَضَرَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ حِينَ الْوَصِيَّةِ اثْنَانِ ذَوَا عَدْلٍ مِنْكُمْ أَوْ آخَرَانِ مِنْ غَيْرِكُمْ إِنْ أَنْتُمْ ضَرَبْتُمْ فِي الأَرْضِ فَأَصَابَتْكُمْ مُصِيبَةُ الْمَوْتِ تَحْبِسُونَهُمَا مِنْ بَعْدِ الصَّلاَةِ فَيُقْسِمَانِ بِاللَّهِ إِنِ ارْتَبْتُمْ لاَ نَشْتَرِي بِهِ ثَمَناً وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَى وَلاَ نَكْتُمُ شَهَادَةَ اللَّهِ إِنَّا إِذاً لَمِنَ الآثِمِينَ ١٠٧ فَإِنْ عُثِرَ عَلَى أَنَّهُمَا اسْتَحَقَّا إِثْماً فَآخَرَانِ يَقُومَانِ مَقَامَهُمَا مِنَ الَّذِينَ اسْتَحَقَّ عَلَيْهِمُ الأَوْلَيَانِ فَيُقْسِمَانِ بِاللَّهِ لَشَهَادَتُنَا أَحَقُّ مِنْ شَهَادَتِهِمَا وَمَا اعْتَدَيْنَا إِنَّا إِذاً لَمِنَ الظَّالِمِينَ ١٠٨ ذَلِكَ أَدْنَى أَنْ يَأْتُوا بِالشَّهَادَةِ عَلَى وَجْهِهَا أَوْ يَخَافُوا أَنْ تُرَدَّ أَيْمَانٌ بَعْدَ أَيْمَانِهِمْ وَاتَّقُوا اللَّهَ وَاسْمَعُوا وَاللَّهُ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ (سُورَةُ الْمَائِدَةِ ٥ : ١٠٦ - ١٠٨)٠

Après cette cascade de serments, un autre exemple du Coran montre le peu de valeur accordé aux serments:

6 Ceux qui accuseront leurs femmes et qui n'auront d'autres témoins (quatre) à produire qu'eux-mêmes, jureront quatre fois devant Allah qu'ils disent la vérité, 7 et la cinquième fois pour invoquer la malédiction d'Allah sur eux, s'ils ont menti. 8 On n'infligera aucune peine à la femme, si elle jure quatre fois devant Allah que son mari a menti, 9 et la cinquième fois, en invoquant la colère d'Allah sur elle si ce que le mari a avancé est vrai. (Sourate al-Nour 24:6-9)

٠ ٦ وَالَّذِينَ يَرْمُونَ أَزْوَاجَهُمْ وَلَمْ يَكُنْ لَهْمُ شُهَدَاءُ إِلاَّ أَنْفُسُهُمْ فَشَهَادَةُ أَحَدِهِمْ أَرْبَعُ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ إِنَّهُ لَمِنَ الصَّادِقِينَ ٧ وَالْخَامِسَةُ أَنَّ لَعْنَةَ اللَّهِ عَلَيْهِ إِنْ كَانَ مِنَ الْكَاذِبِينَ ٨ وَيَدْرَأُ عَنْهَا الْعَذَابَ أَنْ تَشْهَدَ أَرْبَعَ شَهَادَاتٍ بِاللَّهِ إِنَّهُ لَمِنَ الْكَاذِبِينَ ٩ وَالْخَامِسَةَ أَنَّ غَضَبَ اللَّهِ عَلَيْهَا إِنْ كَانَ مِنَ الصَّادِقِينَ (سُورَةُ النُّورِ ٢٤ : ٦ - ٩)٠

Celui qui réfléchit à ces tentatives de prouver que le mensonge est une vérité devant Allah risquent de se rendre malades! L’importance des serments vise à cacher un abîme de mensonges et de tromperie. Ce sont sans doute des Musulmans honnêtes, mais le Coran témoigne contre l’esprit de leur société et prépare le terrain pour permettre aux hypocrites d’instaurer leur propre forme de justice. Dans cette tentative, ils utilisent négligemment une méthode consistant à se maudire eux-mêmes. Il n’y a aucun appel à la repentance contrairement au texte d’Esaïe (Esaïe 6:5-7) ni aucune mention de réconciliation des pécheurs avec Allah! Tout continuera comme cela a toujours été. Il n’y a aucun renouveau spirituel et physique par le Saint-Esprit avec sa vérité et sa grâce.

Comment une telle conversion serait-elle possible alors que Muhammad lui-même viola son serment après un ordre d’Allah de définir cette méthode perfide comme moyen légal pour tous les Musulmans?

1 Ô prophète! pourquoi défends-tu ce qu'Allah a permis? Tu recherches la satisfaction de tes femmes. Allah est indulgent et miséricordieux. 2 Allah vous a permis de délier vos serments, Allah est votre patron. Il est le Savant, le Sage. (Sourate al-Tahrîm 66:1-2)

٠ ١ يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ لِمَ تُحَرِّمُ مَا أَحَلَّ اللَّهُ لَكَ تَبْتَغِي مَرْضَاتَ أَزْوَاجِكَ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَحِيمٌ ٢ قَدْ فَرَضَ اللَّهُ لَكُمْ تَحِلَّةَ أَيْمَانِكُمْ وَاللَّهُ مَوْلاَكُمْ وَهُوَ الْعَلِيمُ الْحَكِيمُ (سُورَةُ التَّحْرِيمِ ٦٦ : ١ - ٢)٠

Muhammad coucha avec une esclave dans la chambre de son épouse Hafsa, en l’absence de cette dernière. Hafsa rentra plus tôt que prévu et les surprit au lit. Elle pleura amèrement. Aischa, la plus jeune des femmes de Muhammad, soutint Hafsa. Ces deux jeunes adolescentes attendirent que leur mari sorte de la chambre et tentèrent de le persuader de ne plus recommencer. Muhammad désirant le calme et la paix dans son harem, le leur jura donc.

Plus tard, il regretta le serment hâtif qu’il avait prononcé sous la pression. Ainsi, Allah lui «révéla» qu’il n’était pas obligé de céder son droit sur ses esclaves, parce qu’un changement dans la loi sur l’esclavage aurait provoqué une émeute dans la société islamique. «Allah» lui commanda donc, ainsi qu’à tous les autres Musulmans, de rompre leurs serments hâtifs conclus sous le coup de l’émotion, en rapport avec des événements futurs!

Ce passage ne mentionne aucune sanction. Mais les juristes islamiques les insérèrent dans leurs lois d’après d’autres sourates et traditions de Muhammad.

En réalité, un serment n’engageait même pas vraiment Muhammad. Que devrait-on en attendre de ses disciples? Une rivière ne monte pas plus haut que sa source.

Ce n’est cependant pas la fin de la fidélité et de la fiabilité des Musulmans! Ils ont hérité de leurs ancêtres des principes d’hospitalité. La fidélité, la bonté et l’audace, qui parfois nous étonnent ou nous embarrassent, tirent leur origine des coutumes des Bédouins datant d’avant l’Islam. Ces coutumes miroitent aussi dans le Coran.

6.09 -- Dépôts et prêts

Allah vous commande de rendre le dépôt à qui il appartient, et de juger vos semblables avec équité. C'est une belle action que celle qu'Allah vous recommande. Allah entend et voit tout. (Sourate al-Nisâ’ 4:58; voir Sourate al-Baqara 2:283)

٠ إِنَّ اللَّهَ يَأْمُرُكُمْ أَنْ تُؤَدُّوا الأَمَانَاتِ إِلَى أَهْلِهَا وَإِذَا حَكَمْتُمْ بَيْنَ النَّاسِ أَنْ تَحْكُمُوا بِالْعَدْلِ إِنَّ اللَّهَ نِعِمَّا يَعِظُكُمْ بِهِ إِنَّ اللَّهَ كَانَ سَمِيعاً بَصِيراً (سُورَةُ النِّسَاءِ ٤ : ٥٨)٠

Dans un sombre oracle, Allah lui-même (apparemment) offre le Coran, l’Islam, la Charia et tout le reste comme un dépôt à l’homme. Allah aurait dit:

72 Nous avons proposé au ciel, à la terre, aux montagnes, le dépôt de la foi; ils ont refusé de s'en charger, ils ont tremblé de le recevoir. L'homme s'en chargea, et il est devenu injuste et insensé. 73 Allah punira les hypocrites des deux sexes et les idolâtres des deux sexes; mais Allah pardonnera aux croyants, hommes et femmes. Allah est indulgent et miséricordieux. (Sourate al-Ahzâb 33:72-73)

٠ ٧٢ إِنَّا عَرَضْنَا الأَمَانَةَ عَلَى السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَالْجِبَالِ فَأَبَيْنَ أَنْ يَحْمِلْنَهَا وَأَشْفَقْنَ مِنْهَا وَحَمَلَهَا الإِنْسَانُ إِنَّهُ كَانَ ظَلُوماً جَهُولاً ٧٣ لِيُعَذِّبَ اللَّهُ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْمُشْرِكِينَ وَالْمُشْرِكَاتِ وَيَتُوبَ اللَّهُ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ وَكَانَ اللَّهُ غَفُوراً رَحِيماً (سُورَةُ الأَحْزَابِ ٣٣ : ٧٢ - ٧٣)٠

Ces paroles mystérieuses furent prononcées dans un langage de marchand.

Deux versets importants (Sourate al-Baqara 2:282-283) résumant toutes les transactions dans les affaires commerciales des Musulmans disent que les prêts et les dettes doivent aussi être mis par écrit, signés par 2 témoins et remboursés après l’expiration du terme, sans intérêts. A la place de l’intérêt, la Charia offre au prêteur une participation au bénéfice ou au déficit. Cet ordre ne fut pas vraiment suivi à l’époque de Muhammad. Les juristes le développèrent plus tard. Nous lisons cependant:

280 Si votre débiteur éprouve de la gêne, attendez qu'il soit plus à son aise. Si vous lui remettez sa dette, ce sera plus méritoire pour vous, si vous le savez. 281 Craignez le jour où vous retournerez à Allah, où toute âme sera rétribuée selon ses œuvres; nul n'y sera lésé. (Sourate al-Baqara 2:280-281)

٠ ٢٨٠ وَإِنْ كَانَ ذُو عُسْرَةٍ فَنَظِرَةٌ إِلَى مَيْسَرَةٍ وَأَنْ تَصَدَّقُوا خَيْرٌ لَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ تَعْلَمُونَ٢٨١ وَاتَّقُوا يَوْماً تُرْجَعُونَ فِيهِ إِلَى اللَّهِ ثُمَّ تُوَفَّى كُلُّ نَفْسٍ مَا كَسَبَتْ وَهُمْ لاَ يُظْلَمُونَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢٨٠ - ٢٨١)٠

6.10 -- La lutte de Muhammad contre les intérêts composés

A La Mecque, Muhammad avait appris à connaître toutes les règles, les pièges et les problèmes liés à l’argent. A Médine, il connaissait tous les Juifs riches et tous ceux qui prêtaient de l’argent à intérêt élevé. Les Musulmans avaient aussi cette mauvaise habitude. Sans travail, ils arrachaient l’argent à ceux qui le leur prêtaient. Muhammad remarqua que, par ce moyen, le riche devenait plus riche et le pauvre plus pauvre. Même le pauvre abusait du plus pauvre afin de payer ses intérêts composés. Muhammad décida de déclarer la guerre sainte à tous ceux qui prêtaient de l’argent à intérêt!

275 Ceux qui avalent le produit de l'usure (intérêt produit par l’argent prêté) se lèveront au jour de la résurrection comme celui que Satan a souillé de son contact. Et cela parce qu'ils disent: L'usure est la même chose que la vente. Allah a permis la vente (avec un bénéfice), il a interdit l'usure (sur le capital). Celui à qui parviendra cet avertissement de son Seigneur, et qui mettra un terme à cette iniquité, obtiendra le pardon du passé; son sort dépendra alors d'Allah (le juge). Ceux qui retourneront à l'usure (l’offense) seront livrés au feu, où ils demeureront éternellement. 276 Allah anéantit l'usure (sur le capital terrestre) et multiplie avec usure le prix des aumônes (accorde des intérêts sur les dons). Allah hait tout homme incrédule et criminel. 277 Ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres, qui observent la prière et donnent l'aumône, recevront une récompense de leur Seigneur; la crainte ne descendra point sur eux, et ils ne seront point affligés. 278 Ô croyants! Craignez Allah et abandonnez ce qui vous reste encore de l'usure, si vous êtes fidèles. 279 Si vous ne le faites pas, attendez-vous à la guerre de la part d'Allah et de son envoyé. Si vous vous repentez, votre capital vous reste encore. Ne lésez personne, et vous ne serez point lésés. (Sourate al-Baqara 2:275-279)

٠ ٢٧٥ الَّذِينَ يَأْكُلُونَ الرِّبَا لاَ يَقُومُونَ إِلاَّ كَمَا يَقُومُ الَّذِي يَتَخَبَّطُهُ الشَّيْطَانُ مِنَ الْمَسِّ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَالُوا إِنَّمَا الْبَيْعُ مِثْلُ الرِّبَا وَأَحَلَّ اللَّهُ الْبَيْعَ وَحَرَّمَ الرِّبَا فَمَنْ جَاءَهُ مَوْعِظَةٌ مِنْ رَبِّهِ فَانْتَهَى فَلَهُ مَا سَلَفَ وَأَمْرُهُ إِلَى اللَّهِ وَمَنْ عَادَ فَأُولَئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ ٢٧٦ يَمْحَقُ اللَّهُ الرِّبَا وَيُرْبِي الصَّدَقَاتِ وَاللَّهُ لاَ يُحِبُّ كُلَّ كَفَّارٍ أَثِيمٍ ٢٧٧ إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَأَقَامُوا الصَّلاَةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ لَهُمْ أَجْرُهُمْ عِنْدَ رَبِّهِمْ وَلاَ خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلاَ هُمْ يَحْزَنُونَ ٢٧٨ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَذَرُوا مَا بَقِيَ مِنَ الرِّبَا إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ ٢٧٩ فَإِنْ لَمْ تَفْعَلُوا فَأْذَنُوا بِحَرْبٍ مِنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ وَإِنْ تُبْتُمْ فَلَكُمْ رُؤُوسُ أَمْوَالِكُمْ لاَ تَظْلِمُونَ وَلاَ تُظْلَمُونَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ٢٧٥ - ٢٧٩)٠

Muhammad poursuivit:

Ô croyants! ne vous livrez pas à l'usure en portant la somme au double, et toujours au double (ne dévorez pas l’argent des autres en doublant leurs intérêts). Craignez Allah, et vous serez heureux. (Sourate Âl ‘Imrân 3:130)

٠ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لاَ تَأْكُلُوا الرِّبَا أَضْعَافاً مُضَاعَفَةً وَاتَّقُوا اللَّهَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (سُورَةُ آلِ عِمْرَانَ ٣ : ١٣٠)٠

Ne dévorez pas entre vous vos richesses en les dépensant en choses vaines (en exigeant des intérêts composés); ne les portez pas non plus aux juges dans le but de consumer injustement le bien d'autrui. Vous le savez. (Sourate al-Baqara 2:188)

٠ وَلاَ تَأْكُلُوا أَمْوَالَكُمْ بَيْنَكُمْ بِالْبَاطِلِ وَتُدْلُوا بِهَا إِلَى الْحُكَّامِ لِتَأْكُلُوا فَرِيقاً مِنْ أَمْوَالِ النَّاسِ بِالإِثْمِ وَأَنْتُمْ تَعْلَمُونَ (سُورَةُ الْبَقَرَةِ ٢ : ١٨٨ )٠

6.11 -- Appel de prêts à la banque céleste

Muhammad demanda un double saut périlleux de ses Musulmans. Il leur interdit de prélever ou de verser des intérêts sur terre, mais en même temps il les encouragea à prêter à la banque céleste et promit que leur argent serait multiplié. Sur terre, Muhammad interdit l’intérêt mais déclara qu’Allah l’augmenterait sans limites!

Il commence par déclarer: Allah remboursera vos dons (Sourat al-Baqara 2:272; Saba’ 34:39); votre argent est en sécurité au ciel (Sourate al-Muzzammil 73:20).

Puis il enseigne que tous ceux qui effectueront des versements au compte de la religion d’Allah, recevront un salaire régulier au ciel. Cela ressemble aux conditions d’une assurance. Autant que vous payez, autant vous recevrez au ciel sous forme de versements tels que la retraite pour l’éternité (Sourates al-Baqara 2:262, 274, 277; al-Nisâ’ 4:124; al-Hadîd 57:7; al-Muzzammil 73:20 entre autres).

Finalement, Muhammad écrit: Allah doublera chaque prêt s’il est satisfait de la somme (Sourates al-Baqara 2:265; al-Nisâ’ 4:39-40; al-Roum 30:39 entre autres).

Lorsque Muhammad eut besoin d’argent pour ses besoins sociaux croissants, pour les batailles et pour soutenir les veuves de guerre et les orphelins, il promit qu’un prêt accordé à Allah serait multiplié plusieurs fois (Sourates al-Baqara 2:245, 261; al-Hadîd 57:10-11, 18).

Muhammad exigea même des dons des hypocrites et des Juifs. Grâce à leurs sacrifices, ils obtiendraient le pardon, l’expiation et la purification des péchés (Sourates al-Baqara 2:271; al-Tawba 9:103; al-Taghâbun 64:17; al-Muzzammil 73:20).

Muhammad joua des ouvertures sur le piano de la justice par des bonnes actions dans l’Islam! Il était obligé de trouver de l’argent pour son groupe religieux. Dans ce but, il utilisa tous les moyens à sa disposition!

6.12 -- Butin et profit

Dans la Péninsule d’Arabie, il y a toujours eu beaucoup de sable, de pierres et de déserts, mais peu de terre, aucune industrie et aucune infrastructure moderne. Ainsi le commerce avec les caravanes de chameaux était le meilleur moyen pour réaliser des bénéfices! Les caravanes subissaient malheureusement de fréquentes attaques.

Lorsque Muhammad arriva à Médine, il dut subvenir aux besoins d’environ 100 familles de réfugiés. Leurs réserves furent vite épuisées et ils commencèrent à murmurer. De plus, ils ne trouvaient pas de travail. Finalement, Muhammad ordonna à ses partisans d’attaquer les caravanes de marchands de La Mecque qui avaient de toute façon utilisé ou pris les biens des réfugiés. Les demandeurs d’asile hésitèrent cependant à attaquer leurs parents. Mais Muhammad insista: C’est maintenant ou jamais! Il se montra malin et, avec la ruse et le lavage de cerveau, il lança ses disciples dans les attaques, les combats, les pillages pour que le butin, les otages et les esclaves deviennent leurs moyens de subsistance.

Après les premières attaques, le butin était maigre. Muhammad décida de libérer les prisonniers et les otages une fois que leurs parents auraient payé une rançon élevée, parfois jusqu’à leur dernier dinar. Il connaissait tous les marchands influents de La Mecque. Il exigeait donc une rançon en proportion de leurs richesses.

Une autre source de revenus: les clans juifs de Médine qui ridiculisaient et méprisaient de plus en plus Muhammad. Il dressait ces clans les uns contre les autres. Ce faisant, il les dispersa et supprima une tribu juive après l’autre. Les demandeurs d’asile purent alors s’emparer de leurs maisons et de leurs champs. Les Musulmans devinrent riches en éliminant les Juifs!

Muhammad recevait 20% (un cinquième) de tous les butins (Sourate al-Anfâl 8:41) pour payer les obligations de sa communauté et financer les expéditions militaires. Cette part du butin destinée à «Allah et à son messager» reste pertinente jusqu’à aujourd’hui. Ce pourcentage provient des «bénéfices» réels résultant des ressources minières telles que les perles, le pétrole et le gaz naturel. Les pays islamiques exportateurs de pétrole se sont passablement enrichis car le prix du pétrole a fortement augmenté depuis 1973. Ce cinquième du bénéfice net des champs pétrolifères contribue à la renaissance de l’Islam dans le monde entier! Les principes commerciaux de Muhammad exercent une forte influence encore aujourd’hui!

Si les Musulmans sont partenaires de grandes entreprises telles que Daimler-Chrysler, Krupp, Fiat et Longhead, ils investissent leur surplus en occident. Pendant un certain temps, l’excédent de l’argent du pétrole sembla créer un paradis comme un conte des mille et une nuits. Entre temps, les prix ont chuté et le cinquième du bénéfice net a également diminué; mais si une guerre est déclenchée, les prix du pétrole partiront en flèche.

Plusieurs marchands orientaux et occidentaux tout comme les politiciens de tous les pays du monde visitent les cheiks du pétrole. Nous leur conseillons d’étudier les lois du commerce islamique et de s’armer de patience. Les Musulmans responsables ont déjà reconnu qu’ils sont considérés partout dans le monde comme des seigneurs notables. Ils n’attendent pas les débutants d’Europe ou d’Amérique. La concurrence est actuellement acharnée et impitoyable. Des dots élevées sont payées. Le marché oriental a ses propres lois, coutumes et principes. Heureux celui qui trouve un partenaire indigène digne de confiance.

6.13 -- Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon!

Jésus-Christ ne révéla pas une loi commerciale ni un système financier à sa communauté. Il n’aimait pas partager l’héritage entre les héritiers (Luc 12:13-14) Il méprisait le pouvoir de l’argent. Il vivait selon la parole:

Alors il reprit et me dit: C'est ici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel: Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées. (Zacharie 4:6)

Jésus révolutionna l’humanité par sa douceur et son esprit de pauvreté. Il n’introduisit pas de taxes religieuses. Il réconcilia les hommes avec Dieu en mourant à leur place sur la croix (2 Corinthiens 5:19). Il donna le Saint-Esprit à ses disciples et les renouvela (2 Corinthiens 5:17). Il leur dit:

Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. (Matthieu 6:24)

Jésus enseigna à ses disciples d’être aussi insouciants que des enfants mais en même temps de travailler dur en sachant que Dieu le Tout-puissant prendra soin d’eux. La Prière du Seigneur reste le rocher précieux et le bouclier du croyant de tous les temps (Matthieu 6:9-13).

Lorsque la foule tenta Jésus sur des questions politiques, il répondit:

Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. (Matthieu 22:21)

Mais il parla ouvertement à Pilate:

Mon royaume n'est pas de ce monde…Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. (Jean 18:36a, 37b)

Muhammad voulait allier Allah au pouvoir de l’argent. Ses Califes bâtirent de puissants empires. Quant à Jésus, il envoya ses apôtres sans armes et sans argent (Matthieu 10:7-10), mais les remplit de son Esprit (Actes 1:8). Son amour changea l’attitude et la culture d’un tiers de la population mondiale. Mais Muhammad gagna un cinquième de la population du monde pour Allah avec l’argent et le butin! La puissance de Christ réside dans son précieux sang et son Saint-Esprit. Aujourd’hui, ces deux religions existent sur tous les continents. Laquelle sera la plus forte: l’esprit d’humilité de Christ ou le pouvoir pétrolier de Muhammad? Cette question reste un défi pour chacun! Jésus réplique:

Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre!' (Matthieu 5:5)

6.14 -- QUESTIONNAIRE

Cher lecteur!

Si vous avez étudié attentivement ce petit livre, vous pouvez facilement répondre aux questions suivantes. Si vous répondez correctement à 90% des questions que compte cette série de livrets, vous obtiendrez un certificat de notre centre pour

Etudes Approfondies
dans la compréhension des racines coraniques de la Charia de l’Islam
comme encouragement pour vos futurs engagements pour Christ. Essayez d’inclure les références coraniques à vos réponses.

Introduction:

  1. Quelle était la profession de Muhammad avant qu’il ne s’engage dans les services religieux?
  2. A qui ressemble Allah dans le Coran?
  3. Dans quel verset du Coran est-il écrit que la religion est un commerce sûr?
  4. La guerre sainte est considérée comme une transaction commerciale avec Allah. Comment?

Première partie:

  1. Quel est le devoir obligatoire de tout Musulman s’il veut conclure une transaction commerciale?
  2. Dans quels domaines de la société islamique ce devoir doit-il être accompli?
  3. A quel moment cette obligation n’est-elle pas nécessaire?
  4. Pourquoi ce devoir est-il fondamental pour les affaires dans la société islamique (Umma)?

Deuxième partie:

  1. Pourquoi Muhammad ordonna-t-il plusieurs fois aux Musulmans de ne pas tricher (frauder) en affaires?
  2. Que signifie pratiquement être trompé au marché?
  3. Que devraient faire les marchands musulmans pour éviter de tricher (ou frauder) dans leurs affaires?

Troisième partie:

  1. Pourquoi les Musulmans ne devraient-ils pas profiter les uns des autres?
  2. Les non-Musulmans sont-ils traités différemment des Musulmans au marché?
  3. D’où vient l’esprit de tromperie dans le Coran?
  4. Comment les Musulmans honnêtes coopèrent-ils avec les marchands chrétiens?

Quatrième partie:

  1. Pourquoi faut-il deux témoins musulmans masculins pour signer un contrat?
  2. Comment Muhammad suggéra-t-il de trouver des témoins fidèles?
  3. Pourquoi faut-il deux témoins féminins pour remplacer un témoin masculin?
  4. Quel est le danger que court un témoin fidèle?

Cinquième partie:

  1. Quelle est l’attitude d’un Musulman pieux envers son contrat signé?
  2. Que signifie prendre Allah à témoin lors de la signature d’un contrat?
  3. Pourquoi Muhammad appela-t-il les incroyants rompant leur contrat les «plus mauvaises bêtes de la terre»?
  4. Dans quel cas un Musulman a-t-il le droit de rompre immédiatement un contrat signé?

Sixième partie:

  1. Que cachent les serments dans la société islamique?
  2. Pourquoi Allah ne s’occupe-t-il pas des discours vides dans les serments des Musulmans?
  3. Quelle est la différence entre un serment hâtif et un serment solennel?
  4. Quelle expiation devrait accomplir tout Musulman qui brise son serment?
  5. A quel moment Allah ordonna-t-il à Muhammad et à tous les autres Musulmans d’annuler leurs serments?

Septième partie:

  1. Quel est le premier devoir de celui qui reçoit un prêt ou un dépôt?
  2. Pourquoi Muhammad lutta-t-il sévèrement contre toute forme d’intérêt et surtout contre les intérêts composés?
  3. Comment peut fonctionner une banque islamique?
  4. Pourquoi Muhammad considérait-il l’Islam comme un dépôt d’Allah?

Huitième partie:

  1. Pourquoi Muhammad encouragea-t-il ses disciples à accorder des prêts généreux à Allah?
  2. Que promit-il aux donateurs comme récompense?
  3. Pourquoi Muhammad demanda-t-il même aux hypocrites et aux Juifs d’importants dons pour Allah?

Neuvième partie:

  1. Pourquoi Muhammad attaqua-t-il les caravanes de marchands de La Mecque?
  2. Comment partageait-il le butin de ses raids?
  3. Comment l’Islam peut-il justifier la prise d’otages?
  4. Qu’apporta l’élimination des tribus juives de Médine aux réfugiés musulmans en provenance de La Mecque?

Dixième partie:

  1. Quel principe trouvons-nous dans le livre de Zacharie?
  2. Pourquoi Jésus a-t-il dit: «Ne jurez point!»?
  3. Que signifie cette déclaration: «Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent!»?
  4. Pourquoi Jésus n’introduisit-il pas de taxes religieuses?
  5. Qui héritera la terre?

Chacun de vous est libre de se référer aux livres à sa disposition et de se renseigner auprès de ses connaissances pour répondre à ces questions. Nous attendons vos réponses écrites ainsi que votre adresse complète par courrier ou par e-mail. Nous prions que Jésus, le Seigneur vivant, vous éclaire, vous envoie, vous guide, vous fortifie, vous protège et qu’il soit avec vous chaque jour de votre vie!

A votre service,
Serviteurs du Seigneur

Envoyez vos réponses à:

GRACE ET VERITE (Grace and Truth),
Boîte Postale 1806,
70708 Fellbach,
Allemagne

Ou par e-mail à:
info@grace-and-truth.net

Nos sites dans l’Internet:
Internet: www.grace-and-truth.net
Internet: www.grace-and-truth.org

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 22, 2012, at 12:34 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)