Home
Links
Contact
About us
Impressum
Site Map?


Afrikaans?
عربي
Bahasa Indones.
Deutsch
English
Français
Hausa/هَوُسَا
עברית
O‘zbek
Peul?
Português
Русский
தமிழ்
Türkçe
Yorùbá
中文



Home (Old)
Content (Old)


Indonesian (Old)
English (Old)
German (Old)
Russian (Old)

Home -- French -- 10. Diverse -- 3 The occult in Islam
This page in: -- Arabic? -- English? -- FRENCH -- German?

Previous booklet -- Next booklet

10. DIVERS: ISLAM - CHRISTIANISME

Diverse 3 - L'occultisme dans l'Islam



3.01 - Introduction

Ceux qui vivent en contact étroit avec les Musulmans, se trouvent parfois dans des situations où l'occultisme est évident. Chaque Chrétien au service du Seigneur parmi les Musulmans doit impérativement comprendre la réalité des puissances invisibles auxquelles il est confronté.

Nous reconnaissons l'existence de Satan et son autorité limitée, mais notre foi est en Jésus-Christ. Nous sommes unis à lui dans tout ce qu'il a fait et enseigné. Nous acceptons ce que les Ecritures déclarent sur sa confrontation avec les démons et les esprits. Il leur a parlé et les a chassés, prouvant son autorité sur eux. Nous prêchons Christ vainqueur. Lui seul nous libère vraiment de tous les liens occultes.


3.02 - L'occultisme partout

Si l'occultisme occupe une grande place dans l'Islam, les pratiques occultes sont aussi présentes en Occident. Une édition récente du journal allemand Stern ("Etoile"), annonçait qu'un tiers des Allemands considère la sorcellerie comme une réalité. Une sorcière professionnelle a expliqué son travail à la télévision allemande. Elle disait que par la magie noire, elle pouvait tuer quelqu'un. Fait incroyable, personne parmi les journalistes n'a osé la contrecarrer. Notre époque est témoin de la fin du rationalisme et de l'expansion des manifestations ouvertes de démonologie. La majorité des gens perçoit l'existence d'un monde invisible et cherche à entrer en contact avec lui par toutes sortes de pratiques occultes.

A l'époque d'Hitler, il y avait plus de spirites et de diseurs de bonne aventure à Berlin qu'il n'y avait de prêtres et de pasteurs. Nous ne connaissons pas l'ampleur de ce trafic satanique ni les sommes d'argent impliquées.

Si nous cherchons les raisons de l'occultisme en Allemagne ou de sa puissance dans le monde arabe, rappelons-nous la citation du Professeur Thielecke: "Si nous montrons à Dieu la porte de sortie, les esprits entreront par la porte de derrière, car l'homme ne peut pas vivre dans un vide". L'homme ne peut pas vivre sans Dieu ou sans un esprit, il doit pouvoir compter sur quelqu'un. S'il a peur, il cherchera quelqu'un pour l'aider. S'il ne vit pas une relation personnelle avec le Dieu vivant, il cherchera cette relation ailleurs. C'est le point de départ de l'occultisme dans l'Islam.

Dans sa relation avec Allah, le Musulman ne peut pas trouver la paix et le repos. Il a devant lui un dieu incompréhensible qui, comme un dictateur, fait ce qu'il veut. Il conduit une personne juste et en envoie une autre en enfer. Il n'est pas un Dieu personnel comme dans le Christianisme. Il n'a pas de relation directe avec les hommes. Le Musulman ne peut pas lui dire: "Tu es mon Père". Allah n'est pas un Rédempteur ni un Sauveur. L'homme est donc forcé de chercher une autre puissance pour l'aider; c'est ainsi que l'occultisme s'insinue dans l'Islam.

En Europe, durant le siècle des Lumières, la raison et la pensée philosophique ont "émancipé" l'homme et créé en lui un vide. Dans l'Islam, ce vide provient d'une foi en un dieu impersonnel et inatteignable. Le Musulman reste donc loin de son dieu, l'esprit vide. Quand un homme est insatisfait, délaissé, perdu, il se raccroche à un brin d'herbe - à quelque chose qu'il peut empoigner. L'occultisme comble ce vide créé par un concept d'Allah qui ne donne ni assurance personnelle ni repos.

Les manifestations occultes dans l'Islam sont visibles partout - même dans les rues et dans les noms. La protection contre "le mauvais œil" est principalement recherchée. A l'arrière des camions, l'image d'un œil avec une flèche dessinée en travers signifie que celui qui envie le camion ne pourra lui causer aucun tort; l'œil de la convoitise est rendu inoffensif. Les enfants portent souvent des petites perles bleues pour les protéger contre le mauvais œil et les femmes des pierres précieuses pour détourner son regard. Ces moyens servent aussi à contrecarrer les yeux de la convoitise, en les distrayant. De tels signes et fétiches sont courants au Moyen-Orient. Même les Chrétiens les utilisent. Si vous leur suggérez de se séparer de telles pratiques, vous verrez que c'est très difficile. Ils en dépendent et ne veulent pas les abandonner.

Beaucoup d'Orientaux croient en la puissance du mauvais oeil et son effet sur l'homme. Si vous regardez quelqu'un depuis derrière ou de côté, il le sentira tout de suite et se retournera brusquement en vous regardant dans les yeux d'une façon timide ou troublée. Ces gens sont plus sensibles que les Occidentaux. Leur âme est plus délicate, réceptive et impressionnable. L'Occidental est lié au rationalisme. L'Oriental lui est conscient du regard des autres et se protège des influences qui l'entourent. Vous verrez partout des signes de protection contre le mauvais œil.

Une autre forme d'occultisme est le mandil ou "lire dans le tissu", méthode permettant de révéler des secrets. Dans une école, une montre a été volée. Le directeur a renvoyé toutes les filles de la classe et a interdit aux professeurs d'enseigner jusqu'à ce que la montre soit retrouvée. Après deux jours, les parents sont venus dire qu'ils n'acceptaient pas cette punition qui accusait leurs filles. Ils estimaient que leurs filles étaient innocentes. Une solution facile fut proposée: une visite chez une voyante (personne avec des connaissances du monde extrasensoriel). Elle venait de découvrir la place exacte où se trouvaient deux vaches volées à 15 kilomètres de leur propriétaire. Mais le directeur de l'école a refusé cette méthode.

Les diseurs de bonne aventure font partie de la vie du Moyen-Orient. Un jour, une fille a disparu. Le diseur de bonne aventure consulté a révélé tous les détails de l'enlèvement, y compris le nom du ravisseur et le pays où il se trouvait avec la fille. Les diseurs de bonne aventure les plus connus ne reçoivent pas seulement des généraux, des officiels du gouvernement et des hommes d'affaire mais aussi des citoyens ordinaires. Tous font la queue devant leur porte et attendent leur tour.

Les prédictions pour les mariages sont une forme similaire de divination. Le devin dit si une personne doit se marier ou non, si l'union sera heureuse. Beaucoup sont impliqués dans de telles pratiques et y sont liés durant toute leur vie.

Des textes coraniques, des prières ou des malédictions sont parfois écrits sur des petits papiers. Ils protègent une personne et l'influencent aussi activement dans certaines situations. Un cheik a dit une fois qu'il écrivait des versets du Coran pour aider un homme d'affaires à avoir du succès pendant son voyage. Un homme voulait influencer une jeune fille pour qu'elle l'aime, il a donc écrit des textes et les a fait cacher sous son matelas. Des commerçants pratiquent des coutumes similaires pour faire échouer les affaires de leurs concurrents.

D'autres formes de sorcellerie ou de magie blanche visent à influencer les gens, et non à les blesser ou à les tuer. L'amour et le désir de richesse sont les motifs principaux de cette sorte de magie. Les gens se protègent en suspendant dans leur maison des signes, des peintures ou des sculptures. Les propriétaires disent qu'ils sont inoffensifs mais si vous suggérez de les enlever, il y aura des cris d'indignation et un refus catégorique, car ils sont intérieurement liés à de telles pratiques.

Les intellectuels frappent sur du bois et espèrent être protégés des esprits qui écoutent leurs conversations. Le vol des oiseaux peut être un bon ou mauvais présage. Si un oiseau noir fonce sur une maison, il annonce la mort imminente d'un membre de la famille. Si un oiseau s'envole de la maison, quelqu'un partira bientôt. La lecture des étoiles influence les pensées de beaucoup. Dans de nombreux hôtels indiens, des astrologues vous diront ce que les étoiles prédisent concernant votre horoscope.

Dans beaucoup de pays islamiques, on trouve des tombes des saints badigeonnées en blanc. Des douzaines d'hommes et de femmes vont en pèlerinage sur ces tombes y chercher de l'aide. Par exemple, une femme frottera son ventre sur la tombe dans l'espoir de devenir enceinte. Ces actions montrent la tristesse et le désespoir des Musulmans devant Allah qui ne pourvoit pas à leur réel bien-être et ne donne pas de réponses satisfaisantes à leurs difficultés et à leurs problèmes.

Durant une célébration spéciale en Indonésie, un journaliste français était horrifié en voyant des gens manger des clous en fer et des ampoules électriques. On lui en a offert en disant qu'il ne se blesserait pas et ne sentirait rien car les morceaux fondraient en lui. Ce journaliste a photographié ces pratiques et a écrit un long article dans le journal. Il a admis qu'il y a des choses du domaine extrasensoriel qui font de plus en plus partie de la société.

La magie noire existe aussi et vise à détruire les autres. Un jour, un praticien de magie noire à Beyrouth était furieux contre l'Etat d'Israël. Il a proposé à ses étudiants de s'unir pour détruire ce pays. Le lendemain, un des étudiants est venu vers lui en tremblant, il dit: "Que vous est-il arrivé? Je vous ai vu dans mon rêve attaché avec des chaînes en fer". Un autre étudiant avait eu le même rêve. Le maître a reconnu qu'ils disaient vrai, car dans une vision, quelqu'un lui était apparu et lui avait dit qu'il ne devait rien entreprendre contre Israël. Ils avaient essayé de détruire cet Etat, mais ils avaient rencontré une sphère d'autorité plus haute où leur puissance était vaine.

En roulant sur une route en ville de Beyrouth, nous sommes tombés sur une foule. Notre voiture parquée, nous nous sommes renseignés sur les motifs de ce rassemblement et avons découvert qu'un de nos évangélistes libanais en était la cause. Il était accusé d'avoir pratiqué la magie sur un étudiant syrien. Le gâteau que notre ami lui avait donné était empoisonné selon l'étudiant et lui volait son sommeil depuis trois ou quatre nuits. L'étudiant disait qu'il allait tuer l'évangéliste s'il ne retirait pas sa malédiction. Nous avons servi d'intermédiaires pour notre Frère dans le Seigneur et avons affirmé qu'il n'avait jamais prononcé une telle malédiction et qu'il n'avait jamais été impliqué dans aucune magie. Ils nous ont cru et l'ont relâché. Mais le jeune syrien a été emmené au commissariat car il continuait de menacer l'évangéliste de mort. En prison, il a crié et plié les barreaux de sa cellule. Il voulait détruire le ministère de cet évangéliste actif mais Dieu le protégeait.

Ces histoires n'explicitent pas les caractéristiques de la magie noire, mais nous savons que des dirigeants de centres islamiques utilisent la sorcellerie contre des serviteurs efficaces du Seigneur travaillant parmi eux. C'est pourquoi nous disons à chaque croyant: "Ne pars pas comme missionnaire parmi les Musulmans sans t'être confié totalement à la protection du sang du Seigneur Jésus-Christ. Tu n'as aucune autre protection. Mais le sang de Jésus peut te protéger complètement et Satan n'aura aucun droit et aucun pouvoir dans ta vie". C'est merveilleux de pouvoir faire face et vivre de telles expériences dans la confiance et la paix. Vous pouvez même chanter avec Luther:

C'est un rempart que notre Dieu, une invincible armure,
Un défenseur victorieux, une aide prompte et sûre.
L'Ennemi, contre nous, redouble de courroux:
Vaine colère! Que pourrait l'Adversaire?
L'Eternel détourne ses coups.

Ne craignons pas les puissances sataniques car Jésus est Seigneur. Son nom signifie puissance. Il est notre défenseur. Cependant, celui qui ne se place pas sous la protection du sang de Jésus- même s'il est un enfant de Dieu - subit beaucoup de tensions, de tentations et de péchés, allant du mensonge à l'immoralité sexuelle, la fierté, une mauvaise gestion, etc. Ce n'est pas qu'il veuille pécher mais il ne laisse pas le Seigneur Jésus-Christ régner dans tous les domaines de sa vie. Des croyants tièdes ont été secoués et sont tombés sans comprendre ce qui leur arrivait. D'autres ont eu des accidents de voiture ou des mésaventures. Il est essentiel d'être sûr que Jésus dirige toute notre vie. Pouvez-vous affirmer: "Rien pour moi mais tout pour Jésus"? Si oui, vous pouvez vivre dans la paix du Seigneur en toutes circonstances. Personne ne peut avoir un pied dans une voiture et l'autre dehors car il serait mis en pièces. Demeurons donc en Jésus et il demeurera en nous.


3.03 - L'occultisme dans le Coran

Où trouvons-nous des traces d'occultisme dans le Coran? Lisons tout d'abord la Sourate al-Falaq 113:1-5:

Je cherche la protection du Seigneur de l'aube contre le mal qu'il a créé; contre le mal de l'obscurité lorsqu'elle s'étend; contre le mal de celles qui soufflent sur les nœuds; contre le mal de l'envieux, lorsqu'il porte envie.

Dans ces versets, Muhammad paraît anxieux et effrayé. Il vivait dans une peur constante car il avait tué beaucoup d'hommes à la guerre et avait demandé l'aide de ses disciples pour se débarrasser de ses ennemis. Celui qui tue peut rêver que les esprits des gens assassinés le poursuivent. Muhammad sentait l'influence du mal. Il craignait beaucoup de choses créées par Dieu parce qu'elles avaient l'air mauvaises. Muhammad avait peur de la nuit et ce qui l'habitait. Il avait peur des sorcières et des femmes qui essayaient d'influencer les autres en faisant des noeuds et soufflant dessus. Il a ressenti la puissance des mauvais esprits sur une personne devenue jalouse. Sa peur, souvent exprimée dans le Coran est particulièrement évidente dans sa relation avec Allah.

Le Seigneur Jésus est si différent de Muhammad lorsqu'il affirme: "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix... Que votre cœur cesse de se troubler et de craindre" (Jean 14:27). Muhammad n'avait pas la paix en lui. Il était un homme terrorisé, au cœur déchiré, désespéré et triste jusqu'au plus profond de son âme. Il était craintif, avait peur de la nuit, des sorcières etc. et surtout de la jalousie. Il se sentait attaqué de tous côtés comme nous le montre la dernière sourate du Coran, al-Nas 114:1-5:

Dis: Je cherche la protection du Seigneur des hommes, Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du tentateur qui se dérobe furtivement; contre celui qui souffle le mal dans les cœurs des hommes qu'il soit au nombre des Djinns ou des hommes!

Dans ces versets, Muhammad mentionne trois sources de peur: l'homme, Satan et les démons. Et il cherche refuge auprès d'Allah qui les a créés. Il voulait se protéger de Satan qui murmurait tout au fond de lui-même. Muhammad a entendu des voix et il ne savait pas si elles étaient de Satan ou d'Allah. Il n'arrivait pas toujours à les distinguer. C'est pourquoi nous trouvons même des versets sataniques dans le Coran (Sourate al-Najm 53:20-23). Muhammad a identifié l'existence des démons et des esprits. Il les a rencontrés et connaissait leur puissance. Le Coran se termine précisément par cette sourate 114! Il ne se termine pas avec une parole de paix ou d'encouragement, mais avec un appel à se réfugier auprès d'Allah qui ne donne ni sécurité ni aide. Celui qui a compris cette crise de Muhammad éprouve de la sympathie pour son état spirituel lamentable. Il est tombé dans le désespoir, pris d'une peur terrible, conscient de la réalité de Satan et de ses influences qui le poursuivaient sans cesse. Il a pris conscience que l'homme, même s'il cherche refuge près d'Allah, peut être possédé et lié par des puissances maléfiques.

3.03.1 - Muhammad interrogé par les gens de La Mecque

Dans le Coran, nous trouvons une seule mention des gens de La Mecque avant qu'ils croient en Muhammad. Ils pensaient qu'il était dérangé, fou et l'ont appelé madjnoun ("le possédé") car il ne se comportait pas naturellement quand il recevait ses révélations. (Sourates al-Sâffât 37:35, al-Dukhân 44:13, al-Tour 52:29, al-Qalam 68:2, al-Takwîr 81:22).

Certains de ses voisins avaient peur de lui et disaient qu'il était un sâhir ("magicien"), s'occupant de sorcellerie et influençant les gens par des mensonges fascinants pour qu'ils le suivent (Sourates Younus 10:2, al-Hijr 15:16, Sâd 38:3).

D'autres disaient qu'il était mashour ("ensorcelé") contrôlé par des mauvais esprits et des démons et leur servant d'intermédiaire (Sourates al-Isrâ’ 17:50, al-Furqân 25:9, al-Dukhân 44:13, al-Takwîr 81:25).

Plusieurs le considéraient comme un kâhin ("diseur de bonne aventure ou devin") inspiré des djinns et révélant des secrets à l'homme (Sourates al-Tour 52:29, al-Hâqqa 69:42).

Finalement, ils l'ont appelé shâ'ir ("le poète") guidé par un certain djinn qui l'aurait inspiré avec des mots enchantés dans des rythmes séduisants (Sourates al-Sâffât 37:35, al-Tour 52:30, al-Hâqqa 69:43)

Ibn Hisham, l'un des premiers biographes de Muhammad, confirme dans son livre que ces accusations étaient continuellement utilisées par les gens de La Mecque avant qu'ils soient forcés de se soumettre à l'Islam.

Quand les disciples de Muhammad l'interrogeait au sujet de ses rencontres avec l'Ange Gabriel, il répondait: "Quand il s'approche de moi, j'entends le bruit d'une sonnette ou d'un métal. Je descends donc vite de mon cheval ou de mon chameau et couvre ma tête. Il s'appuie ensuite si fort sur moi que je crois que je vais mourir. Quand il parle, je ne peux jamais oublier ses paroles et je vous les transmets". Ses disciples ont affirmé que, pendant les révélations, il devenait pâle ou rouge, que ses lèvres bougeaient silencieusement et que parfois il était inconscient.

En résumé, nous pouvons objectivement dire que Muhammad n'avait pas l'air normal au moment des révélations, mais il semblait dérangé, pareil à un homme possédé. Beaucoup le craignaient.

Des orientaux et des professeurs pensent qu'il était épileptique mais les Musulmans rejettent violemment cette idée, disant que Muhammad a été inspiré directement par l'Ange Gabriel sur une période de 22 ans.

Même si les Musulmans insistent sur le fait que les révélations de Muhammad étaient des révélations divines, nous affirmons que les voix qu'il aurait entendues n'étaient pas de vraies inspirations. Le Père de notre Seigneur Jésus n'aurait jamais envoyé l'Ange Gabriel à Muhammad à La Mecque, 600 ans après la naissance du Christ, pour lui prouver que Lui, Dieu, n'a pas de Fils. Le Coran mentionne plus de vingt fois que Dieu n'a aucun Fils. Tant que les Musulmans disent que ces versets sont inspirés de Dieu, nous devons dire "Non!" Ces voix ne venaient pas du vrai Dieu, mais d'un mauvais esprit qui a pris le nom arabe de Dieu. Tant que les Musulmans ne veulent pas reconnaître la crucifixion du Christ, nous affirmons que Dieu n'a pas révélé ces versets à Muhammad. Cette révélation provient d'un esprit satanique qui s'est simplement fait passer pour Dieu.

Cessons de penser que Musulmans et Chrétiens ont le même Dieu. La différence entre les deux religions ne se situe pas seulement au niveau des noms, mais c'est une affaire de différence fondamentale opposant les esprits. Celui de l'Evangile s'oppose à celui du Coran. L'esprit de Muhammad était un esprit anti-chrétien; ce n'est pas l'Esprit de Jésus. Si quelqu'un a des doutes sur cette réalité, qu'il lise la Sourate al-Tawba 9:30: "Les Chrétiens ont dit: 'Le Messie est fils de Dieu!' Telle est la parole qui sort de leurs bouches; ils répètent ce que les incrédules disaient avant eux. Que Dieu les anéantisse! Ils sont tellement stupides!"

3.03.2 - Les Versets Sataniques du Coran

Lors des graves persécutions contre Muhammad et sa communauté, 83 de ses disciples sans protection ont émigré en Ethiopie et se sont réfugiés dans l'Etat Chrétien. Muhammad, sous la pression et le blocus, a eu un moment de faiblesse et a accepté un compromis en reconnaissant l'existence de trois déesses au côté d'Allah: Lât, Uzza et Manât. Elles sont mentionnées dans la Sourate al-Najm 53:19-22:

Avez-vous considéré al Lât et al Uzza, et l'autre, Manât, la troisième? Le mâle est-il pour vous, et pour lui, la fille? Quel partage inique!

Cette confession indirecte de polythéisme reconnaissant l'implication d'Allah avec des déesses alors que Muhammad et ses gens étaient laissés au milieu des hommes, a été commentée cyniquement par l'auteur Salmân Rushdie. Il a amplifié le côté impur, le rendant encore plus obscène. C'est une des raisons pour lesquelles son livre est un blasphème aux yeux des Musulmans.

Quand les habitants de La Mecque apprirent le confession de Muhammad sur l'existence d'anciennes déesses dans la Ka'ba, ils ont immédiatement rompu avec lui. Les émigrés en Ethiopie ont commencé à rentrer après avoir entendu la confession de Muhammad et les changements survenus à La Mecque. Mais à leur arrivée, ils ont été surpris d'entendre que Muhammad regrettait sa confession et la considérait comme une chute sous l'influence de Satan. L'Islam considère ainsi la Sourate al-Najm 53:19-22 comme des versets sataniques, rejetés plus tard par Muhammad. Salmân Rushdie n'a donc pas inventé ces versets. Ils étaient dans le Coran depuis le début.

Dans la Sourate al-Hajj 22:52-53, Muhammad a confessé son erreur. Il a laissé entendre que tous les prophètes avaient été tentés par Satan qui leur aurait inspiré ses versets en se faisant passer pour Dieu. Mais plus tard, Allah a abrogé ces versets sataniques par de nouvelles révélations, sur lesquelles il juge les hommes. Allah permet de telles incursions démoniaques pour tester les faibles et séparer les Musulmans aux cœurs durs.

Les conséquences à tirer de ces versets Sataniques sont les suivantes: Muhammad a reconnu avoir été incapable de différencier les voix de Satan et celle de Dieu. Peut-il y avoir d'autres versets dits être de Dieu mais qui sont en réalité inspirés de Satan? Tout le Coran peut être d'origine satanique bien que Muhammad soit convaincu que les sourates lui aient été révélées par l'Ange Gabriel.

Dans l'Islam, l'Ange Gabriel est considéré comme le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit de l'Evangile n'existe pas. Il a été créé comme les anges et les démons, avec un commencement et une fin. Il n'y a pas de Dieu le Saint-Esprit, ni d'Esprit de vérité. L'Esprit ne dirige donc personne, ne réconforte pas, n'offre pas la vie éternelle parce qu'il est seulement un ange. L'esprit dans l'Islam n'est pas un esprit divin mais un esprit de chair ou démoniaque accomplissant une profonde dévotion, une adoration régulière, il prie beaucoup, jeûne, donne l'aumône et va en pèlerinage. Mais il n'y a pas de Saint-Esprit; aucune vie - seulement la mort (Gal. 3:1-5).

Le dieu de l'Islam est un démon qui s'est approprié le nom d'Allah. Cet Allah, au moyen d'une profonde religiosité et d'une dévotion, a lié plus d'un milliard de Musulmans leur barrant la route du salut en Christ. En fait, il les vaccine contre la compréhension de l'Evangile de notre Seigneur Jésus-Christ.

3.03.3 - Les Deux Sermons des Djinns

La première femme de Muhammad, Khadîja, et son oncle, Abu Talib, décédèrent la même année. Sans protection, Muhammad voulut se réfugier à Taif, un village dans les montagnes au-dessus de La Mecque. Mais les habitants le rejetèrent violemment. Muhammad, délaissé au comble du désespoir, se réfugia dans le désert où il rencontra les Djinns ("démons ou esprits") alors qu'il récitait le Coran. Plusieurs scientifiques lisent cette sourate avec un sourire affecté. D'autres la rejettent comme une absurdité. D'autres encore ont fait un portrait des djinns comme des esprits bons et serviables. Examinons les deux sermons des djinns écrits dans le Coran qui auraient été révélés à Muhammad par l'Ange Gabriel (Sourate al-Djinn 72:1-15):

Dis: Il m'a été révélé qu'un groupe de Djinns écoutaient (la récitation du Coran); ils dirent ensuite: "Oui, nous avons entendu un Coran merveilleux! Il guide vers la voie droite; nous y avons cru et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur".

Notre Seigneur, en vérité, - que sa grandeur soit exaltée! - ne s'est donné ni compagne, ni enfant!

Nous pensions que ni les hommes, ni les Djinns ne proféraient un mensonge contre Dieu, mais il y avait des mâles parmi les humains qui cherchaient la protection des mâles parmi les Djinns, et ceux-ci augmentaient la folie des hommes; ils pensaient alors, comme vous, que Dieu ne ressusciterait jamais personne.

Nous avions frôlé le ciel et nous l'avions trouvé rempli de gardiens redoutables et de dards flamboyants. Nous étions assis sur des sièges pour écouter; mais quiconque écoute rencontre aussitôt un dard flamboyant aux aguets. Nous ne savions pas si un mal est voulu pour ceux qui sont sur la terre, ou si leur Seigneur veut qu'ils se maintiennent sur la voie droite.

Certains d'entre nous sont justes tandis que d'autres ne le sont pas; nous suivons des chemins différents. Nous savions que nous ne pourrions pas affaiblir la puissance de Dieu sur la terre, et que nous ne pourrions y échapper par la fuite. Nous avons cru en la Direction, lorsque nous l'avons entendue. Quiconque croit en son Seigneur ne craint plus ni dommage, ni affront. Il y a parmi nous des soumis et, parmi nous, des révoltés. Ceux qui sont soumis ont choisi la voie droite. Quant aux révoltés, ils serviront de combustible à la Géhenne.

Voici la seconde sourate traitant du même sujet: Sourate al-Ahqâf 46:29-32:

Lorsque nous avons amené devant toi une troupe de Djinns pour qu'ils écoutent le Coran et qu'ils furent présents, ils dirent: "Ecoutez en silence!" et, quand ce fut terminé, ils retournèrent en avertisseurs auprès de leur peuple. Ils dirent: "O notre peuple! Nous venons d'entendre la lecture d'un Livre révélé après Moïse: il confirme les précédents; il guide vers la Vérité et vers un chemin droit. O notre peuple! Répondez à l'Apôtre de Dieu! Croyez en lui! Dieu vous pardonnera une partie de vos péchés et il vous préservera d'un châtiment douloureux". Celui qui ne répond pas à l'Apôtre de Dieu ne peut réduire Dieu à l'impuissance sur la terre. Il n'y a pas de maître en dehors de lui - Voici des hommes manifestement égarés!

Le Coran admet que Muhammad ait eu des contacts avec les djinns. Examinons, à la lumière de la Bible, ce que disent ces démons.

Dans la Sourate al-Djinn 72:1-3, nous lisons: "Nous avons entendu un Coran merveilleux". Selon le Coran, ces esprits entendent ce qui se dit en public ou en secret; ils peuvent interférer dans les affaires des gens ou dire si une récitation est bonne ou pas. Ici ils affirment que ce Coran merveilleux guide les hommes sur la voie droite, enseigne la bonne manière de vivre concernant la doctrine et les standards éthiques. Ils confessent: "Nous avons cru en lui". Cela signifie que certains esprits et démons ont compris le Coran, l'ont trouvé utile, l'ont accepté et se sont liés à lui. Ils ont rapidement confessé le point principal: "Nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur". Des commentateurs disent qu'il s'agit là d'idoles et d'images d'idoles. Cependant, la phrase suivante parle directement contre Jésus: "Il ne s'est donné ni compagne, ni enfant". Dans le Coran le mot walad ("fils") est souvent utilisé en relation avec Jésus-Christ, et les démons affirment que Dieu n'a pas de Fils. Cette affirmation, selon 1 Jean 4:2-4, est l'œuvre d'un esprit de l'antichrist. La Bible condamne clairement tout esprit qui ne confesse pas Jésus comme Fils de Dieu.

Jésus a dit que personne n'est bon à part Dieu; les djinns ne sont donc pas bons, même s'ils se croient justes. Ils ne sont pas de simples lutins mais des esprits de l'antichrist travaillant contre la Paternité de Dieu et la Filiation du Christ. Ils affirment que Dieu n'a pas de Fils et traitent de menteur celui qui dit le contraire.

Lisons au verset quatre: "Celui qui, parmi nous, est insensé disait des extravagances sur Dieu". Des savants musulmans disent que l'insensé parmi les djinns est Satan lui-même. Il aurait inventé l'impardonnable mensonge de Dieu ayant un Fils. Par la ruse, Satan compromet la Filiation du Christ aux yeux de tous les Musulmans et accepte même d'être appelé al-Safieh ("le Fou"). Selon le Coran, Dieu n'a pas révélé Jésus comme Son Fils mais Satan, dans sa folie, a fait courir le mensonge de l'incarnation du Christ pour induire en erreur tous les Chrétiens.

Les djinns rejettent la Filiation du Christ comme un mensonge et un blasphème. Ils essaient de susciter la haine contre le Fils de Dieu et cherchent à les protéger contre son salut, disant: "Nous pensions que ni les hommes, ni les djinns (démons) ne proféraient un mensonge contre Allah". Mais selon le Coran, c'est le mensonge des mensonges lorsque Satan confesse que Jésus est le Fils de Dieu. En conséquence, les djinns ont appelé le chef des menteurs (Satan) le fou insolent, car il a révélé la vérité en forme de mensonge, et ses paroles ont ainsi vacciné tous les Musulmans contre la vérité. Cette complète perversion confirme ce que Christ a dit de Satan: il est un menteur et le père du mensonge.

Les djinns semblent étonnés de voir qu'il y a encore des hommes qui cherchent un guide, à côté de ceux qui sont en contact avec eux. Ils se demandent pourquoi les gens entrent en contact avec des démons, comme ce fut le cas de Muhammad. Les démons secouent leur tête et disent: "Pensez-vous que des hommes soient assez stupides pour chercher à entrer en contact avec des esprits en croyant au mensonge de Satan - que Dieu a un Fils?"

Ils disent ensuite: "Ils (les égarés) pensaient qu'Allah ne ressusciterait jamais personne (ni n'enverrait personne)" par rapport à Muhammad qui affirme être l'envoyé d'Allah. Dans la Sourate al-Baqara 2:14, les chefs spirituels juifs sont comparés au diable. Khomeyni a qualifié les Américains et les Russes de "plus ou moins grands démons". Il est écrit au sujet des Juifs: "Chaque fois qu'ils rencontrent des croyants, ils disent: 'Nous croyons!' Mais lorsqu'ils se retrouvent seuls avec leurs démons, ils disent: 'Nous sommes avec vous; nous ne faisions que plaisanter!'" Ce passage nous montre l'opposition des Juifs au Coran. Muhammad pensait qu'ils avaient été influencés par des démons et des esprits; et pour cette raison ils ne croyaient pas qu'il ait été l'envoyé d'Allah. Pour les Musulmans, tous ceux qui rejettent le Coran de Muhammad et Muhammad sont influencés et trompés par des démons.

Après cela, voyons une affirmation étonnante (et presque vraie) des djinns: "Nous avions frôlé le ciel et nous l'avions trouvé rempli de gardiens redoutables et de dards flamboyants". Ils n'ont pas pu envahir le ciel. Cet autre exemple révèle les djinns comme des démons et non des saints supérieurs aux anges. Les démons ne sont pas admis au ciel. Ils disent avoir essayé d'y entrer par la force, mais l'ont trouvé fermé et bien gardé. Ils ont en fait rencontré les anges de Dieu qui chassent les intrus impurs.

Les esprits musulmans du Coran continuent: "Nous étions assis sur des sièges pour écouter; mais quiconque écoute rencontre aussitôt un dard flamboyant aux aguets". Ces djinns ont essayé d'espionner ce qui se passait entre le ciel et la terre mais ils en ont été empêchés. Comme Muhammad, ils ne savent pas si le mal a été voulu pour les hommes, ou si Allah a voulu les conduire sur la voie droite, que ce soit au ciel ou en enfer. Les djinns ne connaissent pas la volonté d'Allah.

Au verset 11, les djinns affirment être bons: "Certains d'entre nous sont justes tandis que d'autres ne le sont pas; nous suivons des chemins différents". Cette citation montre clairement que la maison de Satan est toujours divisée. Les uns luttent contre les autres, prétendant être les seuls bons et que tous les autres sont mauvais.

Le verset 12 continue: "Nous savions que nous ne pourrions pas affaiblir la puissance de Dieu sur la terre, et que nous ne pourrions y échapper par la fuite". Ils ont essayé de s'enfuir de la sainteté de Dieu sans succès. Son autorité s'étend partout.

Le verset 13 dit: "Nous avons cru en la Direction, lorsque nous l'avons entendue. Quiconque croit en son Seigneur ne craint plus ni dommage, ni affront". Ils ont cru au message du Coran et ont utilisé le terme d'affront dans leur confession pour montrer qu'ils avaient vaincu "l'affront" de la Filiation du Christ rejetée dans le verset cinq.

Et le verset 14: "Il y a parmi nous des soumis (à Allah et qui sont devenus Musulmans)..." Cette confession est extraordinaire car des djinns reconnaissent être devenus Musulmans et soumis à Allah. Cependant, selon la Bible, tous ceux qui nient le Fils de Dieu n'entreront pas dans le Royaume des Cieux. Le verset continue: "... et, parmi nous, des révoltés. Ceux qui sont soumis ont choisi la voie droite". Ils affirment avoir trouvé le bon chemin et les injustes qui croient que Dieu a un Fils sont "du bois pour l'enfer".

Dans la Sourate al-Ahqâf 46:29-32, les djinns disent une fois de plus qu'ils prévoient participer à l'expansion de l'Islam. En écoutant Muhammad réciter le Coran, ils ont crié: "Ecoutez en silence!" La lecture terminée, ils ont accepté le Coran et ont proposé de retourner auprès du peuple pour leur annoncer la "vérité" de l'Islam. Nous voyons que chaque djinn ou démon est responsable d'un domaine bien défini.

Certains de ces djinns sont peut-être retournés à Jathrib (Médine) pour murmurer dans le cœur des gens: "Nous venons d'entendre la lecture d'un Livre (en arabe) révélé après Moïse: il confirme les précédents; il guide vers la Vérité et vers un chemin droit".

Selon l'enseignement de Muhammad, ils ont poursuivi en disant: "O notre peuple! Répondez à l'Apôtre de Dieu! Croyez en lui! Dieu vous pardonnera une partie de vos péchés et il vous préservera d'un châtiment douloureux (si vous acceptez l'Islam)".

Le verset 32 dit: "Celui qui ne répond pas à l'Apôtre de Dieu (Muhammad) ne peut réduire Dieu à l'impuissance sur la terre. Il n'y a pas de maître en dehors de lui. - Voici des hommes manifestement égarés! -" Les djinns conseillent fortement à chacun de croire au message de Muhammad et ils nient la médiation du Christ au Jour du Jugement pour ceux qui ont cru en lui.

Peu de temps après la rencontre entre Muhammad et les djinns, de nombreux païens de Médine se sont tournés vers l'Islam. Ils étaient septante-trois après deux ans, sans aucune autre visite de Muhammad. Les mauvais esprits sont sans doute intervenus pour influencer les gens. A la base, le Coran reconnaît que l'Islam s'est propagé avec l'aide des djinns et que les Musulmans ne sont pas seulement des personnes, mais aussi des djinns eux-mêmes.

Les Musulmans croient en la réalité des esprits. Les deux sermons des djinns font partie intégrante des révélations. Les paroles des démons concordent aux paroles d'Allah; toutes deux rejettent le Fils de Dieu et surtout renient la divinité de Jésus. Les djinns admettent être bannis du ciel. Celui qui veut comprendre peut évaluer l'importance de ce fait. Les esprits musulmans ne sont pas autorisés à entrer au paradis!


3.04 - La magie noire dans l'Islam

Lorsque Muhammad régnait sur Médine, une délégation de 60 Chrétiens de la Vallée de Nadjrân au Yémen du Nord lui rendit visite. Un évêque et ses savants voulaient savoir de quel esprit était habité Muhammad. Ils ont argumenté avec lui pendant deux ou trois jours dans la mosquée. Muhammad a essayé de faire des compromis et de les gagner à l'Islam, mais il est resté ferme sur les principes de sa foi. Il a accepté des faits essentiels de la vie du Christ mais a rejeté sa divinité et sa crucifixion. Une partie de ses réponses se trouve dans la Sourate Âl ‘Imrân 3:33-64.

La délégation de Nadjrân n'était pas prête à se compromettre sur le reniement du Fils de Dieu ni sur le rejet de sa mort sur la Croix. Muhammad en fut blessé et dit que Chrétiens et Musulmans devaient être exposés au jugement d'Allah immédiatement. Nous lisons dans la Sourate Âl ‘Imrân 3:61:

Venez! Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, nous-mêmes et vous-mêmes: nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs.

Muhammad s'est peut-être souvenu du jugement de Yahweh contre Coré et les siens à l'époque de Moïse (Nombres 16:1-35): la terre s'était fendue et avait englouti les rebelles. Toutefois maintenant, il y a cependant une différence fondamentale car nous ne vivons plus sous la Loi de l'Ancienne Alliance mais sous l'Alliance de Grâce par notre Seigneur Jésus-Christ.

Muhammad a modifié à la manière islamique la raison du jugement de Yahweh contre les rebelles parlant contre la paisible délégation de Nadjrân: "Nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs!" C'est une prière destructrice, provoquant la malédiction d'Allah. Les Musulmans font des incantations du genre magie noire pour injurier les autres, leur faire du mal, les tuer et détruire leurs ennemis. C'est contraire au commandement de Jésus: "Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient" (Luc 6:27-28).

La malédiction d'Allah n'a aucun pouvoir sur ceux qui vivent entièrement sous le sang de Jésus. Remarquez que Muhammad n'a pas appelé la malédiction d'Allah seulement sur l'évêque et ses hommes mais aussi sur leurs femmes et leurs enfants! L'Islam ne s'est pas attaqué aux évangélistes seulement mais aussi à leurs familles. La personne travaillant parmi les Musulmans doit remettre tous les membres de sa famille chaque jour à Jésus afin de les préserver de tout accident ou de refroidissement spirituel.

L'évêque et sa délégation ne se sont pas soumis à la volonté de Muhammad car Jésus nous a enseigné à ne pas tenter Dieu (Matthieu 4:7). Mais selon le Coran, ce défi face aux Chrétiens a encore toute sa valeur aujourd'hui. Cette confrontation a été renouvelé à Berlin en 1989! Des serviteurs du Christ engagés parmi les Musulmans ont reçu de longues lettres de malédictions et des menaces de mort. L'esprit de haine de l'Islam est contraire à l'Esprit de Jésus; pourtant l'amour du Christ couvre aussi les Musulmans dans leur esclavage.

L'Esprit du Christianisme est particulièrement mis en évidence dans l'Epître de l'Apôtre Paul aux Galates (chap. 1:8-9): "Mais si quelqu'un, même nous ou un ange du ciel (comme le supposé Ange Gabriel de l'Islam), vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème! Nous l'avons déjà dit, et je le redis maintenant: si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!" Paul n'a pas maudit les incroyants, il n'a pas haï non plus les opposants juifs ou gentils. Il voulait les sauver tous, même quand ils le maudissaient ou le lapidaient. Paul combattait tout esprit mauvais qui essayait de ramener l'Eglise sous la Loi ou cherchait à minimiser la vérité de la grâce par la foi. La puissance de l'esprit de l'Islam, par la révélation du supposé Ange Gabriel, a enfermé plus d'un milliard de Musulmans sous la loi islamique, après que Christ se soit sacrifié pour chacun d'eux et qu'il ait ouvert la porte de la grâce pour tous. Ces paroles de l'Apôtre Paul peuvent être comprises comme une malédiction contre l'esprit de l'Islam, non contre les Musulmans eux-mêmes, mais pour chasser complètement cet esprit mauvais.

3.05 - L'occultisme dans le culte islamique

Islam signifie "abandon, soumission" à Allah. Les Musulmans pensent qu'ils se sont soumis au vrai Dieu. Certains le servent de tout leur cœur, luttant même pour la victoire de l'Islam; mais ils se sont soumis à un esprit mauvais.

La soumission se manifeste pratiquement au travers de l'adoration obligatoire qui repose sur les Cinq Piliers de l'Islam, règles principales de la Loi islamique: la profession de foi, la prière rituelle, le jeûne du Ramadan, l'aumône et le pèlerinage à La Mecque. En obéissant à ces règles, le Musulman s'abandonne à l'esprit d'Allah; toute sa vie n'est rien d'autre qu'une soumission à Allah.

  1. Dans sa profession de foi (al-Shahâda), le Musulman dit: "Il n'y a de dieu qu'Allah et Muhammad est son prophète". En d'autres termes, il affirme que "Jésus-Christ n'est pas Dieu et le Saint-Esprit n'est pas Dieu. Allah est le seul dieu selon la révélation de Muhammad". Cette profession de foi est la base de l'Islam. Celui qui prononce deux fois cette déclaration devant témoins est considéré comme Musulman. Ceux qui ne la prononcent pas sont jugés comme des infidèles condamnés. Cette profession de foi sépare chaque Musulman de Christ et le lie à Allah comme un esclave. Un Musulman n'a pas le droit de quitter l'Islam, il doit être tué s'il récidive et maintient sa position. Par cette profession de foi, l'abandon continuel dans l'Islam commence.
  2. Pendant la prière rituelle (al-Salât), le Musulman renouvelle son abandon à Allah en le proclamant comme le Tout-Puissant (al-Qadîr) 102 fois pendant ses 17 tours de prière et se soumet à Allah avec des mots et des actions précis. Au travers de cette adoration, son subconscient est littéralement branché à Allah. Il ne peut tolérer aucune autre religion. Quand il prie, il s'agenouille et se prosterne devant Allah 34 fois par jour comme s'il disait: "Je tombe devant toi comme un esclave. Je suis à ta disposition. Fais de moi ce que tu veux". Cette prière quotidienne confirme le lien entre le Musulman et Allah, lien plus fort que nous ne pouvons l'imaginer. Pour l'Occidental rationaliste, c'est tout à fait incompréhensible.
  3. Accompagnée du jeûne (al-Sawm), la prière devient plus intense et fervente. Les Musulmans jeûnent de l'aube au coucher du soleil pendant le mois du Ramadan (le neuvième mois du calendrier islamique) pour obéir à Allah dans une action non-rationelle, une façon plus évidente de s'abandonner à son esprit. Souvent ils ne savent pas pourquoi ils jeûnent. Si vous le leur demandez, ils répondent parce qu'Allah le veut. C'est un acte d'obéissance aveugle à Allah, confirmé par un estomac affamé et une bouche assoiffée pour les personnes vivant dans les pays chauds. En fait, le Ramadan commémore et fête la révélation du Coran. Une des fêtes du Ramadan est consacrée à "la Nuit qui est meilleure que mille mois!" (Sourate al-Qadr 97).
  4. Les Musulmans donnent leurs aumônes (al-Zakât) ou impôt religieux comme un abandon matériel à Allah. Les paroles sont bon marché mais les sacrifices coûtent. Peu de Chrétiens sont prêts à se séparer de leur argent pour Christ, car ils en dépendent. Si quelqu'un commence vraiment à donner en se sacrifiant et pas seulement une bagatelle, il comprendra mieux le sens de cette offrande dans l'Islam. Elle représente une foi totale en Allah qui pourvoit et récompense chaque sacrifice. Un Musulman donne environ 5% de son revenu total pour Allah, ce qui équivaut à des milliards de "pétrodollars" dans les pays producteurs de pétrole.
    L'aumône, le jeûne, la prière rituelle, le pèlerinage et la profession de foi ne sont pas des manières libres d'adorer, mais des obligations, ordonnées par la Loi islamique. Chaque acte d'obéissance a une valeur justificative car les bonnes actions effacent les mauvaises (Sourate Houd 11:115). L'Islam est une religion de justification de soi basée sur une approche pratique. Même la foi, l'abandon, la circoncision ou la mémorisation du Coran sont des actes justificatifs (Sourate Le Créateur 35:29-30).
    L'Islam est une religion de Loi et non de Grâce où la justification par les œuvres est prédominante. L'Apôtre Paul a écrit que Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi en devenant malédiction pour nous (Galates 3:10-14). Alors que la Loi de l'Ancien Testament provient de Yahweh, le vrai Seigneur, la Charia (la Loi islamique) n'a aucune source de révélation divine. La Charia lie chaque Musulman à Allah de différentes manières et le confirme dans sa soumission à cet esprit.
  5. Pendant leur pèlerinage (al-Hajj) à La Mecque, les Musulmans de langue arabe expriment souvent leur soumission à Allah avec le mot labbaika, signifiant: "Je suis à ta disposition. Je m'abandonne à toi sans réserve". C'est semblable à une esclave qui attend derrière un rideau les ordres de sa maîtresse, désirant lui obéir.
    Les pèlerins tournent autour de la pierre noire pour être remplis et unis à toute radiation ou autre influence. Les gens qui reviennent de la hajj ne sont plus les mêmes qu'avant. Vous pouvez voir des gens quittant La Mecque joyeux, excités, battant des mains. Mais arrivés chez eux, leurs visages sont sérieux comme un masque de pierre. Un Frère vivant à La Mecque écrivait. "Nous avons spécialement besoin de vos prières pendant la hajj. Nous qui habitons à La Mecque avons l'impression que des démons marchent à travers les rues au moment du pèlerinage. La présence de Satan est presque palpable".

Les Cinq Piliers de l'Islam sont l'actuelle force unissant tous les Musulmans et les liant à l'esprit d'Allah. Mais comme Allah n'est pas le Vrai Dieu et que l'esprit n'est pas le Saint-Esprit, nous devons reconnaître qu'Allah tient tous les Musulmans dans un esclavage occulte sur la base de leur abandon dans l'adoration religieuse.


3.06 - Liberer un Musulman de l'esclavage occulte

Un jour, un Musulman a tué sa femme. Elle le hantait dans ses rêves et ne lui laissait aucun repos. Il vivait dans le désespoir et était prêt à croire à n'importe quoi simplement pour trouver la paix. Nous n'avons pas eu besoin de parler longtemps sur le péché. Il a avoué: "Je sais que je suis un pécheur. Je devrais être mort, mais elle ne me détruit pas. Elle me tourmente et me torture plutôt". Il cherchait de l'aide et nous avons partagé avec lui le sens du sang du Christ. Il a absorbé l'Evangile comme une éponge. Nous lui avons dit: "Pourquoi ne donnes-tu pas ta vie au Seigneur Jésus et ne le pries-tu pas?" Il a répondu: "Je ne sais pas prier. Je n'ai jamais prié librement". Nous nous sommes donc agenouillés pour prier. Il a répété chaque parole, confessé ses péchés, proclamé sa foi en Jésus et rompu toutes ses relations avec les esprits mauvais. Mais la profession de foi islamique est aussi sortie des profondeurs de son cœur: La ilâha illâ Allah, wa-Muhammad Rasoul Allah, "Il n'y a de dieu qu'Allah et Muhammad est son prophète". L'esprit en lui avait effacé tout ce qu'il venait d'entendre et d'accepter intellectuellement. Il voulait honnêtement être sauvé, mais ne pouvait pas se libérer de l'esprit de l'Islam. Il était obligé de répéter la profession de foi et confesser l'Islam, ce qu'il avait fait toute sa vie. Nous avons vraiment compris à ce moment là ce que signifie être possédé.

Les gens possédés sont inquiets, agités, tourmentés et ne trouvent pas de paix. Ils aimeraient écouter mais ne peuvent pas. Ils évitent le silence. Certains ont même été jetés par terre quand ils entendaient des messages de Khomeyni. Ils lisent les Ecritures sans vraiment comprendre. Rien ne peut entrer dans une bouteille déjà pleine. Ils s'intéressent plus à Satan qu'au Christ. La délivrance n'est pas un chemin facile.

Si quelqu'un prend conscience qu'il a été en contact avec des esprits et qu'il est lié, ou s'il sait qu'il a hérité un tel fardeau de ses parents, grands-parents ou ancêtres, il doit couper entièrement ces chaînes spirituelles par la prière et être délivré de l'Islam et de sa culture anti-chrétienne. Il doit se confier dans les mains du Rédempteur, Jésus-Christ. En présence de Chrétiens, le nouveau converti prononce une prière de renoncement du passé pour être complètement délivré de ses chaînes.

La lecture assidue de La Parole de Dieu apportera au nouveau converti la liberté dont il a besoin. Si un Musulman s'intéresse à la Parole de Dieu, amenez-le à étudier cette Parole et n'entrez pas dans des discussions sur le Coran. Seule la puissance de la Parole peut le libérer, comme Jésus a dit: "Déjà vous êtes émondés par la parole que je vous ai dite" (Jean 15:3). Après la prière de délivrance, conseillez-lui de s'adonner régulièrement à la lecture de la Parole de Dieu. La puissance du Saint-Esprit peut le libérer et le transformer quand la Parole de Dieu pénètre son subconscient et le remplit.

Les Musulmans ne pensent pas comme les Occidentaux. Ils apprennent souvent le Coran par cœur sans en analyser le sens. Les textes pénètrent donc leur subconscient et atteignent le niveau de leur connaissance consciente automatiquement. Leur approche est plus passive et émotionnelle qu'active et rationnelle. Beaucoup ne comprennent pas la lecture des Ecritures, ni les prédications. Il faut les aider à apprendre des versets de la Bible par cœur, et à les comprendre, fortifiant ainsi leur foi et leur vie spirituelle. Ces versets choisis, mémorisés, deviendront des clés pour leur compréhension de l'Ecriture et une source de lumière pour leur esprit et leur cœur.

Comme tout l'Islam est empoisonné, le nouveau converti doit se couper petit à petit de son vieil esprit et de sa culture. Il ne prononcera plus ses anciennes prières et abandonnera progressivement ses anciennes habitudes. En se confiant à Jésus, il recevra Son aide. En disant: "Jésus est ma vie", l'Apôtre Paul disait en fait: "Je n'ai rien d'autre à part Jésus. Je considère tout le reste comme futilité. Il est ma seule puissance et défense. Je 'me couvre de' Jésus comme d'un manteau. Mon 'moi' se meurt. Ce n'est plus moi, mais Christ qui vit en moi. Je suis en Jésus et Il est en moi". Si un converti ne vit pas cette réalité, il sera vite déchiré par les tensions démoniaques.

Un jour, Opération Mobilisation avait organisé une conférence pour les jeunes. Ils n'ont pas accepté facilement l'idée que les Musulmans vivent sous un esclavage collectif, comme l'expliquait un ancien missionnaire. Soudain, une dame âgée, assise dans un coin, se leva et dit: "Votre enseignant a raison. J'étais une fidèle Musulmane et j'ai pris une décision personnelle pour Christ. Ma famille m'a persécutée farouchement. J'ai été baptisée et suis devenue une membre active de mon église mais jamais je ne pouvais affirmer 'Jésus est le Fils de Dieu!' Je n'étais pas vraiment libre. Pendant douze ans, j'ai prié pour une complète délivrance et une sanctification. Une nuit, j'ai vu une personne pleine de lumière debout à côté de moi. Dans cette lumière, j'ai vu que tout mon corps était lié par des chaînes. La personne dans la lumière m'a touchée et les chaînes sont tombées. Un cri est sorti de ma bouche: 'Jésus, tu est le Fils de Dieu'. Accepter intellectuellement le Christ n'entraîne pas nécessairement la régénération du cœur. L'intervention du Sauveur Jésus, est indispensable pour libérer un Musulman de son esclavage".

C'est vrai pour beaucoup de Musulmans vivant dans le monde islamique. Ils doivent se séparer de tous les mauvais esprits et racines spirituelles, et se réfugier pleinement et complètement en Christ. Lui seul libère vraiment.

Aujourd'hui, des missionnaires chrétiens et des théologiens enseignent qu'un converti devrait rester Musulman le plus longtemps possible. Ils préfèrent des Chrétiens musulmans que des convertis solitaires qui chutent à cause de la persécution de leur famille et de la société. Cette vague de contextualisation non biblique remonte à l'idée que le dieu de l'Islam et le Père de Jésus-Christ sont les mêmes, seuls leurs noms et attributs diffèrent. Comme ils ont tort! L'esprit de l'Islam est un esprit anti-chrétien infectant et possédant tous les Musulmans - certains plus que d'autres. Cette sorte d'esprit ne peut être chassé que par la prière, le jeûne et la foi. N'encourageons pas un nouveau ou futur converti à continuer à prier à la mosquée, à prononcer sa profession de foi ou à jeûner lors du Ramadan. Il reste ainsi lié à l'esprit d'Allah qui n'est pas l'Esprit de Jésus-Christ.

Il y a une différence fondamentale entre les Chrétiens d'arrière plan juif et ceux d'arrière plan musulman: le Dieu de l'Ancien Testament est le Père de Jésus-Christ, mais Allah lutte contre Jésus et hait le Fils de Dieu crucifié. Nous ne devrions donc pas seulement parler de l'occultisme dans l'Islam, mais arriver à comprendre que l'Islam est, dans son ensemble, occulte. Soulignons que le mauvais esprit ne jette pas à terre tous les Musulmans. Cependant, l'esprit de la culture islamique est profondément enraciné dans leurs cœurs et les conduit à des actions non bibliques ou destructrices plus qu'ils ne le réalisent.

L'Islam est une possession collective dans laquelle chaque aspect de la vie est contrôlé par un esprit qui le dirige. Même l'adoration physique est une prosternation devant Satan. Tous les Musulmans pensent qu'ils adorent le seul vrai Dieu, le créateur et celui qui soutient les hommes. Mais en réalité, ils sont esclaves d'un puissant démon qui ne veut perdre aucun d'entre eux.

L'Islam est considéré une culture théocentrique et un système politique théocratique. Mais Allah n'est pas le Père de notre Seigneur Jésus-Christ; il est un esprit mauvais. L'Islam est une des plus puissantes formes d'occultisme qui a atteint un sixième de la population mondiale durant les 50 dernières générations.

Nous, serviteurs de Jésus, ne devrions pas craindre ces puissances occultes, ni être frustrés par les maigres résultats de notre engagement parmi les Musulmans. Confessons, avec les pères de notre foi, que le sacrifice du Christ sur la Croix a légalement justifié aussi tous les Musulmans. Ils ne le savent pas tout simplement. Jésus ne doit pas mourir une nouvelle fois pour eux. Il a ouvert la porte du salut à tous. Son sang a le pouvoir de racheter complètement chaque Musulman. Le sang du Christ est la seule façon de les sauver de l'esclavage de l'Islam.

Rappelons-nous que l'Agneau de Dieu reste le Sauveur victorieux. Jésus est Seigneur! Son Père met tous ses ennemis à ses pieds comme marchepied. Christ est venu détruire les œuvres de Satan. Il a vaincu aussi l'Islam quand il a crié sur la Croix: "Tout est accompli!"

Jésus nous a enseigné à prier: "Notre Père qui es aux Cieux... Délivre-nous du malin". Nous prions souvent sans penser à ce que nous disons. Cette prière est aussi pour les nouveau-nés en Christ, après qu'ils aient été justifiés et sanctifiés par la grâce. Ils ne peuvent se sauver eux-mêmes de Satan. Il est "plus vieux" et bien plus intelligent que nous. Ayant vu les actions des hommes à travers les âges, il connaît toutes nos faiblesses et est très rusé. Nous avons un grand besoin de faire cette prière, pour que notre ennemi n'ait aucune puissance sur nous.

La Prière du Seigneur ne nous a pas été donnée à la forme du singulier mais du pluriel. C'est un défi pour nous de prier aussi pour le rachat des Musulmans. Chaque fidèle croyant a un esprit sacerdotal et devrait intercéder pour les pécheurs comme Jésus notre Grand Prêtre intercède pour nous auprès de Son Père. Nous pouvons combattre avec Dieu et nous cramponner à lui en disant: "Je ne te laisserai pas avant que tu ne les aies délivrés du malin!"


3.07 - Questionnaire

Cher lecteur,
si vous avez lu cette brochure attentivement, vous répondrez facilement aux questions suivantes. Envoyez-nous vos réponses. Si vous avez 18 réponses justes, nous vous enverrons gratuitement un de nos livres. Ecrivez votre nom et adresse lisiblement sur votre feuille de réponses et sur l'enveloppe.

  1. Pourquoi la compréhension islamique d'Allah ne donne-t-elle ni paix, ni repos?
  2. Décrivez l'état moral de Muhammad d'après les Sourates al-Falaq 113:1-5 et al-Nas 114:1-5, par rapport au Christ révélé dans Jean 14:27?
  3. Selon le Coran, que pensaient de Muhammad les gens de La Mecque et leurs disciples?
  4. Pourquoi Dieu n'aurait-il pas envoyé l'Ange Gabriel à Muhammad lui affirmer qu'il n'a pas eu de Fils?
  5. Dans la Sourate al-Hajj 22:52-53, Muhammad confesse sa tentation concernant les murmures de Satan. Quel est le résultat final, la conséquence des Versets Sataniques dans le Coran?
  6. Les Musulmans disent que l'Ange Gabriel est le Saint-Esprit. Que leur manque-t-il par rapport au Christianisme?
  7. Qu'apprenez-vous du Fils, souvent rejeté dans le Coran, dans 1 Jean 4:2-4?
  8. Pourquoi Satan donne-t-il l'impression d'accepter le titre al-Safeeh (le fou) dans la Sourate al-Djinn 72:4, et comment ses paroles affectent-elles les Musulmans?
  9. D'après les Musulmans, que va-t-il arriver à ceux qui rejettent le Coran d'Allah et Muhammad?
  10. Qu'apprenez-vous sur Satan et son royaume d'après la Sourate al-Djinn 72:11?
  11. Quelle vérité, que le Coran cite, se cache derrière la conversion à l'Islam des 73 hommes de Médine?
  12. Citez le verset dans l'Evangile selon Matthieu (avec sa référence) qui s'oppose à la malédiction d'Allah dans la Sourate Âl ‘Imrân 3:61?
  13. Selon Galates 1:8-9, que devons-nous comprendre sur le supposé Ange Gabriel qui aurait révélé le Coran à Muhammad?
  14. Quand un Musulman dit: "Il n'y a de dieu qu'Allah et Muhammad est son prophète", qu'affirme-t-il avec toute sa volonté?
  15. Comment les Cinq Piliers de l'Islam influencent-ils un Musulman?
  16. Qu'apprenez-vous sur la valeur des actions religieuses selon les Sourates Houd 11:115 et Fatir 35:29-30 et comment l'approche de l'Islam est-elle différente de la Grâce de Christ?
  17. Comment aideriez-vous ceux qui ont eu des contacts avec des esprits ou ceux qui ont hérité un tel fardeau de leurs ancêtres?
  18. Comment un nouveau converti devrait-il lire la Bible et que devrait-il faire pour que la Parole de Dieu remplisse son subconscient?
  19. Qu'apprenez-vous sur une simple acceptation intellectuelle du Christ, d'après le témoignage de la dame âgée aux jeunes de Opération Mobilisation?
  20. Quelles sont les différences fondamentales entre Allah et le Dieu de la Bible?
  21. Que répondriez-vous à la vague de contextualisation non-biblique qui encourage un Musulman converti à continuer ses pratiques religieuses?
  22. Quel défi nous lance la fin de la Prière du Seigneur concernant l'Islam?
  23. Qu'avez-vous compris sur le thème de l'occultisme dans l'Islam?

Si vous avez des questions concernant le Christianisme, nous y répondrons avec joie. N'écrivez pas vos questions ni vos remarques sur la feuille de réponses, mais sur une feuille séparée. Nous attendons vos réponses à l'adresse suivante:

GRACE ET VERITE (Grace and Truth),
Boîte Postale 1806,
70708 Fellbach,
Allemagne

Ou par e-mail à:
info@grace-and-truth.net

Nos sites dans l’Internet:
Internet: www.grace-and-truth.net
Internet: www.grace-and-truth.org

Le Christ dit:
A celui qui a soif,
je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

(Apocalypse 21: 6)

www.Grace-and-Truth.net

Page last modified on June 29, 2012, at 10:29 AM | powered by PmWiki (pmwiki-2.2.50)