Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 08. Good News -- 10 Why does the Koran deny the cross?
This page in: -- Chinese -- English -- FRENCH -- German? -- Indonesian -- Tamil -- Turkish

Previous lesson -- Next lesson

08. BONNE NOUVELLES POUR LES MUSULMANS
CROIX 1 À 5 : RÉPONDRE À L'ACCUSATION MUSULMANE QUE CHRIST N'A PAS ÉTÉ CRUCIFIÉ

10 - POURQUOI LE CORAN NIE-T-IL LA CROIX?



DEFI: Pas mal de Musulmans ont abandonné l’Islam et suivent aujourd’hui Jésus Christ. Cependant, certaines situations surgissent pour eux à cause desquelles ils sont tentés de retourner à l’Islam. Est-il possible de préparer ces convertis de l’Islam pour faire face à de telles situations? Ces arguments peuvent-ils aider un ancien Musulman à ne plus jamais croire en la négation de la crucifixion de Christ par le Coran?

REPONSE: Oui, de tels arguments existent. Comme vous le savez, le Coran proclame que Christ n’a pas été crucifié, mais qu’on a fait apparaître aux Juifs de manière qu’ils pensent qu’ils ont crucifié le véritable Christ:

“Et (qu’ils soient maudits, les Juifs) pour avoir dit: 'En vérité, nous l’avons tué, 'Isa, le fils de Marie, le Messager d’Allah!' – Ils ne l’ont point tué, et ils ne l’ont point crucifié, mais cela leur est apparu ainsi. En vérité, ceux qui sont en désaccord le concernant sont dans le doute sur lui. Ils ne savent ce qui lui est advenu, en dehors de suivre des conjectures. Et certainement, ils ne l’ont pas tué, mais Allah l’a élevé vers lui; et Allah est puissant et sage.” (Sourate al-Nisa' 4:157-158)

Ces idées sont apparues avant la période de l’Islam parmi les Gnostiques Chrétiens, qui ont mélangé leur foi chrétienne avec la religion du Gnosticisme. En le faisant, ils ont été condamnés et rejetés par les pères de la première église, et ont été déclarés comme étant hérétiques. Ils ont composé des textes, pour la plupart perdus de nos jours, lesquels, cependant, ont été cités par les pères de la première église dans leurs livres relatifs aux hérésies. Nous avons ici un exemple: Le Syrien Chrétien et Gnostique, Basilides, qui vécut entre 125 et 160 av. J.C., était le leader d’une école en Alexandrie. Le père de l’église, Irenaeus de Lyon, écrivit sur lui dans son ouvrage “Contre les Hérésies” (livre 1,24,4) où il a dit:

“Pas lui (le Christ) a souffert, mais un certain Simon de Cyrène, forcé à porter la croix à sa place (cf. Matthieu 27:32). Ce dernier a été transfiguré par lui (par le Christ), de sorte qu’il a été pris pour Jésus, et donc a été crucifié, par ignorance et par erreur, tandis que Jésus lui-même avait pris la forme de Simon, et, debout, se moquait d’eux. Car du moment qu’il a le pouvoir incorporel, et l’intellect (pensée) du Père à naître, il a pu se transfigurer à volonté, et donc est monté vers celui qui l’avait envoyé, se moquant d’eux, puisqu’il ne pouvait pas être saisi, et était invisible à tous. …” (Traduit de L’Allemand dans: Norbert Brox, "Irenäus von Lyon. Epideixis, Adversus Haereses, volume 1. Fontes Christiani, volume 8/1", 1993 (Herder, Freiburg) page 301.)

Ce texte rends probable que Muhammad n’a pas lui-même inventé la négation de la crucifixion de Christ, ni ne l’a reçue d’Allah. Plutôt, il a poursuivi ce qu’il a entendu de ces Gnostiques Chrétiens. Donc le Coran contient des traces des hérésies gnostiques provenant des périodes préislamiques. Un exemple lointain de pareilles traces dans le Coran a été trouvé dans le fragment d’un manuscrit blasphématoire et hérétique qui n’est disponible aujourd’hui qu’en une traduction Coptique. Le livre est appelé “La Révélation de Pierre”, et a été écrit par les Gnostiques Chrétiens autour de l’an 200. Ici on peut lire:

“(Le Christ parle à Pierre): 'Viens donc, avançons à (vision de) l’achèvement du conseil du Père immaculé. Car voici, ceux qui viendront qui provoqueront sur eux (mêmes) le jugement (qui a été passé sur moi), et ils porteront pour eux-mêmes la honte. Mais moi, ils ne peuvent me toucher. Et toi, Pierre, tiens-toi debout en leur sein. N’aie pas peur! (ainsi je te le dis) à cause de votre lâcheté. (page 81) Leurs pensées seront fermées, puisque l’invisible est venu à eux.' Quand il eut dit ces choses, je l’ai vu comme s’il était saisi par eux. Et j’ai dit, Que vois-je, Seigneur? Est-ce toi qu’ils sont entrain de saisir, et est-ce moi qu’ils sont entrain de saisir? Ou qui est-ce, celui (debout) à côté du bois, content et riant? Et est-ce un autre dont ils sont entrain de frapper les mains et les pieds?' Le Sauveur me dit, 'Celui que tu vois (se tenant debout) à côté du bois qui est content et riant, celui-ci est le Jésus vivant. Mais celui qu’ils sont entrain de clouer les pieds et les mains, c’est son corps (ressemblance), lequel est la 'Rançon', qui (seul) ils (peuvent) faire honte. Il est arrivé à être sa ressemblance. Mais regarde (attentivement) le et regarde moi.' Mais moi, quand j’ai regardé (et j’ai regardé suffisamment), dit, 'Seigneur, personne ne te voit. Fuyons de cet endroit.' Mais il a dit, 'Je vous ai dit que vous (êtes) aveugles. Laisse les seuls! Mais vous, regardez combien petit ils connaissent ce que i[ls] sont entrain de dire. (page 82) Pour le fils de le leur (vaine) gloire ils ont mis la honte au lieu de mon serviteur.' Mais j’ai vu quelque chose s’approchant de nous le ressemblant et celui qui est debout à côté du bois entrain de rire – il a été tissé dans le saint Esprit – et celui-ci est le Sauveur. Et il y avait une grande, ineffable lumière qui les entourait, et la multitude d’anges invisibles et ineffables leur faisant des louanges. Mais je suis celui, qui l’a vu, alors qu’il était révélé comme celui qui glorifie. Et il m’a dit, 'soyez forts! Car tu ès celui à qui a été accordé de connaître ces mystères dévoilés. Car celui qu’ils ont cloué (la croix) est le premier né, et la maison des démons, et la jarre des pierres (Note: d’après une fausse légende dans laquelle Salomon aurait enfermé les démons dans des jarres de pierre), dans laquelle ils habitent, <l’homme> de Elohim, <l’homme> de la croix, qui est sous la Loi. Mais celui qui est debout à côté de lui est le Sauveur vivant, qui auparavant était en lui, qui a été saisi et (pas encore) relaxé, qui (maintenant) se tient en (jubilant) joie, puisque [il] voit que, ceux qui lui ont fait la violence, sont divisés entre eux-mêmes. (page 83) Cependant, il se moque de leur aveuglement, puisqu’il connaît qu’ils sont nés aveugles. Ainsi donc (seulement) ce qui est sensible à la souffrance <souffrira>, autrement le corps est la 'Rançon'. Mais lui, qu’ils (eu à) ont relaxé, il est mon corps incorporel. Moi (même), cependant, je suis l’Esprit, qui ne peut être perçu que mentalement, rempli de la lumière radieuse. C’est celui-ci que vous avez vu entrain de venir à vous. …” (Traduit de l’Allemand dans: Wilhelm Schneemelcher (ed.), "Neutestamentliche Apokryphen. Volume II. Apostolisches, Apokalypsen und Verwandtes", 5ème édition, 1989 (Mohr-Siebeck, Tübingen) page 642f)

Ce texte blasphématoire présuppose la conception du monde fausse et dangereuse des Gnostiques: Le monde matériel est considéré comme étant mauvais puisque il n’a soi-disant pas été créé par Dieu, mais par un démon (le Démiurge). C’est seulement le monde spirituel qui est pris comme appartenant au Dieu bon et véritable. Chaque personne, à travers la connaissance, dit-on, est dans le besoin d’être libéré de son Esprit divin personnel provenant de l’enveloppe matérielle mauvaise de son corps et, de cette manière, avoir la capacité de s’unir lui-même à Dieu.

Cela fait apparaître à partir de tels textes que le Coran, suivant les formulations spécifiques, a repris la négation de la crucifixion de Christ avec les Gnostiques. Pour un ancien Musulman, ces découvertes ébranlent l’autorité du Coran. Quand il est tenté de retourner à l’Islam, il peut se demander lui-même: Pourrai-je croire en quelque chose qui manifestement n’est pas révélé par Dieu, mais surgit d’un entremêlement de religions dans les périodes préislamiques et a été plus tard introduit dans le Coran?

MAUVAISES NOUVELLES: c’est n’est pas Muhammad qui a fait apparaître la négation de la crucifixion. Il semble avoir été induit en erreur par les concocteurs-religieux du Gnosticisme. Ce n’est pas seulement la négation de la crucifixion qu’il a prise avec eux, mais aussi indirectement leur foi fausse et démoniquement inspirée selon laquelle un esprit change la forme extérieure d’un homme de telle manière qu’on puisse le confondre à quelqu’un d’autre. En le faisant, Muhammad a démontré encore une fois qu’il ne peut pas clairement faire la distinction entre les révélations divines et les révélations sataniques.

BONNES NOUVELLES: Christ a réellement été crucifié. Il est mort sur la croix pour nos péchés. Mêmes les inspirations démoniaques confuses des Gnostiques ne peuvent nous séparer du Dieu fidèle et véritable, qui de cette manière, nous a unis avec lui-même – à travers la foi au sacrifice expiatoire de son fils Jésus-Christ – qui a fait de nous ses enfants.

TEMOIGNAGE: Mon nom est Hassan et je suis un Kirghiz de l’Asie Centrale. Je naquis et je grandis comme un Musulman, mais notre Islam est fortement mélangé avec les pratiques magiques de notre Moldo. Durant la période des Soviets, je déménageai de la montagne de notre village pour la capitale. Là-bas, je fis des études universitaires, mais ne passa pas mes examens finals. Par conséquent, je finis par être engagé comme opérateur de grue dans la construction. Un jour, pendant le travail, un accident se produisit et un travailleur trouva la mort à cause d’une faute que j’ai commise. À la suite de cet évènement, j’ai été mis en prison, mais j’ai été autorisé à quitter la prison durant la journée. À cause de ces évènements, je pensais beaucoup aux sujets relatifs à Dieu. Au commencement, je voulais lire le Coran. Oui, à travers un compagnon de prison, qui est Russe et Chrétien, je finis par étudier la Bible. Dans ce livre, je découvris un miroir de mes péchés. J’ai bien compris que j’étais perdu. À travers mon ami Russe, je rencontrai des Chrétiens Kirghiz. Ils m’ont expliqué que l’expiation de Christ sur la croix est plus puissante que mon péché, et que Jésus peut me sauver. J’essayai de croire en cela, mais ça ne me libérais pas de mon esclavage démoniaque, la racine qui a conduit au mélange de notre l’Islam avec l’occultisme magique. En une fin de semaine, pendant la journée, je fuis capable d’assister à un séminaire Chrétien sur l’occultisme. Quand je réalisai la signification exacte de ma foi occulte islamique envers les esprits, je me suis repenti, j’ai abandonné les pratiques magiques, et je soumis ma vie entièrement à Christ. Je devins libre de mes liens démoniaques. Aujourd’hui, je témoigne au peuple Kirghiz comment Jésus a rendu ma vie libre.

PRIERE: Seigneur Jésus, nous te remercions du fait que tu ès plus puissant que les démons. Aide-moi à ne plus faire attention aux démons, pour ne pas que les faux enseignements se produisent par ma faute, comme cela est arrivé aux Gnostiques Chrétiens. Merci d’être mort à la croix pour moi.

QUESTIONS: Quels faux enseignements préislamiques sont antérieurs au fait de la négation de la crucifixion de Christ par le Coran? Comment cela a-t-il influencé la compréhension du Coran?

A MEMORISER: “En effet, j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les hauteurs, ni les profondeurs, ni aucune créature, ne peut nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Christ Jésus notre Seigneur.” (Romains 8:38-39 – Paroles de l’Apôtre Paul)

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 26, 2012, at 12:13 PM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)