Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 09. Comparisons -- 4.07 Fifth Commandment: Honor Your Father and Your Mother
This page in: -- Afrikaans -- Arabic? -- Armenian? -- Azeri? -- Bulgarian? -- Cebuano? -- Chinese -- English -- Farsi? -- FRENCH -- German -- Gujarati? -- Hebrew -- Indonesian -- Norwegian? -- Polish? -- Russian -- Serbian? -- Spanish? -- Tamil -- Turkish? -- Uzbek -- Yiddish? -- Yoruba

Previous part -- Next part

09. COMAPRISONS BETWEEN CHRISTIANITY AND ISLAM
Comparaison 4 - Les Dix Commandements

4.07 - Cinquieme Commandement: Honore Ton Pere et Ta Mere



Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre que te donne le SEIGNEUR, ton Dieu (Exode 20:12).


4.07.1 - Le Cadeau de Dieu: la Famille

La famille est une perle de grand prix et un des restes du paradis. Dieu a créé l'homme, mâle et femelle, pour refléter Sa gloire, Sa patience et Son amour, pour multiplier et remplir la terre. La famille, par conséquent, est le noyau de la vie humaine et la base de toute culture. Elle assure protection, sécurité et solidarité, et souvent elle se montre bien plus forte que toutes les nouvelles idéologies.

Toutes les religions s'accordent pour dire que les parents doivent être honorés. Il est normal que les enfants aiment et respectent leurs parents. En mettant en doute le statut des parents, le communisme, idéologie athée, va à l'encontre du Créateur et de Sa création ainsi que des normes de comportement humain naturel et instinctif. Dieu protège la famille avec ce cinquième commandement. Remercions-Le pour l'institution de la famille, son existence et ses liens secrets d'amour et de solidarité.

Dans le cinquième commandement, Dieu nous demande d'honorer non seulement le père, comme chef de famille et celui qui pourvoit à ses besoins, mais aussi la mère et les femmes en général. Comme l'homme, elle est appelée à refléter l'image de Dieu dans sa vie et à partager les responsabilités familiales avec son mari. Pas étonnant que l'Ancien et le Nouveau Testaments soient d'accords quand il s'agit d'honorer les mères autant que les pères.

Le commandement de préserver et chérir la famille est évident et naturel. Même dans le monde animal, les petits suivent leur mère, et les oiseaux mâles et femelles couvent parfois alternativement leurs œufs. Ils nourrissent ensemble leurs petits jusqu'à ce qu'ils puissent se nourrir eux-mêmes. Des liens naturels et des relations sont fixés par le Créateur et ne peuvent être outrepassées sans punition. Aujourd'hui, des voix rebelles tentent les enfants et endurcissent leur cœur: "N'écoutez pas vos parents et ne vous soumettez pas à eux. Pensez plutôt à vous-mêmes, développez-vous, émancipez-vous et rebellez-vous!." Les yeux de ces enfants ont un air sombres, ils sont désobéissants, leur joie s'est éteinte. Une importante partie de leur cœur a été perturbée.


4.07.2 - Le Sacrifice des Parents

Pères et mères ont le privilège de participer à la préparation de la génération future. Chaque nouvelle naissance est un merveilleux miracle! L'enfant a peut-être été engendré sans la volonté de ses parents. Cependant, le père et la mère ont participé à l'acte divin de création. Le Seigneur les a honorés en leur permettant de transmettre l'héritage génétique des générations au nourrisson dans le sein de la mère. L'homme devrait donc se prosterner devant le Créateur, L'adorer, Le remercier pour chaque naissance.

Nos mères nous ont portés en leur sein pendant neuf mois, soit environ 275 jours et nuits. Nous étions en sécurité et à l'abri du besoin. Nous avons partagé leurs joies et leurs colères, leurs peines et leurs fatigues. Elles ont peut-être prié pour nous longtemps avant notre naissance. L'accouchement a dû leur faire peur et mal.

Notre père et notre mère nous accompagnent souvent pendant des années. Ils regardent nos membres et notre corps grandir et répondent à nos sourires et nos angoisses. Certains remercient le Créateur pour notre existence et notre croissance. Si nos parents ont grandi sous la direction de Jésus, ils nous ont sûrement confiés aux mains du Père céleste. Ils nous ont enseigné Ses commandements et ont encouragé nos cœurs à croire au Créateur et au Bon Berger. Ils nous ont ainsi élevés, aimés et bénis plus que nous le réalisons. Ils ont pris soin de nous jours et nuits. Ils ont lutté pour nous nourrir et nous habiller. Ils se sont donnés de la peine pour notre éducation et ont veillé sur nos amitiés. Quand nous étions malades et fiévreux, ils ont veillé sur nous avec appréhension. Ils se sont réjouis et ont pleuré avec nous.


4.07.3 - Problèmes Familiaux

Un lien si étroit unit parents et enfants que l'amour et la confiance réciproque vont de soi. Cependant nous ne vivons plus au paradis. Aucun enfant n'est bon en lui-même et les parents sont aussi imparfaits et coupables devant Dieu. Par conséquent, adultes et jeunes vivent seulement par la grâce de Dieu et par leur pardon mutuel incessant. Il n'y a pas de paix durable dans une famille sans pardon et patience. Restaurer la paix dans la famille ne peut se faire sans admettre ou confesser les péchés et demander humblement pardon. Bénis soient les enfants qui sont élevés dans l'amour et le pardon.

Les parents ne sont pas les seuls à élever leurs enfants dans la foi puisque le Fils de Dieu Lui-même commande que tous les enfants Lui soient amenés pour être bénis. Les parents devraient expliquer l'esprit de Jésus et son intégrité à leurs enfants, leur enseigner à garder Ses commandements et imprimer Ses grandes promesses dans leur cœur. Pères et mères sont responsables à parts égales pour l'éducation spirituelle de leurs enfants. Ils ne peuvent cependant léguer leur propre foi à leurs enfants, encore moins les forcer à accepter cette foi. Chaque enfant doit choisir lui-même s'il veut être pour ou contre son Créateur. Aidons les enfants à réaliser que les bénédictions des parents dureront pour des générations.

Parents, évitez de trop gâter vos enfants et évitez d'en faire des paresseux. Ne leur demandez pas de faire des choses inadaptées à leur âge. Permettez à l'enfant de rester un enfant pendant une bonne période! La scolarité ou la formation professionnelle est importante mais n'influence pas trop l'éducation des enfants. Le plus important est d'éveiller en eux la crainte de Dieu et l'amour pour leur Père céleste, de forger leur conscience, leur intégrité, honnêteté, assiduité et pureté. Il est essentiel que les parents passent suffisamment de temps avec leurs enfants et écoutent leurs questions et leurs problèmes. Les parents devraient surtout prier sans cesse pour la nouvelle naissance de leurs enfants et pour qu'ils vivent avec Jésus.

A l'âge de la puberté et de l'adolescence, les enfants affrontent et critiquent leurs parents. Cette soif d'indépendance est une étape naturelle de maturité et ne doit pas être ressentie comme une critique. Si les parents ont confié leurs enfants dès leur plus jeune âge au soin du Dieu Trinitaire, ils peuvent les accompagner dans ces années critiques avec patience, sans les garder en laisse. Les adolescents ont besoin d'amis sincères, de se joindre à des groupes de jeunes chrétiens avec des études bibliques vivantes. Ils devraient pouvoir bénéficier de livres instructifs, d'un choix sain de programmes télévisés. Vouloir obliger les adolescents à vivre selon les vieilles habitudes des parents engendre un esprit de rébellion, les endurcit et ferme la porte de leur cœur.

En tant que parents, ayons toujours à l'esprit l'avertissement de Jésus: "Mais quiconque entraînera la chute d'un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu'on lui attache au cou une grosse meule et qu'on le précipite dans l'abîme de la mer" (Matthieu 18:6). "Entraîner la chute" ne signifie pas avoir des réactions d'opposition ou de colère, mais les entraîner à mentir, voler ou de les laisser tomber dans un péché particulier sans un sévère avertissement. Une éducation bénie est le fruit de la crainte et de l'amour du Seigneur.

A notre époque sophistiquée de progrès scientifiques, moins de parents éduqués peuvent sembler "rétrogrades" à leurs enfants. Parfois, un parent ne sait ni lire ni écrire. Cela ne donne pas le droit à un enfant bien éduqué de s'enorgueillir ou de se moquer de lui. C'est irrespectueux, naïf et stupide. Le fait de savoir lire et écrire ne montre pas l'intelligence et la valeur d'une personne. Les hautes études n'améliorent pas nécessairement la bonté ou la sainteté d'un étudiant. L'autorité des parents n'est pas basée sur ce qu'ils gagnent ou ce qu'ils peuvent économiser. Leur autorité est basée sur la volonté de Dieu et sur leur intercession pour leurs enfants devant le trône de grâce. La paternité de Dieu a inspiré un amour compatissant dans le cœur des parents. Le sacrifice du Christ engendre une volonté pour le service inconditionnel et un esprit de sacrifice entre parents et enfants.


4.07.4 - Obéir au Cinquième Commandement

Comment pouvons-nous honorer nos parents? Même notre conscience nous rappelle de les aimer et de les honorer parce qu'ils sont ce que nous connaissons et possédons de plus précieux sur terre. Cela implique confiance, obéissance, oubli de soi et ne pas laisser la place aux intérêts personnels. Un enfant ne devrait jamais frapper son père ou sa mère, volontairement ou par erreur. Il n'est pas bon qu'un enfant occupe le centre de la famille, le Seigneur seul doit avoir la première place. Jésus nous a enseigné la clé d'une vie de famille heureuse en disant: "Le Fils de l'homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude" (Matthieu 20:28). Le Fils de Dieu encourage les parents et les enfants à observer attentivement ce principe dans la vie quotidienne de la famille.

La responsabilité des enfants envers les parents prend-elle fin une fois qu'ils ont créé leur propre famille? Non! Lorsque les parents sont âgés et fatigués mentalement et physiquement, ils ont plus que jamais besoin de la compassion et du soin de leurs enfants. Fils et filles peuvent donner une partie de leur précieux temps pour leurs parents tout comme les parents se sont sacrifiés pendant leur enfance. Aucun centre de santé, ni aucune pension ne peut compenser les enfants qui donnent de leur temps, de leur argent et font des efforts en se sacrifiant pour leurs parents âgés.

Le cinquième commandement est le premier à offrir une promesse claire après avoir mis en valeur la paternité par adoption de Dieu envers nous. Dieu promet à celui qui prend soin de Ses parents une longue vie sur terre avec moins de plaintes et d'abondantes bénédictions. Chaque fois que la dignité des parents est préservée et que parents et enfants vivent selon la volonté de Dieu, ils verront ensemble cette promesse se réaliser.

Dieu nous interdit de mépriser nos parents et les personnes ayant une autorité. Cela inclut l'abus de pouvoir, l'injustice, l'hypocrisie et la tromperie. Jésus n'a-t-il pas dit: "En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (Matthieu 25:40)? Vous rappelez-vous de la triste histoire de la rébellion d'Absalom contre son père, David? Le rebelle est finalement mort (1 Samuel 15:1-12; 18:1-18).

Nous lisons dans Exode 21:15-17: "Et qui frappe son père ou sa mère sera mis à mort. Et qui commet un rapt - qu'il ait vendu l'homme ou qu'on le trouve entre ses mains - sera mis à mort. Et qui insulte son père ou sa mère sera mis à mort." Proverbes 20:20 dit: "Qui maudit père et mère, sa lampe s'éteindra au milieu des ténèbres." Deutéronome 21:18-21: "Lorsqu'un homme a un fils rebelle et révolté, qui n'écoute ni son père ni sa mère, s'ils lui font la leçon et qu'il ne les écoute pas, alors son père et sa mère s'empareront de lui et l'amèneront aux anciens de sa ville à la porte de sa localité. Ils diront aux anciens: 'Voici notre fils, un rebelle et un révolté, qui ne nous écoute pas; il s'empiffre et il boit!' Tous les hommes de sa ville le lapideront, et il mourra. Tu ôteras le mal du milieu de toi; tout Israël en entendra parler et sera dans la crainte." Le fils s'est opposé et s'est révolté contre ses parents sans se repentir, il est devenu un danger pour tout le peuple. A cette époque, la stabilité de la société reposait sur l'amour et l'obéissance des enfants - et encore aujourd'hui!

Dieu parle clairement aux enfants et met en garde les parents. Les enfants ne doivent pas être "irrités" par les adultes puisque chaque enfant leur est confié par Dieu. La promesse de Dieu est accomplie ici d'une façon différente: "Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait!" (Matthieu 25:40). L'apôtre Paul a aussi mis en garde les parents contre le fait d'exaspérer et de surcharger les enfants (Ephésiens 6:4; Colossiens 3:21). Les parents ne devraient pas être trop cléments ou insouciants, ni cruels ou obstinés, ni oublier que les enfants possèdent des qualités héréditaires. Ils ne devraient pas se satisfaire du comportement de leur progéniture à cause de l'héritage du péché et de la faiblesse, mais rester humbles. Cette humilité produit un esprit doux aidant les enfants à bien se comporter. Par conséquent, parents et enfants ont besoin de prier Jésus de leur donner continuellement une conviction de péché, de repentance, et de renouveler leur esprit.


4.07.5 - Chrétiens avec Parents Musulmans

Les enfants ont le droit de désobéir à leurs parents dans un seul cas: s'ils leur demandent d'agir contre la volonté de Dieu. La Bible dit clairement: "Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes" (Actes 5:29). Aujourd'hui, dans le monde islamique et juif, de plus en plus de jeunes adultes ne suivent plus la croyance de leurs parents, car ils ont rencontré et reçu Jésus comme leur Sauveur personnel. Cela crée une tension pénible car ils ont vécu un changement spirituel et moral fondamental, l'amour de Dieu les ayant inondés du Saint-Esprit. Ils sont donc poussés à aimer leurs parents plus que jamais. Ils doivent apprendre à témoigner avec sagesse par leurs bonnes actions plus que de parler de leur foi. La patience est une vertu, et les enfants devraient prier honnêtement pour leurs parents non-chrétiens afin que Dieu les renouvelle par Sa grâce. Ils devraient aussi leur rendre visite le plus souvent possible car, dans ce monde, personne ne nous aime plus que nos parents.

Si des parents résistent impitoyablement à l'esprit de Jésus, forcent leurs enfants à renier leur Sauveur et menacent de les tuer selon les exigences de la Charia, il est temps de les quitter. L'esprit anti-chrétien de tels parents devrait être condamné et rejeté. Mais les parents en tant que tels doivent être honorés et aimés inconditionnellement. Pourtant, la parole de Jésus nous guide: "Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi" (Matthieu 10:37). Si des parents sont injustes ou cruels envers leurs enfants pour des raisons religieuses, les liens émotionnels, les contraintes culturelles, la dépendance financière peuvent être utilisés pour influencer la décision finale des enfants. C'est pourquoi Jésus nous commande de nous séparer de parents opposés à Son Evangile de peur qu'ils nous détournent de la foi. Parfois, une séparation totale est nécessaire pour un temps afin de permettre au jeune converti de grandir dans sa foi et de s'engager pour Jésus. Cette séparation est douloureuse pour les parents autant que pour les enfants, mais l'amour de Dieu est plus grand que les sentiments des êtres les plus chers au monde.

Les croyants d'une église sont appelés à s'engager à accueillir rapidement les convertis persécutés et à s'offrir comme frères ou sœurs, pères ou mères. Cela peut inclure une formation professionnelle ou des études académiques plus tard, tout comme le mariage. Comme l'amour des parents est sans fin, ainsi devrait être l'amour d'une église pour les nouveaux convertis, même dans le cas d'une conduite inappropriée. L'amour du Christ et Sa patience renouvelée sont les critères des croyants qui ont adopté un nouveau converti.


4.07.6 - Conclusion

L'amour au sein de la famille devrait être un reflet de l'amour de Dieu pour nous. Le Dieu éternel est notre Père, et Il nous a appelés à nous joindre à Sa famille céleste pour l'éternité, en Jésus-Christ. Il nous purifie par le sang de Son Fils unique pour nous garder en communion avec Lui et Il nous ressuscite par la puissance du Saint-Esprit. Si nous perdons nos parents dans un accident ou lors de circonstances dramatiques, nous ne devrions pas en perdre la raison mais confesser avec David: "Père et mère m'ont abandonné, le SEIGNEUR me recueille" (Psaumes 27:10). L'amour humain est limité mais le Père céleste nous reçoit avec Son amour inconditionnel et nous prend dans Ses bras. La parabole du fils prodigue nous montre l'accueil du perdu et comment le père a essayé de convaincre le fier, le pieux d'avoir pitié de lui et de lui montrer son amour. Le père aimait autant l'un que l'autre et a fait tout son possible pour les rassembler. La communion avec Dieu le Père reste la source de paix et de tranquillité dans nos vies. Parfois, Dieu nous donne le privilège de vivre pendant une période dans la communion des saints sur terre. Remercions donc le Père pour notre famille terrestre et aussi pour le fait qu'Il nous ait choisis pour être membres de Sa famille céleste.

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 28, 2012, at 10:35 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)