Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 09. Comparisons -- 4.05 Third Commandment: Do Not Take the Name of God in Vain
This page in: -- Afrikaans -- Arabic? -- Armenian? -- Azeri? -- Bulgarian? -- Cebuano? -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- German -- Gujarati? -- Hebrew -- Indonesian -- Norwegian? -- Polish? -- Russian -- Serbian? -- Spanish? -- Tamil -- Turkish? -- Uzbek -- Yiddish? -- Yoruba

Previous part -- Next part

09. COMAPRISONS BETWEEN CHRISTIANITY AND ISLAM
Comparaison 4 - Les Dix Commandements

4.05 - Troisieme Commandement: Tu Ne Prononceras Pas a Tort le Nom du Seigneur, Ton Dieu



Tu ne prononceras pas à tort le nom du SEIGNEUR, ton Dieu, car le SEIGNEUR n'acquitte pas celui qui prononce son nom à tort. (Exode 20:7)


4.05.1 - Le Nom de Dieu

L'homme ne peut vivre sans son Créateur. Il a été créé à l'image de Dieu, mais il L'a abandonné. Depuis lors, il s'est promené dans le désert de ce monde, cherchant sa maison perdue et ses sources. Il a fabriqué des milliers de substituts de dieux dont l'allure féroce reflète les craintes cachées et les attentes de l'homme. Il dépense de l'argent pour les incantations magiques, la lecture des lignes de la main et les horoscopes, qui n'offrent aucune protection. Les Musulmans embrassent la pierre noire respectueusement comme si elle renfermait un esprit du ciel. Les Bouddhistes adorent la statue en or de Bouddha qui sourit d'un air indifférent devant ses disciples spirituellement ignorants.

La révélation du SEIGNEUR de Lui-même: "Je suis Yahvé, le SEIGNEUR", aurait dû satisfaire les recherches des hommes. Son apparition dans le buisson ardent était historique, car le SEIGNEUR s'est manifesté et a déclaré Son nom. Il y a beaucoup de révélations de Dieu à travers l'Ancien et le Nouveau Testaments. La Bible nous donne 638 noms et attributs différents pour le Dieu Trinitaire. Dans les langages sémitiques, chaque attribut est un autre nom. Dieu n'est en fait pas seulement juste, mais Il est le Juste en qui notre justice est concentrée. Il n'est pas seulement saint, mais Il est le Saint rempli de sainteté. Chacun de ces noms est comme un rayon de Sa gloire. Mais le nom qui apparaît plus que tous les autres est Yahvé (6'828 fois dans l'Ancien Testament). Ce nom signifie Celui qui tient tout dans Ses mains, le Saint, le Pur, le Seigneur de l'histoire, qui ne change pas et ne changera jamais Sa fidélité.


4.05.2 - Le Seigneur dans le Nouveau Testament

Le SEIGNEUR éternel Lui-même s'est fait chair dans la personne de Jésus de Nazareth, selon le Nouveau Testament. Anges, prophètes et croyants confessent et affirment que "Jésus est Seigneur." Jésus ne s'est jamais glorifié Lui-même, Il a toujours honoré Son Père céleste. Il nous a enseigné à prier: "Notre Père qui es aux cieux. Que Ton nom soit sanctifié." Dans cette prière, le nom du Père est honoré, glorifié et sanctifié avant et au-dessus de tous les autres noms. La révélation de Dieu le Père par Jésus nous a élevés au plus haut niveau de la connaissance de Dieu.

Le Seigneur Jésus était l'humilité incarnée. Il a réconcilié le Saint et tous les pécheurs par Sa mort de substitution sur la croix de la honte. "C'est pourquoi Dieu l'a souverainement élevé et lui a conféré le Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que le Seigneur, c'est Jésus-Christ, à la gloire de Dieu le Père" (Philippiens 2:9-11). Le Saint-Esprit glorifie depuis toujours le nom de Jésus et nous assure qu'Il est "le SEIGNEUR." De même, le Saint-Esprit nous assure de l'unité de Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. L'unité d'amour décrit parfaitement l'essence de notre Dieu. David avait déjà pressenti la révélation: "Oracle du Seigneur à mon seigneur: 'Siège à ma droite, que je fasse de tes ennemis l'escabeau de tes pieds!'" (Psaume 110:1).


4.05.3 - Que signifie: Connaître le Nom du Seigneur?

Si quelqu'un entre dans une grande ville pour la première fois, il est content d'avoir l'adresse de quelqu'un de connu. Il peut appeler son ami et lui demander de l'aide. Heureux l'homme qui connaît le vrai nom de Dieu et garde son "numéro de téléphone" (Psaume 50:15): "Puis appelle-moi au jour de la détresse, je te délivrerai, et tu me glorifieras." Notre Seigneur vivant ne dort pas, Il attend patiemment nos appels téléphoniques spirituels.

Chaque fois que nous nous approchons du Dieu Saint, notre implication dans le péché, notre solitude et notre égarement sont clairement mis en évidence. La majesté de Sa sainteté révèle notre moralité superficielle et montre notre humanité sous son vrai jour. La bonté de Dieu nous encourage à confesser nos péchés et son humilité met à la lumière notre fierté empoisonnée. Connaître le nom de Dieu aide les personnes brisées à rester personnellement en contact avec Dieu.

Notre foi croissante en Dieu nous garde enracinés dans le troisième commandement quand Il dit: "C'est moi le Seigneur, ton Dieu." Le pronom possessif "ton" indique que Dieu le Saint s'identifie avec Ses créatures, les pécheurs perdus, les insuffisants et les faibles. Selon le Nouveau Testament, Il nous a intégrés dans Sa famille et Son corps spirituels. Jésus est la Tête de ce corps et nous en sommes les membres actifs. Dieu le Père veut être un en intelligence et en esprit avec nous et agir à travers nous pour sauver cette génération mauvaise. Dans Sa miséricorde, Il nous donne l'autorité de faire confiance et d'agir en Son nom.


4.05.4 - Prononcer le Nom du Seigneur à tort

Nous vivons dans un monde fortement influencé par les révélations bibliques de Dieu. Et pourtant peu Lui font confiance de tout leur cœur. Si l'homme ne demeure pas dans la présence de Dieu, il finira par utiliser le nom du SEIGNEUR en vain. De telles personnes L'utilisent avec indifférence sans avoir conscience de Sa valeur. Même les Chrétiens nés de nouveau attristent le Saint-Esprit avec leurs discours futiles et en sont responsables. Ils prononcent sans réfléchir le nom de Dieu. Le troisième commandement nous met en garde et nous empêche d'utiliser le nom du SEIGNEUR en vain.

Des Chrétiens de nom prononcent le nom de Dieu à tous moments et sans réfléchir en disant : "Ô Dieu, Bon Dieu!", etc. Ils sont comme des enfants qui jouent avec le téléphone. Ils font un numéro et ne parlent pas à la personne qui a couru pour répondre à l'appel. S'ils continuaient ce jeu, la personne à l'autre bout du fil finirait par se fâcher et n'écouterait plus les sonneries dérangeantes. Dieu écoute à tous moments nos appels. Que pensez-vous au fait en prononçant Son nom? Si vous utilisez Son nom sans réfléchir, cela montre quelle proportion de votre vie vous consacrez au SEIGNEUR.


4.05.5 - Musulmans utilisant le Nom d'Allah

Un Musulman prononce en général souvent le nom d'Allah. Il espère ainsi être justifié par sa confession et jugé digne de confiance, juste et fidèle. Il croit que plus il prononce le nom d'Allah, plus il lui sera pardonné. Cette notion a donné naissance à une forme superficielle d'adoration et prononcer le nom d'Allah sans réfléchir en fait partie intégrante. Il est important à ce point de comprendre qu'un Musulman n'entretient pas une relation personnelle avec Allah. Sa façon de s'adresser à Lui est plutôt le murmure d'un serviteur répondant à son maître terrifiant sans être sûr que son maître écoute vraiment.

De plus, les prières quotidiennes sont des rituels prescrits. La majorité des Musulmans doit réciter la Fatiha (Sourate al-Fatiha) dix-sept fois par jour, silencieusement ou à haute voix, au cours de ses cinq moments de prière. Environ un milliard de Musulmans à travers le monde doivent réciter la Fatiha en arabe, même si 800 millions d'entre eux ne comprennent pas l'Arabe. Malheureusement, la Prière du Seigneur, le Notre Père, est aussi récitée sans réfléchir par beaucoup de Chrétiens et même dans des églises lors de cultes.


4.05.6 - Prières Douteuses et Arguments Inutiles

Les Musulmans ne sont pas les seuls à réciter leurs rituels, beaucoup de Chrétiens chantent leurs prières comme une mère chante pour que son enfant s'endorme. Comment osons-nous nous adresser à Dieu sans attendre une réponse de sa part, ou en pensant à nos affaires ou d'autres choses sans importance? Si, par exemple, nous avions la chance de rencontrer le dirigeant de notre pays et de pouvoir lui parler personnellement, ne penserions-nous pas d'abord à chaque mot et chaque phrase avant de parler? Dieu est-Il moins important à nos yeux que l'homme? Si quelqu'un prie sans penser à ce qu'il dit, il méprise Dieu.

Les théologiens sont parfois à deux doigts de violer le troisième commandement, à savoir affliger le Saint-Esprit, quand ils étudient la Bible et discutent les attributs et les œuvres miraculeuses de Dieu comme s'ils discutaient d'une expérience scientifique en laboratoire, sans tenir compte de Sa présence. Nous ne pouvons pas avoir un discours objectif, neutre sur Dieu puisque Dieu n'est pas un concept ou une chose. Il est une personne vivante et toujours présente à nos côtés. Il écoute nos conversations et connaît nos pensées. Par conséquent, toute étude théologique dépourvue de respect et de crainte de Dieu conduit inévitablement à une transgression du troisième commandement.


4.05.7 - Utilisation Coupable du Nom de Dieu

Malheur à ceux qui déforment volontairement la Parole de Dieu, la ridiculisent et plaisantent à son sujet! Ils abusent du Nom qui est au-dessus de tout nom et ne montrent aucune crainte ni respect pour Lui. Nous ne devrions jamais nous joindre à de telles personnes mais plutôt les mettre en garde et défendre la cause de Dieu. Ecrivains et producteurs de films sont conscients de la forte influence des mots religieux. Ils les utilisent aujourd'hui dans leurs productions. Mais ils n'utilisent pas des mots comme "péché", "enfer" ou "périr" littéralement, ils leur donnent un sens séculier. Leurs propres paroles retomberont sur eux et les condamneront.

Souvent les gens se fâchent les uns contre les autres. Dans leur colère, ils maudissent leurs ennemis avec des mots comme "Dieu", "Allah" ou "Jésus." Ils jurent, parlent de damnation et utilisent d'autres expressions religieuses sans vraiment les penser. Un pasteur passa un jour près d'un maçon et l'entendit jurant et maudissant. Il lui demanda. "Priez-vous toujours aussi fort?" L'homme fut surpris et répondit: "Je n'étais pas en train de prier." Le pasteur lui dit alors: "Mais je vous ai entendu vous adresser à Dieu et Il vous répondra sûrement." L'homme n'a plus rien trouvé à répondre.

Les gens utilisent trop souvent des gros mots les uns contre les autres et même contre leurs propres parents. Un forte haine se cache derrière ces paroles. Jésus considère de telles malédictions comme un meurtre parce qu'elles souillent l'image de Dieu dans l'homme.


4.05.8 - Avertissement de Dieu: Punition Sévère

Le troisième commandement contient un sévère avertissement: "Dieu punira inévitablement celui qui prononce à tort Son nom." Malgré cet avertissement, certains utilisent le nom de Dieu pour cacher leur mauvais travail et pour justifier délibérément leur injustice. Malheur à l'homme qui prononce le nom du Seigneur à tort pour couvrir ses mensonges et son hypocrisie! De nos jours, les gens se font difficilement confiance parce qu'ils ne disent pas la vérité même quand ils jurent au nom du Seigneur. Jésus nous a catégoriquement interdit de jurer: "Quand vous parlez, dites 'Oui' ou 'Non': tout le reste vient du Malin" (Matthieu 5:37). Si nous jurons ou mentons, nous mentons aux hommes, mais aussi à Dieu Lui-même. Un faux serment tombe sous le troisième commandement qui nous avertit de ne pas prononcer le nom du Seigneur à tort. C'est pourquoi la Bible nous dit: "La crainte du SEIGNEUR est le commencement de la sagesse." Sans la crainte du Seigneur, nous tombons dans le péché.

Dieu déteste celui qui Le connaît mais ne fait pas appel à Lui dans les moments difficiles. Il déteste celui qui attend Sa réponse ou une direction, et court directement chez le diseur de bonne aventure qui prononce le nom du SEIGNEUR à tort et affirme révéler le passé, le présent et le futur (Deutéronome 18:9). Dieu dit: "Celui qui se tourne vers les revenants et vers les esprits pour se prostituer avec eux, je me retournerai contre celui-là et je le retrancherai du sein de son peuple" (Lévitique 20:6). Il est aussi interdit d'entrer en contact avec les morts et de recevoir des messages de leur part. De tels péchés séparent l'homme de Dieu et ouvrent son cœur au malin et à ses esprits. Aux yeux de Dieu, une telle infidélité est un adultère. C'est aussi ignoble qu'un homme infidèle qui dépense l'argent de sa femme pour des prostituées. Ce n'est donc pas étonnant que le Seigneur nomme de telles pratiques "de la prostitution spirituelle" (Lévitique 20:6) et de telles personnes "une génération mauvaise et adultère."

De nombreux Africains et Asiatiques portent des amulettes pour se protéger du mal. Ils les paient très cher et leur font confiance. Ils écrivent aussi des "lettres porte-bonheur" pour rendre les affaires florissantes et invoquer l'amour entre couples. Ces nations superstitieuses ne connaissent pas vraiment Dieu. Dans certains pays, des pratiques de sorcellerie, de superstition et de nécromancie passent à la télévision. Nous, Chrétiens, considérons ces spectacles et ces enseignements comme étant des attaques sataniques contre des téléspectateurs naïfs. Ils ne font rien d'autre qu'ouvrir les portes de l'enfer. Le Seigneur nous met sérieusement en garde contre tous ces dangers qui nous séparent de Lui. Jésus seul peut libérer de telles personnes de leurs liens. Lire les horoscopes et les lignes de la main, le spiritisme, sont des raccourcis pour l'enfer. Des diseurs de bonne aventure attendent leurs clients dans les hôtels indiens. Ils peignent également des yeux transpercés d'une flèche pour prévenir le mauvais œil. Certains suspendent des amulettes dans leurs voitures, des fers à cheval sur leur maison ou touchent du bois pour détourner les calamités. De telles personnes croient plus en la puissance des ténèbres qu'en la providence de Dieu, leur Père céleste. Ils sont liés à la puissance de ce siècle à cause de ces pratiques.


4.05.9 - Blasphémer Dieu

Certains hommes vont trop loin en prononçant le nom de Dieu: ils maudissent délibérément Dieu et Son Christ. Ils s'alignent avec ceux qui se rebellent contre le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Satan est le vieil ennemi de Dieu. Blasphémer Dieu est une façon de céder aux démons qui coulent comme des égouts hors de l'enfer. Si quelqu'un devait lire une longue lettre dans laquelle Christ et Ses disciples étaient maudits, il sentirait la respiration de l'enfer sur son visage. Dans Lévitique 24:14-16, nous lisons: "Fais sortir du camp celui qui a insulté; que tous ceux qui l'ont entendu imposent leurs mains sur sa tête, et que toute la communauté le lapide. Et tu parleras ainsi aux fils d'Israël: 'Si un homme insulte son Dieu, il doit porter le poids de son péché; ainsi celui qui blasphème le nom du SEIGNEUR sera mis à mort: toute la communauté le lapidera; émigré ou indigène, il sera mis à mort pour avoir blasphémé le NOM'."

Nous devons être humbles et prudents en parlant ou en jugeant un blasphémateur. Des personnes possédées par des démons sont parfois si aveugles qu'elles pensent servir Dieu, alors qu'elles sont en fait en train de Le combattre, Lui et Son Messie (Jean 15:19-21; 16:1-3). Des chefs responsables et pieux ont condamné Jésus à mort, affirmant qu'Il blasphémait Dieu. Bien qu'ils aient été des chefs spirituels, ils n'ont pas reconnu Jésus, le Fils unique du Dieu vivant. Dans leur zèle pour Dieu, ils ont blasphémé leur Messie. Ils ont craché sur Son visage et L'ont frappé à la tête. Les chefs de ce peuple ancien n'ont pas réalisé ou accepté leur Seigneur présent parmi eux. Ils L'ont rejeté et crucifié. Malheureusement, beaucoup d'entre eux Le renient encore.

Comme les fils de Jacob, les Musulmans pensent qu'ils blasphèment Dieu s'ils croient en la divinité et en la crucifixion du Christ. Ils ont hérité l'aversion injustifiée des Juifs et combattent la croyance au Dieu Trinitaire. Ils nourrissent une haine impitoyable pour le Fils de Dieu crucifié. Leur blasphème se révèle et ils l'expriment contre Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit par leur haine pour la doctrine de la Trinité. D'un autre côté, l'Hindouisme rejette l'autorité exclusive du Christ en Le considérant comme un de leurs dieux.

Des Chrétiens retombés dans le péché vont même jusqu'à adorer Satan. Pendant leur adoration, ils organisent des fêtes sauvages et offrent des sacrifices sanglants à Satan. Ils déforment la Prière du Seigneur par des mauvaises paroles. La puissance des ténèbres prend ainsi possession de celui qui rejette délibérément le salut de Dieu en Christ.

Mais, en Christ, nous sommes en sécurité car Il nous protège des attaques du malin. Notre Bon Berger dit: "Mes brebis écoutent ma voix et je les connais et elles viennent à ma suite. Et moi, je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher de ma main. Mon Père qui me les a données est plus grand que tout, et nul n'a le pouvoir d'arracher quelque chose de la main du Père. Moi et le Père nous sommes un" (Jean 10:27-30).

Les Juifs voulaient tellement bien observer le troisième commandement qu'ils avaient peur de prononcer le nom du Dieu puissant soit par erreur ou par mégarde. Le nom de Dieu en hébreu s'écrit avec les quatre lettres YHWH. En raison de son caractère sacré, les Juifs ont essayé d'éviter de prononcer ce nom en lisant les Ecritures et l'ont remplacé par "Adonaï" aux environs de l'an 300 av. J.-C. "Jéhovah" est un mot créé par l'homme et issu de la fusion des voyelles du mot "Adonaï" avec les consonnes de "YHWH." Il date de l'an 1520 ap. J.-C. Le nom original et sa prononciation est certainement "Yahvé."

Cela nous amène à la question: Devrions-nous éviter de prononcer le nom de Dieu? Comment devrions-nous prononcer le nom de Dieu pour ne pas désobéir à ce commandement et tomber sous le jugement?


4.05.10 - Prononcer le Nom de Dieu de la Bonne Manière

Le troisième commandement ne nous a jamais interdit de prononcer le nom de Dieu avec une bonne intention. Vous ne prononcez pas le nom du Seigneur à tort si vous le confessez dans la foi, l'amour et la fidélité. Le Seigneur est prêt à utiliser le témoignage de votre foi comme un canal de pardon et de renouveau dans la vie de vos amis. Son nom n'a aucun pouvoir magique et nous ne pouvons pas l'utiliser comme nous le voulons. Le Seigneur vivant agit par Son nom selon Sa sage prévision et Son plan. L'apôtre Pierre dit au boiteux: "Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, marche." Il a dit plus tard aux anciens et devant le Sanhédrin: "C'est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth que cet homme se trouve là, devant vous, guéri" (Actes 3:6,16; 4:10). Nous devrions approfondir notre connaissance du nom de Jésus et de sa puissance. Adolf Schlatter, un théologien allemand connu, avait appris les textes grecs de tout le Nouveau Testament par cœur. Mais à la fin de sa vie, il a écrit un livre s'intitulant: "Connaissons-nous Jésus?" Nous ne devrions pas parler de Jésus à la légère, mais nous devrions chercher à mieux Le comprendre. Nous Le pourrons pour autant que nous vivions comme Il a vécu. Cherchons donc à grandir dans Sa Parole par la prière. Méditons chaque mot, laissons la Parole de Dieu prendre racine dans nos cœurs et alors Dieu nous parlera.

Nous serons des témoins du Christ plus efficaces si nous mémorisons des chapitres et des versets de l'Ancien et du Nouveau Testaments. La Parole de Dieu est une puissance qui nous donne la sagesse du Saint-Esprit. Béni soit l'homme ou la femme qui remplit son subconscient et sa mémoire de la Parole de Dieu. En plus, les témoignages de croyants et les biographies d'hommes de Dieu expérimentés peuvent nous aider à mieux comprendre le Seigneur et Son œuvre, ils fortifieront notre foi. La méditation régulière de la Parole de Dieu nous rend joyeux et nos amis sont bénis par le témoignage de notre foi.

Si nous écoutons le Parole de Dieu, nous ne sommes plus des égarés, mais nous connaissons toujours mieux notre Seigneur. Nous pouvons nous adresser directement à Lui car nous connaissons Son nom. Il nous parle par la Bible et nous Lui répondons par nos prières. Quel privilège de pouvoir confier à notre Créateur n'importe quelle maladie, problème, péché et tribulation, et de savoir qu'Il nous écoute. Son conseil est meilleur que celui d'un physicien ou d'un psychologue. Il nous aime plus que notre père terrestre. Il pardonne nos péchés complètement à cause de la mort expiatoire de Jésus, et Il nous donne la puissance de Sa propre vie à travers Son Saint-Esprit en nous.


4.05.11 - Louons Dieu de tout notre Cœur et de tout notre Esprit!

Est-ce que nous louons et remercions Dieu d'un cœur sincère? Rappelons-nous que le Dieu Tout-Puissant est notre Père céleste, Son Fils unique notre Sauveur et le Saint-Esprit est notre force et notre éternel Consolateur. Soyons donc reconnaissants. Au lieu d'adorer Dieu dans la crainte et le tremblement, adorons-Le comme des enfants qui se réjouissent de Son salut. Nous ne devons pas rester morts dans le péché plus longtemps, mais vivants éternellement en Christ. Ainsi, si vous ne pouvez pas chanter dans une chorale, chantez pour vous-même et si vous ne pouvez pas chanter avec vos lèvres, chantez dans votre cœur. En prononçant le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit avec confiance, dans la prière et la louange, vous honorez le Dieu puissant. Vos louanges Lui font plaisir.

Si quelqu'un ne connaît pas Dieu, ou si son cœur a été endurci par rapport à la vérité ou si sa conscience est écrasée par des péchés, il sera encouragé par l'apôtre Pierre: "Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé" (Actes 2:21). Nous avons le privilège de pouvoir parler directement à Dieu notre Père au nom de Jésus, et nous savons qu'Il nous répondra. Nous pouvons nous approcher de Dieu puisqu'il s'est approché de nous. Le nom de Dieu, "notre Père", nous assure que toutes les bénédictions célestes sont préparées pour nous. Le nom de Jésus fait trembler les fondements de l'enfer parce qu'Il a vaincu le péché, la mort, le mauvais et même la colère de Dieu. Le Saint-Esprit glorifie le Fils de Dieu car en Son nom Il nous donne la vie éternelle et la force unique de Dieu. Il nous donne aussi la sécurité, la pureté, la joie et la paix. Tout comme le soleil envoie chaque jour ses innombrables rayons sur la terre, ainsi le nom du Dieu Trinitaire nous accorde grâce sur grâce. Qui ne remercie pas le Père ou ne loue pas le Fils et ne prie pas dans la puissance du Saint-Esprit? Ouvrez-vous à l'Esprit réconfortant de votre Seigneur, vous apprendrez comment Dieu répond vraiment à vos prières. Offrez votre louange au nom de Jésus, ce qui est accepté par votre Père. Remerciez-Le, louez-Le, car Il vous aime, Il vous a rachetés et vous a donné la vie éternelle.


4.05.12 - Témoignage de Foi auprès des Autres

Qui peut rester silencieux avec un cœur débordant de reconnaissance et de louange? Et qui peut garder le salut pour lui-même en sachant que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés? Atteindre les perdus n'est pas notre choix, mais le Seigneur Jésus Lui-même nous commande d'aller et d'apporter la Bonne Nouvelle à chacun. La victoire de Jésus et Sa grandeur doivent être proclamées. L'apôtre Pierre nous exhorte: "Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte" (1 Pierre 3:15). Jésus aussi nous encourage et nous avertit: "Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai moi aussi pour lui devant mon Père qui est aux cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai moi aussi devant mon Père qui est aux cieux" (Matthieu 10:32-33).

Quand l'apôtre Paul était fatigué par les attaques des ennemis de Dieu, le Seigneur lui est apparu de nuit et l'a réconforté: "Sois sans crainte, continue de parler, ne te tais pas. Je suis en effet avec toi et personne ne mettra la main sur toi pour te maltraiter car, dans cette ville, un peuple nombreux m'est destiné" (Actes 18:9-10). Il lui a assuré: "Je te délivre déjà du peuple et des nations païennes vers qui je t'envoie pour leur ouvrir les yeux, les détourner des ténèbres vers la lumière, de l'empire de Satan vers Dieu, afin qu'ils reçoivent le pardon des péchés et une part d'héritage avec les sanctifiés, par la foi en moi" (Actes 26:17-18).

Le soir de Sa résurrection, Jésus a donné Sa divine autorité aux disciples craintifs qui avaient verrouillé les portes de leur maison: "Comme le Père m'a envoyé, à mon tour je vous envoie" Ayant ainsi parlé, Il souffla sur eux et leur dit: "Recevez l'Esprit Saint; ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus" (Jean 20:21-23). Si vous mémorisez ces versets et les méditez dans votre cœur, vous recevrez puissance et direction quant à l'évangélisation la meilleure et la plus efficace parmi les incroyants hostiles et les païens perdus.


4.05.13 - Agir au Nom du Seigneur

Quand le Seigneur nous parle par Sa Parole et que nous Lui répondons dans la prière avec des louanges, et que nous confessons Son saint nom devant amis et ennemis, nous expérimentons alors l'autorité de ce nom. Dans le nom de Jésus, les apôtres ont guéri les malades, chassé les démons, ressuscité les morts. Jésus Lui-même a calmé la tempête par Sa parole, multiplié les cinq pains pour des milliers de personnes. Il a pardonné les péchés des hommes repentants et leur a donné la vie éternelle. Jésus a dit: "Mon Père, jusqu'à présent, est à l'œuvre et moi aussi je suis à l'œuvre" (Jean 5:17). Nous ne parlons pas seulement en Son nom, mais Il œuvre à travers notre confession, notre prière et notre foi, malgré notre faiblesse. Quand le Père, le Fils et le Saint-Esprit demeurent dans le cœur d'un croyant, Dieu accomplit une suite de miracles au travers de sa vie. Le fait que Ses enfants soient petits importe peu puisque c'est le Père Lui-même qui accomplit le travail.

Pour que notre témoignage soit efficace, notre vie doit être le reflet de ce que nous croyons: nous bénissons Dieu et obéissons à Son appel activement dans nos vies. Le Saint-Esprit nous pousse à nous conduire avec sainteté et nous sanctifie parce qu'Il est Lui-même saint. Jésus nous a enseigné et a insisté sur les premières paroles de la Prière du Seigneur pour que nous sanctifions le nom du Seigneur avec notre bouche et notre conduite. Nos prières seraient un mensonge et notre témoignage falsifié si nos vies reniaient la puissance de Dieu et ne montraient pas une authentique humilité.

C'est vrai, nous péchons contre notre volonté, nous sommes brisés dans la présence du Très Saint. Nos péchés, grands ou petits, ne sont pas insignifiants aux yeux de Dieu. Nous devrions toujours nous rappeler que nous L'attristons avec nos péchés. Mais le Saint-Esprit demeure dans chaque personne repentante, vient à bout de sa fierté et donne l'assurance de la purification de tout péché par le sang de Jésus (1 Jean 1:19). La parole du Père nous encourage à croire en Sa miséricorde et à vivre dans le nom du Dieu Trinitaire. Nous expérimentons la sanctification grâce à Son amour incomparable et patient.

Connaissez-vous vraiment le nom de Dieu et Le comprenez-vous? Son saint nom est-il sur votre langue? L'Esprit du Seigneur demeure-t-il dans votre cœur? Ensuite et seulement, vous pouvez prononcer le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit de la bonne manière avec respect et amour. Que le Seigneur vous garde de prononcer Son nom à tort et vous amène à Le louer avec joie tous les jours de votre vie.

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 28, 2012, at 10:55 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)