Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 09. Comparisons -- 4.08 Sixth Commandment: Do Not Murder
This page in: -- Afrikaans -- Arabic? -- Armenian? -- Azeri? -- Bulgarian? -- Cebuano? -- Chinese? -- English -- Farsi? -- FRENCH -- German -- Gujarati? -- Hebrew -- Indonesian -- Norwegian? -- Polish? -- Russian -- Serbian? -- Spanish? -- Tamil -- Turkish? -- Uzbek -- Yiddish? -- Yoruba

Previous part -- Next part

09. COMAPRISONS BETWEEN CHRISTIANITY AND ISLAM
Comparaison 4 - Les Dix Commandements

4.08 - Sixieme Commandement: Tu Ne Commettras Pas de Meurtre



Tu ne commettras pas de meurtre (Exode 20:13).


4.08.1 - Incroyable mais Vrai

Le premier homme né d'une femme et aimé par son père fut l'assassin de son frère. La Bible raconte sans pitié ce crime odieux, tout comme la corruption enracinée profondément dans le cœur humain. Nous portons tous les caractéristiques héréditaires d'un assassin en nous. Depuis Adam, l'homme vit séparé de Dieu comme un parfait égocentrique dirigé par ses propres désirs et espoirs. Dans son subconscient, il pense être le centre d'intérêt et un modèle pour les autres. Si quelqu'un semble être plus fort, plus sage, plus saint ou plus beau que lui, il l'envie et le hait. D'une certaine façon, chacun veut être un demi-dieu, admiré et aimé par les autres. Mais la fierté et l'hypocrisie sont des éléments destructeurs.

Jésus appelle le malin "un meurtrier depuis le commencement" car il a détourné l'homme de sa communion originale avec Dieu et a causé sa mort. Depuis lors, la mort a contrôlé l'humanité "car le salaire du péché, c'est la mort." Mais Dieu nous a préparé un chemin de retour vers Lui à cause de Son amour et de Sa justice. Celui qui saisit ce salut offert gratuitement, aura son esprit renouvelé. En acceptant Dieu comme centre de votre vie, vous recevez la vie éternelle aujourd'hui même. Cela donne un but et un nouveau sens à votre vie.

L'homme a de nombreux motifs et raisons pour tuer. Jésus révèle que le meurtre est la première des mauvaises intentions sortant du cœur de l'homme (Matthieu 15:19). Mais dans Sa sainteté, le Seigneur s'y est opposé et lui a interdit de mettre à exécution ses desseins destructeurs en commandant: "Tu ne commettras pas de meurtre." Toutes les formes de meurtres, même le suicide, sont donc contre la volonté du Seigneur et considérés comme une rébellion ouverte contre Dieu. De plus, si quelqu'un traite mal son prochain, reste indifférent s'il se fâche et ne l'avertit pas des dangers imminents, il tombe également dans la catégorie des meurtriers. S'il blesse une personne, l'empoisonne ou pousse un autre à tuer, il s'assiéra avec tous les assassins sur le banc du jugement éternel. Et si quelqu'un blesse son prochain et abrège ses jours, il est aussi un meurtrier selon la Bible (Romain 13:1-18). Dieu nous tient responsable de la vie de nos concitoyens et nous ne pouvons nous dérober et dire comme Caïn: "Suis-je le gardien de mon frère?"


4.08.2 - Punition et Vengeance

La sentence de mort dans l'Ancien Testament équivalait à une arme de dissuasion et un accomplissement de la justice contre tout meurtrier et assassin (Exode 21:12, 14,18). La plupart des peuples vivait en tribus se protégeant ainsi les uns les autres. La peur d'être impliqué dans un conflit tribal sanglant protège l'individu. La loi "œil pour œil et dent pour dent" détermine le genre de punition proportionnelle à la blessure. Mais la punition était multipliée en cas d'assassinat du chef de la tribu. Lamech a ordonné que 77 personnes soient tuées pour venger sa mort (Genèse 4:23-24). Certaines tribus pratiquent encore cette loi en cas d'assassinat d'un de leurs chefs.

Dans les cultures sémitiques, le meurtre est un crime impardonnable et ne peut être racheté que par le sang du meurtrier, ou de son substitut. Pardonner serait injuste. Beaucoup profitent du sentiment de culpabilité de l'autre. La haine d'un ennemi est gardée de génération en génération même si des nations entières sont impliquées. De telles pensées paraissent très étranges aux Chrétiens de l'Ouest aussi bien qu'à l'Est. Nous avons un esprit et une culture différents depuis que Christ a répandu Son sang pour ôter le péché de chaque meurtrier.

Le meurtrier est misérable parce qu'il est accablé par sa faute. Les esprits de ceux qu'il a tués le poursuivent dans ses pensées et ses rêves. Une nuit, un tireur d'élite de la Seconde Guerre Mondiale a vu les crânes de ceux qu'il avait tués rouler dans sa direction, leurs yeux vides le fixant. Si un meurtrier retourne dans son village musulman, même après une génération, il peut s'attendre à être tué par un des fils de celui qu'il avait lui-même tué. Le meurtre ne paie pas. Mais il ne suffit pas d'effrayer ou de menacer les personnes pour qu'elles arrêtent ces tueries. Les mauvaises pensées doivent être ôtées de nos cœurs et remplacées par des bonnes. Jésus connaissait les intentions du cœur humain et Il a puni chacun indirectement de mort en disant: "Nul n'est bon que Dieu seul" (Matthieu 19:17; Marc 10:18; Luc 18:19). Il a porté nos péchés comme meurtriers et a mis dans nos cœurs Son Esprit consolateur qui renouvelle nos esprits et ôte les pensées de meurtre. Jésus nous donne un cœur nouveau et un esprit droit, Il fait de nous des croyants capables d'obéir à Son commandement d'aimer nos ennemis.


4.80.3 - Perspective Chrétienne sur le Meurtre et la Réconciliation

Dans Son Sermon sur la montagne, Jésus nous enseigne qu'Il considère la calomnie comme un meurtre au même titre que tuer le corps. Les conséquences de la calomnie peuvent avoir un effet à long terme comme un poison. Toutes les formes de calomnies telles que mensonges haineux, menaces délibérées, conflit aigu, malédiction intentionnelle, trahison ou moquerie sont spirituellement mortelles. Elles empoisonnent premièrement le cœur de celui qui les prononce et ensuite l'esprit de celui qui est visé. Jésus a dit: "Quiconque se met en colère contre son frère en répondra au tribunal; celui qui dira à son frère: 'imbécile' sera justiciable du sanhédrin; celui qui dira 'fou' sera passible de la géhenne de feu" (Matthieu 5:22). Par cette affirmation, Jésus a déclaré que nous sommes tous coupables et a jugé que nous étions comme des personnes au cœur mauvais avec un esprit meurtrier méritant la condamnation éternelle en enfer.

Nous devrions nous repentir et reconnaître que nous avons tous des pensées meurtrières dans nos cœurs. Colère, envie, entêtement dans les disputes haineuses, esprit vengeur, cruauté et brutalité sont des émotions et des actes qui assaillent aussi bien les adultes que les enfants. Pas étonnant que Jean ait écrit: "Quiconque hait son frère est un meurtrier" (1 Jean 3.15). Examinons-nous honnêtement pour voir si nous avons des pensées haineuses envers quelqu'un et demandons à Dieu de triompher totalement de cette haine. Sinon ces mauvaises pensées prendront racine dans notre cœur et nous démoraliseront. Jésus attend que celui qui récite la Prière du Seigneur pardonne à chacun complètement comme Dieu a pardonné tous nos péchés. Dieu s'attend à ce que nous pardonnions. Notre volonté de pardonner nous aidera à vaincre toute haine, et notre décision de pardonner surmontera notre désir de détruire nos ennemis. Vous pouvez accepter de pardonner mais sans oublier le crime de vos ennemis. Soyez prudent! Dans ce cas, vous demandez à Dieu de pardonner vos péchés mais sans les oublier. Ou vous pouvez dire: "Je veux pardonner les péchés de mon ami et même oublier son crime mais je ne veux plus jamais le revoir!" Voulez-vous vous approcher de Dieu, mais jamais Le rencontrer ou Le voir? Voulez-vous que Dieu vous traite comme vous traitez vos ennemis?

Jésus nous a montré une seule manière de vivre en paix: "Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux" (Matthieu 5:44-45). Nous ne pouvons vaincre notre haine sans la puissance de l'amour divin présent dans notre cœur brisé de croyants. Jésus nous avertit sans équivoque: "Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous pardonnera pas vos fautes" (Matthieu 6:15).

Pourquoi les Chrétiens doivent-ils pardonner toutes les fautes de leurs ennemis alors que chaque pécheur sera puni? Cette injustice n'apparaîtra-t-elle pas au ciel? C'est vrai! Dieu ne peut laisser aucun péché impuni comme il est écrit: "Sans effusion de sang, pas de rémission des péchés." Pour cette raison, Jésus s'est chargé de nos péchés et a supporté la punition à notre place. La Parole de Dieu dit: "Mais lui, il était déshonoré à cause de nos révoltes, broyé à cause de nos perversités: la sanction, gage de paix pour nous était sur lui, et, dans ses plaies, se trouvait notre guérison" (Esaïe 53:5). Jésus, le Fils de Dieu, a porté sur la croix nos péchés et ceux des moqueurs et des meurtriers. C'est pourquoi nous avons le privilège de pardonner les péchés de tous sans exception. Nous ne sommes plus obligés de nous venger. Dans Sa souffrance et Sa mort de substitution, Jésus a accompli toutes les exigences de la justice divine. Il est notre paix. Celui qui lutte encore pour ses droits et cherche à se venger se condamne lui-même. Seul l'amour est l'accomplissement de la loi. Rester éloignés de l'amour nous fera retomber sous le jugement. Seul Jésus crée en nous un esprit nouveau et une nouvelle volonté, Il nous aide à pardonner comme Dieu pardonne.


4.08.4 - L'Islam - Une Religion de l'Epée

Celui qui vit dans la grâce du pardon offert par Jésus sera très choqué de savoir que l'Islam autorise les Musulmans à se venger en faisant couler le sang. La guerre sainte avec ses tueries délibérées est souvent présentée comme un ordre divin. L'Islam autorise le meurtre au nom de la religion et en fait un devoir. Muhammad a écrit dans le Coran: "S'ils se détournent, saisissez-les; tuez-les partout où vous les trouverez" et "Ne prenez ni protecteur, ni défenseur parmi eux" (Sourates al-Nisâ’ 4:89,91 ou al-Baqara 2:191). L'Esprit du Christ ne parle pas en ces mots mais bien l'esprit du "meurtrier depuis le commencement."

Muhammad a ordonné de tuer ses ennemis, l'un après l'autre, il a participé lui-même à 27 batailles. Il a fait creuser une grande fosse pour les derniers Juifs de Médine qu'il avait accusés de trahison pendant la Bataille de Khandaq.

Depuis la Bataille de Badr, tous les Musulmans qui tuent leurs ennemis ou même leurs parents lors de guerres saintes, sont justifiés par les paroles de Muhammad : "Ce n'est pas vous qui les avez tués; mais Dieu les a tués. Tu ne lançais pas toi-même les traits quand tu les lançais, mais Dieu les lançait" (Sourate al-Anfâl 8:17). Les Musulmans modérés n'approuvent pas une telle interprétation de ce verset, mais les terroristes religieux l'utilisent pour se justifier devant les tribunaux. La révélation de Muhammad a fourni une justification à chaque tueur lors d'une guerre sainte. Celui qui meurt dans un guerre contre les infidèles pense aller droit au paradis, où des plaisirs indescriptibles l'attendent. Mais par contre, un Musulman n'est pas autorisé à tuer intentionnellement un autre Musulman. Un tel meurtre est l'un des péchés impardonnable selon la loi islamique. Aucune protection n'est accordée aux adorateurs d'idoles et aux non-Musulmans. Tuer des animistes est considéré comme une bonne action qui sera récompensée dans les cieux.

Le concept de justice dans la loi islamique nous est étranger. Une grande somme d'argent peut parfois compenser le sang versé et remplacer la vengeance, al-dyia. Dans les pays sous la loi islamique, la loi du talion est appliquée tant légalement qu'illégalement, même lors d'accidents de circulation. Le compromis est rarement possible car la justice exige une sévère punition et doit être exécutée sans pitié. Les Musulmans n'ont pas un substitut ou un Agneau de Dieu qui leur offre une rédemption éternelle. Ils ne connaissent pas la grâce illimitée de Dieu qui a couvert les exigences de la vérité. Ils doivent ainsi exécuter la loi sans grâce.


4.08.5 - Le Sermon sur la Montagne, une Opposition à la Jihad

Dans l'Ancien Testament, la vie était aussi basée sur la justice. La Loi de Moïse couvrait chaque aspect de la vie, non seulement les lois civiles mais aussi les règles religieuses. L'autorité religieuse de l'état a donc dû imposer une punition pour les transgressions de la loi. La guerre au nom de la religion est une conséquence inévitable de l'Ancien Testament et de la façon dont le Musulman comprend la religion, la loi et le gouvernement. Mais depuis que Jésus nous a enseigné d'aimer nos ennemis et de mettre cet amour en pratique, toutes ces guerres ont perdu leur légitimité divine. Les campagnes chrétiennes, alliant religion à autorité politique, étaient un péché et un pas en arrière. Jésus n'a pas envoyé Ses disciples prêcher l'Evangile au monde armés d'épées. Au contraire, Il dit à Pierre: "Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prennent l'épée périront par l'épée" (Matthieu 26:52). Jésus est allé à la croix volontairement et est mort, bien qu'Il ait été pur. Il a refusé qu'une armée d'anges détruise Ses ennemis. L'Esprit du Christ est en complète opposition à l'esprit de Muhammad . Jésus l'a confirmé dans Son Sermon sur la Montagne: "Vous avez appris qu'il a été dit: Oeil pour œil et dent pour dent. Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l'autre" (Matthieu 5:38-39). Le droit à l'autodéfense a ainsi été renversé. La souffrance physique du Christ, Sa crucifixion et Sa victoire spirituelle par Son amour étaient la seule démarche pour vaincre le Malin et accomplir toutes les exigences de la loi divine.

Beaucoup de Chrétiens se posent la question: Que dois-je faire si, pendant mon service militaire, on me demande d'utiliser des armes et plus tard de combattre dans une guerre? Qu'est-ce que cela signifie pour un citoyen croyant d'un grand pays ou un membre d'une minorité chrétienne d'un pays non-chrétien? A différents moments de l'histoire, des croyants ont donné différentes réponses à cette question. Certains frères sont prêts à être jetés en prison à cause de leurs convictions pacifiques ou à mourir comme martyres pour Christ. D'autres veulent obéir aux autorités mises en place par Dieu. Ils considèrent la loi contre le meurtre être une affaire individuelle ne concernant que leur vie personnelle. Ils affirment ne haïr personne mais sont prêts à défendre leur pays. Ils essaient d'aimer leurs ennemis et d'être en même temps fidèles à leur gouvernement. Ils considèrent le royaume de Dieu à venir comme spirituel, mais identifient les royaumes actuels du monde comme première nécessité. Celui qui trouve des difficultés face à cette question doit rechercher honnêtement la direction de Dieu. Il vous donnera la réponse qui vous conviendra. Mais un croyant obéissant doit être sur ses gardes et ne pas juger ceux qui prennent une décision opposée. Se sentir responsable pour son pays et son foyer est un commandement de Dieu tout comme aimer ses ennemis.


4.08.6 - Tueurs Modernes

Le Sermon sur la Montagne, contenant la constitution du royaume divin sous la nouvelle alliance, ne peut être appliqué qu'au niveau personnel. Il semble que le moment de l'appliquer politiquement ne soit pas encore venu. Quiconque manifeste violemment pour la paix, démontre qu'il n'a pas compris le Sermon sur la Montagne, exactement comme ceux qui, par de faux motifs humanitaires, soutiennent l'avortement dans le monde. C'est le crime le plus monstrueux de l'histoire. Des millions d'embryons vivants sont tués dans le ventre de leur mère. De nombreux parents portent le poids du meurtre dans leur conscience. Nous vivons dans une génération de meurtriers et nous faisons inconsciemment partie de cette génération.

Des dizaines de milliers de personnes sont impliquées dans des accidents de circulation, non par coïncidence ou à cause d'un défaut technique, mais à cause d'abus d'alcool, de la vitesse ou de la fatigue. Si nous voulons obéir au sixième commandement, nous devrions considérer les accidents de circulation comme un homicide involontaire et changer notre façon de conduire. Maîtrisons donc nos véhicules et demandons à Dieu Sa protection et Sa patience.

Nous vivons une époque de pollution de l'environnement. L'air, l'eau et la nourriture sont empoisonnés. Les fléaux de Dieu diminueraient peut-être si nous prenions soin de l'environnement qui nous entoure et élevions nos yeux vers le Créateur. Demandons-Lui comment vivre de la bonne manière. Nous protègerons ainsi notre monde et éviterons de le détruire nous-mêmes.

La boulimie est une forme cachée de suicide. Des milliers de personnes s'adonnent à cette habitude dans la haute société, se tuant petit à petit. D'autres s'adonnent aux abus sexuels et ruinent leur corps, leur âme et leur esprit. La personne jalouse ou égoïste souffre souvent de dépression et de solitude, et raccourcit ainsi sa vie. Le surmenage, la nervosité et l'abus de soi sont auto-destructifs. Un sommeil irrégulier et une vie négligée sont des péchés contre le corps car l'homme appartient à Dieu et non à lui-même.

Jésus nous a enseigné l'oubli de soi et non la réalisation de soi: "Quiconque veut sauver sa vie, la perdra; mais quiconque perd sa vie à cause de moi, l'assurera" (Matthieu 16:25). Paul écrit: "Car le règne de Dieu n'est pas affaire de nourriture ou de boisson; il est justice, paix et joie dans l'Esprit Saint" (Romains 14:17). Une vie spirituelle régulière entraîne une vie physique régulière, le cœur et l'esprit en paix.

Le sixième commandement interdit toute sorte de meurtre et nous encourage à mettre notre amour en pratique. Il essaie de réveiller en nous la sympathie pour les nécessiteux. Ne passons pas devant une personne dans le besoin en faisant semblant de ne pas la voir mais, si possible, prenons du temps et aidons-la. Jésus, l'amour incarné de Dieu, nous a souvent montré comment mettre en pratique ce commandement. Son Esprit nous dirigera si nous Lui demandons la sagesse. Jésus peut transformer des meurtriers en enfants de Son amour et amener d'autres à guérir spirituellement à travers eux. Cela arrivera si nous leur montrons le grand Physicien, Jésus, qui transforme leur esprit meurtrier en un esprit de service et d'amour, qui les renouvelle et les sanctifie.

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 28, 2012, at 10:37 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)