Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 09. Comparisons -- 3.02 The Opening of the Prayers that Concern the Kingdom of Heaven

Previous part -- Next part

09. COMAPRISONS BETWEEN CHRISTIANITY AND ISLAM
Comparaison 3 - La prière du perdu

3.02 - Introduction a la prière



3.02.1 - Au nom d'Allah

La Basmala forme le prélude de la Fâtiha. Cette formulation introduit les 114 sourates excepté une. La traduction littérale signifie "Dans le nom d'Allah, le miséricordieux, le bienveillant."

Quelques experts musulmans prétendent qu'à l'origine, cette phrase d'introduction ne faisait pas partie de la Fâtiha, ni des autres sourates, mais elle aurait été ajoutée plus tard dans le processus de compilation du Coran. Aujourd'hui, pour beaucoup de Musulmans elle fait partie intégrante de la Fâtiha. La Basmala ne contient pas d'invocation d'Allah. Elle équivaut aux paroles d'une personne envoyée pour parler dans le nom et sur l'ordre de son Seigneur; cependant elle a aussi une similarité avec les incantations d'un magicien.

Par cette introduction, le Musulman s'approche consciemment de la sphère d'influence et de puissance d'Allah, sans toutefois établir un contact personnel avec lui. Le Musulman désire prier dans l'esprit du Coran. Il s'efforce de se conformer aux ordonnances de l'Islam et veut marcher sous l'autorité de la Charia.

Nous trouvons un langage indirect plus personnalisé pour la première fois dans la cinquième strophe des requêtes quotidiennes. Un Musulman n'oserait pas commencer sa prière avec des expressions comme: "Notre Dieu miséricordieux" ou "Tu es mon Dieu." Sa prière n'est pas une conversation personnelle, ni un dialogue avec Dieu. Il ne peut lui confier ses requêtes, ni son intercession, encore moins ses remerciements et son adoration. La Basmala pourrait être comparée à un vassal essayant de se rapprocher de son souverain haut placé. Il attend, la tête courbée devant lui, avec respect et humilité, en espérant qu'Allah veuille bien écouter ses murmures.


3.02.2 - Allah

Le sens propre du mot Allah donne tout son sens à la prière islamique: c'est le nom arabe de Dieu. La racine du mot vient du Sémitique E-L, tout comme Elohim, et signifie "Le Tout-Puissant," "La Seule Force," ou "Le Puissant." Quand Jésus était devant le Grand Prêtre, il a dit: "Désormais vous verrez le Fils de l'homme siégeant à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel." (Matthieu 26:64)

La différence entre Elohim en hébreu et Allah en arabe apparaît dans les dernières syllabes de ces deux mots. Alors qu'Elohim permet la pluralité dans la Trinité, Allah est au singulier. Allah ne peut pas être une unité de trois Personnes car il est un seul et unique. Le nom arabe de Dieu dans l'Islam se distingue très clairement de la Trinité. Ce principe ajoute une dimension à la confession de foi islamique qui résonne des milliers de fois par jour des haut-parleurs de minarets au-dessus d'innombrables villes et villages, avec les mots suivants: Il n'y a de dieu qu'Allah et Muhammad est son envoyé

L'unicité d'Allah est mise en évidence par le double reniement de tous les autres dieux.

Un non-Musulman pourrait commencer à comprendre la souveraineté absolue d'Allah en méditant l'appel musulman, Allahu akbar. Cette phrase, signifiant "Allah est plus grand," résonne des minarets 40 fois par jour. Elle a aussi été criée par d'innombrables Musulmans durant les guerres saintes et par les Chiites et les Sunnites pendant leurs manifestations de masses. Notez que cette phrase ne signifie pas qu'Allah est grand, car cela impliquerait l'existence de quelqu'un d'autre, ce qui est inacceptable. Elle ne veut pas dire non plus qu'Allah est le plus grand, cela signifierait qu'il pourrait être comparé à quelque chose de moins sublime.

Il est important de comprendre ce concept: Allah est plus grand que toutes choses, plus grand que tous les malheurs qui peuvent toucher quelqu'un, plus important que tous les événements politiques, plus puissant que tous les explosifs nucléaires jamais inventés par l'homme. Allah est au-dessus de toutes les promesses du communisme et de tous les attraits du capitalisme. Allah est plus grand que tout ce que nous ne pourrions jamais concevoir. Il est le différent, l'inatteignable, éloigné, distant, le grand et tout-puissant dieu. Aucun être humain ne peut le comprendre. Toute pensée à son sujet est insuffisante ou fausse. Allah est au-dessus de toute faculté d'un être créé. Il est le tout-puissant qui contrôle toutes choses et qui règne avec une souveraineté incontestable. Personne n'est égal à lui. Il est le suprême, l'inconnaissable, le dieu distant qui n'a pas de contact personnel avec ses créatures. Vous ne pouvez jamais le comprendre, seulement l'adorer comme un esclave.


3.02.3 - Celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux

Selon la traduction littérale, ces deux appellations qualifiant Allah dans la Basmala soulignent qu'il est le Miséricordieux. Mahomet a certainement tiré le concept 'Allah miséricordieux' du langage parlé au Yémen, parce que le mot sonnait bien et personnifiait la miséricorde d'Allah. Ce mot était peu connu à La Mecque d'où la nécessité d'une explication qui rend le nom 'Allah le miséricordieux' plus important encore.

Cherchons les preuves de la miséricorde d'Allah dans le Coran. Cette miséricorde se rapporte principalement à ses actions de créateur et de soutien de l'univers. Plusieurs affirmations faites par les Chrétiens dans la première phrase de leur credo sont exprimées de la même façon. Il y est le créateur, préservateur et protecteur de l'univers. Il accorde le succès, la santé, la richesse, beaucoup de fils et de l'estime dans cette vie et celle à venir. C'est l'évidence de la miséricorde d'Allah dans l'Islam. D'autre part, les pauvres, les faibles, les méprisés et ceux qui n'ont pas de fils sont considérés comme vivant sous la colère du Très Haut.

Les deux noms bienveillants d'Allah, mentionnés environ 160 fois dans le Coran, font ressortir la prospérité et le bien être des Musulmans dans cette vie et celle à venir. Cependant, cette miséricorde n'implique pas un attachement personnel à l'homme, ni une alliance avec son peuple, parce qu'"Allah égare qui il veut; il dirige qui il veut" (Sourate Ibrâhîm 14:4) Allah est élevé bien au-dessus de ceux qu'il a créés. Il reste un dieu distant et insaisissable. Allah n'est pas à personnaliser. Même l'affirmation "Allah est esprit" n'est pas permise dans l'Islam, car personne ne peut vraiment le connaître.

Tout essai pour déterminer l'essence même d'Allah dans la liste de ses 99 plus beaux noms décourage le chercheur, car 27 d'entre eux ne sont pas cités dans le Coran. Ils sont des concepts théologiques développés plus tard. Quelques noms de Dieu, empruntés à la Bible, ont perdu leur sens original. Al-Ghazali, le grand théologien islamique a comparé tous les noms et attributs d'Allah; il est arrivé à la conclusion suivante: "Chaque nom d'Allah est contredit par un autre de ses noms. Allah est tout et rien. Personne ne peut approcher sa grandeur ou le sonder. Il reste le Dieu insaisissable et autoritaire."


3.02.4 - Notre Père

La prière que Jésus a enseignée à ses disciples n'est centrée ni sur le Dieu Tout-Puissant, ni sur le Créateur, ni sur lui-même, ni sur le Juge Eternel. Il ne les a pas non plus encouragés à prier Elohim ou Yahvé mais il a partagé avec eux le privilège unique de pouvoir appeler Dieu Père.

Ce mot inaugure une nouvelle relation entre Dieu et l'homme. Quelle révolution spirituelle! Quel homme mortel pourrait prendre la liberté d'appeler Celui qui est Eternel "Père"? Nous pourrions imaginer commencer la salutation avec "oh, Créateur" ou "Seigneur de l'Histoire". Mais Jésus a voulu élever ses disciples à son niveau. Il ne les a pas conduits vers un Dieu grand, distant que personne ne pourrait espérer connaître tout en étant obligés de l'adorer dans la crainte . Non, exactement le contraire, Jésus leur a révélé le Dieu personnel et d'amour, très proche; le père qui, en Jésus, s'est lié lui-même aux pécheurs pour toujours. Il reste un père même pour des fils et des filles perdus et les attend patiemment. Sa paternité est la forme légale de son amour jusque dans l'éternité.

La paternité de Dieu est le thème central du Nouveau Testament. La révolution théologique du Christ est devenue la réponse à la doctrine rigide du Dieu Unique des Juifs et des Musulmans. Jésus a décrit Dieu à ses disciples comme Père. Dans ses prières, il s'est adressé à lui personnellement en le nommant "Père". Dans les quatre Evangiles, Jésus reconnaît la paternité de Dieu plus de 185 fois. Mais, il a voilé l'identité du Père à ses ennemis, utilisant plutôt le nom de "Dieu" 99 fois quand il leur parle. La paternité de Dieu reste cachée aussi aux démons. Mais à ses disciples, Jésus a révélé cet aspect de Dieu et son union avec lui. Le Fils a toujours honoré le Père et, faisant abnégation de lui-même, il dit: "Mon Père est plus grand que tout... Moi et le Père nous sommes un. Celui qui m'a vu a vu le Père...Je suis dans le Père et le Père est en moi." (Jean 10:29-30, 14:9-11). Pour confirmer la paternité de Dieu et sa filiation, Jésus a finalement été mis à mort (Matthieu 26:63-66); ses premières et dernières paroles sur la croix ont commencé avec le nom de son Père (Luc 23:34, 46).

Non, personne - et surtout pas un Sémite - ne peut comprendre le secret du Père et du Fils tout seul. Les Juifs tout comme les Musulmans croient en un Dieu unique. Accepter l'existence de deux ou trois dieux est un blasphème pour eux. C'est pourquoi les Musulmans dévots méprisent les Chrétiens qui croient au Père, au Fils et au Saint-Esprit. L'existence de l'unité de la Trinité est un secret et une menace pour eux. Leurs yeux sont aveuglés et leurs cœurs endurcis.

Jésus a donc voulu encourager ses disciples à faire confiance à Dieu comme en leur propre Père et il a suscité en eux une foi pareille à celle d'un enfant. Il les a adoptés, malgré leur indignité et impureté (Galates 4:5). Jésus a justifié et purifié ses disciples pour qu'ils soient dignes d'être appelés des fils et filles de Dieu. Ils n'étaient plus des émigrés ou des étrangers mais des membres de la famille de leur Père céleste (Ephésiens 2:19, Jean 3:1-3). Comme promis, il leur a envoyé le Saint-Esprit, ils sont nés de nouveau et ont vécu dans sa force et sa présence divine comme ses enfants (Romains 8:14,15; Galates 4:6). Par la Grâce, nous sommes également ses enfants adoptifs et ses enfants dans son Esprit qui crie "Abba, Père," attestant à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu, notre Père céleste.

Dans l'Ancien Testament, le Seigneur nous dit par le prophète Esaïe: "Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi." (Esaïe 43:1) Dans 1 Jean 3:1-3, lisons la réponse de l'apôtre Jean:

Voyez de quel grand amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu; et nous le sommes! Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître : il n'a pas découvert Dieu. Mes bien-aimés, dès à présent nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n'a pas encore été manifesté. Nous savons que, lorsqu'il paraîtra, nous lui serons semblables, puisque nous le verrons tel qu'il est. Et quiconque fonde sur lui une telle espérance se rend pur comme lui, Jésus, est pur.

La Prière du Seigneur n'est pas une adoration indirecte de Dieu, elle n'est pas impersonnelle mais nous amène à parler à Dieu notre Père. Les Chrétiens ont un contact personnel avec Dieu. Il entend, connaît et prend soin d'eux. Un Chrétien vit dans une sécurité réelle et continue, parce que le Tout-Puissant est son Père. Notre race, notre éducation, richesse, sexe, santé et succès ne nous donnent pas le droit d'appeler Dieu: Père. Seule notre foi en Jésus-Christ nous donne ce privilège. Celui qui croit en Jésus prie le Père dans son nom et apprend à être accepté comme enfant de Dieu en toute liberté. Chaque Chrétien a une "ligne téléphonique" avec laquelle il peut appeler son Père céleste à tout moment. La ligne n'est jamais surchargée et le Père n'est jamais absent. Il écoute et répond aux prières. Connais-tu ce "numéro de téléphone divin" ? Lis les paroles de Dieu dans le Psaume 50:15: "Puis appelle-moi au jour de la détresse, je te délivrerai, et tu me glorifieras." Vous y trouverez un réel soutien dans vos difficultés.


3.02.5 - Qui es aux cieux

L'expression Notre Père n'amène pas les disciples de Christ à parler d'une façon irrespectueuse, prétentieuse ou importune, car ils savent que leur Père est au ciel. Une "sainte distance" demeure en dépit de la relation personnalisée. Les Chrétiens sont en effet les enfants de Dieu, mais ce qu'ils deviendront n'a pas encore été révélé. Le Saint-Esprit les protège de trop de familiarité et d'une confiance exagérée en eux-mêmes.

Dieu habite au ciel, un royaume spirituel ne pouvant pas être localisé géographiquement. En disant: "Le Père est en moi et je suis dans le Père", Jésus a montré qu'en Lui, le ciel est venu sur la terre. Jésus a donc toujours été au ciel, avec son Père (Jean 3:13). Le Fils a été séparé de l'unité de la Trinité uniquement sur la croix. Sur elle, il a réconcilié les pécheurs avec Dieu, il a souffert l'angoisse de l'enfer, il a porté la peine que nous méritions afin que nous puissions avoir accès au Père par lui. Le ciel sur la terre commence maintenant, invisible, quand l'Esprit du Père et du Fils demeure en nous. Mais ne confondons pas cela avec la prospérité ou des sentiments de bien-être. Le privilège de se sentir en sécurité en Dieu le Père, peut être expérimenté par tous, que ce soit dans un camp de concentration ou parmi les affamés en Inde. Le ciel peut être aussi bien trouvé par les voyous de New York City que par les tribus de la brousse en Afrique. Celui qui croit aux paroles du Christ et appelle Dieu son Père devient une nouvelle créature. Le thème de la Prière du Seigneur n'est ni peur, ni solitude, ni désespoir mais amour, sécurité et remerciements continuels.

Des savants disent que l'Islam atteste qu'Allah est miséricordieux et bienveillant tandis que les Chrétiens appellent leur Dieu "L'amour personnifié". Puisque la miséricorde et l'amour semblent être identiques, les deux religions seraient donc dirigées vers le même Dieu! Nous proposons donc de réfléchir au véritable sens de l'amour et de la miséricorde. Si un fiancé disait à sa fiancée: "J'éprouve de la 'miséricorde' pour toi et je veux t'épouser," quelle serait sa réponse? Certainement un refus catégorique: "Non, merci, très peu pour moi!" elle ne pourrait pas accepter la souffrance à venir. Mais s'il disait: "Je t'aime," la chose serait claire, car il se serait placé exactement au même niveau qu'elle. Cette nuance est précisément la différence fondamentale entre la relation avec le Dieu de la Bible et Allah dans l'Islam. Même décrit avec ses meilleurs attributs, Allah reste le dieu grand, sublime et inaccessible. Il peut, dans le meilleur des cas, s'abaisser pour remarquer un pauvre malheureux et peut-être penser à le secourir.

En Christ, cependant, Dieu s'est abaissé au niveau de l'homme. Il est même allé plus bas car il a pris nos péchés sur lui en mourrant pour nous sur la croix. L'amour véritable signifie se sacrifier pour les indignes. Le Père de notre Seigneur Jésus-Christ n'est pas seulement miséricordieux envers les désespérés; avant leur naissance, il a racheté les pécheurs incapables d'affermir leur vertu et les porte patiemment.

Les premiers mots de la Fâtiha et de la Prière du Seigneur déterminent le contenu et l'esprit des deux prières. Dans la prière islamique, chaque pensée est centrée sur Allah, car l'Islam est une culture théocentrique reliant tous les domaines de la vie au nom d'Allah. Mais dans la prière que Jésus a enseignée, c'est la paternité de Dieu qui influence toutes les demandes à venir. La Fâtiha glorifie et porte la lumière sur Allah seulement, tandis que la Prière du Seigneur élève "notre Père dans les cieux". Celui qui a compris ces deux grands noms et la différence entre eux, a compris l'essence de l'Islam et du Christianisme. L'Islam est dans son essence l'explication de la grandeur d'Allah, tandis que le vrai Christianisme révèle le Père.

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 28, 2012, at 10:54 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)