Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 08. Good News -- 1 Is the Koran infallible?
This page in: -- Chinese -- English -- FRENCH -- German? -- Indonesian -- Tamil -- Turkish

Previous lesson -- Next lesson

08. BONNE NOUVELLES POUR LES MUSULMANS
BIBLE 1 À 5 : RÉPONDRE À L'ACCUSATION MUSULMANE QUE LA BIBLE A ÉTÉ CORROMPUE

1 - LE CORAN EST-IL INFAILLIBLE?



DEFI: Les Musulmans ne veulent pas mémoriser ou réciter la Bible, puisqu’ils croient que les livres bibliques ont été corrompus. Le Coran, cependant, ils doivent le mémoriser ou le réciter fréquemment, puisqu’ils croient qu’il n’a pas été corrompu, et est même infaillible. Par conséquent, les Musulmans invitent les Chrétiens à ne plus continuer à croire en la Bible, mais uniquement au Coran. Un Chrétien peut-il accepter cette invitation? Le Coran est-il réellement infaillible?

REPONSE: Beaucoup de Musulmans croient qu’Allah a descendu le Coran du ciel sur Muhammad. Pas mal d’entre eux imaginent que le Coran a été donné à Muhammad par un ange comme un livre complet. Ils sont convaincus que le Coran ne peut être inventé, puisqu’Allah l’a rendu infaillible et même incorruptible.

Si vous interrogez les érudits Musulmans concernant comment le Coran est venu à l’existence, vous aurez un tableau totalement différent. Ils enseignent que Muhammad ne pouvait ni lire ni écrire, pour prouver qu’il n’a pas copié le Coran chez les Juifs ou chez les Chrétiens. En plus, ils soulignent que Muhammad n’a pas reçu le Coran d’un seul trait, mais des sections individuelles lui ont été surnaturellement communiquées à travers les temps. Ces Musulmans disent que le Coran n’a pas existé sous forme de livre quand Muhammad mourût en 632. Les Musulmans qui étaient les compagnons de Muhammad ont mémorisé différents passages du Coran et ont enregistrés certains d’entre eux en les écrivant sur des écorces d’arbres, des os, ou sur des peaux d’animaux. C’est seulement en l’an 653 qu’une Commission officielle Musulmane, conduite par le chef de tous les Musulmans, compila les nombreuses pièces disponibles et les assembla en un manuscrit normatif. Après cela, le Calife Ousmane a ordonné que tous les manuscrits concurrents du Coran soient brûlés. Seule la version de la Commission officielle a été tolérée. Même de nos jours, les Shiites se disputent avec les Sunnites par rapport à la compilation du Coran. Ils se battent jusqu’aujourd’hui, puisque les Shiites croient que cette commission a laissé d’importants versets coraniques qui élèvent Ali, l’Imam des Shiites, au-dessus des autres Musulmans.

En interrogeant les experts Musulmans, qui connaissent le Coran par Cœur, et qui ont appris l’art de la récitation du Coran (tajwiid), nous découvrirons qu’il n’y a pas juste “un” Coran, mais que les Musulmans ont différents Corans. C’est ce qu’ils appellent “lectures” ou “manières de récitation” (qira’aat) du Coran. Pour chaque lecture du Coran, ils citent une autorité Musulmane des premières périodes de l’Islam, dont la récitation du Coran est, jusqu’à aujourd’hui, considérée comme correcte. Chaque lecture d’une telle autorité musulmane est attestée par deux garants Musulmans d’une manière différente. La version du Coran qui est distribuée presque partout aujourd’hui comme un livre arabe contient la lecture de ‘Asim (mort en 745) comme attesté par Hafs (mort en 796). Existent, cependant, six autres lectures du Coran. Une d’entre elle est la lecture de Nafi ‘ (mort en 785) – comme attesté par Warsh (mort en 812) – qui est toujours imprimée aujourd’hui au Maroc. Les autres cinq lectures sont celles de Ibn ‘Amir (mort en 736), de Ibn Kathir (mort en 738), de Abu ‘Amr (mort en 770), de Hamza (mort en 773), et de al-Kasa’i (mort en 804). Quelques érudits Musulmans acceptent même un total de quatorze différentes lectures du Coran mentionnées d’après son autorité islamique et respectivement attestées par deux garants chacun de sa propre manière. En 1988, L’Arabie Saoudite a autorisé la publication d’une version du Coran dans laquelle la lecture de ’Asim attestée par Hafs est imprimée au milieu de chaque page, tandis que les marges de chaque page vous montrent comment 19 garants Musulmans supplémentaires ont récité le verset respectif (si seulement il y a une déviation à partir du texte principal). J’ai étudié cette édition du Coran et j’ai vu que la signification des différents mots ou expressions du Coran peuvent changer suivant Ia lecture correspondante.

TRISTES NOUVELLES: Les Shiites et les Sunnites ne sont pas d’accord sur le fait que le Coran contienne tous les versets descendus par Allah sur Muhammad. En outre, il existe 28 différents Corans que les pieux Musulmans récitent avec routine (quatorze lectures, lesquelles sont attestées différemment par deux garants). Lequel de ces Corans est supposé être infaillible? Et si un Musulman soutient que tous les 28 sont infaillibles, comment alors l’idée de l’infaillibilité gardera-t-elle une quelconque signification? Par conséquent, je ne crois pas au Coran comme un livre rendu infaillible par Allah.

BONNES NOUVELLES: Ces enseignements islamiques du Coran me libèrent de ma subjugation au livre du Coran dans tous les aspects de ma vie. Sa puissance sur moi a été brisée. Je ne suis plus esclave du Coran comme un livre, mais je peux librement chercher la vérité.

INFORMATION SUPPLEMENTAIRE: C’est excitant de chercher dans les collections privées et muséales du monde pour découvrir comment les anciens manuscrits du Coran sont différents des éditions actuelles disponibles. Un résumé des manuscrits du Coran des siècles passés de l’Islam est offert dans le livre suivant de François Déroche: La Tradition Abbasside. Le Coran du 8ème au 10ème siècle AD (Oxford University Press 1992). Une comparaison révèle les différences suivantes :

  1. Les manuscrits coraniques qui ont probablement été écrits avant l’an 800 étaient produits en utilisant un procédé penché d’écriture (appelé Ma’il de Hizazi Script) dans lequel par exemple la lettre arabe A ou L n’est pas écrit verticalement, de haut en bas, comme c’est le cas pour tous les scripts arabes en usage aujourd’hui, mais penché de la droite supérieure à la gauche inférieure. En outre, beaucoup de mots dans les plus anciens manuscrits ne contiennent pas des lettres qui figurent dans l’actuel Coran.
  2. Dans les plus anciens manuscrits du Coran, ce ne sont pas toutes les consonnes qui peuvent être distinguées l’une de l’autre. Les lettres arabes B, T, TH, N et Y, par exemple, ont l’air identiques ici. A travers le temps, des signes additionnels, nommés marques diacritiques, ont été ajoutés sur les lettres de base, si bien que les différentes consonnes arabes pourraient être distinguées dans la forme écrite. Premièrement, ils étaient des petits tirets; et plus tard, après environ 900 ans, même de nos jours, des points ont été placés au-dessus ou au-dessous des lettres principales, distinguant les consonnes l’une de l’autre. Donc, les textes des premiers Corans sont ambigus du point de vue des consonnes arabes.
  3. C’est seulement après environ l’an 950 que des petits signes de voyelles ont été placés sur tous les mots arabes dans les anciens manuscrits du Coran: premièrement, ils étaient des points lourds, et plus tard, et même aujourd’hui, des petits tirets ou des lettres au-dessus ou en-dessous des consonnes. Puisque la signification d’un mot en Arabe dépend fortement de ses voyelles, les textes des plus anciens Corans sont aussi ambigus du point de vue de ses voyelles. Le Coran le plus ancien connu de nos jours, utilisant le script, les consonnes et les voyelles comme les Corans actuels, date de l’an 1000. Il fut écrit par le célèbre calligraphe Ibn al-Bawwab. Tous les premiers Corans diffèrent du Coran actuel. L’ambiguïté graphique compliquée dans ces premiers manuscrits, est responsable de l’émergence des différentes lectures du Coran plus tard.

TEMOIGNAGE: Mon nom est Azali et je vis au Pakistan. Quand j’étais adolescent, mes maîtres Musulmans m’ont enseigné que le Coran était invincible, puisqu’il a été scellé par Allah (c’est ma’soum). Dans ma classe, tous les élèves étaient Musulmans, hormis deux Chrétiens. J’ai voulu convertir ceux-là à l’Islam. Vers la fin, j’ai voulu leur démontrer que le Coran est plus fort que leur Bible. Je leur ai lancé le défi d’apporter leur Bible, afin qu’ils expérimentent que le Coran est plus fort. Ils ont apporté leur Bible, et j’ai apporté mon Coran. Je croyais que le Coran était indestructible, à cause de son sceau fait par Allah. Donc, j’ai suggéré que chacun jetterait son livre dans le feu. Le livre qui brûlerait serait le plus faible! Alors, j’ai jeté mon Coran, convaincu qu’Allah le protégerait des flammes. À ma grande consternation, il a immédiatement brûlé et s’est consumé en un rien de temps. Ensuite, je voulais prouver aux Chrétiens que leur Bible n’était pas meilleure et j’ai essayé de la jeter dans le feu. Mais quoi que j’aie essayé, leur livre ne voulait simplement pas brûler en aucun cas ce jour là. Ceci m’a mis dans un tel état de choc que je tombais inconscient à terre. Ensuite, lorsque je m’éveillais, je crus en la vérité de la Bible. Mes parents, tous fervents Musulmans, ont été profondément choqués à cause de ma nouvelle foi et m’ont chassé de la maison. Par la suite, j’ai traversé des temps difficiles, mais j’avais une profonde conviction concernant ma nouvelle foi. Plus tard, je fus capable d’aller à une école biblique. Aujourd’hui, je témoigne par Internet aux Musulmans dans mon pays natal et dans le monde que la Bible peut être éprouvée et que le Coran n’est pas infaillible.

PRIERE: Dieu Tout-Puissant, créateur du ciel et de la terre, je suis profondément ému par ces vérités relatives au Coran. Je crois que tu t’ès révélé toi-même à travers tes prophètes et tes messagers. Aide-moi à trouver ta Parole véritable et prépare-moi à accepter ta vérité.

QUESTIONS: Pourquoi le Calife Ousmane avait-il brûlé des manuscrits du Coran? Combien de différentes sortes de Coran existent-il aujourd’hui et lesquelles d’entre elles les autorités islamiques ont-elles autorisées? Comment expliquer que le Coran actuel diffère-t-il des plus anciens manuscrits du Coran?

A MEMORISER: "Enseigne moi tes voies, ô ETERNEL, je marcherai dans ta fidélité; dispose mon cœur à la crainte de ton nom." (Psaume 86:11 – Paroles du Prophète David)

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 26, 2012, at 12:35 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)